www.Hominides.com
Contacts
Accueil - Hominidés - Hominidae - Actualités - News
Datation d'un site en Amérique du nord, - 13 000 ans BP et 2 500 ans avant la culture Clovis (25/03/11)

Des outils, il y a 15 000 ans au Texas
Les premiers américains, il y a 15 000 ans, soit 2 500 ans avant la culture Clovis...

Publication dans la revue Science (AAAS) d'une découverte de plusieurs milliers d'outils sur le site de Debra L. Friedkin au Texas. Datés de - 15 000 ans ils prouvent une présence humaine 2 500 ans avant la culture Clovis.  

Outils retrouvés sur le site de Debra L. Friedkin au Texas et daté de moins 15 000 ansLa découverte  
Le site de Debra L. Friedkin est situé à 60 kilomètres au nord-ouest de la ville d'Austin. Ce site (ancien lit d'une rivière) avait, au cours des fouilles précédentes, déjà livré de l'outillage préhistorique attribué à la culture Clovis (vers - 11 500 ans). 
C'est en continuant les fouilles dans les couches archéologiques inférieures que Michael Waters et son équipe scientifique ont découvert plusieurs milliers d'outils. Ce ne sont pas moins de 15 528 lames, bifaces, grattoirs et choppers qui ont ainsi pu être extraits de la couche de sédiments argileuse où ils étaient enchassés. 
La forme et les matériaux de ces artefacts ne sont pas identiques à ceux de la culture Clovis. D'après les chercheurs, il est toutefois possible de les assimiler à une culture de transition "pré-Clovis".  
De petits outils.
Les outils retrouvés sont taillés dans du chert (sorte de silex). Ils sont de petite taille (quelques centimètres) ce qui fait dire aux chercheurs que ce matériel était destiné à être transporté, une sorte de trousse à outils de la Préhistoire ! Ce petit matériel pouvait donc facilement être emporté d'un campement à un autre.  

La datation des sédiments 
La dation directe a été réalisée sur la couche de 20cm de sédiments qui enrobait les outils. C'est la méthode de datation par luminescence qui a permis de montrer que les objets ont été exposés à la lumière entre 13 200 et 15 500 ans en arrière.  Par ailleurs la nature de la couche archéologique, en argile, limite les déplacements involontaires des artefacts, ce qui fausserait la datation. 
"Les sédiments en argile, très compacts, ont travaillé à notre avantage», a expliqué Lee Nordt (Université de Baylor). "Sur de nombreux autres sites, les sédiments sont de nature limoneuse ou sableuse, ils sont donc facilement mélangés par les terriers creusés par des animaux ou des racines de plantes..."   

Le plus vieux site de l'Amérique du Nord ?
Jusqu'à présent la plupart des sites du continent nord-américain étaient attribués aux hommes de la culture Clovis et datés de 11 500 ans (BP - Before Present) au maximum. Cela contribuait à la théorie que l'Amérique du Nord a été colonisée entre -12 000 et - 13 000 ans par des hommes passés par le Détroit de Bering
Le site texan de Debra L. Friedkin, daté de - 15 000 ans devient donc le plus vieux site nord-americain mais remet en cause la date d'arrivée des premiers colons préhistoriques
"Sur le site de Debra L. Friedkin, nous avons trouvé des preuves d'une occupation humaine ancienne ... 2500 années plus vieille que celle de Clovis», a déclaré Waters. "Cela en fait le site archéologique le plus ancien et le plus crédible au Texas et en Amérique du Nord... Ce site est très important pour le débat sur la chronologie de la colonisation des Amériques et les origines de la culture Clovis."  
Il rajoute "...il est maintenant temps d'abandonner une fois pour toutes le modèle "Clovis First" et de développer un nouveau modèle pour le peuplement des Amériques."  
La culture Clovis ?
C'est le nom donné à une culture lithique qui a été retrouvée sur plusieurs sites en Amérique du Nord. Elle est caractérisée par des pointes de lances dites "cannelées" : une encoche a été pratiquée sur la base pour y enfoncer un manche. Il est généralement admis que les fabricants de ces armes,  les hommes de Clovis, ont peuplé le continent américain il y a entre
12 000 et 13 000 ans.

Pointes  cannelées de la culture Clovis

Comme d'habitude un peu de polémique sur la datation ? 
Pour le Professeur d'anthropologie Vanderbilt "...les outils proviennent d'un dépôt de plaine d'inondation ... ce qui est potentiellement problématique du fait de la possibilité que des artefacts aient été transportés dans l'eau."  

Le Professeur Gary Haynes (Université du Nevada) rajoute "que des processus naturels auraient pu conduire les outils de pierre à migrer vers le bas dans l'argile ancien, ce qui donnerait l'impression d'une couche pré-Clovis".   

Sans polémique il n'y aurait pas de Science... ! 

CR  


Photo : Michael R. Waters; © Science/AAAS 
Sources  
BBC news 
Science Daily
 
AAAS
 


Vocabulaire :
Méthode de datation par luminescence : OSL (Optically Stimulated Luminescence - luminescence par stimulation optique)

A lire également
Colonisation du continent américain, un déploiement en deux temps (2005)
Homme de Denisova, un nouvel hominidé en Sibérie ? (2010)
Inuk, un groënlandais qui appartenait aux premières tribus qui ont conquis les Amériques (2010)
Des chasseurs pêcheurs il y a 12 000 ans en Californie (2011)

 


News 25/03/11
Sur Hominides

Peuplement des Amériques

Quels sont les
premiers américains ?

A lire
Anthropobiologie : évolution humaine
Eric Crubézy, José Braga, Georges Larrouy
Cet ouvrage présente l'histoire naturelle de l'homme en insistant sur la spécificité et la diversité humaines des origines de la lignée à nos jours. Après une introduction situant la place de l'anthropobiologie dans les sciences actuelles, l'ouvrage présente les différentes théories et modèles de l'évolution humaine, l'originalité biologique de l'homme, les origines et le développement de la culture, les démarches et les méthodes de l'anthropobiologie, la démographie et l'écologie humaines, et enfin l'origine du peuplement des continents.
Pour passionnés et étudiants
Anthropobiologie : évolution humaine

 



Comparatif de credits, prets personnels, rachats de credits