www.Hominides.com
Contacts

  Lieux > Périgord > Vistez la région > Laugerie - Basse

Laugerie-Basse - Abri sous roche - Périgord - Abri des Marseilles - Dordogne

L'abri de Laugerie-Basse



Laugerie-bassePatrimoine mondial de l'humanité - Unesco
En arrivant sur le site vous serez impressioné par la falaise calcaire qui domine le site : 60 mètres de hauteur et 500 mètres de longueur. En contrebas, depuis plusieurs milliers d'années, coule la Vézère.
Les abris sous roches, formés sous l'action du gel et du dégel, sont parsemés de grands blocs de calcaire tombés de la falaise.
Laugerie-Basse est à la fois réputé pour le grand nombre d'outils découverts sur le site mais aussi pour les 500 objets ornés (art mobilier) retrouvés sur place .
Il y a en fait deux abris sur le site de Laugerie-Basse :
- l'abri classique sur la gauche complétement fouillé et sur lequel des habitations ont été construites
- l'abri des Marseilles sur la droite et qui garde encore une partie non fouillée (mais visitable) sous les blocs de calcaires effondrés.


Les premières "fouilles"
C'est en 1863 qu'Edouard Lartet (paléontologue) et son ami Henry Christy (industriel anglais) viennent aux Eyzies pour visiter la grotte Richard. Profitant de la région, ils vont remarquer plus particulièrement l'Abri de Laugerie-Basse pour la richesse de ses vestiges préhistoriques.
La même année, l'archéologue Paul de Vibraye s'intéresse lui aussi à l'abri. C'est lui qui va découvrir la fameuse "Vénus impudique", figurine féminine (voir le dossier consacré au Vénus de la Préhistoire).
Les découvertes s'enchaînent et, en 1865, Elie Massénat (un industriel) met à jour un squelette humain dénommé "l'homme écrasé".
De 1907 à 1909, Otto Hauser (industriel lui aussi) fouille le site de manière plutôt brutale, dégageant des tranchées en utilisant parfois des explosifs...


Des fouilles intelligentes

Il faut attendre 1912 pour que l'abri soit fouillé de manière plus scientifique. C'est Denis Peyrony et Jean Maury qui vont, les premiers, entreprendre une étude stratigraphique du site. Ils vont ainsi délimiter, sur les parties restées vierges, une zone de fouilles et dégager, strate par strate, les vestiges.
Les écrits laissés par les deux préhistoriens vont permettre une étude précise des multiples occupations aux diverses époques.
Après de multiples rebondissements, les site sera finalement classé Monument historique.



Visite de Laugerie-Basse en images
Vues extérieures

Les habitations sont construites, en suivant l'inclinaison de la roche, au dessus de l'Abri classique L'entrée de l'abri des Marseilles se trouve au niveau de la fracture de la falaise Eboulis de blocs de calcaire à l'entrée de l'abri des Marseilles.

L'abri des Marseilles
L'entrée de l'abri, vu de l'intérieur Illustration de la stratigraphie d'après Denis Peyrony Les éboulis ont recouvert et conservé les couches plus anciennes.
     
Une stratigraphie sur plus de 15 000 ans !

- Eboulement sur les couches
néolithiques

- 4 000 BP Néolithique récent



- Magdalénien final




- 10 000 à 12 000 BP Magdalénien
supérieur



- 13 850 BP Traces sombres d'un foyer

- 15 000 BP Magdalénien moyen


- Sol de l'abri
Des occupations multiples...
Les premiers habitants de Laugerie-Basse est datée de 15 000 ans BP (Before Present). Cette occupation des lieux va durer 5 000 ans, pendant tout le Magdalénien.
La stratigraphie de l'abri, une des plus riche de France, a délivré de nombreux objets mobiliers : statuettes, harpons, coquillages, poincons, silex...
A la fin du Magdalénien, une grande partie de la voute s'est éffondrée. Des dalles de plus d'un mètre d'épaisseur ont ainsi recouvert les strates plus anciennes.
C'est sur cette protection naturelle que se sont à nouveaux installés quelques chasseurs, laissant quelques harpons comme trace de leur passage.
Au Néolitique et à l'Age de bronze, l'abri va de nouveau acceuillir des hommes préhistoriques.
     
Un foyer
La stratigraphie de Laugerie-Basse présente de nombreuses traces de foyers. Ils sont facilement reconnaissables par la couleur plus sombre de la strate.
Des galets, provenant de la rivière toute proche, devaient délimiter le foyer.
  Une couche plus sombre : des traces de foyer En détail, ce foyer montre la présence de galets.

Un nombre impressionant d'outils et d'objets retrouvés
L'abri ne contient plus de mobilier préhistorique. Les éléments retrouvés à Laugerie-Basse sont exposés en grande partie au Musée de Préhistoire des Eyzies de Tayac.

