www.Hominides.com
Contacts

Lieux > Exposition > Océan, une plongée insolite > Grande Galerie de l'évolution > Jardin des Plantes > MNHN > Paris

Exposition - Océan, une plongée insolite - Grande Galerie de l'Evolution - Jardin des Plantes - Paris

Océan, une plongée insolite
Exposition temporaire
Grande Galerie de l'Evolution
Jardin des Plantes
Du 3 avril 2019 au 5 janvier 2020









La nouvelle grande exposition du Muséum au Jardin des Plantes nous plonge dans les profondeurs de l'océan ! Ce territoire qui recouvre 71% de la surface de la Terre abrite une immense biodiversité encore insoupçonnée. Au fil d'un parcours immersif, vous pourrez explorer des milieux insolites à la rencontre d'espèces aux caractéristiques étonnantes. Un voyage sous la surface qui invite à prendre conscience de la richesse du milieu marin et alerte sur les menaces que les activités humaines font peser sur lui.


















Visite de l'exposition Océan, une plongée insolite


Hominidés.com

Un grand nombre d'informations sur les océans, y compris sur le côté "mystérieux", ou tout simplement inconnus du grand public. On apprend beaucoup de choses, on découvre la vie grouillante des océans, mais également l'impact de l'homme. La partie consacrée à la pollution est relativement peu étendue mais la présentation est impactante.
Un grand nombre d'ateliers interactifs sont dédiés aux plus jeunes permettant, en s'amusant, de comprendre les enjeux de la vie dans l'océan...
Quelques animaux naturalisés, comme le coelacanthe ou la lamproie des abysses, mettent en avant les évolutions des espèces. Ils perpétuent également l'approche mystérieuse de l'océan et de ses grandes profondeurs... 
Pour une fois la logique de mettre très peu de lumière en dehors des vitrines et animations est justifiée. Cette semie pénombre nous rappelle qu'à partir de 200 mètres sous l'eau la lumière ne passe plus !
Une très belle exposition à voir en famille en essayant, si possible, d'éviter les heures d'affluence du samedi et du dimanche ! (Pensez à acheter vos e-billets en avance en ligne, vous pourrezainsi rentrer directement sans faire de queue).

C.R.


UN MONDE À EXPLORER ( 1 )
L’océan occupe la plus grande surface de notre planète mais reste encore largement inexploré : on connaît aujourd’hui plus de détails de la surface de Mars que du fond de l’océan ! En cause, son immensité mais aussi le fait qu’il représente pour les humains un milieu aux multiples contraintes. Les scientifiques ont donc dû faire preuve d’ingéniosité pour rendre possible l’exploration sous-marine et partir à la découverte d’une biodiversité insolite.

L’océan couvre 71% de la surface de la planète, ce qui vaut à la Terre le nom de planète bleue. Les fonds marins ne sont pas plats mais constitués de très importants reliefs : leur profondeur moyenne est de 3700  m quand l’altitude moyenne des continents est de 800 m !


Cette énorme planète en relief permet à tous, y compris aux mal-voyants, de percevoir au toucher la profondeur des océans.

Casque de scaphandre Cabirol, médaille d'argent exposition Universelle de Paris en 1855.

AU GRÉ DU COURANT ( 2 )
La vie marine est essentiellement microscopique : plus de 95 % du poids du matériel vivant dans l’océan est constitué d’organismes invisibles à l’oeil nu ! La plupart d’entre sont du plancton. Les poissons,les mammifères marins et les êtres humains, entre autres, dépendent tous de celui-ci, qui est à la base des réseaux alimentaires et premier producteur d’oxygène.

De natures très diverses, les organismes planctoniques qui flottent dans la colonne d’eau ont des tailles qui varient de moins d’1 μm à 10 m (méduses), soit 10 millions de fois plus ; la grande majorité étant microscopique. On distingue trois grandes catégories de microorganismes planctoniques : le phytoplancton (algues microscopiques), le zooplancton (animaux plus ou moins petits), bactérioplancton (des bactéries et des virus).

