www.Hominides.com
Contacts

Lieux > Exposition > Musée archéologique de Dijon > Bourgogne-Franche-Comté, terre de Préhistoire

Exposition - Bourgogne-Franche-Comté, Terre de Préhistoire - Musée archéologique de Dijon

Bourgogne-Franche-Comté, Terre de Préhistoire
Musée archéologique de Dijon
Ancien dortoir des bénédictins
Abbaye Saint-Begnigne
du 9 juin 2018 au 5 novembre 2018






Conçue par le musée de Préhistoire de Solutré, cette exposition invite à la rencontre de ces hommes et de ces cultures qui se sont succédé sur le territoire de la Bourgogne-Franche-Comté, du Paléolithique ancien au Néolithique.
Elle réunit, pour la première fois, une sélection d’objets remarquables, témoins de la richesse et de la diversité de ce patrimoine régional… Au travers des grandes découvertes de l’archéologie du XIXè siècle à nos jours, suivez les premières traces de peuplement et d’activités sur cette terre de passages et d’échanges...
(Re)découvrez ces sites exceptionnels comme Arcy-sur-Cure (89), Solutré (71), Chalain (39)..., pour certains toujours accessibles au public.









Photo Musée Archéologique de Dijon


Visite de l'exposition Bourgogne-Franche-Comté, Terre de Préhistoire


L'exposition Bourgogne-Franche-Comté, terre de Préhistoire entraîne le visiteur dans un voyage chronologique au travers de six sections. Après une introduction permettant de présenter le propos liminaire et le cadre géographique et chronologique de l'exposition, le parcours invite le visiteur à rencontrer les premiers hominidés qui ont peuplé le territoire régional dés – 500 000 (Paléolithique ancien) et leurs rares traces parvenues jusqu'à nous, comme la dent humaine de Vergranne, l'une des plus anciennes dents humaines de France ou les premières forme d'outils.
Photo Musée Archéologique de Dijon


Dans la section du Paléolithique moyen (- 250 000 à – 42 000), le visiteur appréhendera le mode de vie de ces chasseurs cueilleurs que sont les néandertaliens (ou hommes de Néandertal) – sites de Genay et de Créancey (Côte-d'Or), acclimatés à un climat rude (alternance de période glaciaire et tempérée) et entourés d'une faune aujourd'hui disparue (site de référence de Romain-la-Roche, Doubs). Cet habile artisan, le premier, utilise des techniques de taille permettant des outils adaptés et standardisés et inhume ses morts.
Crâne de bison du site de Soucy, musées de Sens (c) V. Lhomme, INRAP



Poursuivons avec les sites emblématiques que sont Arcy-sur-Cure (Yonne) et Solutré (Saône-et-Loire) qui ont, non seulement, livré un mobilier archéologique ou des peintures pariétales de référence pour les différentes cultures du Paléolithique (Solutré ayant donné son nom à l'une d'entre elle avec pour objet emblématique ou fossile directeur l'outil appelé « feuille de laurier »), mais aussi, contribué à renouveler les méthodes de fouilles archéologiques.
Photo : Feuille de laurier solutréenne, musée de Préhistoire de Solutré (c) S. Christiansen







Le Paléolithique supérieur (- 42 000 à - 14 000) voit, après une période de cohabitation entre les derniers néandertaliens et les premiers hommes modernes, se déployer une palette d'outils – en silex mais aussi désormais en matière dure animale ou os - adaptée au mode de subsistance basé sur la chasse et l'exploitation des carcasses animales, sources de nourriture et de matière première (site d'Arlay - Jura). Témoignant d'activités qui dépassent les seuls besoins primordiaux, les cultures du Paléolithique supérieur ont livré les premiers témoignages artistiques figurant des animaux (peintures pariétales d'Arcy-sur-Cure, bouquetin gravé sur un galet, Ranchot – Jura) ou des figures féminines.
Photo : Galet gravé au bouquetin, site de Ranchot Abri des Cabônes (c) Pierre Guenat, musée de Lons-le-Saunier





Le visiteur découvre ensuite une période de transition, témoin des derniers chasseurs-cueilleurs, le Mésolithique (- 12 000 à – 5 300 ans) qui miniaturise ses outils (armatures - pointes de Bavans – Doubs) permettant l'invention de l'arc et des flèches, et développe un art abstrait non figuratif (galets peints de Rochedane – Jura). Le climat de glaciation du Paléolithique laisse place au climat tempéré et aux forêts giboyeuses que nous connaissons.
Photo Musée Archéologique de Dijon





