www.Hominides.com
Contacts

Lieux > Périgord > Visitez la région > Grotte de Rouffignac

Visite de la grotte de Rouffignac

Grotte de Rouffignac - Périgord
La grotte aux cent mammouths

Grotte de RouffignacEntyrée de la grotte de RouffignacSituation
La grotte de Rouffignac, un peu en dehors des circuits touristiques habituels, se trouve sur la commune de Rouffignac-Saint-Cernin-de-Reillac, à 4 km au sud du village. A seulement 15 kilomètres des Eyzies-de-Tayac (en passant par la D31), elle mérite un détour. L'ouverture de la grotte se situe sur le flanc droit de la vallée de Labinche (affluent du Manaurie). La grotte est située sur le plateau calcaire de Légal, au milieu de la forêt. On pénètre dans la grotte par l'un de ses trois porches naturels, probablement le seul qui était accessible au Paléolithique.
Dans le passé plusieurs noms ont été attribués à Rouffignac, comme la grotte de Miremont, le Cro des Cluzeau ou le Cro de Granville.


La découverte de la grotte de Rouffignac
La grotte de Rouffignac est connue depuis le XVème siècle puisque qu'à l'époque on y exploitait déjà de l'argile. L'écrivain voyageur François de Belleforest publie en 1575 Cosmographie Universelle où il décrit, en autres, "des painctures en plusieurs endroits et la trace ou marques de pas de plusieurs sorte de bestes grandes et petites", montrant que les représentations étaient déjà visibles. En 1947, un groupe de spéléologues périgourdins(B. Pierret et R. Faccio) signale également les œuvres pariétales. Mais c'est le 26 juin 1956 que Louis-L'abbé Breuil examine les peintures de RouffignacRené Nougier, Romain Robert, Charles et Louis Plassart décrivent précisément les représentations pariétale. En 1956, après une deuxième visite de la grotte ornée (1), l'abbé Breuil fait une communication à l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres.
Une polémique naît à l'époque sur l'authenticité des œuvres pariétales. Les conclusions de l'abbé Breuil et des inventeurs de la grotte sont contestées, entre autres, par le préhistorien Séverin Blanc qui n'avait vu lors de sa visite que de "pâles copies, faites à la fumée"... Une commission internationale constituée de préhistoriens viendra clore le débat en authentifiant sans réserve les représentations d'art pariétal de la grotte, trois mois après sa découverte. La "guerre des mammouths" était terminée...
Les fouilles et les recherches vont pouvoir alors commencer afin de répertorier l'intégralité des figures, ainsi que les traces d'occupation du porche d'entrée de la cavité.
En 1957 Rouffignac est classée monument historique.


La grotte de Rouffignac
Plan RouffignacRouffignac présente le plus grand réseau karstique du Périgord. Si les galeries sont maintenant asséchées, il subsiste, au niveau inférieur (non visitable), un petit ruisseau. Au total, c'est plus de 10 km de galeries, répartis sur 3 niveaux. C'est l'eau infiltrée dans le calcaire qui a commencé à creuser les galeries il y a 70 millions d'années. Le processus s'est poursuivi jusqu'au début de l'Ere tertiaire (-65 millions d'années). Au Quaternaire, les galeries sont creusées. Les études géologiques et topographiques montrent que la cavité avait un aspect identique au Paléolithique, lorsque les hommes la parcouraient il y a plus de 10 000 ans. "Un réseau qui a été intégralement parcouru par les hommes préhistoriques puisque on y trouve des représentations gravées, imprimées ou dessinées en noir au fin fond des ramifications les plus éloignées de l'entrée paléolothique" indique le préhistorien Denis Viallou.
Le sol de la grotte est recouvert d'argile avec quelques dalles rocheuses issues d'éboulements du plafond. Enchassés dans les parois, des rognons de silex dépassent de la paroi, et délimitent souvent les zones ornées.

