www.Hominides.com
Contacts

Acceuil >  Lieux à visiter > Site de Terra Amata > Nice > Préhistoire > Côte d'Azur

Terra Amata - Site préhistorique - Nice - Provence - Côte d'Azur

Terra Amata - Nice
Un site préhistorique où les hommes chassaient l'éléphant, entre autres !


Terra AmataLe site de Terra Amata est localisé sur le territoire de la commune de Nice, à 22 km à vol d’oiseau au sud-ouest de la frontière italienne, dans le département des Alpes-Maritimes. Situé aujourd’hui à 26 mètres au-dessus du niveau de la mer, sur le versant occidental du mont Boron, entouré d’immeubles, son cadre géographique est bien différent de celui qu’il était lorsqu’il y a 400 000 et 380 000 ans, des chasseurs de cerfs et d’éléphants y installaient leurs campements temporaires.
Les foyers mis au jour à Terra Amata témoignent des prémices de la domestication du feu par l’homme. L’industrie acheuléenne est particulièrement riche. L’étude interdisciplinaire du site de Terra Amata, conduite sous la direction du Professeur Henry de Lumley, montre que ce gisement est un important jalon pour la compréhension des paléoclimats et de la paléobiodiversité dans le Midi méditerranéen.

Histoire et découverte du site
Dès 1958, des coupes de terrain quaternaire visibles dans un ancien chantier suscitent l'intérêt des géologues. Ils signalent quelques outils puis, en 1961, un premier biface est découvert. En octobre 1965 des travaux de terrassement entrepris dans le parc du château de Rosemont, ancienne résidence du roi de Yougoslavie, pour la construction d'un immeuble de luxe, "le Palais Carnot", permettent de localiser le site d'habitat préhistorique de Terra Amata.
Des fouilles de sauvegarde sont alors entreprises sous la direction du Professeur Henry de Lumley. Elles se dérouleront, sans interruption, du 28 janvier au 5 juillet 1966. Ces travaux sont considérables : près de 210 m3 de terre remués au pinceau et à la truelle sur une surface de 120 m², 29 niveaux d'habitat dégagés, plus de 28 000 objets coordonnés et reportés sur plan, 90 m² de sols archéologiques moulés, 9 000 photographies prises et
1 200 m² de coupes relevées…
Vue générale des fouilles du Site de Terra Amata
  Vue générale du site de fouilles
Fouilles du site par Henry et Antoinette de Lumley Stratigraphie de Terra Amata
Le chantier de fouilles de Terra Amata en 1966 La plage marine de galets (ensemble stratigraphique C1a) est surmontée d’une dune littorale de sables grossiers et moyens (C1b)

Terra Amata, il y a 400 000 ans...
Il y a 400 000 ans le site de Terra Amata était très différent d'aujourd'hui : lecontinent était plus bas et la mer recouvrait une grande partie de la plaine de Nice. Terra Amata était une petite crique abritée, où des hommes (probablement des Homo erectus) avaient établi leur campement pour chasser. Il utilisaient les galets trouvés sur la plage pour tailler leurs outils. Ils s'abritaient temporairement dans des huttes faites de branchages posés sur une structure légère.
terra-amata il y a 400 000 ans
Reconstitution du site de Terra Amata il y a 400 000 ans (dessin copyright Wilson)

Paléoenvironnement et Paléoclimatologie
La faune mise au jour sur le site indique un milieu forestier et un climat tempéré et humide. La présence de Stephanorhinus hemitoechus est liée à un milieu de steppe ou de prairie mais on le trouve également associé à des faunes à prédominance forestière. La présence, parmi les rongeurs, d’Apodemus sylvaticus confirme cet aspect forestier et tempéré. L’absence d’équidés va également dans le sens d’une ambiance forestière.
La végétation autour du site devait être très arbustive. Les essences montagnardes devaient descendre assez près du littoral, les arbres « tempérés » étaient localisés le long des vallées les plus proches, comme celle du Paillon. De plus, les essences thermophiles et typiquement méditerranéennes étaient certainement déjà bien distribuées le long du littoral.

