www.Hominides.com
Contacts
Accueil - Hominidés - Hominidae - Actualités - News
Cohabitation des chasseurs-cueilleurs et des agriculteurs en Europe il y a 7 500 ans (15/10/13)

Les chasseurs-cueilleurs et agriculteurs ont vécu ensemble pendant 2000 ans en Europe centrale

Etude des restes humains de la grotte de BlätterhöhleEn Europe centrale les chasseurs-cueilleurs autochtones et les agriculteurs immigrants ont cohabités pendant plus de 2000 ans, avant que les premiers d'éteignent ou n'adoptent un mode de vie agricole. Les résultats proviennent d'une étude génétique réalisée par l'Institut d'Anthropologie de l'Université Johannes Gutenberg de Mayence (JGU).

Une équipe de scientifiques, dirigée par l'anthropologue Joachim Burger, a étudié les ossements retrouvés dans la grotte de Blätterhöhle près de Hagen (Allemagne). C'est dans cette cavité que l'on a retrouvé à la fois des restes de chasseurs-cueilleurs et d'agriculteurs.
Pour le Dr Ruth Bollongino, auteur principal de l'étude, « Il était communément admis que les chasseurs-cueilleurs d'Europe centrale avaient disparu peu de temps après l'arrivée de migrants agriculteurs. Notre étude démontre au contraire que les descendants d'européens Mésolithique ont continué à vivre de chasse et de cueillette et ont cohabité pendant au moins 2.000 ans avec les nouveaux arrivant, agriculteurs. Le mode de vie des chasseurs-cueilleurs n'a véritablement disparu  en Europe centrale qu'il y a environ 5 000 ans, beaucoup plus tard que l'on ne l'imaginait. »
Photo : Recherches Palaeogenetiques au Laboratoire de l'Universitée de Mayence. (©: Thomas Hartmann, JGU)

Une étude génétique
Pour l'étude publiée dans la revue Science, l'équipe a examiné l'ADN extrait des ossements retrouvés dans la grotte de « Blätterhöhle ». Cette grotte située en Westphalie, est en cours de fouille par l'archéologue berlinois Jörg Orschiedt. Il est l'un des rares sites prouvant la présence continue des chasseurs cueilleurs sur une période d'environ 5 000 ans.

Machoire humaine trouvée dans la grotte de BlätterhöhleIl y 7 500 ans en Europe 
Il y a 7 500 ans, tous les habitants d'Europe Centrale étaient des chasseurs cueilleurs.. Ils descendaient tous des premiers Homo sapiens arrivés en Europe il y a 45 000 ans qui avaient survécu à la dernière période glaciaire. Le réchauffement des températures avait commencé 10.000 ans plus tôt.
Les précédentes études génétiques (équipe du professeur Burger) ont montré que l'agriculture et la sédentarité se sont développées en Europe centrale il y a environ 7 500 ans avec l'arrivée de migrants. A partir de l'arrivée et de l'installation des populations d'agriculteurs, les chasseurs-cueilleurs semblent disparaître des archives archéologiques. Cela laissait penser que les chasseurs-cueilleurs s'étaient peu à peu éteints ou avaient été absorbés dans les populations agricoles.
Photo : machoire inférieure humaine retrouvéeà Blätterhöhle (Orschiedt/ DFG Projekt Blätterhöhle)

La génétique montre les relations établies entre les deux populations
Les relations entre ces agriculteurs immigrés et des chasseurs-cueilleurs locaux n'avaient pas été suffisamment étudiés. Les anthropologues ont pu déterminer que les chasseurs-cueilleurs sont restés à proximité des agriculteurs. Cette cohabitation qui a duré plusieurs milliers d'années, est corroborée par l'utilisation du même lieu pour enterrer les morts des deux populations : la grotte de Blätterhöhle. Ce contact n'a pas été sans conséquences, car si d'un coté les femmes de chasseurs-cueilleurs se sont mixées dans les communautés agricoles, de l'autre il n'a pas été retrouvé de lignées génétiques de femmes d'agriculteurs dans la population de chasseurs-cueilleurs. « Ce modèle d'union est observé dans de nombreuses études de populations humaines dans le monde moderne. Les femmes d'agriculteurs considèrent  les unions avec des chasseurs-cueilleurs comme un anathème social», explique Burger.

Pendant longtemps, les chercheurs étaient incapables de donner un sens aux résultats. L'ADN extrait des fossiles indiquaient bien des différences entre deux populations mais c'est l'analyse des isotopes des restes humains qui a permis de les caractériser. En effet le type de régime alimentaire d'un individu peut-être identifié par la composition chimique des ossements ou des dents. "Ce n'est que par l'analyse des isotopes dans les restes humains, effectuées par nos collègues canadiens, que les pièces du puzzle ont commencé à s'ajuster», déclare Bollongino. "Cela montre que les chasseurs-cueilleurs se sont maintenus en Europe centrale et du Nord avec un régime alimentaire très spécialisé (dont du poissons, entre autres) jusqu'à il y a 5000 ans.

2000 Years of Parallel Societies in Stone Age Central Europe, Ruth Bollongino, Olaf Nehlich, Michael P. Richards, Jörg Orschiedt, Mark G. Thomas, Christian Sell, Zuzana Fajkošová, Adam Powell, and Joachim Burger

CR

Sources :
Sciencedaily
ScienceMag


A lire également
2011 Diffusion de l'agriculture en Europe
2012 Génétique et origine de l'agriculture en Europe

 


 


Sur Hominides

Alimentation dans la préhistoire
Néolithique
 
A lire
Jalons pour une paléohistoire des derniers chasseurs
(XIVe-VIe millénaire avant J.-C.)
Boris Valentin

Faire de l'histoire avant l'histoire. Est-ce possible et comment ? Ce livre tente de répondre en prenant l'exemple des sociétés se succédant dans le Bassin parisien à la fin du dernier cycle glaciaire (xivexe millénaire av. J.-C.) : tour à tour chasseurs des steppes puis des forêts clairsemées ; tailleurs de silex tantôt méticuleux, tantôt expéditifs.
En savoir plus sur Jalons pour une paléohistoie des derniers chasseurs
Jalons pour une paléohistoire des derniers chasseurs

 
Comparatif de credits, prets personnels, rachats de credits