www.Hominides.com
Contacts
Références > Livre > Le Roc-aux-sorciers > Buisson-Catil et Primault
Livre - Le Roc-aux-Sorciers, rencontre avec le peuple magdalénien

Le Roc-aux-sorciers
Rencontre avec le peuple magdalénien

Jacques Buisson-Catil, Jérôme Primault.


Le Roc-aux-sorciers Rencontres avec le peuple magdalénien
Aamazon

Préface de Jean Clottes. 
Illustrations d'Olivier-Marc Nadel.
Association des Publications Chauvinoises, 2012.


Présentation de l'éditeur
On pourrait croire, ou vouloir croire, que tout a été dit à propos de la célèbre frise sculptée magdalénienne du Roc-aux-Sorciers (F, Angles-sur-l'Anglin). Si beaucoup se sont exprimés, plus ou moins confidentiellement, sur ce chef-d'œuvre unique de l'art paléolithique, aucun véritable travail de restitution du mode de vie des chasseurs-artisans-artistes, qui ont fréquenté assidûment la vallée de l'Anglin durant le lointain Paléolithique supérieur, n'a jamais été proposé au regard du plus grand nombre.

Pourtant, grâce aux abondantes données archéologiques et aux résultats des sciences connexes dont nous disposons aujourd'hui, le regard que nous pouvons poser sur ce qu'il est convenu d'appeler "la frise sculptée magdalénienne du Roc-aux-Sorciers" peut être multiple. Certes, il peut être connaissance, mais il peut aussi être curiosité, questionnement large, part infinie d'irréel par-delà le tangible. L'art de sculpter, comme l'art de peindre, n'est que l'art d'exprimer l'invisible par le visible, quand ce geste, porteur d'écriture, est le verbe du corps.

 


Bisons, chevaux, bouquetins, mais aussi représentations féminines, les principales manifestations pariétales du Roc-aux-Sorciers renvoient à des croyances dont l'intelligibilité nous échappe comme le monde échappe à un cerveau raisonnable. Les témoins matériels rendent quant à eux accessible le quotidien de populations qui ont éprouvé l'impérieux besoin de faire surgir de la paroi calcaire, voici cent cinquante siècles, ces figurations animales et humaines miraculeusement épargnées par le temps.

C'est ce quotidien, fait de chasse, de confection d'objets manufacturés en pierre ou en os, de préoccupations métaphysiques et artistiques, que cet ouvrage s'est donné pour objectif d'illustrer, sur la base des connaissances acquises à ce jour. Des scènes qui restituent et rendent visibles, des séquences qui expriment par approfondissements successifs, tels sont les partis pris des auteurs. Donner un point de vue au sens des premiers photographes à la fois peintres, chimistes et physiciens, qui posaient leur "chambre" au milieu du vallon.

Ainsi la frise sculptée magdalénienne du Roc-aux-Sorciers retrouve-t-elle toute son intégrité, dans un environnement originel dont elle a été exclue par le temps et souvent séparée par l'analyse.

Max Aubrun, Conservateur des Musées de Chauvigny

Sommaire Le Roc-aux-Sorciers

La frise du Roc-aux-SorciersPréface Jean CLOTTES

Le Roc-aux-Sorciers
Rencontre avec le peuple magdalénien

Le Paléolithique
Chronologie des grands changements culturels

Le Paléolithique et l'art


Le Magdalénien


Le Roc-aux-Sorciers

Où se trouve le Roc-aux-Sorciers ?
Comment le Roc-aux-Sorciers a-t-il été découvert ?
Le Roc-aux-Sorciers est-il unique ?

La frise sculptée du Roc-aux-Sorciers

La frise aujourd'hui
La première frise des bisons
La frise s'enrichit de chevaux et de représentations féminines
La frise se transforme avec des bouquetins
De quand date la frise du Roc-aux-Sorciers ?
Comment les Magdaléniens ont-ils réalisé cette frise ?
La signification de la frise ?

Le peuple magdalénien du Roc-aux-Sorciers

Restituer la vie quotidienne au Paléolithique : la démarche du préhistorien
Qui sont les Magdaléniens du Roc-aux-Sorciers ?
Que font les Magdaléniens au Roc-aux-Sorciers ?

Le Roc-aux-Sorciers : un campement orné ?


