www.Hominides.com
Contacts
  Références > Livre > Nicolas Koch > La science au secours de l'Histoire

Livre - La science au secours de l'Histoire


Franck Ferrand présente
La Science au secours de l'Histoire
5 énigmes résolues
Par Nicolas Koch




La science au secours de l'histoire - 5 enigmes résolues
Achetez Le singe en nous - Frans de Wall

Présentation de l'éditeur

ADN: VOICI UN TERME DÉSORMAIS TRÈS USITÉ car les analyses génétiques ont infi ltré de nombreux domaines du savoir, et en particulier celui de l'Histoire. Grâce au développement de techniques de pointe, il est maintenant possible d'extraire et de séquencer le génome de nos lointains ancêtres mais aussi celui de grands personnages du passé.
Ainsi historiens et archéologues se tournent-ils de plus en plus vers les laboratoires afin de porter un regard nouveau sur les sujets qui les intéressent. Ils deviennent alors des détectives de la vérité historique en utilisant le moindre indice pour effectuer des avancées spectaculaires dans la connaissance de notre histoire à tous.
De l'homme de Neandertal en passant par les hautes montagnes des Alpes italiennes, du désert de l'Égypte jusqu'à l'île de Sainte-Hélène, Nicolas Koch nous montre comment la science a volé au secours de l'Histoire pour faire toute la lumière. Vous pourrez notamment découvrir ce que la momie Ötzi, vieille de plus de 5 000 ans, nous a appris, comment les égyptologues réussissent à faire parler les plus célèbres pharaons de l'Égypte ou en quoi la « tête d'Henri IV » récemment retrouvée est loin de faire l'unanimité des historiens.


15,3 cm × 24,0 cm × 2,2 cm
308 pages


Hominides.com

L'histoire s'écrit de plus en plus avec l'aide de la science. C'est une évidence dont on voit les retombées tous les jours.
La recherche en génétique est maintenant un point crucial pour déterminer la généalogie de nos ancêtres. Si les archives, les actes de naissance ou de décès sont encore à la base du travail de l'historien, ces dernières ne sont d'aucune utilité pour identifier des restes humains plus anciens ou carrément très anciens (- 30 000 ans).
Depuis quelques années c'est la génétique qui prend le relais pour tenter de prouver ou d'infirmer l'appartenance de restes humains à une lignée, royale par exemple. Mais la génétique permet également de déterminer les rapports entre différentes humanités ayant vécu plusieurs millénaires auparavant, comme Néandertal et Sapiens.
La principale difficulté est de pouvoir trouver de l'ADN dans les restes. C'est même le point crucial : sans ADN pas de recherche !
L'archéologue Nicolas Koch reprend quelques grandes découvertes récentes sur des affaires historiques où la science a permis, en partie ou totalement, de démêler le vrai du faux. En effet, il existe des cas où même la science n'arrive pas à trancher.
Les différents articles sur les personnalités sont bien documentés et séparés. Libre à vous de commencer votre lecture par l'article sur Otzi, de continuer sur Napoléon avant d'aborder Néandertal.
Finalement on passe un bon moment avec ces restes fossilisés !


Sommaire La Science au secours de l'Histoire - 5 énigmes résolues

Neandertal, quand l'ADN parle...
Qui était Neandertal ?
Quand l'ADN parle...

Ötzi, un crime au néolithique ?
Une découverte exceptionnelle pour l'humanité
Qui était Ötzi ?
Enquête sur un crime néolithique

Les mystères de la XVIIIe dynastie égyptienne
Bref historique de la XVIIIe dynastie
Les momies de la XVIIIe dynastie
Le mystère Toutânkhamon

Prise de tête autour d'un crâne : le cas Henri IV
Les déboires d'une dépouille royale
Les éléments de la controverse autour de la relique Bourdais

La mort de Napoléon, une histoire empoisonnée ?
Les mystères de Sainte-Hélène
Plusieurs décennies de controverses historico-médicales

Conclusion

Glossaire


L'auteur Nicolas Koch

Après un cursus en histoire et archéologie médiévales, Nicolas Koch a travaillé comme archéologue à l'Institut national de la Recherche archéologique préventive (INRAP). Il a publié en 2011 un ouvrage sur l'Égypte.


