www.Hominides.com
Contacts
Accueil - Hominidés - Hominidae - Actualités - News - Homo neanderthalensis, étude de l'ADN mitochondrial
  L'ADNmt de Néandertal n'a plus de secret ! (24/08/08)
 

L'ADNmt de Néandertal
Le génome mitochondrial de Néandertal séquencé complétement

ADNmt NeandertalL'ADNmt d'un Néandertalien de 38 000 ans a été entièrement séquencé par les équipes du Max-Planck Institute for Evolutionary Anthropology (Allemagne). Les ossements étudiés avaient été exhumés en 1980 dans la grotte de Vindija, en Croatie. Les résultats de l'étude ont été publiés simultanément dans la revue Cell et le magazine anglais Nature.






Pourquoi l'ADN mithochondrial (l'ADNmt) ?
Réputé plus stable que l'ADN nucléaire, l'ADNmt est transmis de mère en fille. Il a également l'avantage d'être représenté en plusieurs exemplaires dans une seule cellule avec de nombreuses molécules d'ADN similaires.

Ce que nous apprend cette étude
L'analyse de ce nouveau matériel montre que les mitochondries de Néandertal ne se retrouvent pas dans la variabilité humaine actuelle. Cela démontre donc que Néandertal n'a pas contribué à l'ADNmt des Homo sapiens modernes.
Par ailleurs en comparant l'ADNmt de Néandertal avec celui des chimpanzés et de l'homme moderne les chercheurs ont pu estimer que la lignée néandertalienne s'est séparée de la nôtre il y a 660 000 ans (+ ou - 140 000 ans).

Du nouveau pour l'évolution de la lignée humaine ?
Les équipes continuent par ailleurs à séquencer le génome nucléaire de Néandertal. Les chercheurs annoncent qu'il pourront effectuer sa publication avant la fin de l'année 2008.
Pour certains scientifiques cela permettra peut-être d'en savoir plus sur les modifications génétiques qui seraient à l'origine de la séparation Sapiens- Néandertal.
Pour d'autres comme le paléontologue Erick Trinkaus (Université Washington à Saint Louis, Missouri) : «Quoi qui ait pu susciter l'émergence du comportement humain il y a 30 000 -40 000 ans, je suis convaincu que ce n'était pas génétique».

C.R.

Source : Sciences et Avenir

Boite cranienne Neanderthal Grotte de Vindija Grotte de Vindija.
A proximité de Zagreb en Croatie, le site est étudié depuis les années 1970 a déjà livré 7 fossiles de Néandertaliens.
Ci-contre, l'une des calottes crâniennes découvertes sur le site de Vindja.

A lire également
2017 Une nouvelle méthode permet d'identifier de l'ADN mitochondrial même sans fossile

 



Sur Hominides

- Homo sapiens

- Homo neanderthalensis

- Néanderthal une spéciation par distance ?

- Disparition de Néandertal
A lire
Généalogie et génétique
La saga de l'humanité
Jean Chaline

La génétique a subi ces dernières années une véritable révolution en mettant à la disposition de l'humanité de nouvelles technologies, les ADN féminin (ADNmt) et les ADN masculin (ADN-Y) permettant de mieux nous connaître et en particulier d'évaluer notre position dans l'arbre évolutif de l'espèce humaine
Ce livre résume simplement les avancées de la nouvelle ‘Généalogie génétique' en précisant pour chaque type génétique, leur origine, leur évolution, leur histoire et leur dispersion géographique au cours du temps.
En savoir plus sur Généalogie et Génétique
Généalogie te génétique


Néandertal, à la recherche des génômes perdus
Svante Pääbo
"Neandertal : à la recherche des génomes perdus" est une magnifique odyssée qui commence au début de la carrière de l'auteur - alors qu'il étudiait l'ADN des momies égyptiennes dans les années 1980 - jusqu'au fameux séquençage du génome de Neandertal qu'il réalisa en 2009. Cette découverte constitue une véritable révolution scientifique. Elle révèle notamment que de l'ADN de Neandertal est présent dans l'ADN d'une grand partie de l'humanité d'aujourd'hui. Soudain les femmes et les hommes de Neandertal ne sont plus nos cousins lointains mais aussi pour partie nos parents, nos ancêtre directs...
Néandertal à la recherche du génome perdu
Amazon