Bauges des ours de RouffignacL'ours, premier "visiteur" de Rouffignac
Plusieurs espèces d'ours se sont succédées dans la grotte de Rouffignac. Ils ont laissé trois types de traces encore visibles. A de nombreux endroits la paroi est lacérée de stries verticales, correspondant à des griffades d'ours. Comme à Bara-Bahau, certaines griffades d'ours ont été utilisées graphiquement, ou recouvertes par les artistes du Paléolithique.
Le sol a également été creusé par les plantigrades afin d'aménager des sortes d'immenses "nids", des bauges, dans lesquels ils se couchaient pour hiberner (voir photo à gauche). Dernières traces involontaires, les scientifiques ont mis au jour des ossements d'ours dans les bauges, preuves que certains d'entre eux ne sortaient pas vivants de leur période d'hibernation !
La présence de l'ours des cavernes est donc bien antérieure à la venue de l'homme dans la cavité.

L'art préhistorique à Rouffignac
Il y a 13 000 ans environs, les hommes du Magdalénien se sont enfoncés dans les galeries de Rouffignac. Si le trajet nous paraît simple d'accès aujourd'hui, il faut penser qu'à l'époque la progression se faisait à la lueur d'une lampe à graisse. Les vascillements de la flamme devaient rendre les galeries presque effrayantes... Malgré cela, les Magdaléniens sont allés au plus profond des cavités, nous laissant des dessins et des gravures très spécifiques.
"Les dessins peints et gravés sont répartis dans la majeure partie des galeries de l'étage supérieur, mais leur densité varie selon les secteurs ; le public visite les zones où leur concentration est la plus forte" (2).

Techniques artitistiques utilisées à Rouffignac
Deux méthodes ont été utilisées par les Magdaléniens de Rouffignac pour orner les parois, selon le support et la dureté de la roche. Pour le dessin, ils se sont servis de morceaux de bioxyde de manganèse, formant ainsi des figures noires sur la roche claire. Pour la gravure, ils ont eu recours à des burins de silex, des ossements, des outils de bois ou, si la craie était tendre, ils ont simplement usé de leurs doigts !

Frise de mammouths à Rouffignac
Frise des mammouths. La partie inférieure des animaux a été recouverte de calcite avec le temps.
Les préhistoriens pensent que les mammouths ont été entièrement dessinés puis recouverts, preuve de leur ancienneté.

Les représentations
Au total, les préhistoriens Frédéric et Jean Plassard ont dénombré 255 représentations dans la grotte. A cela s'ajoute les tracés digitaux non figuratifs (les fameux "macaronis" décrits par l'abbé Breuil). Si les mammouths représentent plus de 60% des figures de la grotte, on y trouve également des bisons, chevaux, bouquetins et rhinocéros qui donnent des indications précises sur la faune il y a 13 000 ans. Les signes ne sont pas absents,notamment avec la présence des fameux tectiformes (5,5%), dont la signification nous échappe encore totalement. A noter également des tracés digitaux qui forment des enchevêtrements de lignes qui ne sont pas identifiés, mais qui recouvrent 500 m2 de surface !
La majorité des figures se trouve à l'étage supérieur (Grand plafond, Galerie Breuil, Voie sacrée) et aux points de connexion entre les différents niveaux.
Représentation nombre % du total
mammouth 158 62 %
bison 29 11,40 %
cheval 16 6,30 %
bouquetin 12 4,70 %
rhinocéros 11 4,10 %
ours 1 0,40 %
humain 4 1,60 %
serpent 6 2,40 %
tectiforme 14 5,50 %
indéterminé 4 1,60 %
total 255 100 %
Tracés en "macaroni" : 500 m2
Tableau Jean Plassard CNRS Editions

Les mammouths
La particularité de Rouffignac reste la grande proportion de représentations de mammouths gravés ou peints sur les parois. Cet animal est en effet assez rarement figuré dans l'art pariétal. Avec ses 158 représentations de ce pachyderme, Rouffignac représente plus de 50% des 300 figures de mammouths(3) dans tout l'art paléolithique !
Le nom de" grotte aux cent mammouths" est donc largement mérité.
Les figures de mammouths sont très différentes les unes des autres : du simple trait évoquant la ligne de dos à l'animal complet avec détail de l'oeil, des poils et de l'opercule anal... Une certaine unité de style se dégage (propre à Rouffignac), malgré la diversité des techniques employées : dessin, gravure...
En savoir plus sur le Mammouth