L'exposition s'achève sur la période du Néolithique, période de « révolution » en termes de mutations techniques, économiques et sociales. L'homme se sédentarise et devient agriculteur et éleveur. Cette économie de production entraîne une croissance démographique et de nouvelles formes d'habitats (maisons sur pilotis de Chalain et Clairvaux dans le Jura). Ces cités lacustres ont permis la conservation de nombreux objets en matières organiques (louche en érable, bol en frêne...). Les défunts sont accompagnés d'objets symbolisant leur rang social (site de Cravanche, Territoire de Belfort). Les sépultures individuelles puis collectives, sont parfois monumentales et préfigurent le mégalithisme (site de Passy). Enfin, l'exposition montre que les dolmens et les menhirs, marqueurs d'une occupation spatiale, sont aussi présents dans la région sur le territoire Bourgogne-Franche-Comté, n'en déplaise à Obélix.
Image : Biface du site d'Ourouer, dessin de Y. Pautrat




 

Bourgogne-Franche-Comté, terre de Préhistoire en pratique
Exposition du 9 juin 2018 au 5 novembre 2018


Horaires :
Ouverture du musée
Du 1er avril au 31 octobre : ouvert tous les jours , sauf le mardi,de 9h30 à 12h30 et de 14h à 18h
Du 2 novembre au 31 mars : ouvert les mercredis, samedis et dimanches.
Fermeture le 1er janvier, les 1er et 8 mai, le 14 juillet, le 1er et 11 novembre et le 25 décembre.

Tarifs :
Entrée gratuite

Lieu de l'exposition :
musée archéologique de Dijon
5 rue du Docteur Maret
21000 Dijon

Contacts
tél . (+33) 3 80 48 83 70
dmp@ville-dijon.fr

Accès
Tram : T1 et T2 arrêt Darcy


Sur Hominides

Cultures et industries lithiques

Les cultures lithiques


Grotte Arcy-sur-Cure
Arcy-sur-Cure

A lire !
La France au Paléolithique
Pascal Depaepe
Une synthèse des connaissances sur le Paléolithique en France avec les découvertes les plus récentes, les nouvelles théories sur la conquête de l'Europe, la disparition des Néandertaliens, ou encore la naissance de l'art. Pour tous publics.
En savoir plus sur
La France au Paléolithique
La France du paléolithique


La révolution néolithique en France
Jean-Paul Demoule
La France, ultime péninsule de l'Eurasie, sera néolithisée par des migrants arrivant par le Nord et par des marins-paysans colonisant peu à peu les rives de la Méditerranée.
En savoir plus sur
La révolution néolithique en France
La révolution néolithique en France


Le troisième Homme
Collectif
Rien ne laissait présager que de l'analyse d'un vestige de 50 000 à 40 000 ans surgiraient les gènes d'un troisième Homme, un cousin inconnu. Tout s'est joué dans le sud de la Sibérie par une découverte d'apparence anodine : une phalange humaine dans la grotte de Denisova. Deux acteurs occupaient alors l'immense territoire de l'ouest de l'Eurasie : l'homme de Néandertal et l'homme anatomiquement moderne. Dans l'Altaï, au moins, une troisième humanité existait, restée insoupçonnée. En effet, elle avait développé des traditions techniques et des formes d'expressions symboliques semblables à celles des deux autres... Mais de la rencontre de ces trois humanités, seuls nos ancêtres biologiques directs allaient subsister.
Livre Le troisième Homme
Le troisième Homme - Livre préhistoire


Préhistoires de France
Jacques Jaubert
Préhistoires de France

Il y a quelque chose de paradoxal à raconter la préhistoire de France, c'est-à-dire celle d'un territoire alors indéfini. C'est pourtant le pari de ce beau livre de restituer, à partir des éléments connus, le progressif peuplement de ce qui deviendra la France. En savoir plus sur le livre Préhistoires de France

La France préhistorique
Collectif - Jean Clottes
La France Préhistorique - Jean Clottes

Cet ouvrage, auquel ont contribué les meilleurs spécialistes, est le bilan aussi complet que possible des connaissances actuelles.
Conçu comme une histoire de France, cet ouvrage raconte le peuplement progressif d'un territoire indéfini qui deviendra la France. Sur près d'un million d'années, des premiers Erectus au début du néolithique, cette histoire pleine d'incertitudes relate les implantations et migrations de l'homme et les grandes révolutions de l'espèce humaine : conquête du feu, maîtrise du silex, art rupestre.
Tous publics à partir de 14 ans
.
En savoir plus sur La France préhistorique.

 
Comparatif de credits, prets personnels, rachats de credits  
 
 
 
 
 

Mise en ligne le 30/09/16