www.Hominides.com
Contacts
Références >Interview Silvana Condemi pour la sortie du livre Néandertal mon frère
Silvana Condemi un entretien avec Pedro Lima pour Hominides.com

Néandertal mon frère
Silvana Condemi répond aux questions de Pedro Lima

Silvana Condemi répond aux questions de Pedro Lima après la sortie de son livre Néandertal mon frère

Voici un nouvel ouvrage consacré à Homo neanderthalensis, espèce hominidée qui ne cesse de nous interroger… C’est en effet avec elle qu’Homo sapiens a établi des relations étroites, au point d’hériter d’une part de son patrimoine génétique, preuve d’une grande proximité.
A travers des textes à la fois clairs et très précis scientifiquement, illustré par le dessinateur Benoît Clarys, la paléanthropologue Silvana Condemi et le journaliste scientifique François Savatier dressent le portrait, fidèle et bienveillant, de ce cousin en évolution longtemps considéré comme un être fruste et limité intellectuellement, avant que les recherches modernes ne le réhabilitent et lui confèrent le statut d’humain à part entière.
Entretien avec Silvana Condemi, à l’occasion de la sortie de ce livre indispensable pour mettre à jour nos connaissances sur Neandertal.


Pedro Lima : Quelles sont vos recherches sur Neandertal, et vos principaux résultats récents? 
Silvana Condemi : Je travaille sur des fossiles de Néandertaliens qui ont été mis au jour dans les années 1960, mais qui n’avaient pas encore été étudiés. Ce sont des Néandertaliens trouvés dans le centre de la France, à Vergisson près du site de Solutré. Les premières datations permettent d’envisager que se sont des Néandertaliens tardifs et me permettent donc de poursuivre mon analyse sur la « fin » des Néandertaliens en Europe occidentale, et les hypothèses qui permettent d’expliquer cette disparition, après une cohabitation avec Homo sapiens en Europe, pendant au moins 5000 ans.

Pedro Lima: Pourquoi avoir voulu écrire un livre sur Neandertal, est-ce pour le réhabiliter en partie?
Silvana Condemi : Oui, avec François Savatier nous avons voulu montrer que nous avons acquis, grâce à des travaux interdisciplinaires, beaucoup d’informations sur cette population disparue, et que Néandertal était doté de capacités cognitives très élaborées. De plus, les nouvelles techniques et méthodes d’investigations montrent que nous sommes vraiment entrés dans une nouvelle ère scientifique: nous sommes passés de la paléo-anthropologie à la paléobiologie, en considérant les espèces fossiles dans toute leur complexité biologique, en particulier grâce à l’apport de la paléogénomique. Cependant, nous ne négligeons pas dans le livre l’apport des recherches traditionnelles et les questionnements qu’elles soulèvent.

Pedro Lima: On lit souvent des informations sur des gènes "hérités de Neandertal", qui seraient nocifs ou au contraire bénéfiques pour sapiens…
Silvana Condemi : C’est une façon maladroite et erronée de présenter les choses. Il faudrait plus mettre l’accent sur le fait que les gènes que nous possédons aujourd’hui sont le fruit de notre longue histoire humaine, en terme de migrations, de déplacements et de mouvements ainsi que d’adaptation aux environnements dans lesquels les humains vivent. Les causes de ces déplacements sont complexes. Le climat, notamment, a joué un rôle primordial. Les différentes cultures humaines ont aussi joué un rôle, notamment l’endogamie ou l’exogamie, qui ont influé sur les échanges de gènes avec des populations rencontrées lors des migrations. Au final, un gène qui n’est pas défavorable avec un certain mode de vie peut devenir néfaste avec un autre mode de vie : c’est le cas pour les « gènes qui favoriseraient le diabète de type 2 », comme on a pu le lire. Dans ce cas, il est clair que nous autres sapiens contemporains  n’avons pas la même alimentation (nous consommons trop de sucres), ni le même mode de vie (nous sommes trop sédentaires) que les populations dont nous avons « hérité » ces gènes !