Une grande projection immersive à 360° dans un cyclorama de 7 m de diamètre donne aux visiteurs la sensation d’évoluer dans une goutte d’eau, à la même échelle que le plancton. De belles images d’organismes planctoniques se déploient autour d’eux, leur permettant de contempler ce surprenant ballet de couleurs et de formes surprenantes.

Retrouvez-vous au milieu du plancton... et découvrez la vie microscopique !
Des formes, des couleurs (invisibles dans l'obscurité), des organisations totalement différentes, le plancton est un monde à lui tout seul...

PLONGÉE EN MILIEUX EXTRÊMES ( 3 )
L’exposition met le cap vers des territoires peu explorés car difficiles d’accès : les grands fonds marins et les eaux glacées de l’océan Austral. Longtemps considérés comme déserts, ces milieux abritent en réalité des formes de vie originales ; les organismes y ont développé des adaptations étonnantes à des conditions qualifiées d’extrêmes du point de vue humain.
On parle généralement de milieu profond au-delà de 200 mètres sous la surface, profondeur à partir de laquelle règne une obscurité quasi-totale rendant impossible la vie végétale. 90% du domaine marin se situe en-dessous de cette limite !
Parmis les poissons abyssaux pélagiques, la baudroie à la lanterne est dotée d'un organe lumineux (au bout d'un long appendice) qu'elle agite devant sa gueule pour attirer ses proies. 

Plongez et manoeuvrez votre bathyscaphe près des sources hydrothermales
La baudroie des profondeurs qui positionne un appendice bioluminescent devant sa gueule afin de dévorer les curieux !

UN OCÉAN DE PROMESSES ( 4 )
L’océan constitue un réservoir de biodiversité extrêmement important. En l’étudiant, les scientifiques découvrent une quantité incroyable de molécules intéressantes pour l’humanité mais aussi une source d’inspiration sans fin. En surexploitant le milieu marin, l’être humain menace l’ensemble des organismes qui y vivent et met ainsi en péril les découvertes potentielles qu’il pourrait y faire.

Les organismes marins ont développé un arsenal chimique très puissant et efficace. Ces molécules aux propriétés étonnantes fascinent les scientifiques car leur potentiel dans les domaines de la recherche et de la médecine est très important.

exemple : le corail PALYTHOA SP.
La toxicité des coraux Palythoa est connue depuis longtemps. Les chercheurs ont montré que la molécule en cause, la palytoxine, est capable de remettre en route le mécanisme de la « mort programmée », qui n’est plus actif chez les cellules cancéreuses.

L'homme s'inspire également de l'océan pour reproduire ou créer des structures ou des substances, comme le démontre cet atelier comparatif.


Des histoires de molécules utiles à l'homme nées de la mer.

ENTRE MYTHES ET RÉALITÉ ( 5)
L’océan est depuis toujours une source de fascination et d’émerveillement ; il a suscité la création de nombreux mythes et récits mettant en scène des créatures fabuleuses, purs produits de l’imagination ou interprétations de formes existantes. La dernière partie de l’exposition propose aux visiteurs une incursion dans un monde entre imaginaire et réalité, à la rencontre de ces animaux marins, réels ou fantasmés.

exemple : un mythe moderne, le ceolacanthe, fossile vivant.
Le coelacanthe a longtemps été considéré comme un « fossile vivant ». Découvert il y a seulement 80 ans alors qu’il était supposé avoir disparu depuis 70 millions d’années, il a concentré les fantasmes de l’animal mythologique remonté depuis des profondeurs abyssales. Les reproductions du premier spécimen, mal naturalisé, ont grandement contribué à asseoir cette contre-vérité scientifique.

Les animaux mythiques qui peuplent les océans... sirènes et pieuvres géantes bienvenues !

Plusieurs coelacanthes sont présentés à différents stades de développement...