Le Roc-aux-Sorciers : un sanctuaire

Pour aller plus loin

L'introduction de Roc-aux-sorciers, rencontre avec le peuple magdalénien

On ne peut que remarquer, lorsqu'on étudie les sociétés du Paléolithique, l'immense diversité des organisations humaines qui, à partir de quelques contraintes élémentaires comme se nourrir, se protéger des intempéries ou encore se reproduire, aboutit à une extraordinaire variété de civilisations.
C'est la Nature qui donne à l'Homme le spectacle toujours renouvelé de ses contrastes et de ses cycles : le jour remplace la nuit, le gel fige le temps d'un hiver une nature en sommeil, la toundra fleurit au printemps au moment où naissent les rennes. Son propre corps lui rappelle son âge, sa jeunesse, sa maturité ou sa vieillesse et lui parle de sexe, de naissance, de vie et de mort. Les
animaux lui inspirent la férocité, la tendresse, la ruse, la faiblesse et la force ... autant de caractères qui l'amènent à concevoir la hiérarchie, le rang et sa place dans ce monde qui l'entoure et qu'il façonne.
Chaque peuple construit son identité à partir de ces quelques données élémentaires, en surexposant certains caractères à l'exclusion d'autres. Chaque génération développe l'histoire de son peuple à travers le respect de valeurs qui, peu à peu, s'inscrivent durablement dans l'organisation même de la société, dans ses institutions, ses lois, ses rites et son art.
L'abri du Roc-aux-Sorciers raconte la longue histoire du peuple magdalénien. Ses frises successivement sculptées traduisent les préoccupations de ce peuple qui a cherché, en inscrivant ses mythes dans le rocher, à perpétuer la vision de son monde. Les innombrables objets en silex, en os et en ivoire retrouvés à l'occasion des fouilles anciennes témoignent d'une culture aux traditions artisanales élaborées et permettent d'entrevoir l'organisation quotidienne des communautés de chasseurs nomades aujourd'hui disparues.
Mais cette histoire, vieille de plus de 150 siècles, est un secret bien gardé que l'archéologie seule peine à percer. Ce livre tente de lever le voile sur les connaissances constituées à ce jour quant au peuple magdalénien du Roc-aux-Sorciers, mais explore aussi les multiples pistes d'un savoir qui, au gré des découvertes scientifiques, reste en perpétuelle construction.
Dès les premières pages, vous plongerez dans les profondeurs du Temps pour vous retrouver dans la toundra qui couvrait, lors de la dernière glaciation, les plaines de l'ouest de l'Europe. Vous apprendrez comment l'abri du Roc-aux-Sorciers a été découvert et les savoirs qu'il renferme. La frise sculptée monumentale, miraculeusement préservée, livrera certains de ses secrets. Enfin, vous partagerez un moment de la vie des chasseurs magdaléniens dont vous approcherez le quotidien.
Le Roc aux sorciers - Livre
Les auteurs
Jacques Buisson-Catil est préhistorien et conservateur en chef du patrimoine. II est depuis octobre 2011 le directeur du Pôle International de la Préhistoire aux Eyzies-de-Tayac. De 2005 à 2011 il a occupé le poste de conservateur régional de l'archéologie à la DRAC Poitou-Charentes. Il assurait auparavant, les fonctions de conservateur du patrimoine au service régional de l'archéologie de Provence-Alpes-Côté d'Azur. Il fut entre 1986 et 2000, archéologue départemental au Conseil général du Vaucluse.
Il a publié notamment : Lubéron des origines, Le Paléolithique Moyen en Vaucluse, Les grandes découvertes en préhistoire dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Préhistoire entre Vienne et Charente.


Jérôme Primault
Préhistoire et Technologie (PT)
CNRS : UMR7055 – Université Paris X - Paris Ouest Nanterre La Défense.


Recherches de livres Buisson-Catil sur Amazon




Sur Hominides

Tête de chamois
Le Roc-aux-sorciers


Centre d'interprétation du Roc-aux-sorciers

Centre d'interprétation
du Roc-aux-sorciers

A lire aussi...
L'art des cavernes
Paul G. Bahn
Pour les spéléologues et les vacanciers, pour quiconque désire ajouter la visite d'une grotte à son itinéraire, ce guide est essentiel. Il est le premier à présenter la totalité des grottes ornées de l'ère glaciaire ouvertes au public.
L'art des cavernes de Paul Bahn
L'art des cavernes
Aamazon

Préhistoire en Périgord, Quercy et Charentes Poitou
Thierry Félix, Jean-Luc Aubarbier, Jean-Pierre Bouchard
Les anciennes régions du Périgord, Quercy, Poitou et Charentes présentent un exceptionnel patrimoine préhistorique, le plus important du monde en matière d'art pré-historique. Fréquenté depuis
450 000 ans par l'homme, ce territoire a bénéficié de conditions de conservation très favorables ; la science préhistorique y a quasiment vu le jour et en a fait le théâtre privilégié de ses recherches.
Préhistoire en Périgord, Quercy et Charentes Poitou
Préhistoire en Périgord, Quercy, Charentes et Poitou
Aamazon

 
 

 
Mise en ligne le 16/07/12





ss