www.Hominides.com
Contacts
Accueil - Hominidés - Hominidae - Actualités - News - Néandertal, un cannibalisme de subsistance
Néandertal anthropophage pour se nourrir, il y a 120 000 ans à Soyons (Ardèche) (04/04/19)

Néandertal, cannibale par nécessité alimentaire… 
L’étude de la faune de la grotte Baume Moula-Guercy montre que, face à un changement climatique rapide, Néandertal a dû changer ses habitudes alimentaires.



La grotte de Baume Moula-Guercy est située sur la commune de Soyons (Ardèche). Les fouilles réalisées dans les années 1990 ont permis d’exhumer les restes de 6 Néandertaliens : deux adultes, deux adolescents (12 et 15 ans) et deux plus jeunes (entre 4 et 8 ans). Au total, 120 ossement néandertaliens ont été trouvés dans la couche 15 de la stratigraphie. La moitié de ces restes osseux présentait des traces de boucherie faites à l’aide d’outils de pierre, associées à une extraction systématique de la moelle. Cela a déjà constitué pour les chercheurs une preuve de pratiques cannibales chez NéandertaL  La même strate a également livré des restes de foyers et des ossements de la faune chassée et consommée par les Néandertaliens .

A droite, détail d'un os néandertalien présentant des traces de boucherie... © Desclaux.





De nouvelles recherches à la grotte Baume Moula-Guercy
L’étude, publiée dans le Journal of Archaeological Science, réalisée par Alban Defleura (CNRS) et Emmanuel Desclaux (Lazaret et CNRS), présente les résultats de nouvelles recherches prenant en compte les conditions climatiques.
Entre -128 000 et -144 000 ans, il y a eu un changement climatique mondial important avec un réchauffement des températures. Cet événement a eu de grandes conséquences sur tous les écosystèmes de la planète : certaines espèces animales ont migré vers des régions plus accueillantes et la flore elle-même s’est redistribuée géographiquement.
A la grotte Baume Moula-Guercy, les chercheurs se sont intéressés plus particulièrement à la couche archéologique 15 (qui contenait les ossements néandertaliens), mais également aux couches voisines (14 et 16) entourant l’épisode climatique impactant. Cela a permis de dresser un tableau des espèces animales présentes avant, pendant et après la période.

L'analyse a également révélé que les Néandertaliens avaient utilisé des instruments pour ouvrir leurs crânes et leurs os afin d'exposer leur moelle et leur cerveau. Ici, des marques de coupe sur le crâne de l'un des adolescents néandertaliens trouvés à Baume Moula-Guercy en France, victime du cannibalisme.
© Desclaux

Cannibale par nécessité
L’analyse des résultats révèle que la période de réchauffement a perturbé en profondeur  l’environnement dans la région, en particulier les animaux de grande taille, comme le bison et le mammouth, qui disparaissent de la couche XV. A l’inverse, cette couche renferme une plus forte proportion de restes de renne, de petits animaux, de poisson et… de Néandertaliens. Vues les traces de découpes présente sur 50% des ossements humains, il paraît logique pour les chercheurs que les Néandertaliens, lors de cette période climatique, aient pratiqué l’anthropophagie pour des raisons de survie alimentaire.
L’analyse de l’émail des dents a révélé des signes de stress qu’on trouve habituellement chez les personnes malades ou souffrant de malnutrition, des données qui renforcent l’argumentation des chercheurs sur la situation désespérée des hominidés de l’époque.
"Nous sommes persuadés que, sur le continent européen, les populations humaines ont fortement diminué, ne réussissant à survivre que dans quelques régions", déclarent  les auteurs de l’étude. «Nous suggérons, en outre, que ces bouleversements environnementaux, y compris la diminution de la faune au début du Pléistocène supérieur, ont contribué à la naissance d’un comportement cannibale chez les Néandertaliens, comme en témoignent les vestiges retrouvés au Baume Moula-Guercy.» Pour Emmanuel Desclaux, ce cannibalisme de survie n’est pas à opposé à un cannibalisme rituel ou culturel  : «Il y a eu des cas de cannibalisme culturel, mais dans ce cas particulier, cela ne semble pas être le cas».