Mammouths affrontés - Rouffignac Relevé mammouth Rouffignac
Mammouths affrontés
Sans être totalement symétriques, la position des mammouths face-à-face montre l'affrontement des animaux.
Relevé d'un mammouth peint sur le Grand plafond (C. Barrière)
Un des mammouths les plus complets de Rouffignac, avec notamment l'oeil, les rides du front, les lèvres de la trompe, l'opercule anal, le pelage...
Relevé de Mammouth mammouth de la découverte
Relevé de mammouth (C. Barrière)
Pour Alain Roussot, les proportions de ce mammouth sont respectées et le tracé du dos est très réaliste.
Mammouth de la découverte. C'est la première représentation repérée par L.R. Nougier, R. Robert et C. et L Plassard en 1956 (Photo Marie-Odile et Jean Plassard).

Les autres figures
Comme toujours dans l'art des cavernes, autour du thème central gravitent d'autres sujets. A Rouffignac, ce sont des bisons, des chevaux, des bouquetins et des rhinocéros laineux. Il s’agit là d’animaux contemporains les uns des autres et emblématiques de la dernière période glaciaire dans notre région.
L’endroit de la grotte où la diversité des thèmes est la plus forte, est le Grand Plafond : 65 animaux s'y entremêlent au-dessus d'un puits donnant accès aux étages inférieurs de la caverne. Le désordre apparent de cet ensemble n’a rien d’inhabituel dans l’art des cavernes. Au contraire, une autre spécificité de l’art de Rouffignac réside dans la facilité avec laquelle les artistes ont construit de véritables frises. Ce sont des ensembles structurés, homogènes, témoignant le plus souvent, d’une véritable mise en page. La frise des dix mammouths fournit l’un des exemples les plus spectaculaires.
Le Grand plafond à Rouffignac
  Détail de la composition du Grand plafond
(photo J. Plassard dans M. Lorblanchet, 1995, p. 135).
Bison de la grotte de Rouffignac Rhinoceros de Rouffignac
Bison du Grand plafond (photo Jean Plassard) Rhinocéros noir de la Galerie Breuil (photo J. Plassard dans J. Clottes et D. Lewis-Williams, 1996, p. 43).

Les signes et serpentiformes
Les tracés digitaux sont réalisés dans de l'argile tendre. On les retrouve à différents endroits de la grotte, soit associés à des éléments figuratifs (comme des mammouths), soit seuls sur un panneau. Ces enchevêtrements de lignes ne représentent rien de spécifique, ou tout du moins rien que nos yeux actuels puissent identifier. Nommés macaronis par l'abbé Breuil, ils sont généralement classés dans les serpentiformes.
Comme pour d'autres grottes, des signes en forme globale de "toit" sont également présents à Rouffignac. Appelés tectiformes on en dénombre ici 14. Leur signification reste inconnue.

Tracés digitaux à Rouffignac Tectiformes
Tracés digitaux serpentiformes
(photo de/dans J. Plassard, 1999, p. 78).
Plusieurs tectiformes relevés à Rouffignac
C. Barrière dans l'Art préhistorique (Alain Roussot)

Datation de Rouffignac
Aucune datation directe n'a été effectuée sur les représentations. Quelques petites similitudes de styles avec des grottes proches comme Les Combarelles, Bernifal, Fond de Gaume, on fait attribuer les représentations de Rouffignac au Magdalénien il y a - 13000 ans. Cette méthode correspond au style IV de Leroi-Gourhan, qui n'est plus aujourd'hui utilisée.
En savoir plus sur les méthodes de datation.

L'histoire continue
Après le passage des artistes des temps glaciaires, la grotte continua d’être accessible. Les hommes du Mésolithique (des chasseurs-cueilleurs dans l’environnement post-glaciaire), installèrent leur campement à plusieurs reprises sous le porche d’entrée. Ils abandonnèrent les vestiges de leurs repas (sanglier, cerf, chevreuil,..) ainsi que leur outillage en silex et en os. Plusieurs millénaires plus tard, à la fin de l’Age du bronze, c’est-à-dire durant le dernier tiers du deuxième millénaire avant le Christ, d’autres populations jetèrent une nouvelle fois leur dévolu sur la caverne et en firent une nécropole. On a alors incinéré des défunts à l’entrée de la grotte avant de déposer leurs cendres sur le sol de certaines galeries. Des offrandes accompagnent souvent ces dépôts : céramiques en général, objets en bronze de façon exceptionnelle. Cette pratique a perduré jusqu’à la période gauloise. Historiquement, la grotte est connue depuis longtemps. François de Belle-Forest dans sa « Cosmographie universelle » en donne une description dès 1575. Un premier plan de la cavité est levé au milieu du 18e siècle, alors que les curieux sont de plus en plus nombreux à fréquenter les lieux. De nombreux graffitis, présents dans toutes les galeries, témoignent aussi de cette fréquentation ancienne.

