www.Hominides.com
Contacts

Lieux > Périgord > Visitez la région > Castel Merle > Vallon des Roches

Castel Merle - Abris sous roche - Vallon des Roches - Sergeac - Visite - Périgord - Dordogne

Castel Merle
Le Vallon des Roches
Sergeac
Onze sites qui forment presque un village préhistorique...


Castel Merle - Vallon des Roches - SergeacSituation
Le Vallon de Castel Merle (ou Vallon des Roches) est situé sur la commune de Sergeac, à 9 kilomètres de Montignac (Lascaux). Il est traversé par le ruisseau des roches qui se jette dans la Vézère. Ce cours d'eau est le vestige probable de la rivière qui a dû, il y a plusieurs millions d'années, éroder le plateau calcaire et former le vallon proprement dit.
De chaque côté de celui-ci, au pied des hautes parois des falaises, plusieurs gisements préhistoriques ont été mis à jour. Sur une zone de 300 mètres carrés on ne dénombre pas moins de onze sites paléolithiques, du Moustérien au Magdalénien. Néanmoins, tous ces abris sous roche ne se visitent pas car les fouilles continuent...

A noter, de mi-juin à mi-septembre de nombreuses animations sont organisées pour toute la famille : tir au propulseur, allumage de feu préhistorique... Renseignez-vous avant de venir pour connaître les horaires.

Castel Merle
Une partie des falaises qui bordent le Vallon des Roches à Castel Merle

2 périodes principales d'occupation par l'Homme du site de Castel Merle
Le site de Castel Merle présente une typologie particulière unique en France : un petit canyon dont les falaises sont espacées de 100 mètres délimite une zone de tranquilité où coule un ruisseau. Les abris sous roches qui bordaient le vallon ont dû être un havre de paix pour les premiers hommes qui s'y sont installés.
Il y a 85 000 ans c'est l'homme de Néandertal qui campe dans les abris Blanchard II et celui des Merveiles. Il y laisse principalement des outils de pierre du Moustérien, seules preuves de son passage. Curieusement ces abris sont exposés au Nord et donc moins ensoleillés et chauds que les autres. On ignore totalement les raisons de ce choix.
Il y a 35 000 ans ce sont les premiers Cro-Magnons qui colonisent le Vallon de Castel Merle. Ils prennent possession de l'ensemble des abris. Les datations ne permettent pas de savoir précisement si tous les abris étaient utilisés simultanément. Si c'était le cas, les habitants devaient former un petit village, comme des pavillons de part et d'autre d'une rue !

Les abris sous roches effondrés...
Au Paléolithique les abris sous roches étaient constitués d'une avancée de roche qui formait une sorte d'auvent. C'est ce "toit naturel" qui a attiré les premiers hommes. N'étant pas fermé, l'abri emmagasinait la chaleur reçue dans la journée et la restituait dans la nuit. La voûte de l'abri protégeait des intempéries.
Aujourd'hui, les abris sous roches de Castel Merle sont totalement différents de l'époque paléolithique : la plupart des voûtes sont tombées... On se retrouve donc plutôt face à des falaises bien verticales (voir photo à droite).
Les abris sous roches s'étant effondrés au fil du temps et des périodes de gel/dégel, cela a permis à la fois de rendre innacessible la stratigraphie sous-jacente, mais également de protéger les éléments qu'elle contenait ! Certes, certains blocs ornés se sont abîmés dans leur chute mais le recouvrement par les sédiments a permis leur conservation.

Castel Merle, les falaises et les abris sous roches

Plan du site de Castel Merle Carte de situation des gisements préhistoriques de Castel Merle, commune de Sergeac (Dordogne).
- 1 Abri des Merveilles
- 2 Partie vierge
- 3 Abri Blanchard II
- 4 Partie vierge
- 5 Abri Blanchard I
- 6 Abri Castanet
- 7 Partie Vierge
- 8 Abri Reverdit
- 9 Rochers de l'Acier
- 10 Abri Labattut
- 11 Abri de la Souquette
- 12 Ferme de Castel Merle

Carte tirée de la communication de Denis Peyrony - Le gisement Castenet, Vallon de Castel Merle, commune de Sergeac.

L'auteur ne mentionne pas l'abri du Four et le Trou du guetteur qui ont été prncipalement occupés à la période médiévale.


