www.Hominides.com
Contacts
Références > Livre > La fabrique de la France
Livre - La fabrique de la France - Flammarion / INRAP

La fabrique de la France
20 ans d'archéologie préventive
Sous la direction de Dominique Garcia
Flammarion INRAP








Présentation par l'éditeur
Ces vingt dernières années, 50 000 sites archéologiques ont été expertisés en France et plusieurs milliers fouillés, étudiés et valorisés. Parfois somptueuses et toujours passionnantes, ces découvertes excitent notre imagination et enrichissent notre patrimoine. Elles composent surtout une histoire renouvelée qu’il importait de raconter, des premières occupations préhistoriques aux cicatrices des conflits mondiaux, de l’Hexagone aux Outre-mer, des zones urbaines aux espaces ruraux, sur terre et sous les mers.
Loin du roman national d’un espace figé, providentiellement bordé de frontières naturelles, ce livre déroule le récit de la « fabrique » de la France. Celle de ses paysages, de son réseau d’habitats, de ses productions matérielles, de ses identités, de ses pratiques funéraires ou cultuelles. En une trentaine de chapitres largement illustrés, ces archives du sol se révèlent ainsi au lecteur, désormais outillé pour penser un avenir attentif au passé.



editions Flammarion / INRAP
Collection Sciences
320 pages
162 x 209 mm




Hominides.com

Un ouvrage qui présente l’histoire de France en se basant sur les découvertes de l’archéologie préventive des 20 dernières années. L’INRAP a été créé en 2001 et depuis cette date ce sont près de 50 000 sites qui ont été répertoriés, étudiés et analysés. L’archéologie préventive a permis de sauver un très grand nombre de découvertes qui couvrent une très grande période de la préhistoire à l’histoire récente.
La France s’est ainsi enrichie de restes néandertaliens datés de 200 000 ans ce qui exceptionnel pour cette espèce dans nos régions. Aussi étonnant des ossements de mammouths qui ont donc côtoyé Néandertal il y a 100 000 ans.
Les gaulois, les romains et le moyen-âge ont laissé encore plus de traces sur le territoire de ce qui allait devenir la France. Les religions juives, chrétiennes et musulmanes ont également contribuées à notre mille-feuille historique ! Plus près de nous le naufrage en 1761 d’un bateau sur un minuscule ilot (Île de Sable) aurait pu tomber dans l’oubli. Le navire de marchandises transportait clandestinement des esclaves malgaches et ce sont les abri construit par les naufragés qui ont été étudiés pour comprendre leurs conditions de survie.
Une quarantaine d’auteurs se sont partagé les différents articles de cette histoire sous la direction de Dominique Garcia, président de l’INRAP.

Vous aussi découvrez les histoires de toutes ces populations qui ont, dans toutes les régions de France, participé à la construction du pays et de sa culture.

C.R.




Sommaire La fabrique de la France

La Terre comme un livre

PRÉHISTOIRES DU TERRITOIRE
Les Néandertaliens
Quand nos ancêtres côtoyaient les mammouths
Les étonnantes gravures d’Angoulême
Marseille avant Massalia
Les nouvelles formes d’habitat du Néolithique
L’animal au sein des sociétés néolithiques

VILLES ET ÉCHANGES
Les surprenants dépôts de l’âge du Bronze
De Lavau à Vix : les élites celtiques et la Méditerranée
Une nouvelle tombe étrusque en Corse
La ville gauloise fortifiée
Des vestiges antiques sous les jardins parisiens
Reims, carrefour économique sous l’Empire romain
L’art décoratif des maisons antiques du sud de la France
Quand les griffons devinrent chrétiens
Paysages visibles et invisibles du premier Moyen Âge

HISTOIRES CONNECTÉES
Des musulmans en Provence au Moyen Âge
L’archéologie du judaïsme en FranceEntraide, soin et compensation du handicap
Les arts de la table à la Renaissance
L’archéologie des espaces paysagers
Les fortifications du Mans et leurs pièges mortels
Inégaux jusque dans la mort
L’archéologie préventive en Guyane française
Tromelin : réparer pour survivre
Histoires de dépotoirs
Archéologie de la Seconde Guerre mondiale