Un extrait de La Science au secours de l'Histoire - 5 énigmes résolues

La disparition de Neandertal en question

Ainsi, la chose aurait pu être finalement simple. Avec l’arrivée de l’ancêtre de l’homme moderne en Europe vers -40 000 ans, un être « supérieur » fabriquant de meilleurs outils, Neandertal aurait été supplanté, chassé et se serait progressivement éteint.
Fin de l’histoire ?
Pas si sûr, car la réalité archéologique s’accorde mal avec cette vision assez réductrice de l’extinction de Neandertal. Il faut éliminer rapidement quelques théories qui ont pu être développées mais sans véritable fondement scientifique, comme l’idée d’un génocide perpétré par Homo sapiens, d’une maladie ayant décimé la population 1 ou celle selon laquelle Neandertal n’aurait pas disparu mais se serait entièrement mélangé avec Homo sapiens. Pour cette dernière, vous comprendrez bientôt pourquoi cela n’a pas été le cas. La possibilité d’un régime alimentaire moins diversifié que celui de l’homme moderne est aussi à écarter au regard des études récentes.
Il apparaît en tout cas évident que l’extinction de l’homme de Neandertal ne résulte pas d’une unique cause mais davantage d’une conjugaison de facteurs. Deux théories principales s’affrontent. Nous avons longuement évoqué la première, celle dite de la sortie d’Afrique (« Out of Africa* ») ; la seconde, qualifiée de « multirégionale » avance l’idée que Neandertal aurait évolué en homme moderne, faisant ainsi de cette espèce notre ancêtre direct. Si cette dernière paraît peu probable, notamment au regard des analyses génétiques, la première est loin d’être totalement éclaircie tant la lecture des sites archéologiques et les datations sont complexes. Avec cette théorie, Homo sapiens aurait émigré d’Afrique il y a environ 100 000 ans, porteur d’une nouvelle culture dénommée Aurignacien. Ceci ne colle guère à la réalité des preuves archéologiques.
Que s’est-il passé ? Cro-Magnon et Neandertal se sont-ils côtoyés ? Ont-ils échangé des savoirs, des techniques qui pourraient expliquer l’apparition de cultures de transition telles que le Châtelperronien ? Se sont-ils livrés à une lutte pour la survie ?
Si l’Aurignacien semble se diffuser à partir de -40 000 ans d’est en ouest, et s’il apparaît que les cultures de transition soient effectivement le fait de Neandertal, y a-t-il eu acculturation de celui-ci par le biais de contacts répétés avec Homo sapiens ou a-t-il modifié de lui-même sa manière de concevoir des outils ? Ce point fait l’objet de vifs débats au sein de la communauté scientifique. Neandertal nous paraît quoi qu’il en soit tout à fait capable d’évoluer sans contrainte extérieure.
En outre, peut-on mettre en avant un lien entre le Châtelperronien et l’Aurignacien, qui serait alors la preuve d’une acculturation, quel qu’en soit le sens d'ailleurs, de Homo sapiens vers Neandertal ou inversement ? La réponse à cette interrogation n’est pas évidente car nombreux sont les sites à apporter des preuves contradictoires sur la question de l’antériorité/postériorité ou de la continuité des cultures, l’Aurignacien n’apparaissant pas ainsi comme une évolution du Châtelperronien par exemple.
Compte tenu de la faiblesse de la population au cours de cette période (densité au moins 500 fois inférieure à celle de nos campagnes actuelles), si contacts il y a eus, ceux-ci ont dû être hautement localisés et sporadiques. En d’autres termes, l’arrivée de Homo sapiens ne serait sans doute pas la cause première de l’extinction des Néandertaliens. Exit donc l’idée d’une lutte de territoires. Le climat aurait-il pu avoir raison de lui, comme l’avancent certains chercheurs ? Il est vrai qu’entre -40 000 ans et -28 000 ans les changements de températures ont été brutaux, selon des cycles courts variables de 500 à 1 500 ans, où les phases chaudes sont qualifiées d’« interstades ». La charnière -40 000/-39 000 ans coïncide avec la fin d’une phase froide et l’arrivée de l’interstade dit de Hengelo/Les Cottès marquant un redoux climatique.
Vient ensuite le retour du froid (stade Heinrich 3), du chaud (interstade d’Arcy), etc., le maximum du froid se situant vers 20 000 ans avant notre ère. Ces brusques changements auraient, selon la préhistorienne Marylène Patou-Mathis, isolé Neandertal dans des niches, par exemple la péninsule Ibérique où il semble subsister plus longtemps qu’ailleurs dans l’état actuel des découvertes archéologiques. Elle met en avant la question de la démographie des Néandertaliens qui se serait progressivement réduite, au point de ne plus pouvoir assurer le renouvellement des générations au sein de petits groupes éparpillés. Ceci pourrait éclairer en tout état de cause le fait qu’ils n’aient pas disparu partout en même temps.
Nul doute qu’il faudra encore de nombreuses découvertes pour bien saisir la question complexe mais ô combien cruciale de la disparition de l’homme de Neandertal, pour lequel les analyses génétiques ont apporté une connaissance plus intime.


La découverte récente de « virus géants » (ou Pithovirus, en mars 2014) piégés dans les glaces et vieux de 30 000 ans n’est sans doute pas la raison de la disparition de Neandertal même si les datations paraissent coïncider : corrélation ne signifie pas causalité.

 


Sur Hominides.com

Neandertal - Sapiens - Différences - Comparaison
Néandertal et Homo sapiens


Otzi - Dernières études
Ötzi

A lire !
Qui a tué Néandertal ?
Eric Pincas
Chaque hypothèse abordée (surmortalité infantile, dilution génétique au sein du génome de l'Homme moderne, génocide, épidémies, concurrence sur une même niche écologique et révolution culturelle manquée) sous forme de fiction fera l'objet d'un complément scientifique extrait d'entretiens avec les plus grands spécialistes : Marylène Patou-Mathis, Bruno Maureille, Jean-Jacques Hublin, Marcel Otte, Jean-Luc Voisin et Marie-Eva Geigl..
Qui a tué Néandertal ?
Qui a tué Néandertal
Achetez Le singe en nous - Frans de Wall

A lire !
Neanderthal Une autre humanité
Marylène Patou-Mathis

Lire la critique de Neanderthal une autre humanité - Marylène Patou-Mathis
Neanderthal, une autre humanité
Achetez Le singe en nous - Frans de Wall

 
Sélection de livres
Retrouvez notre sélection des meilleurs livres ou documentaires sur la préhistoire, les évolutions de l'homme, les découvertes de fossiles... avec Amazon.
Beaux livres préhstoire, art préhistorique, anthropologie, paléoanthropologie

 
 

 
Mise en ligne le 17 novembre 2014