www.Hominides.com
Contacts
Références > Art pariétal.. Conférence - Des antilopes et des hommes > L’art rupestre des Matobo (Zimbabwe) Camille Boirdier
Conférence - Des antilopes et des hommes : l'art rupestres des Matobo (Zimbabwe)

Des antilopes et des hommes.
L’art rupestre des Matobo (Zimbabwe)
Conférence de Camille Bourdier
le vendredi 22 juin 2018
au Pech merle


Une soirée organisée en partenariat avec les Amis du Musée Champollion de Figeac (Lot).




Le massif des Matobo, au sud-ouest du Zimbabwe, est l’un des principaux foyers d’art rupestre des chasseurs-collecteurs au monde.
L’extrême densité (plus de 3000 sites répertoriés) et la remarquable finesse des peintures qui ornent ses nombreux abris sous roche lui ont valu un classement à l’UNESCO en 2003. Depuis 2017, avec le soutien du ministère des Affaires Etrangères et de l’Institut Universitaire de France, le projet MATOBART, première mission française d’étude préhistorique au Zimbabwe, vise à dater et caractériser les traditions peintes s’étant succédées sur les parois de ce massif afin de valoriser toute la richesse, l’inventivité et la diversité artistique et culturelle des populations de chasseurs-collecteurs à travers le monde.







Conférence avec Camille BOURDIER, Maitre de conférences en Arts préhistoriques (UT2J-TRACES), Université Jean Jaurès de Toulouse.

L’Afrique australe est l’un des principaux foyers d’art rupestre de chasseurs-collecteurs au
monde. Elle semble être également le berceau de l’expression graphique avec ces décors
géométriques sur objets entre 60,000 et 100,000 BP. Il n'existe pourtant actuellement aucune
démonstration archéologique d'un art rupestre avant l'Holocène moyen. Ce fossé chronologique
interroge fortement sur l'âge et les conditions (climatiques, sociales) d'émergence de
l'expression graphique sur paroi dans cette région. Le projet MATOBART (2017-2020)
ambitionne d'aborder ces problématiques à travers les Matobo, massif s‘étendant sur plus de
2000 km² dans l’Ouest du Zimbabwe, classés à l’UNESCO. Il repose sur la reprise
interdisciplinaire des peintures rupestres et vestiges associés, et des séquences archéologiques
de deux gisements de référence de la séquence Late MSA-Late LSA du Nord-Est de l'Afrique
australe: Pomongwe et Bambata. Le second enjeu est encore d'aborder la variabilité
chronologique de l'iconographie des chasseurs-collecteurs, et plus largement les dynamiques
culturelles et sociales de ces populations dans la région Zimbabwe-Limpopo.

 

En pratique    

Lieu de la conférence
Musée de Préhistoire du Pech Merle
Cabrerets - Lot


Horaires :
Vendredi 22 juin 2018


Renseignements :
Entrée libre et gratuite
tel : 05 65 31 27 05

 

Sur Hominides

Grotte de Pech Merle
Grotte du Pech Merle


Art pariétal
Art pariétal


Art rupestre

Art rupestre

A voir

L'art rupestre d'Afrique
Collectif sous la direction de Manuel Guttierez et Emmanuellle Honoré
Voici la représentation des recherches récentes et des données nouvelles sur la création artistique ancienne sur parois et dalles rocheuses du continent Africain. Cette publication couvre en premier lieu le nord du continent notamment la Tunisie. Pour l'Algérie et le Maroc, ce sont des données nouvelles qui sont présentées. Pour l'est, une vaste synthèse sur la Corne de l'Afrique, montre l'état de la recherche et présente des sites nouveaux à Djibouti. L'Angola, le Zimbabwe et la Namibie ne sont pas de restes ainsi que l'Afrique du Sud.

Amazon

 
 
 



Annoncez sur Hominides.com
Evènements, colloques, Expositions
Pour annoncer, dans la rubrique Actualités, un évènement, un colloque, une exposition sur le site Hominides.com, prenez contact avec le
webmaster. N'oubliez pas de joindre les textes, le nom des participants et les éventuelles photos pouvant enrichir la présentation de votre actualité.
Publication sous réserve d'acceptation par Hominidés.com.

Utilisation des textes du site.
En dehors du cadre personnel, vous devez soumettre à la rédaction d'Hominides.com l'utilisation que vous souhaitez faire des textes et schémas figurant sur le site.
Notamment, la reprise d'articles, de dossiers ou de schémas pour une publication sur internet doit faire l'objet d'une demande d'autorisation préalable (contactez la rédaction).
 "Faire un simple copier-coller du travail d'un autre pour enrichir son propre site n'est ni valorisant, ni intéressant pour les internautes".