LECTURES DE NOTRE PASSÉ
La stratigraphie : une lecture de la TerreAnalyser de grandes surfaces
Précieuses archives photographiques
Approche environnementale des sociétés humaines
L’archéobotanique, une discipline en pleine expansion
Rendre l’objet bavard
L’archéologie portuaire : plongée dans l’Antiquité
Conclusion. Éloge de la fabrique
Bibliographie


L’auteur

Voir en bas de page

Un extrait de Archéologie environnementale de la France

Les NEANDERTALIENS

Un radius, un cubitus et un humérus gauches. C’est tout ce qu’il reste du jeune  néandertalien découvert en 2010 à Tourville-la-Rivière, en Seine-Maritime. Un bras, donc, qui est venu s’échouer au pied de la falaise de Tourville, il y a environ 200 000 ans.

Il est rare d’exhumer des restes de Néandertaliens aussi anciens. La plupart d’entre eux datent en effet de moins de 100 000 ans; seuls une dizaine sont antérieurs. C’est pourquoi la présentation officielle de ces trois vertiges osseux, le 9 octobre 2014, fut un événement médiatique. L’étude réalisée par une équipe internationale a mis en évidence, sur l’humérus, la marque d’une enthésopathie.  Cette inflammation des insertions osseuses, bien connue des aujourd’hui chez les sportifs de haut niveau, est la conséquence d’un mouvement répétitif du bras. Le jeune Néandertalien était-il gaucher at avait-il trop chassé ?

Les trois os longs du bras gauche (humérus, cubitus et radius) retrouvé sur le site de Tourville-la-Riviere, en
Seine-Maritime, en regard d’un bras moderne. Une découverte majeure pour la connaissance du peuplement humain du nord-est de l’Europe.

Une longue histoire de préjugés
Néandertal le plus connu des hommes préhistoriques. Il faut dire  le premier Homo fossile découvert qui ne soit pas sapiens : il fut mis au jour en 1856, en Allemagne, dans la vallée de Neander, ainsi nommée en l’honneur du pasteur Joachim Neumann, plus connu sous le nom hellénisé de Neander. Neumann, Neander, c’est-à-dire « homme nouveau », l’histoire est parfois facétieuse !
Dès cette découverte, les polémiques surgissent, enflent : s’agit-il des restes osseux d’un singe ? D’un dégénéré (soit un crétin des Alpes, soit un cosaque de armées russes, égaré là en 1814 lors de l’invasion de la France) ? D’un ancêtre ou d’un autre homme très ancien ? Pour la plupart des scientifiques c’est impossible : entre dogmes religieux et primauté de l’homme blanc sur le monde, il est hors de question d’avoir dans sa lignée cet être simiesque à la tête « primitive ». Et Darwin n’a encore rien publié !
Notre néandertalien est donc resté très longtemps la victime de préjugés, voire d’un véritable « racisme » paléontologique. Car nous pensons-nous, les Homo sapiens – être le sommet, l’aboutissement d’un processus : pour certains de la Création, pour d’autres de l’évolution. Donc, les autres espèces nous sont forcément inférieures. Dès lors, il fallut du temps pour humaniser Néandertal.


Les auteurs

Stéphane Augry
Inrap ; UMR 6566 « Centre de recherche en archéologie, archéosciences, histoire », CNRS, universités de Rennes, Nantes, Le Mans

Agnès Balmelle
Inrap

Grégory Bayle
Inrap ; UMR 7324 « Cités, territoires, environnement et sociétés », CNRS, université de Tours, et UMR 7194 « Histoire naturelle de l’Homme préhistorique », Muséum national d’histoire naturelle

Miguel Biard
Inrap ; UMR 7041 « Archéologie et sciences de l’Antiquité », équipe « Ethnologie préhistorique », CNRS, universités Paris 1 Panthéon-Sorbonne et Paris Nanterre