Abri Reverdit
L'abri Reverdit (anciennement abri des Roches) est découvert en 1875 par Alain Reverdit qui travaille alors pour l'Administration des Tabacs. Il fait ses recherches principalement dans les remplissages archéologiques en place, sous l'abri. Les fouilles sont reprises entre 1911 et 1914 par Franck Delage à l'avant de l'abri. Outre des fragments sculptés ce dernier met à jour des pierres à anneaux et cupules.
C'est seulement en 1923 que Marcel Castanet, propriétaire du site, découvre une frise de sculptures sur la voûte de l'abri : un cheval, deux bisons et la ligne dorsale d'un troisième. Le relief a été malheureusement en partie détruit par l'érosion. Le style de la frise évoque, selon Denis Vialou, les ensembles pariétaux du Cap-Blanc ou de Commarque.
Les traces de plusieurs foyers dans la stratigraphie démontrent que l'abri était également occupé par l'homme.
Période : Magdalénien
Classé Monument Historique le 5 juillet 1924

Abri Reverdit ou abri des roches

Dimensions de l'abri Reverdit : 15 mètres de longueur, 5 mètres de profondeur et 3 mètres de hauteur
Abri Reverdit Stratigraphie Abri reverdit, l'intérieur de la cavité
A gauche de l'abri Reverdit, vous découvrez la stratigraphie qui n'a pas encore été fouillée : des outils et des ossements y sont encore insérés au milieu des blocs effondrés. A l'intérieur, l'abri est encore humide : les chercheurs doivent mesurer en permanence l'hygrométrie de la cavité pour sa bonne conservation.
Cheval gravé sur bloc calcaire - Abri Reverdit Tête d'ours gravée
Moulage : Cheval gravé sur bloc
calcaire de l'abri Labattut
Cette "tête" de carnassier sur la voûte
est simplement un relief naturel de la roche...

Abri du Roc d'Acier (les Rochers de l'Acier)
Abri sous roche calcaire sur le flanc gauche du Vallon des Roches, s'ouvrant sur la rive gauche de la Vézère. C'est Alain Reverdit qui entreprend les premières fouilles en 1878. Elles sont poursuivies en 1911 et 1912 par M. Castanet et F. Delage.
Ils mettent en évidence deux occupations du Périgordien supérieur, séparés par un mince éboulis.
Découvertes de nombreux artefacts : outils, pointes, poinçons en os, coquillages percés (qui devaient former une parure préhistorique).
L'abri est aujourd'hui presque totalement recouvert par la végétation.

Périodes : Gravettien, Solutréen, Magdalénien

Dimensions originelles : 50 mètres de long et 6 mètres de large
Abri du Roc d'Acier

Abri Labattut
L'abri Labattut a été fouillé de 1911 à 1914 par Mr Castanet pour le compte du préhistorien Louis Didon.
Plusieurs blocs tombés de la voûte ont été découverts dans le sol. Sur l'un des blocs on a trouvé l'empreinte d'une main négative cernée de noir. D'autres blocs, plus ou moins brisés, sont ornés d'animaux : un cerf avec une ramure exceptionnelle, un mammouth, un bison... Une gravure maintenant exposée à l'American Museum of Natural History de New-York, représente un cheval.
Découverte d'une sépulture d'époque solutréenne : un corps d'enfant accompagné d'éléments de parures (coquillages et dents)
En savoir plus sur l'abri Labattut

Période : Gravettien et Solutréen
Dimensions originelles : 50 mètres de long et 20 mètres de large
Classé Monument Historique le 24 août 1931
Abri Labattut

Abri Blanchard (Abri Didon)
Proche du débouché sur la rive gauche de la Vézère, l'abri Blanchard fut fouillé par A. Reverdit vers 1880 et par L. Didon de 1909 à 1911.
On y a retrouvé cinq pierres gravées de vulves, des pierres à cupules et à anneaux, ainsi que des os gravés, et un bois de renne sculpté en forme de phallus.
L'abbé Breuil identifia sur des blocs effondrés deux bovidés noirs sur fond rouge, mais l'abbé Glory y retrouva plutôt un équidé. Cette peinture sur rocher est présentée au Musée de Périgueux.
Une étude des blocs ornés de gravures et de peintures a été publiée en 1978 au CNRS par Brigitte et Gilles Delluc. Les chercheurs ont mis à jour 17 blocs ornés de vulves et d'animaux schématiques.
L'abri a été occupé il y a - 35 000 ans, et des restes d'un foyer sont datés de - 30 000 ans.
En savoir plus sur l'abri Blanchard

Période : Aurignacien
Classé Monument Historique le 24 août 1931

Abri Blanchard (Abri Didon)

Abri Blanchard II
L'abri Blanchard II est en aval, sur la face est de l'éperon de Castel Merle.
Plusieurs couches du Moustérien et du Périgordien ont été signalées par le préhistorien Denis Peyrony.
Des niveaux gravettiens de l'abri Blanchard II pourraient provenir d'un bloc gravé en relief d'un cheval.

