www.Hominides.com
Contacts
Références > Livre `Les abris du Poisson et du Cap-Blanc - Jean-Jacques Cleyet-Merle - Editions du patrimoine
Livre - Les abris du Poisson et du Cap-Blanc - Jean-Jacques Cleyet-Merle - Editions du patrimoine

Les abris du Poisson et du Cap Blanc
Jean-Jacques Cleyet-Merle

Deux abris emblématiques aux Eyzies-de-Tayac. Le premier du fait de sa gravure unique sur le plaond de l'abri, et le deuxième pour la fresque presque moderne par son traité.



Les abris du Poisson et du Cap Blanc

Aamazon





Présentation de l'éditeur

Au temps des chasseurs-cueilleurs, l'art s'expose sur les parois des grottes et des abris. Les vallées de la Beune et de la Vézère offrent de nombreux exemples de cet art pariétal paléolithique qui apparait à ce moment magique où l'Homo sapiens, homme moderne,  démontre sa capacité à l'expression symbolique. Figurés pour certains grandeur nature, les animaux de ces décors pariétaux sont représentés avec une finesse de détail et un réalisme parfois étonnants. Saumon, chevaux et bisons composent un bestiaire particulier et original qui illustre probablement l'impact de l'environnement et de ses changements sur les modes de vie de nos ancêtres préhistoriques.

Editions du Patrimoine
Collection : Regards
64 pages
24 x 26 cm


Hominides.com


Après la grotte de Font-de-Gaume ce sont les abris du Cap-Blanc et du Poisson qui ont les honneurs de la collection Regards au éditions du Patrimoine en un seul volume.
Beaucoup de photographies actuelles et anciennes sur les deux gisements donnent une très bonne idée de ce que fut leurs découvertes et leurs "aventures" parfois très mouvementées, surtout concernant le Poisson !
Une partie de l'ouvrage permet de comparer les sculptures de ces abris avec d'autres gisements préhistoriques et de les replacer dans le contexte : Roc-de-Serre, l'abri Blanchard, le Tuc d'Audoubert...
Tres accessible, pour tous...



Le soleil brille souvent en Périgord, mais c'est la pénombre et le silence d'une cinquantaine de grottes ornées qui font la réputation des rives de la Vézère et des Eyzies-de-Tayac, capitale mondiale de la préhistoire. L'abri du Poisson à Gorge d'Enfer est un joyau d'art pariétal, avec ses fragments de peinture bichrome provenant de la voûte peinte, et ses blocs gravés, sans oublier la sculpture grandeur nature (1,05 m) d'un saumon bécard, première représentation connue d'un poisson, qui témoigne de l'existence de l'activité de pêche depuis au moins 25 000 ans.
L'abri du Cap-Blanc présente une frise sculptée de chevaux considérée comme un des plus grands chefs-d'oeuvre de la sculpture monumentale de l'art quaternaire.


Sommaire Les abris du Poisson et du Cap-Blanc

Chevaux à Cap BlancA la rencontre des abris su Poisson et du Cap-Blanc

Préhistoire de l'expression symbolique

Les techniques de l'art pariétal

L'abri du Poisson : aux origines de l'art monumental

La sculpture en relief : une origine au solutréen

L'art monumental magdalénien

L'art monumental du Cap-Blanc

Les autres abris sculptés dans le centre-ouest de la France

Bestiaire rencontré, chassé, représenté

Regards sur

L'abri du Poisson

L'abri du Cap-Blanc

Savoirs au-delà

Les ratailles du décor monumental

Le thème du poisson dans l'art paléolithique

La sépulture du Cap-Blanc

L'auteur, Jean-Jacques Cleyet-Merle
Conservateur général, du patrimoine Jean-Jacques Cleyet-Merle est également directeur du Musée national de la Préhistoire des Eyzies-de-Tayac et administrateur des grottes et gisements préhistoriques de Dordogne. Il est co-auteur de l'Itinéraire Les Eyzies-de-Tayac et la vallée de la Vézère et auteur du Regards La Grotte de Font-de-Gaume, tous deux parus aux Editions du patrimoine.