Le site de Terra Amata : un climat tempéré et humideHabitat, comportement et mode de vie des chasseurs paléolithiques de Terra Amata
À Terra Amata, 29 unités archéostratigraphiques superposées ont été individualisées grâce aux observations effectuées lors de la fouille, à l’étude des coupes stratigraphiques et à la réalisation de projections des vestiges archéologiques sur des plans verticaux. Certains indices, mis en évidence lors de la fouille, autorisent à penser que des huttes en matériaux périssables ont été construites par les hommes pour se protéger. Ces structures ont pu être identifiées par la présence d’empreintes de piquets et de poteaux et par des lignes de pierres. Elles sont également soulignées par la répartition de l’outillage et des déchets culinaires qui jonchaient le sol de l’aire d’habitation. Les huttes, toujours ovales, pouvaient mesurer de 7 à 15 mètres de longueur sur 4 à 6 mètres de largeur.
Il ne semble pas qu’il y ait eu sur ce site des campements de longue durée. Les hommes paraissent s’être installés périodiquement dans la petite crique de Terra Amata, à la fin du printemps ou au début de l’automne.
Par ailleurs, le gisement de Terra Amata a livré des foyers aménagés qui témoignent des prémices de la domestication du feu par l’homme. Dans les habitats de la dune littorale de l’ensemble stratigraphique C1b, ces foyers étaient situés au centre des huttes. Leur aménagement s’effectuait soit par un dallage préalable du sol avec des galets, soit par le creusement de fosses de 30 à 50 cm de diamètre et de 15 cm de profondeur. Chaque foyer présentait du côté nord-ouest une petite murette, constituée de pierres ou de galets, probablement destinée à protéger le feu des courants d’air et particulièrement des vents du nord-ouest, encore dominants à notre époque. Ces foyers étaient de dimension restreinte. Dans les niveaux de la plage, des traces de combustion se limitaient à des cendres et des charbons de bois sans qu’il soit possible d’y déceler de véritables foyers organisés.
Foyer à Terra Amata Empreinte de pas sur le sol de Terra Amata
Reconstitution du foyer de Terra Amata
A gauche un muret de galet, à droite un tas de cendres fossilisées
Musée de Terra Amata
Empreinte de pas sur le sol de Terra Amata
L'individu a dû glisser et laisser deux empreintes de talons
Musée de préhistoire régionale de Menton

L’industrie lithique à Terra Amata
L’outillage exhumé à Terra Amata est caractérisé par la présence de très nombreux galets aménagés. Ils sont essentiellement représentés par des choppers de types variés. Les chopping-tools, peu nombreux dans les niveaux de la plage marine de l’ensemble stratigraphique C1a, deviennent extrêmement rares dans la dune littorale de l’ensemble stratigraphique C1b. Par ailleurs, la présence de pics est un élément caractéristique de l’industrie de Terra Amata. Les bifaces sont très rares et portent tous une base réservée en cortex. Des hachereaux, presque tous aménagés sur galet, exceptionnellement sur éclat, sont également à signaler.
L’outillage classique (micro-outillage) est essentiellement taillé sur éclat. Les racloirs sont bien représentés mais on rencontre également un pourcentage conséquent d’encoches et de denticulés. La présence de pointes de Tayac, de pointes de Quinson et de proto-limaces est également à noter.
Les nombreux remontages qui ont pu être réalisés suggèrent que le débitage était effectué sur le site. De même, les hommes ont principalement utilisé comme matière première les galets de calcaire, plus ou moins siliceux, qu’ils pouvaient trouver directement sur la plage.

Chopper Terra Amata Biface de Terra Amata Pic de terra amata
Chopper
Musée de Terra Amata
Biface
Musée de Terra Amata
Pic
Musée de Terra Amata

La faune de Terra Amata
Un très grand nombre d'ossements d'animaux a été découvert à Terra Amata. Ces restes nous renseignent à la fois sur les animaux qui vivaient dans la région mais également sur ceux qui étaient chassés par Homo erectus. Les carnivores sont presque totalement absents de la faune mise au jour (deux fragments de dents d’ours). Ce fait peut s’expliquer par un choix dans les espèces chassées par les hommes de Terra Amata. L’importance des individus juvéniles parmi les restes fauniques (par exemple, les éléphants) montre que les hommes ramenaient le plus souvent des individus jeunes, potentiellement plus faciles à abattre.
Outre les restes d'éléphants (Elephas antiquus) les chercheurs ont trouvé des restes d'aurochs (Bos primigenius), de cerf élaphe (Cervus elaphus), de daim (Dama clactoniana), de sanglier (Sus scrofa) et de rhinocéros (Stephanorhinus hemitoechus). La plus grande partie des restes d'animaux de Terra Amata provient des couches stratigraphiques C1a et C1b.

Elephas antiquus Cervus elaphus Bos primigenius Sus crofa
Un aperçu de la faune de Terra Amata il y a 400 000 ans...


Photographies copyright Kroko et Neekoo pour Hominides.com, sauf indication contraire



Stratigraphie conservée de Terra AmataTerra Amata pratique

Le site de Terra Amata ne se visite pas !
Il ne reste plus qu'un morceau de la stratigraphie d'origine, conservé et protégé. Voir ci-contre

Les grandes découvertes et une reconstitution du site de Terra Amata sont exposées
au Musée de Paléontologie Humaine de Nice

Adresse
:
Musée de Paléontologie humaine de Terra Amata
25, boulevard Carnot
06300 NICE

Horaires d'ouverture :
Le musée est ouvert tous les jours de 10H00 à 18H00 sans interruption, sauf le lundi et certains jours fériés (Noël, 1er janvier, dimanche de Pâques et 1er mai)

Prix :
Entrée libre

Contacts :

T. : 04 93 55 59 93 – Fax : 04 93 89 91 31
www.musee-terra-amata.org



Musée de Terra Amata

Musée de Paléontologie Humaine de Terra Amata - Nice


Visitez la région PACA préhistorique !
Cette page fait partie du dossier
consacré à la visite des sites et musées préhistorique de la région sud-est de la France (PACA)

Musées et sites de préhistoire de la région sud - est de la France PACA - Provence - Alpes - Cote Azur


