www.Hominides.com
Contacts
Références > Livre > Voyage en Antarctique > Photos
Livre - Voyage en Antarctique - Photographies - Le Sablier Editions

Voyage en Antarctique
Terre de feu - Shetland du Sud
Raphaël Sané - Alain Bidart - Samuel Blanc - Agnès Brenière - Nicolas Dubreuil - Sophie Favrolt - Petra Glardon - José Sarica


Le "livre de bord" de 8 guides spécialisés dans les voyages en Antarctique.


Voyage en Antartique

Présentation de l'éditeur

Ouvrir ce livre, c'est embarquer pour une croisière vers le grand continent blanc. Au fil des pages, comme au fil de l'océan, le lecteur découvre successivement la Terre de Feu, l'archipel des Shetland du Sud et la péninsule Antarctique. Pour les personnes qui rêvent de se rendre dans ces contrées mais hésitent à s'embarquer dans l'aventure, l'ouvrage se veut une incitation à franchir le pas. Pour ceux qui reviennent d'un tel périple, il souhaite prolonger leur voyage. Et pour tous les amoureux de nature, il offre tout simplement un florilège d'images choisies sur la vie sauvage et les paysages englacés de ces régions australes.


128 pages
200 photographies
Format 29,7 x 24 cm à l'italienne


Notre avis :

Non l'Antarctique n'est pas seulement une grande étendue blanche ou l'on rencontre parfois un manchot perdu ! Contrairement à ce que l'on croit, c'est une terre vivante, mouvante ou l'on peut croiser un grand nombre d'animaux vivants en liberté.
L'Antarctique c'est aussi des icebergs, majestueuses cathédrales de glaces, que vous allez croiser sur votre bateau et qui sont encore plus impressionnants vu de près...
Ce livre est bien sur une invitation au voyage, mais c'est également un livre de photos (superbes) de conseils (intelligents) et une prise de conscience sur un continent vierge (ou presque).
Seuls 40 000 visiteurs par an ont le privilège de naviguer dans les eaux de l'Antarctique. Ce livre vous donnera envie, c'est sur, d'en faire partie !
Et si vous ne pouvez pas y aller... ce livre est un excellent moyen de voyager de chez vous.
En un mot, magnifique !

Attention le tirage a été limité à 4400 exemplaires !
Hominides.com remercie les Editions du Sablier qui nous ont permis de présenter les photos que vous trouverez ci-dessous.

Les auteurs
Guides polaires depuis des années, ils forment une véritable famille de passionnés. Avec ce livre ils ont souhaité associer leurs expériences et leurs connaissances pour sensibiliser le public à la beauté et la fragilité du monde polaire.

Sommaire de "Voyage en Antarctique"

INTRODUCTION

TERRE DE FEU ET 50EMES HURLANTS
Ushuaia et canal du Beagle
Passage de Drake

ARCHIPEL DES SHETLAND DU SUD
Îles Aitcho
Île Half Moon
Hannah Point et Walker Bay
Île Deception

PENINSULE ANTARCTIQUE
Île Paulet et mer de Weddell
Brown Bluff et détroit de l'Antarctic
Baie Wilhelmina
Île Cuverville et chenal Errera
Neko Harbour et baie Andvord
Baie Paradis
Port Lockroy et chenal Neumayer
Chenal Lemaire
Pléneau et Port Charcot
Île Petermann
Au-delà...

PHOTOGRAPHIES

RESSOURCES

Quelques lignes de l'ouvrage "Voyage en Antarctique"

Introduction - Le voyage d'une vie

Rêve d’Antarctique...

Baie Paradis
Baie Paradie (c) Alain Bidart

L'Antarctique est une terre magique et mythique que beaucoup rêvent de visiter. Certains y parviennent : au retour, ils ne sont plus tout à fait les mêmes. D'autres y pensent sans oser passer à l'acte. Pour certains toutefois, l'éventualité d'un tel périple n'est tout simplement pas concevable !
Ce livre s'adresse à toutes ces personnes. Il poursuit plusieurs objectifs. Pour ceux qui en reviennent, il souhaite prolonger le voyage. Concernant les indécis, il se veut une incitation à franchir le pas. Quant à ceux pour qui l'idée même de partir en Antarctique semble aussi étrange que d’aller sur la Lune, puissent ces pages leur faire découvrir les beautés d'une destination certes atypique, mais bien plus accessible qu'ils ne l'imaginent...
Ouvrir ce livre, c’est embarquer pour une croisière vers le grand continent blanc. Les navires constituent un mode de transport idéal pour pénétrer en toute sécurité et avec confort dans l'intimité de cette région du monde. Au fil des pages, comme au fil de l'océan, le lecteur découvre successivement la Terre de Feu, les Shetland du Sud et la péninsule Antarctique. Ce circuit, emprunté par la grande majorité des visiteurs, leur offre – ainsi qu’au lecteur – un panorama varié des merveilles naturelles de ces contrées australes.

