www.Hominides.com
Contacts
Références > Livre > 3Retour vers le Paléo
Retour vers le paléo - Collectif - TeamPaléo - Editions Flammarion

Retour vers le Paléo
TeamPaléo
Et si nos ancêtres avaient tout inventé ?

Préface : Jean-Paul Demoule








Présentation de l'éditeur

Loin de nous, le Paléo ? Plus la science avance et plus les hommes et les femmes du passé nous apparaissent proches.
Dans les années 2000, la France découvre le bling-bling grâce aux clips de rappeurs à succès.  Modernes, les lunettes hors de prix, les bracelets en poils d’éléphants et les montres XXI? Que dire alors des colliers en griffe d’aigle et en coquilles Saint-Jacques peintes qu’arborait jadis Néandertal ? Comment ne pas voir de même dans les cinq têtes de cerfs successives de la Nef de Lascaux l’ancêtre des gifs animés ? Dans les Vénus opulentes les premières pin-up ?
Street-art, apéro pain-vin-fromage, punk à chien, etc. : nombre de phénomènes perçus comme la signature du mode de vie citadin et hyper-connecté actuel trouvent leur origine dans les pratiques de nos ancêtres. En dix chapitres illustrés, les auteurs vous embraquent pour le Paléo en confrontant savamment modernité et tradition.

 


Flammarion
Hors Collection Sciences
15,1 x 21,0 cm format broché
208 pages


Les auteurs de Retour vers le paléo

La TeamPaléo est composée de cinq vulgarisateurs aussi calés en silex qu’en pixels : Clothilde Chamussy, Jennifer Kerner, Pierre Kerner, Marion Sabourdy ainsi qu’Aurélie Bordenave.


Hominides.com

Au travers de ce livre, les auteurs démontrent avec humour que la préhistoire n'est pas toujours un vieux monsieur avec un barbichette qui vous parle avec passion d'un vulgaire caillou informe !
Avec dérision, cet ouvrage montre que l'inventeur du smartphone est le même individu (de la même espèce) que celui qui a inventé les tatouages, l'agriculture ou la sculpture de figurines (les fameuses vénus)...
Ces comportements, ces cultures dont nous sommes si fiers, sont le plus souvent nés au Paléolithique, et le livre nous explique simplement comment les scientifiques ont réussi à le prouver.  
Avec Retour vers le Paléo, nous plongeons dans la préhistoire, aux sources de nos habitudes et comportements que l'on pensait modernes et inédits.
Ça décoiffe !

CR


Sommaire de Retour vers le Paléo

Préface

1 les premiers punks à chiens

2 l’Âge du bling

3 Les Homme des tavernes

4  Les Coproquartiers

5 Paléogifs : la préhistoire s’anime ?

6 Pochoirs  préhistoriques : aux origines du street-art

7 S(il)ex toys : les coquins du Sexolithique

8 Vénus : « Révélez la déesse qui est en vous ! »

9 La musique au Paléo, c’est du pipeau ?

10 Et tout ce qu’on ne connaîtra jamais

En guise d’épilogue

Un extrait de Retour vers le Paléo

Encore une fois, c'est du côté de l'ethnologie que nous devons chercher des nouvelles idées stimulantes pour imaginer à quoi pouvaient bien ressembler les peintures corporelles et le dressing de nos ancêtres.

La peinture comme parure
Se peindre le torse plutôt que de mettre une chemise, une idée saugrenue ? La peinture dans le monde est largement employée comme vêtement, recouvrant un corps pour le protéger du soleil et des insectes. Elle permet aussi aux membres d'une société de se reconnaitre (entre clans et entre différents statuts). Alors pourquoi la peinture plutôt que le tissu?

Tout d'abord parce que fabriquer des étoffes requiert certaines essences végétales (coton, lin, chanvre, etc.), du temps et surtout, beaucoup d'eau. Ensuite parce que la fonction du vétement peut tout à fait être remplie par la peinture. En effet, le vêtement a avant tout une valeur sociale.

Le sentiment de pudeur tel qu'on l'éprouve dans notre société face à la nudité n'existe pas partout. Contrairement à une idée largement répandue, les humains ne s'habillent pas parce qu'ils ont froid. Alors certes (je vous vois venir), ce sont les Inuits" qui portent des manteaux en peau de phoque et pas les Aborigènes australiens. Mais si les Aborigènes vont nus plutôt que vêtus de peaux de phoques, n'est-ce pas surtout parce qu'il n'y a pas de phoque en Australie ?

Plus sérieusement, un exemple suffit à démontrer la proposition précédente (on ne s'habille pas parce qu'on a froid) : les Fuégiens*. Aussi connus sous le nom de Yaghan ou Yamana, les habitants de la Terre de Feu, archipel situé au sud du continent américain, sont loin d'habiter une région tropicale. La température moyenne annuelle y avoisine les 5 °C et les pluies sont quasiment quotidiennes. Pourtant, lorsque les Européens sont entrés en contact avec eux au XVIIIe siècle, les Fuégiens ne portaient pas de vêtements. Il leur arrivait toutefois de s'enduire de graisse (de phoque, bien sûr) pour se protéger de l'humidité.

Nous voyons, avec nos yeux de fashionista, les Aborigènes australiens, les Bochimans et d'autres, comme des gens nus, là où il y a en réalité des gens habillés. Habillés de parures, de scarifications ou de peintures.

 


Sur Hominides.com

Evolution Homo sapiens
Les évolutions
d'Homo sapiens


Préhistoire
La préhistoire


Evolution de l'homme - Schéma - présentation -image
Non l'évolution de l'homme
ce n'est pas ça...



Alimentation dans la préhistoire
L'alimentation des hommes préhistoriques

A lire
Qui était Néandertal ?
L'enquête illustrée
Antoine Balzeau
Emmanuel Roudier

Fruit de la collaboration entre un paléoanthropologue et un dessinateur, Qui était Néandertal ? L'enquête illustrée vous propose de ­découvrir toutes ces scènes inédites de la vie des Néandertaliens, et bien d'autres, basées sur les connaissances scientifiques les plus récentes. Un ouvrage unique et accessible à tous, qui permettra de comprendre qui était l'Homme de Néandertal et comment il vivait.
En savoir plus sur Qui était Néandertal ?
Qui était néandertal ? Livre - BD


33 idées reçues sur la préhistoire
Antoine Balzeau
Olivier-Marc Nadel
À bas les clichés ! Un paléoanthropologue et un illustrateur s’attaquent à 33 idées reçues sur la préhistoire et mettent les choses au clair, avec humour, sur une discipline qui évolue sans cesse. Autour de cinq grands thèmes – « Le métier de paléoanthropologue », « Les différents Hommes préhistoriques », « L’environnement », « Le comportement » et « L’évolution » –, chaque idée fausse, associée à un dessin décalé, est décryptée : sur quoi reposent nos représentations ? qu’est-ce que les scientifiques savent vraiment ? que leur reste-t-il à comprendre ? Voici enfin tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la préhistoire sans oser le demander… et dans la bonne humeur !
En savoir sur 33 idées reçues sur la préhistoire

33 idées reçues sur la préhistoire



 
 

 
Mise en ligne le 03/04/17