www.Hominides.com
Contacts
Accueil - Hominidés - Hominidae - Actualités - News - Une scène de chasse sur des peintures vieilles de 44 000 ans en Indonésie
De l'art figuratif en Indonésie il y a presque 44 000 ans... (18/12/19)

Une scène de chasse vieille de plus de 40 000 ans, en Indonésie
Avec une datation uranium-thorium de - 43 900 ans, une peinture représentant des animaux et des anthropomorphes pourrait être la plus ancienne scène d'art pariétal figurative...
























RATNO SARDI / GRIFFITH UNIVERSITY
Les découvertes d'art pariétal en Asie du Sud-Est se multiplient et démontrent l'importance de cette région dans le développement des possibilité artistiques des premiers hommes. Plus ancien que l'art des grottes ornées européennes, l'art pariétal d'Indonésie peut s'enorgueillir de détenir l'une des premières formes d'art figuratif au monde.
La grotte de Leang Bulu Sipong (Sipong 4) est située sur l'ile de Sulawesi et les artistes paléolithiques ont été prolixe dans la région (Maros) puisque on y dénombre 242 grottes ou abris sous roche ornés ! C'est en 2017 qu'une peinture a été découverte sur les parois calcaires de la grotte de Leang Bulu Sipong. La grotte est sur deux niveaux qui communiquent par un étroit boyau. Le panneau principal se trouve au niveau supérieur de la cavité, à 7.5 mètres au-dessus du sol. La cavité n’est pas très étendue puisque le point le plus profond est situé à 5,9 mètres de l'entrée. Les deux niveaux sont toujours exposés à la lumière et donc aux intempéries. Pour les chercheurs les peintures continuent de se dégrader. L'interpréation et la datation de la scène viennent d'être publiées dans la revue Nature.


Le panneau principal de la "scène de chasse"

Le panneau de 4.5 mètres de large montre plusieurs animaux et des anthropomorphes. Les 6 mammifères (cochons et buffles nains ou anoa) se déplacent tous vers la gauche du panneau, des hommes, eux, semblent vouloir suivre et encercler les animaux.
Les tracés de couleur rouille des 8 anthropomorphes sont fins, simplifiés et assez effacés. Ils sont plus petits que les animaux et donc totalement disproportionnés. Pour les chercheurs ces hommes sont armés de lances et/ou de cordes pour chasser les animaux. Par rapports aux animaux, les "chasseurs" sont de toute petite taille. Les têtes stylisées ne sont pas humaines mais empruntées au règne animal, reptilien ou aviforme. Ce type de représentation mélangeant un corps humain et une tête ou une partie animale est dit thérianthrope. On peut les comparer au thérianthrope de la scène du puit de Lascaux avec un homme à tête d'oiseau.
A droite détail de l'un des "chasseurs" RATNO SARDI / GRIFFITH UNIVERSITY


Panorama du panneau - Reconstitution Griffith University

Une scène atypique
Plusieurs éléments de la grotte de Leang Bulu Sipong sont exceptionnels et méritent d'être soulignés.
Premier point, dans l'art pariétal paléolithique les scènes ou interagissent plusieurs êtres humains et plusieurs animaux sont quasi inexistantes.
Dans l'art préhistorique il n'est pas fréquent de raconter une histoire, et encore moins de montrer la vie quotidienne du clan ou de la tribu. Cette scène de chasse organisée est totalement inédite avec ses rabatteurs qui poussent les proies vers les chasseurs.
"Je n'ai jamais rien vu de tel auparavant", a déclaré l'archéologue Adam Brumm. "Je veux dire, nous avons vu des centaines de sites d'art rupestre dans cette région - mais nous n'avons jamais rien vu de semblable à une scène de chasse."
L'ancienneté des peintures est confirmée par une datation uranium-thorium sur les concrétions minérales qui se sont déposées sur les peintures animales. La méthode a permis de dater à - 43 900 ans au minimum les peintures situées sous les boursouflures minérales (plus vulgairement appelées "pop-corn"). Cette datation fait des représentation de la grotte de Leang Bulu Sipong les plus anciennes peintures figuratives jamais retrouvées. Et elle est donc plus ancienne que la précédente représentation de bovin trouvée dans une grotte à Bornéo. 
Pour archéologue Maxime Aubert (Université Griffith de Brisbane - Australie), auteur principal de l'étude, « C’est sans doute la plus ancienne scène de chasse de l'art préhistorique connue à ce jour"!
L'archéologue Nicholas Conard (Université de Tubingen) s'entousiasme, "Si les dates présentées dans l'article sont correctes, ces images sont les plus ancienne représentations figuratives connues à ce jour, et d'une grande importance".

Les 6 therianthropes à gauche encerclent l'Anoa à droite
RATNO SARDI / GRIFFITH UNIVERSITY

C.R.


Sources
Earliest hunting scene in prehistoric art
Maxime Aubert, Rustan Lebe, Adhi Agus Oktaviana, Muhammad Tang, Basran Burhan, Hamrullah, Andi Jusdi, Abdullah, Budianto Hakim, Jian-xin Zhao, I. Made Geria, Priyatno Hadi Sulistyarto, Ratno Sardi & Adam Brumm
Nature
Griffith University
BBC


A lire également

2012 La naissance de l'art pariétal repoussée dans le temps par Michel Lorblanchet
2012 El Castillo, les peintures pariétales datées à - 40 800 ans

2014 Il y a 40 000 ans, l'art pariétal en Indonésie aussi !
2017
Art mobilier daté de - 26000 en Indonésie sur l'ïle de Sulawesi
2018 Art pariétal Bornéo il y a 40 000 ans

 
Sur Hominides

Art préhistorique
L'art pariétal



Bornéo - Art rupestre - Préhistoire
Art rupestre à Bornéo


Les mains dans la préhistoire
Mains négatives et positives à la préhistoire

A lire
L'homme de Lascaux
et l'énigme du puits

Jean-Loïc Le Quellec
Parmi toutes les images préhistoriques, la « Scène du Puits» de Lascaux est certainement l’ensemble qui a suscité le plus d’interrogations et de commentaires. L’homme mystérieux qui figure au centre de ce panneau a été tout à tour vu comme un chasseur accidenté, un sorcier se préparant à la traque ou un chamane en transe. Ce livre présente toutes les interprétations les plus étonnantes de cette scène qui se sont multipliées depuis des décennies...
En savoir plus sur L'homme de Lascaux et l'énigme du puit
s
L'homme de Lascaux et l'énigme du puit


Bornéo, la mémoire des grottes
Luc-Henri Fage et Jean-Michel Chazine
Ceci est le témoignage d’une aventure hors du commun, racontée par les protagonistes eux-mêmes : la découverte exceptionnelle d’un art pariétal vieux de plus de 10 000 ans qui éclaire les processus de peuplement entre Asie et Australie.
Cet ouvrage magnifiquement illustré nous fait découvrir la richesse, la complexité et l’ancienneté de cette région du monde aujourd’hui menacée.
Bornéo, la mémoire des grottes
Bornéo, la mémoire les grottes - Fage - Chazine



Comparatif de credits, prets personnels, rachats de credits