Le livre comme une croisière

Touristes en Antartique
Touristes en Antarctique (c) Agnès Brenière

Pour chacune des trois régions abordées, des chapitres présentent les sites parmi les plus visités, soit une quarantaine au total. À titre indicatif, au cours d'un voyage traditionnel de 10 jours vers la Péninsule, les passagers peuvent espérer en découvrir une vingtaine.
Des illustrations choisies associées à des commentaires synthétiques – sous forme de textes introductifs et de légendes informatives – restituent la quintessence de chaque sites.
En fin d'ouvrage, une note photographique aborde le thème des prises de vue en Antarctique, et une brève bibliographie donne des pistes pour mieux connaître ce continent unique.

Croisières antarctiques : mode d'emploi

Orques - Antartique
Orques (c) Samuel Blanc

De nombreuses compagnies proposent des croisières de type « expédition » à destination des Shetland du Sud et de l'Antarctique. La plupart appareille d'Ushuaia, située à « seulement » 2 jours de navigation de la Péninsule. Ce sont en général des croisières de 10 jours (dont 5 à 6 jours pleins sur place), dirigées par un chef d'expédition, lequel décide du programme en accord avec le commandant du navire. Une certaine flexibilité est de mise de la part des passagers, car l’itinéraire est dicté au jour le jour par les conditions météorologiques et de glace. Si celles-ci sont optimales, 2 à 3 sorties par jour sont organisées.
Le spectacle naturel évolue au cours de l’été austral : ainsi, pour les manchots, décembre est la période de couvaison, janvier le temps de l’élevage des poussins, tandis que février voit l’émancipation des jeunes et la mue des adultes. En ce qui concerne les cétacés, leur activité s’intensifie au fil de la saison.
Dans un but de préservation de l'environnement, le tourisme est ici sévèrement règlementé. IAATO, organisation non-gouvernementale constituée de tour-opérateurs impliqués dans la région, veille au bon respect de ces règles. Ainsi, les sorties ne peuvent s'effectuer que sur des sites précis, ouverts pour l'essentiel aux navires transportant moins de 200 passagers. De plus, les débarquements sont limités à 4 par site et par jour, et le nombre de passagers présents à terre au même moment doit être inférieur à 100. Bien entendu, aucun prélèvement (plantes, pierres, os...) ni dépôt (mégot, matières organiques...) d'aucune sorte ne sont tolérés.
Toutes les sorties se font à l'aide de bateaux pneumatiques. Elles sont encadrées par des guides expérimentés qui prodiguent des commentaires naturalistes et/ou historiques. Lors des débarquements à terre, les passagers évoluent au contact de la faune au sein d'un espace prédéfini, en veillant à ne pas perturber les animaux (respect d'une distance minimale d'approche). Les bateaux pneumatiques sont également utilisés pour des promenades au milieu de la banquise disloquée, parmi les champs d'icebergs, vers les glaciers, etc.
Enfin, au-delà des aspects pratiques, soulignons qu'un voyage en Antarctique est avant tout une expérience inoubliable, le voyage d'une vie. Véritable immersion dans une nature grandiose et préservée, il dépasse bien souvent les attentes – même les plus grandes – des visiteurs : c'est un fait avéré que personne ne revient jamais déçu de l'Antarctique...

