www.Hominides.com
Contacts
Accueil - Hominidés - Hominidae - Actualités - Le site de Gault a délivré des artefacts datés entre -16 000 et -20 000 ans
Les premiers colons nord-américains il y a plus de 16 000 ans à Gault, Nouveau Mexique (25/07/18)

Les premiers colons nord-américains il y a plus de 16 000 ans
Le site de Gault livre des artefacts plus anciens que la culture Clovis indiquant une présence humaine plus ancienne

 
Pendant des décennies, les chercheurs ont cru que l'Amérique du Nord avait été colonisée par des humains il y a environ 13 500 ans, une théorie basée largement sur la distribution géographique des artéfacts de culture Clovis datés de cette époque. Les artefacts de Clovis sont des outils de pierre préhistoriques spécifiques ainsi nommés parce qu'ils ont d'abord été trouvés près de Clovis, au Nouveau-Mexique, dans les années 1920. Depuis ils ont été identifiés sur l'ensemble du continent américain.

Découverte
Ces dernières années, de nouvelles découvertes archéologiques ont remis en question l'idée d'un «Clovis First» (culture Clovis en premier). Ainsi, une étude publiée par une équipe comprenant Kathleen Rodrigues de DRI, Ph.D. Amanda Keen-Zebert, Ph.D., professeure de recherche associée, a daté un important assemblage d'artefacts de pierre âgés de 16 000 à 20 000 ans, repoussant la chronologie des premiers habitants humains de l'Amérique du Nord avant Clovis d'au moins 2500 ans.
L'équipe de recherche a identifié les artefacts sur le site de Gault (centre du Texas), un gisement archéologique avec des preuves d'occupation humaine continue. La présence de la technologie de Clovis sur le site est bien documentée, mais des fouilles en-dessous de la strate Clovis ont révélé une couche stratigraphique de sédiments contenant des artefacts distinctement différents de Clovis.
De manière significative, cette recherche identifie une technologie de pointes de projectiles précoce, à la fois inconnue jusque là et sans lien avec la culture Clovis. Pour les chercheurs, cela indique que la technologie Clovis s'est répandue à travers une population autochtone déjà bien établie.











Couches stratigraphiques identifiées sur le site de Gault avec les différentes cultures. Photo A Gilmer, The Gault School of Archaeological Research.


Datation indirecte
Pour déterminer l'âge de ces artefacts, Rodrigues, Keen-Zebert et ses collègues ont utilisé un processus appelé luminescence stimulée optiquement (OSL) permettant de dater l'âge du matériel sédimentaire contenant les artefacts. En OSL, les chercheurs exposent à la lumière ou à la chaleur des minéraux longtemps enfouis sous des couches de sédiments qui libèrent des électrons piégés de potassium, d'uranium et de thorium, qui se sont accumulés avec le temps en raison du rayonnement naturel ambiant. Lorsque les électrons enfouis sont libérés, ils émettent une lumière qui peut être mesurée pour déterminer le temps écoulé depuis que les matériaux ont été exposés pour la dernière fois à la chaleur ou à la lumière du soleil.
A noter, dans le cas présent, il n'était pas possible d'utiliser des méthodes radiocarbones car la qualité de préservation des sédiments n'est pas optimale. Pour Kathleen Rodrigues (DRI) «La nature fluviale des sédiments déposés sur le gisement de Gault a créé un environnement négatif pour la préservation des matériaux organiques". De manière plus globale, la scientifique rappelle que "la datation au radiocarbone n'est pas été une technique pertinente dans cette région».


Datations OSL associées aux couches stratigraphiques et pointes découvertes sur le gisement de Gault.



Les preuves s'accumulent sur une arrivée plus ancienne que prévue...
Un élément majeur pour la compréhension les premières migrations en Amérique.
"Ces projectiles sont uniques, nous n'avons jamais trouvé quelque chose qui y ressemble", a déclaré Tom Williams, Ph.D., chercheur postdoctoral au département d'anthropologie de la Texas State University et auteur principal de l'étude. "Combinez cela avec la datation et le fait que ces artefacts sont situés sous la couche Clovis, et le site Gault offre une fantastique opportunité d'étudier les premiers occupants humains du continent américain."

Outillage lithique découvert sur le site de Gault.
Photo N Velchoff, The Gault School of Archaeological Research.

CR

Sources

SciencesDaily
DRI

Evidence of an early projectile point technology in North America at the Gault Site, Texas, USA
Thomas J. Williams Michael B. Collins Kathleen Rodrigues William Jack Rink Nancy Velchoff Amanda Keen-Zebert, Anastasia Gilmer, Charles D. Frederick, Sergio J. Ayala and Elton R. Prewitt
SciencesAdvances

 

A lire également
Colonisation du continent américain, un déploiement en deux temps (2005)
Homme de Denisova, un nouvel hominidé en Sibérie ? (2010)
Inuk, un groënlandais qui appartenait aux premières tribus qui ont conquis les Amériques (2010)
Des chasseurs pêcheurs il y a 12 000 ans en Californie (2011)
Présence humaine au Texas il y a 15 000 ans (2011)
Le passage par le détroit de Bering (2012)
3 vagues de migrations Asie-Amérique (2012)
Le génome des premiers Amérindiens (2014)
Amérindiens, une vague d'immigration il y a 23 000 ans (2015)
Peulement des Amériques par le Détroit de Bering - 24 000 ans ? (2017)
Mouvements de population aux amériques de 15 000 à 18 000 ans (2018)


 


Sur Hominides

Peuplement des Amériques

Quels sont les
premiers américains et d'où venaient-ils ?

A lire
Peuplements et préhistoire en Amériques
Un ouvrage collectif réunissant 60 préhistoriens travaillant sur le continent américain, pour déterminer les premiers peuplements, analyser les sites préhistoriques, les cultures lithiques, la  chasse dans les régions froides...Peuplements et Préhistoire en Amériques
En savoir plus sur Peuplements et Préhistoire en Amériques



Généalogie et génétique
La saga de l'humanité
Jean Chaline

La génétique a subi ces dernières années une véritable révolution en mettant à la disposition de l'humanité de nouvelles technologies, les ADN féminin (ADNmt) et les ADN masculin (ADN-Y) permettant de mieux nous connaître et en particulier d'évaluer notre position dans l'arbre évolutif de l'espèce humaine
Ce livre résume simplement les avancées de la nouvelle ‘Généalogie génétique' en précisant pour chaque type génétique, leur origine, leur évolution, leur histoire et leur dispersion géographique au cours du temps.
En savoir plus sur Généalogie et Génétique
Généalogie te génétique


Anthropobiologie : évolution humaine
Eric Crubézy, José Braga, Georges Larrouy
Cet ouvrage présente l'histoire naturelle de l'homme en insistant sur la spécificité et la diversité humaines des origines de la lignée à nos jours. Après une introduction situant la place de l'anthropobiologie dans les sciences actuelles, l'ouvrage présente les différentes théories et modèles de l'évolution humaine, l'originalité biologique de l'homme, les origines et le développement de la culture, les démarches et les méthodes de l'anthropobiologie, la démographie et l'écologie humaines, et enfin l'origine du peuplement des continents.
Pour passionnés et étudiants
Anthropobiologie : évolution humaine


 
 
Cultura.fr.