www.Hominides.com
Contacts

Acceuil >  Lieux à visiter > La Roque Saint-Christophe > Peyzac-le-Moustier > Périgord > Dordogne

La Roque Saint-Christophe - Peyzac-le-Moustier - Périgord Noir - Dordogne

La Roque Saint-Christophe
Fort et cité troglodytiques
Peyzac-le-Moustier - Périgord - Dordogne
Une visite pour toute la famille


La Roque Saint Christophe dominant la Vézere
Roque Saint ChristopheNous nous situons sur la route qui mène des Eyzies-de-Tayac à Montignac (Lascaux). A quelques centaines de mètres du gisement mondialement connu du Moustier, la falaise blanche de la Roque Saint-Christophe domine massivement la vallée sur plus de 900 mètres de longueur. A ses pieds coule toujours la Vézère qui, depuis les temps paléolithiques, donnait une raison de plus aux hommes préhistoriques de s’installer sur le site. Sur 80 mètres de hauteur l’eau, le gel et le dégel ont creusé naturellement de longues terrasses aériennes et près d’une centaine d’abris sous roche. A partir de l’époque historique l’homme a modifié, creusé, taillé la pierre pour aménager dans la roche calcaire de véritables villages troglodytiques…  On estime qu’au Moyen-Age le grand abri a pu héberger plus de 1 500 personnes.  
A droite : la Roque Saint-Chritophe vue de la Vézère - Kroko pour Hominides.com


Corniche Roque Saint Christophe
Une corniche qui surplombe sur la vallée
Kroko pour Hominides.com
Escalier gravé dans la roche
Un escalier taillé dans la roche
Kroko pour Hominides.com

Les fouilles préhistorique de la Roque Saint-Christophe
Avant 1907, des fouilles menées par des amateurs « sauvages » avaient seulement permis de mettre à jour quelques tessons de poteries… Une grande brèche ouverte en 1907 dans la partie basse et  gauche du plus grand abri au niveau du sol a permis d’identifier un niveau paléolithique. L’intérêt pour le site était donc certain et la recherche de nouvelles découvertes attira en 1910 le fouilleur Otto Hauser. Ce dernier ne put s’atteler à la tâche car le Touring-Club de France loua le gisement à sa place (à cette époque, un « antiquaire suisse-allemand » n’était pas forcément apprécié en France !).
C’est donc finalement le préhistorien Denis Peyrony qui lança une campagne de fouilles en 1912 et 1913. Le grand abri, situé au milieu de la falaise, mesure 70 mètres de long pour 15 mètres de profondeur.
Roque Saint ChristopheLes fouilles firent apparaître les différentes strates d’occupation du site, médiévales, gallo-romaines, âge du bronze et du fer, néolithique et finalement paléolithique …
Denis Peyrony mit  à jour de nombreux artéfacts lithiques et osseux, démontrant ainsi l’occupation paléolithique de l’abri au pied de la Roque Saint-Christophe. Il est logique de penser que les abris aériens ont été occupés, mais les habitations successives des lieux ont dû avoir raison des éventuels restes archéologiques.
L’industrie lithique retrouvée est constituée de plusieurs outils comme des lames, des burins, des grattoirs et des pics. Denis Peyrony les associa au Périgordien IV et trouva des ressemblances avec l’industrie du gisement de la Gravette. Il faut noter que c’est lors de fouilles ultérieures (P. Fitte, 1960) que des pointes de flèches du gravettien furent identifiées à la Roque Saint-Christophe.
L’industrie osseuse n’est pas en reste et quelques belles pièces ont été retrouvées : morceaux de sagaie, de lance, lames, bâton percé, hameçon, poinçon. C’est une fois de plus le renne qui domine la faune, mais d’autres restes d’animaux sont présents comme l’ours, le loup, le renard…
Coté production plus artistique, une seule pièce présente une gravure, ou plutôt un début de gravure, car elle est presque illisible...