Un extrait de Les abris du Poisson et du Cap-Blanc

Le contexte symbolique

Machoire recourbée caractéristique su saumon bécardDensément occupé, le vallon de Gorge d'Enfer possédait sans doute, à l'origine, un potentiel d'une grande richesse. Entre autres, l'abri Lartet livre dès 1863 quelques-uns des plus beaux objets énigmatiques en bois de renne, la grotte d'Oreille d'Enfer expose à l'air libre la riche symbolique rupestre de sa banquette d'entrée, avec un ensemble d'herbivores archaïques entouré de cupules, et l'abri du Poisson rassemble les traces d'une intense activité symbolique pendant plus de dix millénaires, de beaucoup antérieures au relief de salmonidé auquel elle doit sa célébrité.

Les décors pariétaux encore en place ou fragmentés découverts lors des différentes fouilles attestent en effet au moins trois phases d'ornementation. La plus ancienne, vers 35 000 ans BP, est garantie par un bloc découvert hors contexte par Peyrony, comportant deux vulves gravées bien datées par comparaison avec celles découvertes sur les sites voisins de Castelmerle et de la Ferrassie. Peut-être plus récent, un autre bloc est gravé de cinq cupules piquetées semblant figurer les traces d'une patte antérieure d'ours, très comparable aux motifs pariétaux d'Oreille d'Enfer. Un gros fragment de voûte (2 x 1,30 m environ) tombé du plafond et encore présent dans l'abri comporte des traces de peinture rouge et de fines gravures. Divers blocs animaliers gravés (cervidés ou caprinés et rennes schématiques) complètent le mobilier hors stratigraphie. Des plaquettes ocrées et gravées de nature encore indéterminée - desquamation de la voûte ou éléments de mobilier exogènes - pourraient indiquer une période intermédiaire dont relèveraient certaines sculptures résiduelles, notamment celle, énigmatique, en forme de corne de rhinocéros, en avant de la tête du saumon. D'autres témoignages, typiquement rupestres, viennent s'ajouter à ce corpus déjà impressionnant : une série de sept anneaux, dont six en place sur le plafond, témoigne d'une densité étonnante pour une aussi petite superficie. Enfin, l'argument de datation le plus probant réside en ces traces de colorant noir figurant une main négative entourée d'une auréole bleuâtre et protégée par une mince couche de calcite ; ces éléments datent vraisemblablement du gravettien la dernière phase du décor, dont le saumon en champlevé représente l'un des ultimes témoignages. Une telle permanence de l'usage symbolique dans un abri d'une taille aussi réduite est tout à fait exceptionnelle...

 


Périgord et Préhistoire sur Amazon



Sur Hominides


Abri du Poisson


Préhistoire dans le Périgord
Préhistoire
dans le Périgord



Livre art préhistorique
L'art des cavernes fait partie de la sélection de livres sur l'art préhistorique

A lire aussi...
La grotte de Font-de-Gaume
Jean-Jacques Cleyet-Merle
Après un portfolio qui met en lumière les détails des frises faisant de Font-de-Gaume l’un des plus beaux sanctuaires du Paléolithique, l’auteur aborde trois thèmes : la découverte de la grotte en 1901 par l’historien visionnaire qu’était Denis Peyrony, la période magdalénienne et enfin la conservation des milieux souterrains.
En savoir plus sur le livre La grotte de Font-de-Gaume

La grotte de Font-de-Gaume
Aamazon

Préhistoire en Périgord, Quercy, Charentes et Poitou
Thierry Félix, Jean-Luc Aubarbier, Jean-Pierre Bouchard
Les anciennes régions du Périgord, Quercy, Poitou et Charentes présentent un exceptionnel patrimoine préhistorique, le plus important du monde en matière d'art pré-historique.

En savoir plus sur Préhistoire en Périgord, Quercy, Charente et Poitou
Préhistoire en Périgord, Quercy, Charentes et Poitou
Aamazon

Connaître la préhistoire
en Périgord

Gilles et Brigitte Delluc
Présentation des différents sites préhistoriques du "Pays de l'Homme", le Périgord : Laussel, La Madeleine, Teyjat, Le Cap, Blanc, Lascaux... Classés de manières chronologique, vous découvrez l'art préhistorique mais aussi le mobilier et les outils retrouvés.
Connaitre la préhistoire en Périgord


 
 

 
Mise en ligne le 19/09/16






ss