Période : Moustérien, Gravettien

Abri Castanet
Le site fut découvert en 1911 par M. Castanet, alors qu'il travaillait pour L. Didon comme ouvrier de fouille à l'abri Blanchard.
M. Castanet continua ensuite les fouilles sous la supervision de Denis Peyrony de 1911 à 1913, puis en 1924-1925. Des fouilles ont été reprises sous la direction de Randall White.
L'abri Castanet s'est révélé très riche en éléments de parure et en industrie osseuse. Il a également permis la découverte d'art pariétal et sur bloc de calcaire qui ont fait l'objet d'une étude par les Delluc en 1978.
Ci-dessous à gauche : l'abri Castanet fouillé au début du siècle dernier. Une partie de la stratigraphie de l'abri Castanet est encore en place : les fouilles continuent de nos jours.
Mai 2012 : la datation de l'abri Castanet est estimée à - 37 000 ans... ce qui en ferait la plus ancienne expression de l'art préhistorique.
En savoir plus sur l'abri Castanet

Période : Aurignacien
Classé Monument Historique le 18 octobre 1912
Abri Castanet I Abri Castanet II


Abri de la Souquette
C'est un abri préhistorique de 16 mètres de long sur 5 mètres de profondeur qui a été utilisé à plusieurs reprises à des époques plus récentes. Pour preuves des trous de poutres, étagères, niches datant du Moyen-Age.
Découvert par l'abbé Landesque en 1902, le chercheur n'y fait que des fouilles sommaires. Les remblais sont ensuite tamisés par M. Castanet en 1903 qui retrouve un grand nombre de perles en os et en ivoire, mais aussi des dents percées qui devaient s'assembler pour former un collier.
En 1911 et 1912 Otto Hauser y effectue des fouilles avec la méthodologie qu'on lui connaît : beaucoup de dégâts !
Les fouilles de Denis Peyrony quant à elles permettent la mise à jour des sagaies losangiques et différents éléments en os sculptés.
Un bloc gravé d'un bison a également été mis à jour.

Périodes : Aurignacien et Magdalénien
Abri de la Souquette

Abri des Merveilles
Occupation par Néandertal dont une molaire a été retrouvée en 1926 parmi des outils datant du Moustérien.
Tracés pariétaux.
L'abri sous roche fut fouillé successivement par A.reverdit, E. Rivière, Mc Curdy et F. Delage. Pour le préhistorien Denis Vialou "Comme dans l'abri Blanchard II voisin, des couches de Moustérien et de Périgordien supérieur à burin de Noailles y sont reconnus. Des traces gravées et d'autres rouges sur la paroi sont signalées".
Une grande partie des découvertes de la fouille de l'américain Mc Curdy a été envoyée aux Etats-Unis, à Washington.

Période : Moustérien

Abri du Guetteur
Abri du Four
Abri du trou du guetteur (à gauche)
Cet abri a été utilisé au IXème siècle et pendant la guerre de Cent Ans. Un poste de guêt a été aménagé afin de surveiller la vallée.
Abri du four (ci-dessus)
Occupé principalement au Moyen-Age, la paroi de l'abri présente des traces d'aménagements de cette période. Des poutres de bois devaient être enfichées dans les parois.

Sources :
Le gisement Castanet, Vallon de Castel Merle, commune de Sergeac (Dordogne). Aurignacicen I et II
La frise sculptée de l'Abri Reverdit (Sergeac, Dordogne) : première approche analytique des oeuvres


Photos : Neekoo et Kroko copyright Hominides.com

Le site préhistorique de Castel Merle
Type Technique Période artistique Période d'occupation Restes humains
Abris sous roche Sculptures, peintures Magdalénien, Aurignacien, Solutréen, Moustérien 2 périodes :
- 85 000 ans Néandertal
- 35 000 ans Cro-Magnon
non
         
Dimensions Nombre de représentations     Outils
Répartition des sites sur 300 mètres carrés ?     Très nombreux matériels lithiques
         
Localisation Accessibilité Date de la découverte Particularités  
Sergeac Pour tous 1875 Plus de 10 sites répertoriés  
         
Visite du Vallon des Roches - Castel Merle - Infos pratiques
Adresse
Site préhistorique de Castel Merle
24290 Sergeac

La visite
L'entrée au site comprend la visite et une animation de tir au propulseur.
Démonstration de taille de silex et allumage de feu sur réservation.