La Vénus impudique
Venus impudique - Laugerie-Basse Première statuette humaine découverte en France par le marquis Paul de Vibraye en 1864.
Les formes de la Vénus impudique sont assez loin des critères de Leroi-Gourhan : ses hanches sont peu marquées, la poitrine très peu développée...
Filiforme, elle représente certainement une adolescente ou une jeune fille.
C'est la netteté de son sexe qui lui a donné son nom de Vénus "impudique".
Venus impudique (détail) - Laugerie-Basse
La Vénus impudique en ivoire de mammouth.   Détail de la Vénus impudique
Tête de Cheval - Laugerie-Basse

Rondelle d'os - Laugerie-Basse
Harpon - Laugerie-Basse
Tête de Cheval
Rondelle d'os
Harpon

L'homme écrasé
Squelette - Laugerie-Basse
Squelette (détail) - Laugerie-Basse
Une sépulture du Magdalénien
Découvert en 1872 par E. Massenat le squelette semble écrasé en partie par un bloc de pierre. Ce qui a fait penser, dans un premier temps que l'homme était décédé dans un accident.
En se basant sur la position foetale du corps et sur les éléments de parures retrouvées (une vingtaine de coquillages), les scientifiques ont démontré que l'homme écrasé bénéficiait en fait d'une sépulture intentionnelle. Les rochers ont pu être placé ultérieurement .
Les restes fossiles ont été datés de 15 600 ans.

Illustration E. Massenat
Les bras semblent soutenir la tête
 

Laugerie-Basse en bref

Type : Technique Période Occupations Restes humains
Abri sous roche   Magdalénien
Néolithique
Age du bronze
Multiples et successives - un squelette complet
- les ossements partiels de 3 individus.
Dimensions Nbre de représentations     Outils et Art mobilier
site sur 300 mètres de long -     Oui + de 500
Localisation Accessibilité Date de la découverte Particularités  
A quelques kilomètres des Eyzies de Tayac Pour amateurs débutants.
Pas d'accès handicapé.
En 1863, par Edouard Lartet et Henri Christy Une stratigraphie nette sur 15 000 ans.  

Visite du Périgord
A voir Grottes Abris sous roche
Visite du Périgord Grotte de Lascaux Abri Pataud
Musée de Préhistoire des Eyzies Grotte de Font-de-Gaume Abri de La Ferrassie
Musée de Préhistoire des Eyzies 2 Grotte des Combarelles Abri du Poisson
Musée Art et Archéologie Périgueux Grotte de Villars Laugerie Haute
Musée Art et Archéologie Périgueux 2 Grotte de Saint-Cirq / Sorcier Laugerie Basse
Le Thot Grotte de Bara-Bahau Abri de Cap Blanc
Pôle International de Préhistoire Grotte du Pech Merle Abri Cro-Magnon
  Grotte de Bernifal Castel Merle
  Site de Regourdou Le Moustier
  Grotte de Rouffignac  

D'autres sites préhistoriques
GROTTES      
Grotte Chauvet Grotte de Vilhonneur Grotte de Lascaux Grotte de Bara-Bahau
Grotte Margot Grotte Mayenne-Sciences Grotte de Font-de-Gaume Grotte du Pech Merle
Grotte de Villars Grottes de Saulges Grotte de Pair-non-Pair Grotte de Bernifal
Caune de l'Arago Grotte des Combarelles Grotte de Saint-Cirq / du Sorcier Grotte du Mas d'Azil
Grotte de Niaux Grotte de Gargas Grotte de la Vache Site de Regourdou
Grotte des Fadets Grotte de la Marche Arcy-sur-Cure Grotte de Bédeilhac
Menez-Dregan Grotte de Cougnac Grotte de l'Observatoire  
       
ABRIS SOUS ROCHE SITES DE PLEIN AIR
Abri Pataud Laugerie Haute Roc aux sorciers Etiolles
Abri de La Ferrassie Laugerie Basse Abri du Poisson  
Abri de Cap Blanc Abri Cro-Magnon Castel Merle  
Le Moustier      

Pour en savoir plus sur Laugerie-Basse
Visite de Laugerie-Basse
Pratique
Grands sites d'art magdalénien
Collectif
L'art des objets de la Ptéhistoire
Patrick Paillet
Sur le site, seul l'abri des Marseilles est accessible. L'abri classique est maintenant sous les maisons du hameau !
La stratigraphie est superbe et la visite guidée d'une 1/2 heure permet d'avoir une première approche des abris sous roche (explications accéssibles à tout public).
Une salle de projection présente, pour attendre votre tour, un film sur le site et la formation des abris, ainsi que différentes pièces trouvées sur le site.

Horaires d'ouverture
- en basse saison de 10h00 à 18h00
- en haute saison de 9h30 à 19h00
Attention le site est fermé de décembre à janvier mais ouvert pendant les vacances de Noêl.

Tarifs 2005
Adultes : 7 euros
Enfant de 6 à 12 ans : 3.5 euros
Moins de 6 ans : gratuit

Adresse :
24620 Les Eyzies de Tayac - Sireuil Tél.: 05.53.06.92.70
Fax: 05.53.35.17.55

Grands sites d'art magdalénien
Amazon
La Madeleine et Laugerie-Basse il y a 15 000 ans Ces deux sites exceptionnels sont voisins, géographiquement et culturellement. Celui de La Madeleine a donné son nom à l'art Magdalénien.
Ils ont été occupés il y a environ 15000 ans et durant environ cinq millénaires.Sur la base d'un abondant matériel de fouilles, l'ouvrage les débuts de l'archéologie en Vézère avec les travaux de d'Edouard Lartet et d'Henry Christy qui ont debuté vers 1863.
De nombreux ouvrages ont été consacré à l'art préhistorique. Ils ont souvent eu l'art des cavernes et abris comme thème principal. Les objets d'art n'ont trouvé dans les publications qu'une place très discrète. Pourtant, ils sont inscrits dans le quotidien des hommes et nous révèlent avec force leurs comportements techniques et symboliques.
En savoir plus sur L'art des objets de la Préhistoire

Crédits Photos du site : Kroko - Mise à jour le 25/05/05