Sites néandertaliens avec des preuves de cannibalisme (lettres) et des sépultures (nombres). A = Baume Moula-Guercy, B = El Sidron, C La troisième caverne de Goyet, D = Krapina, 1 = La Roche à Pierrot, 2 = La Ferrassie, 3 = Le Regourdou, 4 = La Chapelle-aux Saints, 5 = Le Moustier, 6 = Roc-de-Marsal, 7 = La Quina, 8 = Spy, 9 = Felhofer, 10 = Kilk-Koba, 11 = mezmalskaya, 12 = Dederyeh, 13 = Shanidar, 14 = Amud, 15 = Kebara, 16 = Tabun, 17 = Tesshik Tash.

Un changement climatiqiue trop rapide pour s'adapter ?
Les chercheurs déclarent que les changements dans l'environnement ont dû se produire à un rythme relativement rapide. Ils pensent même que ces modifications ont été perceptibles à l’échelle humaine. Ils précisent que " le paysage a totalement changé, peut-être en quelques générations seulement ».  
L’archéologue Michelle Langley (Griffith University, Australie) commente l’étude : "pour la première fois, les chercheurs disposent d’éléments concordants pour prouver que les Néandertaliens  vivaient une période dramatique et qu'ils ont trouvé comment faire pour survivre. Ils ont agi comme l’auraient fait des hommes modernes dans la même situation ».

Sources
CNRS
Impact of the last interglacial climate change on ecosystems and Neanderthals behavior at Baume Moula-Guercy, Ardèche, France ScienceDirect
Pour la Science


A lire également

2010 Trace de mastication sur des ossements humains
2010 Cannibalisme à El-Sidron
2013 Les premiers cannibales à la préhistoire 
2015 Pratiques cannibales en Angleterre il  y a 14 700 ans
2016 Alimentation de Néandertal à la grotte de Goyet

2017 Cannibalisme à la préhistoire l'être humain pas très nutritif !

 

Cannibalisme sur Amazon

 

 

Sur Hominides

Musée archéologique de Soyons
Musée archéologique
de Soyons


Grotte de néron et abri du renard

Grotte de Néron
et Trou du renard



Cannibalisme à la Préhistoire
Cannibalisme à la préhistoire


Disparition et extinction de neandertal
Extinction de Néandertal


Alimentation des hommes de la préhistoire

Alimentation à la préhistoire

A lire
Préhistoire
en Rhône-Alpes

Xavier Alix
Des Néandertaliens cannibales à Soyon, un mammouth entier à Choulans, des centaines d'ours des cavernes dans les grottes de La Balme à Collomb et de Chauvet-Pont d'Arc, un chien à Saint-Thibault-de-Couz vers 8500 avant notre ère… Cette simple énumération des hommes et des animaux présentés dans l'ouvrage, non exhaustive, montre la richesse préhistorique et la diversité de la région Rhône-Alpes.
Ce panorama original du passé lointain de la plus grande région de France est complété par des objets, des monuments, des lieux de travail et des sites d'occupation.
Préhistoire en Rhone Alpes
Amazon

Mangeurs de viande
Marylène Pathou-Mathis
Marylène Patou-Mathis remonte à nos origines pour découvrir comment notre alimentation s'est modifiée depuis la Préhistoire. Nous sommes tous des carnivores... des mangeurs de viande.
En savoir plus sur Mangeurs de viande.
Mangeurs de viande - Patou-Mathis
Achetez Le singe en nous - Frans de Wall

Histoires d'ancêtres
Collectif
La fabuleuse histoire de l'origine de l'Homme est relatée ici de façon simple et synthétique, avec les acquis de toutes dernières découvertes. Toutes les espèces qui ont participé de près ou de loin à la genèse des Hominidés sont décrites biologiquement, ainsi que leur apport culturel. Cinquante million d'années d'histoire se sont déroulées jusqu'à cette espèce Homo sapiens, la nôtre.
En savoir plus sur le livre Histoire d'ancêtres.
5e édition revue et augmentée (2015)
Histoires d'ancêtres


Préhistoire de la violence et de la guerre
Marylène Patou-Mathis
Pour en finir avec les approches caricaturales, l'auteure mène une enquête qui croise les données de l'archéologie et de l'anthropologie. Explorant les raisons qui ont transformé les chasseurs-cueilleurs en sociétés guerrières – sédentarisation et changement d'économie, avènement du patriarcat, apparition des castes –, elle pointe aussi le rôle des croyances et met en évidence l'existence d'une violence antérieure à l'apparition de la guerre.
En savoir plus sur Préhistoire de la violence et de la guerre
Préhistoire de la violence et de la guerre