www.Hominides.com
Contacts
Références > Livre > Nos premières fois
Nos premières fois - Nicolas Teyssandier - Editions La ville brûle

Nos premières fois
Nicolas Teyssandier
Il y a toujours eu une première fois... et c'est généralement à la préhistoire !









Présentation de l'éditeur

Avec "Nos premières fois", le préhistorien Nicolas Teyssandier nous livre un inventaire très particulier, celui des premières fois de l'Humanité, "nos" premières fois culturelles, techniques, matérielles : le premier outil, bien sûr, mais aussi le premier couple, le premier bijou, le premier meurtre, le premier chat, le premier dieu ou encore le premier mot...Ces premières fois qui constituent notre mémoire collective prennent ici la forme d'un grand récit qui s'appuie sur les connaissances les plus actuelles en préhistoire et en évolution humaine.
Ce récit se double d'une autre histoire, celle de la façon dont les chercheurs travaillent et enquêtent pour reconstituer ce passé commun de l'Humanité - un travail qui se rapproche par bien des aspects d'une véritable enquête policière pour reconstruire un passé millénaire à partir de traces matérielles, de fossiles, d'indices ténus et fragiles.Nicolas Teyssandier est préhistorien, chargé de recherche au CNRS. Spécialiste des équipements en pierre taillée, il travaille sur des sites archéologiques dans le monde entier. Il a également co-scénarisé le documentaire "Le fils de Néandertal ou le secret de nos origines" (Arte, 2017).

 


Le ville brûle
22,5 x 14 cm format broché
188 pages


L'auteur de Nos premières fois

Nicolas Teyssandier est préhistorien, chercheur au CNRS au sein du laboratoire TRACES (Travaux et recherches archéologiques sur les cultures, les espaces et les sociétés) basé à l'Université Toulouse-Jean Jaurès. Spécialiste des équipements en pierre taillée, il a travaillé sur des sites archéologiques en France, en Europe centrale, en Afrique du Sud et en Mongolie. Auteur de dizaines d’articles scientifiques et de plusieurs ouvrages collectifs de référence, il a coscénarisé le documentaire Le fils de Néandertal ou le secret de nos origines (Gédéon Programmes et ARTE GEIE, 2017). 


Hominides.com

Chaque être humain garde en mémoire ses premières fois. Premier émoi amoureux, premier voyage, première fois en avion... nous avons tous des souvenirs sur ces moments disruptant avec un avant et un après.
L'humanité s'est construite également avec des premières fois mais sans que les individus en soient conscients : premiere fabrication d'outils, première migration, premier Dieu, première sculpture. Nicolas Teyssandier essaye de reconstituer ces premières fois de l'humanité en se basant sur les plus anciennes découvertes archéologiques, ainsi que les dernières avancées en terme de génétique ou d'anthropologie.
Bien sûr, le plus ancien feu découvert n'est certrtainement le plus ancien feu maîtrisé par l'Homme chronologiquement parlant... mais c'est une bonne base de discussion pour essayer de retrouver l'histoire de cette première fois où un être humain a allumé un feu. De la même façon, il est souvent impossible de déterminer avec exactitude si tel objet a été fabriqué par telle espèce : l'aiguille à chas de la grotte de Denisova a-t-elle été faconnée par un Homo sapiens, un Homo neanderthalensis ou un denisovien ?
Reprenant les études et les découvertes, Nicolas Teyssandier nous raconte donc des histoires... Des histoires et des moments qui ont peu à peu construit l'humanité.
Finalement de belles histoires.

CR


Sommaire de Nos premières fois

Avant-propos

La première trace
Les premiers outils
La première leçon
La première migration
La première chasse
Le premier cannibale
Le premier feu
La première grotte
Le premier enterrement
Le premier bijou
La première hutte
Le premier mot
Le premier échange
Le premier hashtag #Neandertal
Le premier hybride
Le premier mammouth
Le premier dieu
La première peinture
La première sculpture
Le premier chef
Le premier couple
La première aiguille à chas
La première Amérique
Le premier chien
Du premier crime à la première violence de masse
La première machine
Le premier verre de lait
La première drogue
Le premier chat
La première opération chirurgicale

Épilogue
Annexes

Glossaire

Chronologie des principaux hominines

Chronologie des peuplements

 