Exposition "Océan, une plongée insolite " en pratique
du 3 avril 2019 au 5 janvier 2020

Horaires :
Tous les jours de 10 h à 18 h, sauf les mardis, 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.e
Dernier accès aux caisses 45 minutes avant la fermeture


Tarifs :
Billet couplé avec la visite de la Grande Galerie de l'Évolution :
Plein tarif : 12 €
Tarif réduit : 9 €

Billet triple avec la visite de la Grande Galerie de l’Évolution et de la Galerie des Enfants :
Plein tarif : 14 €
Tarif réduit : 11 €

Gratuité
Gratuité : enfant de moins de 3 ans, personne handicapée et son accompagnateur, demandeur d’emploi, bénéficiaire des minima sociaux, enseignant préparant sa visite sur présentation d’un justificatif, journaliste à titre professionnel, membre de l’ICOM, adhérents des Amis du Muséum.

Gratuité dans les collections permanentes des galeries pour les jeunes de moins de 26 ans de l’Union européenne sauf pour la Galerie des Enfants, la Galerie de Botanique et les expositions temporaires.

Lieu de l'exposition :
Muséum National d’Histoire Naturelle
Jardin des Plantes
Grande Galerie de l’Evolution
36 rue Geoffroy Saint-Hilaire,
Paris 5e

Information :
Informations pour le public : 01 40 79 54 79 / 56 01



L'ocean sur Amazon.fr
 



Sur Hominides

Grande Galerie de l'évolution

Grande Galerie de l'Evolution


Le Jardin des Plantes
Jardin des plantes


Glaciations
Les ères glaciaires

A lire

La vie est belle
Les surprises de l'évolution
Stephen Jay Gould

Il y a plus de 500 millions d'années, d'étranges créatures peuplaient les mers : Opabinia avec ses cinq yeux et sa trompe frontale, Anomalocaris, redoutable prédateur à mâchoire circulaire, Hallucigenia dont l'anatomie justifie amplement le nom. Cette faune, fossilisée dans le Schiste de Burgess, est si extraordinaire qu'il a fallu près d'un siècle pour en reconnaître l'originalité. Cette véritable révolution scientifique conduit à une profonde remise en cause de nos conceptions traditionnelles. Il nous faut désormais regarder l'évolution comme un ensemble d'événements à la fois parfaitement logiques et susceptibles d'être rigoureusement expliqués en rétrospective, mais absolument impossibles à prédire et non-reproductibles. Le maître mot de l'histoire, celle de la vie comme celle de l'homme, est donc bien celui de contingence. Comme dans le merveilleux film de Frank Capra avec James Stewart, " La vie est belle ", par son unicité et son imprévisibilité même.
En savoir plus sur La vie est belle de Stephen Jay Gould

La vie est belle - Stephen jay gould


Comment la vie a commencé. Les trois genèses du vivant
(Nouvelle édition)
Alexandre Meinesz
D'où vient la vie ? Comment est-elle apparue sur Terre ? Quels ont été les premiers organismes vivants ? À quoi ressemblaient les ancêtres de formes de vies actuelles ? Comment l évolution a-t-elle sculpté le vivant au fil du temps ? L auteur présente dans ce livre une synthèse des découvertes les plus récentes sur l histoire de la vie. Il distingue trois étapes innovantes majeures, ou genèses : celle des premières bactéries, celle des premières cellules animales et végétales et celle des organismes composés de plusieurs cellules (dont nous sommes). Et quatre types d événements fortuits ayant profondément façonné l histoire du vivant sur Terre : trois événements « créatifs » (les mutations, la reproduction sexuée et la sélection naturelle), un quatrième destructeur (les grands cataclysmes comme celui qui vit disparaître les dinosaures il y a 65 millions d années).
L auteur, spécialiste des milieux marins et des premiers organismes ayant colonisé la Terre (les algues), aborde les mystères de la vie avec un éclairage original sur l évolution du vivant, différent de celui des microbiologistes, des généticiens ou des paléontologues. Il agrémente son récit de ses expériences d homme de terrain curieux de tout et amoureux fou de la nature... et d un tableau, L Astronome de Vermeer, qui sert de trame à son récit...
Comment la vie a commencé ?


 
 
 
 
 
 

Mise en ligne le 22/08/19