Pedro Lima: Qu'est-ce qu’implique la découverte de gènes néandertaliens chez des Homo sapiens du XXIe siècle?  
Rencontre Néandertal et sapiens par Benoit ClarysSilvana Condemi : Cela implique que Sapiens et Neandertal se sont "mélangés", et que nous possédons en nous une « part » de Néandertal. On le sait  par la génétique et l'anthropologie. De plus, ce mélange a eu lieu plusieurs fois : hors d'Europe et sur le territoire européen. Cela implique également que l’évolution est un processus qui élimine rapidement certains gènes, et qui en conserve d’autres. Enfin, cela signifie qu’il n’existe pas de populations « pures  et isolées », et que les humains du passé étaient différents de nous essentiellement du point de vue technique, mais qu’ils n’en étaient pas moins entièrement humains. (Image de Benoit Clarys)

Pedro Lima: Est-ce que les migrations passées nous éclairent sur l’humanité actuelle? 
Silvana Condemi : Oui bien-sûr, la préhistoire nous apprend en particulier que les populations humaines se déplacent lorsqu’elles ne peuvent plus survivre dans le territoire qu’elles occupent : c’est à dire quand  leur environnement change ou quand les conflits sont très importants.

Pedro Lima: Quels sont les éléments les plus marquants que vous feriez ressortir sur les aptitudes, cognitives et/ou symboliques de Neandertal, à la lumière de vos connaissances?
Silvana Condemi : Tout d’abord, l’extrême capacité de résilience des Néandertaliens, qui ont réussi à survivre à plusieurs grandes crises climatiques. Ensuite, la faible démographie de cette population qui a conduit les Néandertaliens à être extrêmement conservateurs du point de vue technique, avec très peu d’innovations et d’inventions techniques. Cette innovation se manifeste surtout quand Sapiens arrive aux portes de l’Europe, lors du contact avec Neandertal, ce dernier accélérant alors son processus d’innovation technique par « trans-culturation », c’est-à-dire une forme d’innovation par observation à distance des techniques de Sapiens. Ce processus s’accélère,  bien sûr, quand Sapiens s’installe en profondeur sur le territoire européen.

Pedro Lima: Pensez-vous qu'il reste encore beaucoup de choses à découvrir sur Neandertal, et sur nos relations passées avec lui? 
Silvana Condemi : Bien-sûr ! Il serait ainsi intéressant de découvrir si Sapiens a été bloqué dans sa progression vers l’Europe, il y a 100 000 ans au Proche-Orient, par Néandertal qui « gardait » le territoire européen, ou si c’est le climat de l’Europe qui a « bloqué » Sapiens.
Autre question, est-ce que Neandertal avait une « culture » plus complexe que celle que nous observons ? Avaient-ils une forme d’art sur matériaux périssables (écorces d’arbres, décoration corporelles), avaient-ils de la musique (des flutes ? des tambours ? ), de la danse.... Si tel était le cas, ce que nous découvrirons peut-être, cela voudrait dire que l’industrie que nous leur connaissons, qui nous parait monotone et répétitive, ne l’est elle que parce que nous n’avons pas  d’autres éléments périssables à étudier. Il reste beaucoup à découvrir sur Neandertal !

Propos recueillis par Pedro Lima, journaliste spécialiste de la préhistoire, auteur de l’ouvrage « Chauvet-Pont d’Arc, le premier chef-d’œuvre de l’humanité » (éd. Synops).

Silvana Condemi est paléoanthropologue, directrice de recherche au CNRS. Elle mène ses recherches sur les néandertaliens et nos ancêtres sapiens à l’université d’Aix-Marseille.


 


Sur Hominides.com
- Homo sapiens

- Homo neanderthalensis


Disparition et extinction de neandertal
Extinction de Néandertal

A lire
Néandertal, mon frère
Silvana Condemi, François Savatier
Qui est Néandertal ? Moins un singe repoussant qu’un roux à la peau diaphane ? Moins un charognard qu’un chasseur génial qui maîtrisait le langage et vénérait déjà ses morts ? Se pourrait-il qu’il soit encore parmi nous ? Bouleversée par l’irruption de méthodes inédites, notre histoire ancienne se récrit très vite, avec des surprises de taille. Dans cette passionnante enquête, les auteurs dressent le portrait le plus actuel de notre étrange ancêtre et passent en revue les multiples hypothèses sur sa disparition présumée. Ce faisant, ils posent la question de notre « réussite » évolutive, au vu de la terrible empreinte que nous laissons sur tout ce qui nous entoure.
Néandertal mon frère
Néandertal, mon frère - Condemi


Les néandertaliens, biologies et cultures
Sous la direction de Bernard Vandermeersch et Bruno Maureille
Cet ouvrage présente les principaux aspects de l’histoire biologique et culturelle des populations néandertaliennes. Complet et passionnant...
Une référence !
En savoir plus sur Les Néandertaliens, biologie et cultures
Les néandertaliens, biologies et cultures
Achetez Le singe en nous - Frans de Wall

 
 

 
Mise en ligne le 02/12/16