www.Hominides.com
Contacts
 Références > Préhistoire. >Conférences Relation(s) homme/animal
Conférences - Nocturnes de l'abri Pataud - Relation(s) homme/animal - Eyzies de Tayac (18/07/19)

Nocturnes abri Pataud
Relation(s) homme/animal
Cycle de conférences 2019

Musée nationale de préhistoire
Abri Pataud
Eyzies-de-Tayac Sireuil














Cycle de conférences en lien avec l’exposition Animaux rares, gibiers inattendus - Reflets de la Biodiversité présentée au Musée national de Préhistoire du 29 juin au 11 novembre 2019.

Les mardis 23, 30 juillet et 6, 13 août 2019 à 21h30














Nocturnes de l'abri Pataud 2019
Programme du cycle de conférences sur le thème des Relation(s) homme/animal



Phoques, dauphins et baleines au Paléolithique récent

Mardi 23 juillet 2019
21h30
Abri Pataud, Les Eyzies

Depuis le Paléolithique récent, le niveau des mers est remonté de plus de cent mètres, engloutissant les rivages anciens et nous privant ainsi des sites qui auraient pu nous apporter le plus d’informations sur les liens entre les humains et la faune marine à cette époque. Mais certains vestiges retrouvés à l’intérieur des terres – ossements, objets en os et en dent, représentations peintes et gravées – nous renseignent indirectement sur l’occupation du littoral et sur les espèces qui s’y rencontraient. Phoque, dauphins, baleines font ainsi partie des animaux que les chasseurs-collecteurs paléolithiques ont côtoyés et parfois exploités ; leurs vestiges témoignent à la fois de l’existence d’une véritable économie littorale et de la biodiversité qui existait à l’époque dans l’Atlantique et la Méditerranée. Cette conférence présentera un état des lieux de nos connaissances sur les mammifères marins au Paléolithique récent et des projets actuellement en cours sur l’exploitation des grands cétacés à la fin de cette période.
Dent de cachalot sculptée - Mas d'Azil

Jean-Marc PÉTILLON
Chargé de recherches au CNRS, Université de Toulouse Jean Jaurès, UMR 5608 TRACES



Évolution des interactions entre les Hommes et les Loups au cours de la Préhistoire
Mardi 30 juillet 2019
21h30
Musée national de Préhistoire

Les loups et les Hommes partagent une histoire commune vieille de plusieurs milliers d'années. Partageant les mêmes territoires, modalités de chasse, hiérarchie de groupe, proies, les relations unissant ces deux prédateurs ont été de plusieurs ordres : compétition, commensalisme, relation proie-prédateur, compagnonnage... Au travers de plusieurs exemples archéologiques, nous verons quels sont les témoins directs et indirects de ces interactions et nous discuterons d'une étape fondamentale dans l'histoire des sociétés : la domestication.Où, pourquoi, comment ce prédateur qu'est le loup a progressivement intégré la sphére domestique? Quels sont les preuves de cette domestication? Ou en est le débat scientifique concernant l'ancienneté de cette innovation? Et enfin... Comment ces données nous interrogent sur la difficile cohabitation dans notre société, entre l'Homme et le Loup ?

Myriam BOUDADI-MALIGNE
Chargée de recherches au CNRS, Université de Bordeaux, UMR 5199 PACEA

Les Ours du Paléolithique : objet de culte et gibier ?
Mardi 6 août 2019
21h30
Abri Pataud, Les Eyzies

L'Ours des Cavernes est souvent vu comme le « grand Ours » de la Préhistoire.
Ces ossements, retrouvés par centaines dans certaines grottes des Pyrénées, par exemple dans la grotte de l'Herm, en Ariège, ont contribué à alimenter une sorte de légende, faisant parfois oublier que d'autres Ours ont existé à l'époque préhistorique. On a aussi écrit que l’Ours des cavernes avait été vénéré par son contemporain, l'Homme de Néandertal. Focalisés sur cette question, les Préhistoriens ne se sont pas (ou très peu) demandé s'il avait été chassé et mangé. Mais des découvertes récentes et de nouvelles études permettent de se faire une autre idée de la question des relations Homme/Ours à l’époque préhistorique.