Les découvertes du Néolithique ont été faites dans une couche de couleur gris-brun mélangeant cendres, charbon de bois, objets en os et silex, tessons de poteries, ossements d’animaux… Denis Peyrony a également dégagé des trous de piquets et une cachette de glands torréfiés.
L’industrie lithique est composée de haches polies (ou non), de pointes de flèches, de grattoirs, de perçoirs mais également d’un morceau de polissoir.
Des poinçons et des pics en bois de cerfs constituent principalement l’industrie osseuse.
Les premières céramiques sont de qualités inégales : l’argile locale n’était pas d’une grande finesse. Les poteries les mieux conservées ont été réalisées avec de l’argile en provenance de carrières plus éloignées. La grande majorité des poteries sont de petite taille (12 centimètres de diamètre d’ouverture). Quelques décorations sous formes d’empreintes de doigts sont visibles sur certains éléments).

Bataille pour un abri au paléolithique Il y a 55 000 ans au Paléolithique
La Roque Saint-Christophe offrait un cadre idéal pour les hommes préhistoriques :
- les larges cavités naturelles dans le calcaire offraient des abris contre les intempéries,
- situés en hauteur, les cavités procuraient une certaine sécurité
- un panoramique sur la vallée permettait de voir arriver de loin des animaux ou des hommes,  
- la proximité de la rivière donnait un accès rapide à l’eau et à la nourriture (pêche)…
Les fouilles du préhistorien Denis Peyrony ont permis de mettre à jour des preuves d’une occupation humaine il y a 55 000 ans : outils, bifaces… A cette époque, la région était uniquement habitée par l’homme de Néandertal qui avait, par ailleurs, occupé l’abri du Moustier, en face de la Roque Saint-Christophe.
Il y a 25 000 ans, c’est Homo sapiens qui est présent en Dordogne et qui va s’approprier les nombreux abris sous roche.
Les fléchettes de la Roque Saint-Christophe ne proviennent pas des fouilles D. Peyrony (Peyrony 1939) mais des fouilles P. Fitte (Sonneville-Bordes 1960).
Photot Attaque d'ours - Kroko pour Hominides.com

Terrasse principale d ela Roque Saint ChristopheIl y a 6 000 ans le Néolithique
Au Néolithique, le grand abri de la Roque Saint-Christophe attire de nouveaux habitants recherchant une certaine sécurité et tout simplement un toit. Face à la Vézère et au Pas du Miroir, les néolithiques vont successivement se lancer dans l'agriculture et l'élevage, mais ils vont également développer des méthodes de pêche plus sophistiquées comme le filet : plusieurs poids de pêche ont notamment été retrouvés au pied de la falaise. La Roque Saint-Christophe a pu également servir pour l'approvisionnement en argile et en calcite (début des poteries en céramique notamment).
Au bas de la falaise, les archéologues ont également découvert les traces de constructions légères : trous de piquets tenus par des pierres qui devaient supporter des barrières, des cloisons.
Plus anedoctique, mais très "humain", une cachette contenant des glands torréfiés a été découverte de manière fortuite. Le propriétaire de ce "butin" ne se doutait certainement pas que ses glands seraient tenus secrets pendant des milliers d'années !
Photo La grande terrasse - Kroko pour Hominides.com

Maquette Roque Saint Christophe au Moyen-AgeIl y a 1 000 ans au Moyen-Age...
Au Moyen-Age, les hommes réinvestiisent les lieux avec de nouvelles idées pour transformer la Roque Saint-Christophe en véritable village et château fortifiés... Pour l'époque, on retrouve tout ce qui fait une petite ville : église, ateliers, commerces... Mais en plus les villageois mettent tout en oeuvre pour rendre la ville inaccessible aux indésirables. La roche est taillée, découpée, creusée, afin de de consolider les habitations et les différents bâtiment. La Roche Saint-Christophe porte encore les stigmates de cette période, parfois envahis par les mousses.
Avec Agonac, Craognac, Auberoche et Basillac le site de la Roque Saint-Christophe faisait partie d'un réseau de cinq forts qui protégeaient les vallées importantes du Périgord en 976. Ces villages fortifiés permettaient aux habitants de la région d'être protégés en cas d'invasion des Vikings. Ils étaient très motivés pour construire des machines permettant de tenir un siège...
Pendant la guerre de Cent Ans la Roque fit l'objet de convoitises... Selon ses nouveaux propriétaires elle devint parfois anglais (Jean de Beaufort), parfois français (Adhémar). Photo Maquette de la Roque Saint Christope au Moyen-Age - Kroko pour Hominides.com


