www.Hominides.com
Contacts
Accueil - Hominidés - Hominidae - Actualités - News
Little Foot un australopithèque en Afrique du Sud il y a 3 millions d'années...

Little Foot vieillit de presque 800 000 ans…
Le petit fossile serait âgé de 3 millions d'années

Après 13 années d’études de ce petit squelette fossilisé d’australopithèque, une équipe franco-sud-africaine repousse sa datation de plusieurs centaines de milliers d’années. Ce qui remet les australopithèques en course pour être, peut-être, des ancêtres de la lignée Homo.

Little Foot - Australopithecus prometheusLittle Foot
Les premières traces du squelette ont été trouvées dans les années 1990 par le  paléoanthropologue Ron Clarke (Université de Witwatersrand à Johannesburg, Afrique du Sud). Il regardait simplement dans des boîtes d'ossements d'animaux retrouvés lors des fouilles des grottes de Sterkfontein. Ce site, situé à environ 40 kilomètres au nord-ouest de Johannesburg, avait déjà délivré un certain nombre de fossiles d’australopithèques. Clarke a identifié quatre petits os du pied d’un australopithèque, et il est parti avec son équipe pour dénicher le reste du squelette.
En 1997, ils ont découvert les autres restes du fossile, enchâssés dans la roche. Le petit australopithèque était manifestement tombé dans un trou de 20 mètres. Et, dans le temps, des sédiments et des roches avaient recouvert son squelette.
Les chercheurs ont mis plus de 15 ans pour l'extirper dans son ensemble, morceau par morceau. Mais le jeu en valait la chandelle, car c’est l’un des squelettes les plus complets découvert à ce jour, comportant notammant les os des doigts et des orteils. A titre de comparaison le fossile de Lucy n’est reconstitué qu’à 40%.

Le processus qui a contribué à l’ensevelissement et à la préservation de Little Foot

La situation du fossile, complètement calcifié dans la roche et les sédiments, n’a pas forcément facilité le travail d’extraction et de datation. Les chercheurs ont essayé de déterminer la chronologie des faits car les sédiments enrobant le fossile n’étaient pas forcément cohérents entre eux.
Lors des premières recherches il était apparu que le fossile était tombé dans une crevasse et avait rapidement été recouvert par un éboulement du plafond de la cavité.  Cela laissait penser que Little Foot avait un âge de 2,2 millions d’années d’après des datations comme le paléomagnétisme et ou la désintégration de l’uranium dans les roches.

Nouvelle datation
L’équipe franco-sud-africaine a utilisé, pour la nouvelle étude, plusieurs techniques microscopiques et géochimiques afin de reconstituer les faits : stratigraphie, micro-stratigraphie, géochimie des sédiments autour du squelette. La compréhension des événements qui de sont succédés dans la grotte a notamment permis de revoir la chronologie.
Little Foot est bien tombé dans une crevasse, mais il y a 3 millions d’années. Pendant près de 800 000 ans le fossile a été exposé à un flux d’eau chargé de minéraux qui l’ont recouvert mais surtout protégé (d’où la conservation parfaite). Un éboulement de la cavité a ensuite recouvert la « sépulture préhistorique »  il y a 2,2 millions d’années, laissant penser aux premiers chercheurs que le fossile datait de cette époque.
Et la méthode radio-carbone ?
La méthode radiocarbone n’a pas pu être utilisée directement sur le fossile car elle ne s’applique que sur des ossements ayant moins de 45 000 ans. Aves ses 2 ou 3 millions d’années Little Foot ne rentre pas dans le spectre d’utilisation de cette méthode.

Little Foot assimilé à l’espèce Australopithecus prometheus (mentionnée par Raymond Dart en 1948) aurait donc vécu il y a 3 millions d’années, ce qui veut dire avant l’apparition de la lignée Homo. Et dans ce cas, rien ne s’oppose à ce que cette première puisse être son ancêtre.
Tous les experts ne sont pas d’accord avec cette nouvelle étude qui devra être confirmée.

L’étude "The context of Stw 573, an early hominid skull and skeleton from Sterkfontein Member 2: taphonomy and paleoenvironment" a été publiée dans Journal of Human Evolution par une équipe composée de spécialistes de l'étude de grottes calcaires, Laurent Bruxelles, Richard Maire et Richard Ortega, avec Clarke et Dominic Stratford de l'Université de Wits.

C.R.

Crédit
Photo Little Foot : Laurent Bruxelles Inrap


Sources :
- Science20.com
- ScienceDaily
- ScienceDirect

 


Sur Hominides

Les hommes préhistoriques
Toutes les espèces
d'hommes de la préhistoire


A lire
Quand d'autres hommes peuplaient la terre
Jean-Jacques Hublin
Le point sur les dernières découvertes et études scientifiques sur les origines de l'homme de Lucy à Néandertal... une nouvelle évolution de l'homme.
Facile à lire et complet.

En savoir plus sur le livre Quand d'autres hommes peuplaient la terre
Quand d'autres hommes peuplaient la Terre
Amazon

 

AbeBooks.fr - 110 millions de livres neufs, d'occasion, anciens et rares.