Horaires des visites
Castel Merle est ouvert tous les jours du 9 avril au 30 septembre de 10h00 à 18h00. Fermé les samedis.
Pour les groupes : site ouvert toute l'année sur réservation.

Tarifs
Tarif adulte : 6,50 €
Tarif enfant (de 7 à 12 ans) : 3,50 €
Tarif groupe enfant et adulte (à partir de 15 pers) de 5 à 18 €, selon les activités et le programme choisis.

Contacts
Tél : 05 53 50 79 70
Site internet


Visite du Périgord
A voir Grottes Abris sous roche
Visite du Périgord Grotte de Lascaux Abri Pataud
Musée de Préhistoire des Eyzies Grotte de Font-de-Gaume Abri de La Ferrassie
Musée de Préhistoire des Eyzies 2 Grotte des Combarelles Abri du Poisson
Musée Art et Archéologie Périgueux Grotte de Villars Laugerie Haute
Musée Art et Archéologie Périgueux 2 Grotte de Saint-Cirq / Sorcier Laugerie Basse
Le Thot Grotte de Bara-Bahau Abri de Cap Blanc
Pôle International de Préhistoire Grotte du Pech Merle Abri Cro-Magnon
  Grotte de Bernifal Castel Merle
  Site de Regourdou Le Moustier
  Grotte de Rouffignac  

D'autres sites préhistoriques
GROTTES      
Grotte Chauvet Grotte de Vilhonneur Grotte de Lascaux Grotte de Bara-Bahau
Grotte Margot Grotte Mayenne-Sciences Grotte de Font-de-Gaume Grotte du Pech Merle
Grotte de Villars Grottes de Saulges Grotte de Pair-non-Pair Grotte de Bernifal
Caune de l'Arago Grotte des Combarelles Grotte de Saint-Cirq / du Sorcier Grotte du Mas d'Azil
Grotte de Niaux Grotte de Gargas Grotte de la Vache Site de Regourdou
Grotte des Fadets Grotte de la Marche Arcy-sur-Cure Grotte de Bédeilhac
Menez-Dregan Grotte de Cougnac Grotte de l'Observatoire  
       
ABRIS SOUS ROCHE SITES DE PLEIN AIR
Abri Pataud Laugerie Haute Roc aux sorciers Etiolles
Abri de La Ferrassie Laugerie Basse Abri du Poisson  
Abri de Cap Blanc Abri Cro-Magnon Castel Merle  
Le Moustier      


Pour en savoir plus sur Castel Merle - Vallon des Roches
Préhistoire en Périgord, Quercy, Charentes et Poitou
Aubarbier, Felix, Bigotto
Préhistoire en Périgord, Quercy, Charente et Poitou
Ce véritable passeport pour la préhistoire propose 21 itinéraires préhistoriques. Les auteurs repertorient les sites préhistoriques de quatre régions, et vous proposent des parcours. Marchez sur les pas de Néandertal ou Cro-Magnon et découvrez des sites aussi fabuleux que Lascaux II, Font-de-gaume, Saint-Cirq, Pech-Merle, Villars...
Aamazon
En savoir plus sur Préhistoire en Périgord, Quercy, Charentes et Poitou
 
Les Eyzies-de-Tayac
JC. Blanchet, JJ. Cleyet-Merle
Les Eyzies de Tayac
A la fois guide du Périgord préhistorique mais aussi mine d'informations historiques... Indispensable pour découvrir tous les sites autour des Eyzies-de-Tayac...
Amazon
 
Connaître la préhistoire en Périgord
Brigitte et Gilles Delluc
Connaitre la préhistoire en Périgord

Présentation des différents sites préhistoriques du "Pays de l'Homme", le Périgord : Laussel, La Madeleine, Teyjat, Le Cap, Blanc, Lascaux... Classés de manières chronologique, vous découvrez l'art préhistorique mais aussi le mobilier et les outils retrouvés.


 
 
La Vézère des origines
N. Aujoulat, JM Geneste, JP Rigaud, A. Roussot
La Vézere des origines
Tous les sites préhistoriques à proximité de la Vézère dans un livre au langage simple avec de grandes signatures comme Norbert Aujoulat...
Pour tous.
Amazon
 

Crédits photos en extérieur et partie Musée : Kroko pour Hominides.com
Mise en ligne le 01/05/12