Une visite originale... en train !
Visite de Rouffignac en trainLa grotte est ouverte et aménagée pour le public en 1959. Depuis cette date, c’est à bord d’un train électrique que les visiteurs découvrent ce labyrinthe souterrain. Une telle installation rend le site accessible à tous, mais constitue d’abord un atout en matière de préservation du lieu. En effet, une grotte est un milieu à l'équilibre précaire. La présence d'art préhistorique rend le respect de cet équilibre encore plus indispensable. Concilier visite et conservation implique des précautions particulières, comme la limitation du nombre des visiteurs ou la gestion des éclairages, tant en durée qu'en puissance. Dans un tel contexte et compte tenu des dimensions de la cavité, le recours au train permet de canaliser le public, de transporter l'éclairage, et garantit une certaine discrétion à notre fréquentation répétée de la caverne.
Une heure d'exploration permet au visiteur d'appréhender le caractère exceptionnel des lieux, et de découvrir son art préhistorique, sans fatigue et sans danger pour la conservation, tout en bénéficiant d'une véritable visite-conférence.

C.R.

Notes
1 L'abbé breuil avait déjà visité la grotte en 1915, mais il n'avait pas vu les représentations pariétales, seulement quelques tracés digitaux.
2 La Vézère des origines - Norbert Aujoulat, Jean-Michel Geneste, Jean-Philippe Rigaud et Alain Roussot.
3 Alain Roussot dans l'art préhistorique évoque les choffres de 250 à 300 représentations de mammouths dans l'art pariétal.

Photos : copyrirght Grotte de Rouffignac sauf mentions contraires.

Hominides.com remercie Frédéric Plassard pour les photos et documents ayant permis la réalisation de cette page.

Sources
Comptes-rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres
Nougier et Robert, Rouffignac
Une reconnaissance tardive : la grotte de Rouffignac ou "vous qui passez sans les voir"
La Préhistoire, Histoire et dictionnaire, sous la direction de Denis Vialou.
Figures inédites de la grotte de Rouffignac, Jean et Frédéric Plassard
http://www.europreart.net/preart.htm

Guide des grottes ornées paléolithiques ouvertes au public, Denis Vialou.



La grotte de Rouffignac en bref...

Type : Technique Période Occupation Restes humains
Grotte ornée Gravures
Peintures
tracés digitaux
Magdalénien 13 000 ans BP Non
Dimensions Nombre de représentations     Outils
10 km de galeries

255      
Localisation Accessibilité Date de la découverte Particularités Coordonnées GPS
Rouffignac-Saint-Cernin-de-Reillac Pour tous 1956 La majorité des mammouths de l'art pariétal est à Rouffignac.  


Boutique de la grotte de CougnacVisite de Rouffignac en pratique

Un grand parking permet de se garer facilement à proximité de la grotte.
Dans la grotte une boutique vous permet d'acheter des livres, des reproductions...

Durée de la visite de la grotte : environ 30 minutes

Horaires des visites
Tous les jours, du 24 mars au 1er novembre
Du 24 mars eu au 30 juin : de 10h à 11h30 et de 14h à 17h
Du 1er juillet au 31 août : de 9h à 11h30 et de 14h à 18h
Du 1er septembre au 1er novembre : de 10h à 11h30 et de 14h à 17h.

Accès :
Depuis l'autoroutre A89 par les sorties 16 (en arrivant de Bordeaux)
et 17 (en arrivant de Brive, Paris ou Clermont-Ferrand).
La grotte se trouve à 4 km au sud du village de Rouffignac en suivant la D32.