Marc Bouiron
Inrap ; UMR 7264 « Cultures et environnements Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge », CNRS, université Nice-Côte d’Azur

Muriel Boulen
Inrap ; UMR 7209 « Archéozoologie, archéobotanique : sociétés, pratiques et environnements », CNRS, Muséum national d’histoire naturelle

Jean-Yves Breuil
Inrap ; UMR 5140 « Archéologie des sociétés méditerranéennes », CNRS, université Paul-Valéry Montpellier 3

Laurent Bruxelles
Inrap ; UMR 5608 « Travaux et recherches archéologiques sur les cultures, les espaces et les sociétés », CNRS, université Toulouse 2 Jean-Jaurès ; Geography, Archaeology and Environmental Sciences, université du Witwatersrand, Johannesburg, Afrique du Sud

Simon Bryant
Service régional de l’archéologie, Drac Centre- Val-de-Loire ; UMR 7041 « Archéologie et sciences de l’Antiquité », CNRS, universités Paris 1 Panthéon-Sorbonne et Paris Nanterre

Manon Cabanis
Inrap ; UMR 1095 « Génétique, diversité, écophysiologie des céréales », équipe Paléogénomique et évolution, Inrae, université Clermont-Auvergne

Élodie Cabot
Inrap ; experte près la cour d’appel de Rennes

Vincent Carpentier
Inrap ; UMR 6273 « Centre de recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales », CNRS, université de Caen-Normandie

Isabelle Catteddu
Inrap ; UMR 6566 « Centre de recherche en archéologie, archéosciences, histoire », équipe Sociétés, milieux, climats, CNRS, universités de Rennes, Nantes, Le Mans

Rozenn Colleter
Inrap ; UMR 5288 « Centre d’anthropobiologie et de génomique de Toulouse », CNRS, université Toulouse 3 Paul-Sabatier

Valérie Delattre
Inrap ; UMR 6298 « Archéologie, terre, histoire, sociétés », CNRS, université de Bourgogne

Claude de Mecquenem
Inrap ; Nouvelle Gallia Judaïca ; UMR 8584 « Laboratoires d’études sur les monothéismes », CNRS, EPHE

Pascal Depaepe
Inrap ; UMR 7194 « Histoire naturelle de l’Homme préhistorique », Muséum national d’histoire naturelle

Emmanuelle du Bouëtiez de Kerorguen
Inrap ; UMR 7041 « Archéologies et sciences de l’Antiquité », équipe Archéologie de la Gaule et du monde antique, CNRS, universités Paris 1 Panthéon-Sorbonne et Paris Nanterre

Bastien Dubuis
Inrap ; UMR 6298 « Archéologie, terre, histoire, sociétés », CNRS, université de Bourgogne

Emmanuel Ferber
Inrap ; UMR 5138 « Archéologie et archéométrie », CNRS, universités Lumière Lyon 1 et Lyon 2

Souen Fontaine
Inrap ; UMR 7299 « Histoire et archéologie de la Méditerranée et de l’Afrique du Nord de la Protohistoire à la fin de l’Antiquité », Centre Camille-Jullian, CNRS, université d’Aix-Marseille

Muriel Gandelin
Inrap ; UMR 5608 « Travaux et recherches archéologiques sur les cultures, les espaces et les sociétés », CNRS, université Toulouse 2 Jean-Jaurès

Max Guérout
Groupe de recherche en archéologie navale

Lamys Hachem
Inrap ; UMR 8215 « Trajectoires. De la sédentarité à l’État », CNRS, université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Alban Horry
Inrap ; UMR 7041 « Archéologies et sciences de l’Antiquité », CNRS, universités Paris 1 Panthéon-Sorbonne et Paris Nanterre

Bertrand Houix
Inrap ; UMR 5140 « Archéologie des sociétés méditerranéennes », CNRS, université Paul-Valéry Montpellier 3

Marie-Pierre Koenig
Inrap ; UMR 7044 « Archéologie et histoire ancienne : Méditerranée-Europe », CNRS, université de Strasbourg