 
 
D'autres musées à visiter
Paris et région parisienne Province
Grande Galerie de l'évolution Musée de Préhistoire des Eyzies Musée de Préhistoire Tautavel
Galerie d'Anatomie et Paléontologie Musée de Préhistoire de Solutré Exposition Grotte Chauvet
Cabinet d'histoire - Jardin des Plantes Musée de la Préhistoire du Vercors Préhistorama
Galerie des enfants Musée d'Aquitaine Bordeaux Samara
Jardin des Plantes Musée de préhistoire - Grand-pressigny Le Paléosite
Musées du Jardin des Plantes Musée de l'homme La Chapelle-aux-saints Musée Art et Archéologie de Périgueux
Musée de la Préhistoire Nemours Musée du Pic Saint-Loup Musée de Terra Amata
Musée d'Archéologie Nationale Musée de Préhistoire de Menton Musée de Préhistoire de Quinson
Salle Piette - MAN Musée des Merveilles de Tende Musée d'Anthropologie de Monaco
Palais de la Découverte Le Thot Musée du Pech Merle
  Musée Archéologique de Strasbourg Parc de Préhistoire de Tarascon
  Musée du Mas d'Azil Musée de Lussac-les-châteaux
  Maison de la Dame de Brassempouy  
     
Etranger  
Egypte - Musée de la Nubie - Assouan Allemagne - Gondwana Das Praehistorium Belgique - Espace de l'Homme de spy
    Belgique - Préhistosite de Ramioul

A lire
Ouvrages sélectionnés par Hominides.com pour aller plus loin sur la Préhistoire et Terra Amata
       
Les premiers peuplements de la Côte d'Azur et de la Ligurie

Ou sur la Fnac.com
Les premiers peuplements de la Côte d'Azur et de la Ligurie
Henry de Lumley et collectif
Panorama complet des sites et des hommes préhistoriques qui ont été découverts autour de la Méditerranée : Terra Amata, Caune de l'Arago, Grotte du Lazaret habités par Homo erectus, l'Homme de Tauravel, Néandertal et Homo sapiens… Un bel ouvrage de vulgarisation très richement illustré et accessible à tous.

Les premiers peuplements de la Côte d'Azur et de la Ligurie.
[Pour tous]
Quand d'autres hommes peuplaient la terre
Jean-Jacques Hublin

L'ouvrage reprend les origines de l'homme à partir de notre proximité génétique avec les autres grands singes jusqu'à notre histoire récente. Plusieurs thèmes sont également abordés comme le processus d'hominisation.
Une tonne de références et un style parsemé de bonne humeur font de cet ouvrage un livre pédagogique et accessible à tous.

Quand d'autres hommes peuplaient la terre
[Tout public]
 
 


 
Terra Amata
Amazon
Terra Amata
Monographie du site de Terra Amata.
Cadre géologique - Historique - Contexte géologique - Stratigraphie - Sédimentologie - Datation
Sous la direction du Professeur Henry de Lumley, des chercheurs du Laboratoire Départemental de Préhistoire du Lazaret, du Centre Européen de Recherches Préhistoriques de Tautavel, de l’Institut de Paléontologie Humaine et du Musée de Paléontologie Humaine de Terra Amata mais également des chercheurs étrangers et de grandes institutions.

Terra Amata, monographie Tome 1
[Pour étudiants et chercheurs]

Terra Amata
Monographie du site de Terra Amata
Palynologie - Anthracologie - Faunes - Mollusqyes - Paléoenvironnements - Paléoanthropologie
Sous la direction du Professeur Henry de Lumley, des chercheurs du Laboratoire Départemental de Préhistoire du Lazaret, du Centre Européen de Recherches Préhistoriques de Tautavel, de l’Institut de Paléontologie Humaine et du Musée de Paléontologie Humaine de Terra Amata mais également des chercheurs étrangers et de grandes institutions.

Terra Amata, monographie Tome 2 .
[Pour étudiants et chercheurs]
 
 
       
Mémoires millénaires
Amazon
Mémoires millénaires
Frédéric Boyer
Richement illustré, un guide pour préparer votre parcours préhistorique dans le sud de la France en région PACA : grottes, abris sous roche, sites de plein air, musées... Tout ce que le sud compte de préhistoire est dans ce guide !
L'ouvrage fait également un rapide tour d'horizon de nos connaissances en préhistoire : art, outillage, évolution de l'homme..

Mémoires millénaires, Guide de la préhistoire en région PACA
[Pour tous]

La grande aventure du feu
Bertrand Roussel - Paul Boutié
Dans la quasi-impossibilité de disposer du feu à l'état naturel, l'homme a dû, depuis les origines, développer des stratégies pour le produire.Pour ce faire les techniques et les objets que nous utilisons sont l'aboutissement d'une longue histoire aujourd'hui méconnue, faite de tâtonnements et de découvertes. Le présent ouvrage se propose de retracer cette histoire et de mettre en lumière la succession des procédés d'allumage du feu des origines à nos jours.

[Pour tous]
 
 


Mise en ligne le 01/04/12