www.Hominides.com
Contacts
 Références > Conférence Femmes de la Préhistoire - Claudine Cohen
Conférence - Femmes de la préhistoire - Claudine Cohen - PIP

Femmes de la Préhistoire
Conférence le 8 mars 2017 à 18h30
Pole International de Préhistoire
Les Eyzies-de-Tayac

Claudine Cohen

A l’occasion de la Journée internationale de la femme, le 8 mars,  le Pôle International de la Préhistoire propose une conférence Femmes de la Préhistoire,  de Claudine Cohen, titre de son dernier ouvrage paru fin 2016.

Femmes de la Préhisytoire - Une conférence de Claudine Cohen Au Pole International de Préhistoire

Journée internationale de la femme

La Journée internationale de la femme est célébrée dans de nombreux pays à travers le monde. Apparue dans le contexte des mouvements sociaux au tournant du XXème siècle en Amérique du Nord et en Europe pour le droit de vote et des conditions égalitaires au travail, elle a été célébrée pour la première fois le 19 mars 1911. L’Organisation des Nations Unies adopte en 1977 une résolution pour célébrer le 8 Mars de chaque année une « Journée des Nations unies pour les droits de la femme et la paix internationale », plus communément appelée « Journée internationale de la femme ». Cette journée est officialisée en France en 1982. Elle est l’occasion pour les différentes associations des droits des femmes de faire un bilan sur la situation des femmes, d’organiser des manifestations ou des journées de sensibilisation.




La conférence
On parle souvent de «  l’Homme préhistorique  », en célébrant les exploits du héros mâle, chasseur, inventeur, conquérant. Ce faisant, on oublie généralement que les femmes ont eu aussi leur place dans le devenir de l’humanité. Longtemps réputées «  invisibles  », elles furent réduites dans les discours et les images scientifiques ou vulgarisées à des stéréotypes reflétant l'idéologie d'un temps.  Depuis quelques décennies, de nouvelles orientations de la recherche en paléoanthropologie et en archéologie préhistorique visent à redonner aux femmes une existence et une place dans les différents contextes de la préhistoire occidentale.

On tentera de rendre compte de ces nouveaux regards. Il s’agira d’interroger les transformations du corps et de la sexualité, d'éclairer les rôles des femmes dans la reproduction et la famille, leurs pratiques productrices, leur participation aux activités techniques et artistiques, leurs savoirs et leurs pouvoirs dans les sociétés des chasseurs-cueilleurs paléolithiques et des premiers paysans néolithiques. Au-delà des figures magnifiées et mythiques de la matriarche ou de la déesse, on abordera aussi les rapports de domination, de violence, d’exploitation que les femmes ont pu subir dans ces sociétés du passé lointain, comme elles peuvent les subir encore dans les nôtres.

Cette conférence vise ainsi à donner une image plus vivante et plus vraie de cette «  moitié invisible de l’humanité  préhistorique  »  et à ancrer la réflexion actuelle sur la différence des sexes et le statut social des femmes jusque dans la profondeur des millénaires.

Claudine Cohen La conférencière
Claudine Cohen est spécialiste d’histoire et de philosophie des sciences, particulièrement de l’histoire des sciences de l’évolution, de la paléontologie et de la préhistoire de l’Homme. Directrice d’Etudes à l’Ecole des Etudes en Sciences Sociales, elle y enseigne l’histoire des sciences et codirige avec Henri Atlan le Programme de Recherche «  Biologie et Société  ». Elle est également Directrice d'Etudes à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes, section des Sciences de la Vie et de la Terre. Elle a été invitée dans de nombreuses institutions d’enseignement et de recherche aux Etats-Unis, en Allemagne, en Russie et en Chine. Ses livres ont été couronnés de plusieurs prix. Parmi ses ouvrages : 
Boucher de Perthes, les origines romantiques de la préhistoire, (avec Jean-Jacques Hublin) Paris, Belin 1989, préface d’Yves Coppens. 
Le Destin du Mammouth, Paris, Seuil (1994) rééd. avec une préface de Stephen Jay Gould, Points-Seuil, 2004. 
L’homme des origines, savoirs et fictions en préhistoire Paris, Seuil 1999, 256 pp. 
- La Femme des origines, Images de la femme dans la préhistoire occidentale, Paris, Belin Herscher 2003, 192 pp.
Un Néandertalien dans le métro, Paris, Seuil 2007, 152 pp 
- La Méthode de Zadig, La Trace, le fossile, la preuve, Paris Seuil 2011, 352 pp. 
Origines de l'humanité  : les nouveaux scénarios avec José Braga, Bruno Maureille et Nicolas Teyssandier, ed. La Ville Brûle, Montreuil 2016
Femmes de la préhistoire, Paris, Belin 2016

Femme de la Préhistoire en pratique 

Lieu
Auditorium du Pôle international de la Préhistoire 
38 rue du Moulin
24620 Les Eyzies-de-Tayac

Entrée
Mercredi 8 Mars 2017 à 18h30

Renseignements
05 53 06 44 96
 contact@pole-prehistoire.com







Sur Hominides

Pôle international de préhistoire

Pôle International
de Préhistoire PIP



Les Vénus de la Préhistoire
Les Vénus de la préhistoire

A lire
La femme des origines
Claudine Cohen
Chercher les femmes, au-delà des idées reçues et des stéréotypes échevelés qui ont régné des décennies durant : tel est le propos de ce livre.
En savoir plus sur
Femmes de la Préhistoire

Femmes de la Préhistoire



Comparer les credits


Annoncez sur Hominides.com
Evènements, colloques, Expositions
Pour annoncer, dans la rubrique Actualités, un évènement, un colloque, une exposition sur le site Hominides.com, prenez contact avec le
webmaster. N'oubliez pas de joindre les textes, le nom des participants et les éventuelles photos pouvant enrichir la présentation de votre actualité.
Publication sous réserve d'acceptation par Hominidés.com.

Utilisation des textes du site.
En dehors du cadre personnel, vous devez soumettre à la rédaction d'Hominides.com l'utilisation que vous souhaitez faire des textes et schémas figurant sur le site.
Notamment, la reprise d'articles, de dossiers ou de schémas pour une publication sur internet doit faire l'objet d'une demande d'autorisation préalable (contactez la rédaction).
 "Faire un simple copier-coller du travail d'un autre pour enrichir son propre site n'est ni valorisant, ni intéressant pour les internautes".