Elven Le Goff
Inrap ; Centre tourangeau d’histoire et d’études des sources ; UMR 6566 « Centre de recherche en archéologie, archéosciences, histoire », CNRS, universités de Rennes, Nantes, Le Mans

Cyril Marcigny
Inrap ; UMR 6566 « Centre de recherche en archéologie, archéosciences, histoire », CNRS, universités de Rennes, Nantes, Le Mans

Émilie Millet
Inrap ; UMR 8546 « Archéologie et philologie d’Orient et d’Occident », CNRS, université PSL

Jean-François Modat
Inrap ; UMR 7041 « Archéologies et sciences de l’Antiquité », équipe Archéologies environnementales CNRS, universités Paris 1 Panthéon-Sorbonne et Paris Nanterre

Fabienne Ravoire
Inrap ; UMR 6273 « Centre de recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales », Centre Michel-de-Bouärd, CNRS, université de Caen

Catherine Richarté
Inrap ; UMR 5648 « Histoire, archéologie, littératures des mondes chrétiens et musulmans médiévaux », CNRS, université Lumière Lyon 2

Catherine Rigeade
Inrap ; UMR 7298 « Laboratoire d’archéologie médiévale et moderne en Méditerranée », CNRS, université d’Aix-Marseille

Thomas Romon
Inrap ; UMR 5199 « De la préhistoire à l’Actuel : culture, environnement et anthropologie », CNRS, université de Bordeaux

Ingrid Sénépart
Pôle Archéologie, musée d’Histoire de Marseille ; UMR 5608 « Travaux et recherches archéologiques sur les cultures, les espaces et les sociétés », CNRS, université Toulouse 2 Jean-Jaurès

Cécile Travers
Archéoverde

Émilie Trébuchet
Inrap ; UMR 7324 « Cités, territoires, environnement et sociétés », Laboratoire archéologie et territoires, CNRS, université de Tours

Laurent Vidal
Inrap ; UMR 7268 « Anthropologie bio-culturelle, droit, éthique et santé », CNRS, université d’Aix-Marseille


Sur Hominides
- L'expansion de l'homme dans le monde

- Les hommes préhistoriques

A lire également...
Archéologie environnementale de la France
Stéphane Thébault
Archéologie environnementale de la France

Grâce au développement considérable des fouilles archéologiques préventives mais aussi aux progrès des techniques d'analyse, l'archéologie environnementale connaît un essor sans précédent. La compréhension des environnements du passé, de leur évolution, des impacts qu'ils ont subis et de la réaction du vivant (végétaux, animaux, humains) constitue un élément de réflexion fort pour le présent et l'avenir de l'humanité.
Archéologie environnementale

La France du Paléolithique
Pascal Depaepe
La France du paléolithique

Les recherches sur le Paléolithique éclairent l'histoire des relations entre l’homme et la nature, son devenir face aux modifications climatiques, l’origine des inégalités sociales, et apportent un démenti catégorique aux théories néocréationnistes.

En savoir plus sur
La France au Paléolithique

La France Préhistorique
Sous la direction de Jean Clottes
La France Préhistorique - Jean Clottes

Cet ouvrage, auquel ont contribué les meilleurs spécialistes, est le bilan aussi complet que possible des connaissances actuelles. Centré sur l’Hexagone, il s’intéresse si nécessaire au reste de l’Europe, voire à l’Afrique et à l’Asie. Il comprend deux parties : les chasseurs-cueilleurs du Pléistocène et des débuts de l’Holocène ; puis les producteurs (éleveurs et cultivateurs), du Néolithique ancien.
En savoir plus sur La France Préhistorique


Archéologie
Mode d'emploi

Dominique Cliquet
Archéologie mode d'emploi

Cet ouvrage vous livre les clés pour comprendre le travail des archéologues dont la mission est de tenter de restituer « au plus juste » les conditions de vie des hommes du passé.

En savoir plus sur Archéologie Mode d'emploi

 

 
Mise en ligne le 15/11/21