Un extrait de Nos premières fois

2,5 millions d’années hier ; 3,3 millions d’années aujourd’hui – mais pour combien de temps encore ? L’âge des premiers outils en pierre ne cesse de reculer, repoussant toujours plus loin l’invention de ce que l’on a pendant longtemps considéré comme le propre des humains. Certes, l’Homme n’est pas la seule espèce sur Terre à utiliser des outils : les chimpanzés effeuillent des brindilles qu’ils utilisent pour collecter des termites, les loutres cassent des coquilles à l’aide de pierres... Mais rien dans le règne animal n’est comparable à ce qui caractérise structurellement les comportements humains : Homo, avant d’être un savant (sapiens) est un fabricateur (faber)1 comme le soulignait, il y a plus d’un siècle, le philosophe Henri Bergson : « En définitive, l’intelligence, envisagée dans ce qui en paraît être la démarche originelle, est la faculté de fabriquer des objets artificiels, en particulier des outils à faire des outils et d’en varier indéfiniment la fabrication. »
Si l’animal met à profit des formes naturelles en les aménageant parfois simplement pour les utiliser comme outil, l’Homme va inventer « l’outil à faire des outils » qui lui permettra de transformer en profondeur des matières premières naturelles pour créer des objets performants et en constante évolution.
Le début de ce processus nous entraîne vers le grand rift est-africain. C’est dans cette région volcanique qu’ont été découvertes les plus anciennes pierres taillées connues à ce jour, dans quelques formations géologiques aux noms évocateurs pour tout amateur de préhistoire : les gorges d’Olduvai au nord de la Tanzanie, Hadar dans la dépression de l’Afar éthiopien, la vallée de l’Omo qui coule au sud de l’Éthiopie pour se jeter dans le lac Turkana au Kenya. Jusqu’à la fin des années 1990, on connaissait une poignée d’outils en pierre datant d’environ 2,6 millions d’années, découverts dans l’Afar sur le site de Kada Gona : des galets en roches volcaniques sommairement aménagés par l’enlèvement de quelques éclats à leur extrémité, affectant une seule ou les deux faces du bloc de matière première. Ces processus permettaient de dégager un bord taillé tranchant. Plus nombreux étaient les témoignages archéologiques de la vallée de l’Omo dans des formations sédimentaires remontant à près
de 2,2 millions d’années ; ici, point de galets aménagés mais des éclats ou des fragments de quartz issus de la percussion violente de galets.
La découverte effectuée au cours de l’été 1997 par l’équipe internationale dirigée par l’archéologue française Hélène Roche est d’une toute autre nature. À l’ouest du lac Turkana, dans une région aride à la végétation aujourd’hui clairsemée, les archéologues prospectent des cours d’eau à sec qui mènent aux rivages du grand lac. À Lokalelei, dans des sédiments vieux de 2,4 millions d’années, ils découvrent le tout premier atelier de production d’outils en pierre. Et quel atelier ! Nous ne parlons pas là de quelques galets sommairement fracturés, mais d’un ensemble de plus de 2 000 vestiges de pierres taillées réunis sur une surface d’un peu moins de 20 m2. Petit miracle de la conservation, ces éclats de pierre s’assemblent les uns avec les autres comme un puzzle, permettant aux archéologues de reconstituer les galets d’origine et de mieux comprendre l’enchaînement des gestes. Les scientifiques ne cachent pas leur étonnement devant le degré de technicité qui se dégage de ces pierres taillées : précision des coups, maîtrise des angles… le résultat d’un coup porté est anticipé au point qu’il conditionne la percussion suivante. Sur certains galets, ce ne sont pas moins de 30 éclats (et même 50 éclats dans un cas), qui sont détachés d’un même bloc, constituant autant de tranchants utiles pour des activités de découpe. Passé l’étonnement, il faut se rendre à l’évidence : cette première production de bords tranchants révèle des connaissances extrêmement précises sur l’aptitude à la taille des roches dures
et les contraintes physiques que ces matériaux imposent ; ils témoignent de savoir-faire maîtrisés et de gestes appris, répétés, organisés. Ces témoins matériels de capacités cognitives et psychomotrices que l’on ne s’attendait pas à retrouver pour des périodes aussi reculées offrent un point de vue inédit sur certains des aspects du fonctionnement cérébral de ces premiers artisans de la pierre taillée.
..

Nicolas Teyssandier sur Amazon

 


Sur Hominides.com

Evolution Homo sapiens
Les évolutions
d'Homo sapiens


Préhistoire
La préhistoire


Evolution de l'homme - Schéma - présentation -image
Non l'évolution de l'homme
ce n'est pas ça...



Cannibalisme à la Préhistoire
Cannibales de la préhistoire

A lire
Origines de l'humanité, les nouveaux scénarios
José Braga, Claudine Cohen, Bruno Maureille, Nicolas Teyssandier
La découverte de nouveaux fossiles, les récentes analyses paléogénétiques et les études sur les comportements des Hommes de la préhistoire bousculent les scénarios sur les origines de l'humanité.
Quelles pistes ouvrent ces nouvelles découvertes ? Quels mystères persistent ?
Pour public averti (peu d'illustrations).
Plus sur Origines de l'humanité, nouveaux scénarios
Origines humanité - nouveaux scénarios


Qui était Néandertal ?
L'enquête illustrée
Antoine Balzeau
Emmanuel Roudier

Fruit de la collaboration entre un paléoanthropologue et un dessinateur, Qui était Néandertal ? L'enquête illustrée vous propose de ­découvrir toutes ces scènes inédites de la vie des Néandertaliens, et bien d'autres, basées sur les connaissances scientifiques les plus récentes. Un ouvrage unique et accessible à tous, qui permettra de comprendre qui était l'Homme de Néandertal et comment il vivait.
En savoir plus sur Qui était Néandertal ?
Qui était néandertal ? Livre - BD


33 idées reçues sur la préhistoire
Antoine Balzeau
Olivier-Marc Nadel
À bas les clichés ! Un paléoanthropologue et un illustrateur s’attaquent à 33 idées reçues sur la préhistoire et mettent les choses au clair, avec humour, sur une discipline qui évolue sans cesse. Autour de cinq grands thèmes – « Le métier de paléoanthropologue », « Les différents Hommes préhistoriques », « L’environnement », « Le comportement » et « L’évolution » –, chaque idée fausse, associée à un dessin décalé, est décryptée : sur quoi reposent nos représentations ? qu’est-ce que les scientifiques savent vraiment ? que leur reste-t-il à comprendre ? Voici enfin tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la préhistoire sans oser le demander… et dans la bonne humeur !
En savoir sur 33 idées reçues sur la préhistoire

33 idées reçues sur la préhistoire



 
 

 
Mise en ligne le 30/04/19