Démesures et paradoxes

Phoque léopard - Antartique
Phoque Léopard (c) Nicolas Dubreuil

Continent de tous les superlatifs, l'Antarctique est aussi celui de nombreux paradoxes.
Ainsi de la météo. Certes, l'Antarctique est le continent le plus froid du monde, avec une moyenne annuelle de -57°C sur la calotte (record mondial de -89,2°C !). Mais en Péninsule, dans la partie visitée par les passagers (entre 62° et 65° de latitude Sud, soit l'équivalent de l'Islande pour l’hémisphère Nord), les conditions sont très supportables : autour de 2°C durant l'été austral (de fin novembre à fin février).
D'autre part, on qualifie également l'Antarctique de désert polaire, car la quantité d'eau qui tombe annuellement sous forme de neige est inférieure à 20 cm. Pourtant, la calotte de glace qui recouvre presque entièrement le continent représente les trois quarts environ des ressources en eau douce de la planète.
Ce dôme, constitué de neige accumulée et tassée pendant des millénaires, présente une épaisseur moyenne de 1 829 m et maximale de 4 776 m d'altitude. L'importance de ce relief place à juste titre l'Antarctique au rang de continent le plus élevé du monde... même si cette calotte glaciaire repose sur un socle rocheux dont l'altitude moyenne est de 153 m à peine !
L'omniprésence des glaces, associée à l'hostilité du climat, fait de l'Antarctique un monde souvent perçu comme un désert biologique, avec de rares colonies de manchots pour toute forme de vie. Il est vrai que les fortes contraintes naturelles ont conduit à la sélection drastique d'un petit nombre d'espèces aptes à survivre. Mais ces dernières sont si bien adaptées à leur environnement qu'elles se sont épanouies et sont généralement représentées par un nombre phénoménal d'individus.
Pourtant, certaines personnes restent persuadées que l'approche et l'observation de ce foisonnement animal sont réservées aux scientifiques et aux équipes de tournage de documentaires ! Qu'ils se détrompent ! Car cette faune pléthorique est concentrée sur quelques zones côtières libres de glace, la plupart étant justement des sites sur lesquels les passagers peuvent débarquer. En outre, cette faune est peu craintive, car elle n’est plus chassée depuis des décennies. Par conséquent, les voyageurs peuvent admirer la vie sauvage de près sans effort particulier.
Enfin, l'Antarctique est également assimilée à un vaste no man's land, un lieu uniquement fréquenté par de courageux chercheurs et des aventuriers en expédition ! De fait, aucune peuplade n’a jamais colonisé ce continent trop isolé et trop rude. Même les phoquiers, baleiniers et explorateurs qui, à partir du xixe siècle, furent les premiers à pénétrer en ces lieux, n’y séjournèrent que brièvement. Cependant, de nos jours, la présence d’installations variées – stations scientifiques essentiellement, parfois agrémentées de boutiques, de musées et même de postes ! – prouve que l’Homme est parvenu à s’implanter. Au moins 4  000 personnes occupent en permanence la quarantaine de structures dispersées sur les 14 millions de km² du continent. Ils y effectuent en général des rotations de quelques mois. Durant l’été austral, ils sont rejoints par 30 à 40 000 touristes environ, citoyens temporaires de l’Antarctique, laquelle, par traité international, n'appartient à personne...

Manchot à jugulaire - Antartique
Manchot à jugulaire (c) Raphaêl Sanè


Recherche Antarctique sur Amazon



La Boutique
En partenariat avec Amazon, retrouvez la sélection des meilleurs livres ou documentaires sur la préhistoire, les évolutions de l'homme, les découvertes de fossiles...
Livres, documentaires sur la préhistoire
Sur Hominides

Glaciations
Les ères glaciaires
Glaciation


Ötzi
Dernières nouvelles d'Ötzi, la momie des glaces.


Galapagos Iles
Iles Galapagos


Charles Darwin
Charles Darwin


Momie naturelle - Momification naturelle
Momification naturelle

A lire
L'identité retrouvée
Les reconstructions anatomiques d'Elisabeth Daynès
Collectif

Les scientifiques les plus éminents lui apportent leurs précieux concours et les technologies nouvelles lui offrent des outils exceptionnels en matière d’imagerie et de conception assistée par ordinateur.
Ce travail qui mêle recherche scientifique, innovation technologique et démarche artistique permet d’illustrer et de rendre accessible, à un large public, la synthèse des connaissances actuelles sur l’évolution de l’homme.. En savoir plus sur le livre l'identité retrouvée
L'identité retrouvée
Amazon

 
Quand d'autres hommes peuplaient la terre
Jean Jacques Hublin
L'homme est un singe parmi d'autres, très proche du chimpanzé et du gorille nous dit la génétique. Mais d'où vient-il ? Combien d'espèces se sont succédé ? Comment sommes-nous devenus humains ? En savoir plus sur le livre Quand d'autres hommes peuplaient la terre.
Quand d'autres hommes peuplaient la Terre
Amazon
L'atlas des origines de l'Homme
Dougals Palmer
Un grand livre qui présente l'ensemble des hominidés et des ancêtres de l'homme. Très richement illustré avec de nombreux schémas, il permet une première approche de notre arbre généalogique, des découvertes scientifiques. Pour tous les publics à partir de 14 ans.
L'atlas des origines de l'Homme.
Atlas des origines de l'Homme
Amazon

 
 
 
 




 
Mise en ligne le 28/03/13