Dominique ARMAND
Ingénieur d’études, Université de Bordeaux, UMR 5199 PACEA

Faune chassée et bestiaire figuré par les Magdaléniens d’Arancou (Pyrénées-Atlantiques) : convergences et hyatus
Mardi 13 août 2019
21h30
Musée national de Préhistoire

Située dans les premiers contreforts du piémont ouest-pyrénéen, la grotte de Bourrouilla à Arancou (Pyr.-Atlantiques) recèle des vestiges d’occupations attribuables notamment au Magdalénien supérieur (il y a environ 15 000 ans).
Les fouilles conduites par M. Dachary, livrent entre autres des vestiges osseux dominés par le cerf et le renne, qu’accompagnent fréquemment la chouette harfang et les poissons. L’art mobilier du gisement compte une trentaine de figurations animales parmi lesquelles les poissons et les cervidés sont majoritaires. Cependant, le bestiaire offre aussi des représentations d’oiseaux, un cétacé, deux ours, deux canidés, alors que bisons, chevaux et bouquetins, souvent majoritaires pour cette période dans les Pyrénées, sont relégués au second plan, voire absents.
Cette conférence sera donc l’occasion de présenter les parallèles et les divergences entre la faune chassée et les animaux représentés.
Os de chouette harfang décoré d'une grue et deux têtes de chevaux (Photo Ph. Jugie. RMN)

Morgane DACHARY
Ingénieur d’études, Ministère de la Culture

Frédéric PLASSARD
Docteur en Préhistoire, Université de Bordeaux, UMR 5199 PACEA



Pratique    

Lieu 1
Musée national de Préhistoire
1 rue du musée
24620 Les Eyzies-de-Tayac – Sireuil  

Lieu 2
Abri Pataud
20, rue du Moyen Âge -
24620 Les Eyzies de Tayac - Sireuil

Entrée gratuite - Réservation conseillée :
Musée National de Préhistoire : 05.53.06.45.49
Abri Pataud : 05.53.06.92.46



A voir au Musée National de Préhistoire des Eyzies-de-Tayac

Animaux rares / Gibiers inattendus - Exposition Préhistoire
Musée National de Préhistoire des Eyzies de Tayac
Durant la Préhistoire, la consommation de viande par l’Homme est bien attestée, notamment au cours des périodes glaciaires. En France, au-delà des grands herbivores classiques (rennes, chevaux, bisons), les derniers Néandertaliens, puis les premiers Hommes modernes ont exploité à des fins diverses, alimentaires, utilitaires et symboliques, des animaux aussi rares qu’inattendus. Ces derniers, tels le boeuf musqué, le mégacéros, l’antilope saïga, l’hydrontin, le lion, le glouton, le lynx, le phoque, la marmotte, sans oublier les oiseaux et les poissons…, reflétaient une biodiversité indemne de tout impact humain.


Les animaux de la préhistoire sur Amazon

Sur Hominides

Ours des cavernes
Ours des cavernes



Abri Pataud - Falaise - Les Eyzies-de-Tayac
Abri Pataud


Musée de préhistoire des Eyzies de Tayac
Musée de préhistoire
Les Eyzies-de-Tayac






A lire
Le livre extraordinaire des animaux préhistoriques
Tom Jackson / Val Walerczuk
Ils ont vécu sur Terre pendant des millions d’années, mais la grande majorité a disparu
Présentation illustrée de 40 animaux préhistoriques dont le Mégacéros.
A partir de 6 ans
En savoir plus sur Le livre extraordinaire des animaux préhistoriques

Aamazon

Aurochs
Le retour
Collectifs

L'un des rares ouvrages consacré à l'aurochs mais aussi autres bovins de la Préhistoire. Très documenté, avec de belles signatures : Patou-Mathis, Lorblanchet...
Aurochs le retour
Achetez Le singe en nous - Frans de Wall

 
Comparatif de credits, prets personnels, rachats de credits  
 


Annoncez sur Hominides.com
Evènements, colloques, Expositions
Pour annoncer, dans la rubrique Actualités, un évènement, un colloque, une exposition sur le site Hominides.com, prenez contact avec le
webmaster. N'oubliez pas de joindre les textes, le nom des participants et les éventuelles photos pouvant enrichir la présentation de votre actualité.
Publication sous réserve d'acceptation par Hominidés.com.

Utilisation des textes du site.
En dehors du cadre personnel, vous devez soumettre à la rédaction d'Hominides.com l'utilisation que vous souhaitez faire des textes et schémas figurant sur le site.
Notamment, la reprise d'articles, de dossiers ou de schémas pour une publication sur internet doit faire l'objet d'une demande d'autorisation préalable (contactez la rédaction).
 "Faire un simple copier-coller du travail d'un autre pour enrichir son propre site n'est ni valorisant, ni intéressant pour les internautes".