Coordonnées GPS : Latitude : 45° 00' 26" Longitude : 0° 59' 16"

Tarifs 2013
Adulte : 6,50 €
Enfants (6 à 12 ans) : 6,20 €
Tarif groupe Adulte : 4,70 €
Tarif groupe Enfant : 3,20 €

Site internet

Visite du Périgord
A voir Grottes Abris sous roche
Visite du Périgord Grotte de Lascaux Abri Pataud
Musée de Préhistoire des Eyzies Grotte de Font-de-Gaume Abri de La Ferrassie
Musée de Préhistoire des Eyzies 2 Grotte des Combarelles Abri du Poisson
Musée Art et Archéologie Périgueux Grotte de Villars Laugerie Haute
Musée Art et Archéologie Périgueux 2 Grotte de Saint-Cirq / Sorcier Laugerie Basse
Le Thot Grotte de Bara-Bahau Abri de Cap Blanc
Pôle International de Préhistoire Grotte du Pech Merle Abri Cro-Magnon
  Grotte de Bernifal Castel Merle
  Site de Regourdou Le Moustier
  Grotte de Rouffignac  
  La Roque St-Christophe  
  La Baume Bonne  
  Lascaux 4  


D'autres sites préhistoriques
GROTTES      
Grotte Chauvet Grotte de Vilhonneur Grotte de Lascaux Grotte de Bara-Bahau
Grotte Margot Grotte Mayenne-Sciences Grotte de Font-de-Gaume Grotte du Pech Merle
Grotte de Villars Grottes de Saulges Grotte de Pair-non-Pair Grotte de Bernifal
Caune de l'Arago Grotte des Combarelles Grotte de Saint-Cirq / du Sorcier Grotte du Mas d'Azil
Grotte de Niaux Grotte de Gargas Grotte de la Vache Site de Regourdou
Grotte des Fadets Grotte de la Marche Arcy-sur-Cure Grotte de Bédeilhac
Menez-Dregan Grotte de Cougnac Grotte de l'Observatoire La Caverne du Pont d'Arc
La Baume Bonne Lascaux 4    
ABRIS SOUS ROCHE SITES DE PLEIN AIR
Abri Pataud Laugerie Haute Centre d'interprétation du Roc-aux-sorciers Etiolles
Abri de La Ferrassie Laugerie Basse Abri du Poisson  
Abri de Cap Blanc Abri Cro-Magnon Castel Merle  
Le Moustier La Roque St-Christophe    



A lire  
Rouffignac
Le sanctuaire des mammouths
Jean Plassard

La Vézère des origines
N. Aujoulat, JM Geneste, JP Rigaud, A. Roussot
Rouffignac
Amazon
La grotte de Rouffignac est impressionnante par son volume et son architecture naturelle comme par les nombreuses traces de la présence des ours. la longueur des galeries fréquentées par les hommes, la richesse et l'originalité des peintures et des gravures qu'ils y ont laissées et qui sont datées de 11 000 ans avant notre ère en font un des hauts lieux de l'art préhistorique. Rouffignac est célèbre pour ses 150 mammouths, dont le réalisme et la qualité esthétique sont remarquables.
Pour tous.


La Vézere des origines
Amazon
La concentration des sites paléolithiques de la vallée de la Vézère reflète la richesse du Périgord en ressources naturelles, les rivières y ont creusé dans le calcaire de multiples grottes et abris-sous-roche, sites particulièrement accueillants pour les populations préhistoriques et surtout favorables à la conservation des vestiges de l'occupation humaine. Avec l'arrivée de l'homme de Cro-Magnon, le Périgord voit la naissance des premières formes artistiques connues au monde...
Pour tous.

   
L'art des cavernes
Paul G Bahn
L'art préhistorique
Alain Roussot
L'art des cavernes
Amazon
Le guide des grottes ornées de la période glaciaire en Europe.
Paul G. Bahn répertorie les grottes et abris que vous pouvez visiter en France, en Espagne, en Italie, au Portugal mais aussi en Angletterre.
Une à deux pages par site permettent de se faire une idée rapide.
Plus sur l'Art des cavernes
Pour tous.



L'art préhistorique - Alain Roussot
Amazon
Troisième édition de ce petit ouvrage (format poche) expliquant l'art préhistorique en France. Historique, datation, thématiques, l'auteur balaye l'ensemble des sujets avec une approche très pédagogique.
Pour tous.



Mise en ligne le 01/05/13