Cusine médievale
Une cuisine médiévale
Croix gravée dans la Roque Saint Christophe
Un signe de croix gravé au Moyen-Age
Un bassin taillé dans la roche
Un bassin creusé dans la roche
Reconstitution habitat médieval
Reconstitution d'un habitat du Moyen-Age...
Photos - Kroko pour Hominides.com

La Roque Saint-Christophe
24620 Peyzac-le-Moustier
TEL : 05.53.50.70.45
MAIL : contact@roque-st-christophe.com

Janvier : 10h à 17h
Février-mars et d’octobre au 11 novembre 10h-18h
Du 12 novembre à la fin des vacances de Noël : 10h-17h30
Avril-mai-juin-septembre : 10h-18h30
Juillet-août : 10h-20h
Dernière admission 45min avant fermeture

Tarifs Individuels :
Adultes : 8,50 €
Enfants (de 5 à 13 ans) : 4,50 €
Etudiants (-25 ans, avec carte) : 6,50 €

Tarifs Groupes :
(Groupe à partir de 20 personnes, 1 accompagnateur gratuit pour 20 personnes, gratuité également pour le chauffeur de l’autocar).
Adultes : 6,80 €
Etudiants (Lycée, 3ème cycle) : 5,50 €
Enfants (Collège): 3,50 €
Enfants (Maternelle, primaire) : 3,00 €

Grands parkings gratuits et accessibles sans aucune difficulté pour les cars. Circuit de visite en Français et Anglais. Un livret de visite est disponible à l'accueil dans les langues suivantes : Néerlandais, Allemand, Italien, Espagnol.

Visite guidée + démonstration des engins de levage
La Roque Saint-Christophe s'est dotée de reconstitutions d'engins de génie civil. Le fonctionnement de chaque machine est expliqué en détail par le guide. Les enfants assisteront à la démonstration de la cage à écureuil et pourront également participer au opérations…
Photos - Kroko pour Hominides.com

machine
Animations pendant les vacances scolaires


Hominides.com remercie La Roque Saint Christophe pour les documents et études de Denis Peyrony sur la Roque Saint Christophe.

C.R.



Type : Technique Périodes Occupation Restes humains
Abris sous roche
  Multiples
- 55 000 à 1900


Dimensions Nbre de représentations   Outils Art mobilier
1 km de longueur

0   Oui Non
Localisation Accessibilité Date de la découverte Particularités  
Peyzac-le-Moustier, Périgord


     

Où trouver des informations à proximité, dans la région ?

Musée de préhistoire des Eyzies de Tayac Abri du Moustier Préhistoire dans le Périgord
Musée de Préhistoire
des Eyzies-de-Tayac
L'abri
du Moustier
La préhistoire
en Périogord
 
 
D'autres musées à visiter
Paris et région parisienne Province
Grande Galerie de l'évolution Musée de Préhistoire des Eyzies Musée de Préhistoire Tautavel
Galerie d'Anatomie et Paléontologie Musée de Préhistoire de Solutré Exposition Grotte Chauvet
Cabinet d'histoire - Jardin des Plantes Musée de la Préhistoire du Vercors Préhistorama
Galerie des enfants Musée d'Aquitaine Bordeaux Samara
Jardin des Plantes Musée de préhistoire - Grand-pressigny Le Paléosite
Musées du Jardin des Plantes Musée de l'homme La Chapelle-aux-saints Musée Art et Archéologie de Périgueux
Musée de la Préhistoire Nemours Musée du Pic Saint-Loup Musée de Terra Amata
Musée d'Archéologie Nationale Musée de Préhistoire de Menton Musée de Préhistoire de Quinson
Salle Piette - MAN Musée des Merveilles de Tende Musée d'Anthropologie de Monaco
Palais de la Découverte Le Thot Musée du Pech Merle
  Musée Archéologique de Strasbourg Parc de Préhistoire de Tarascon
  Musée du Mas d'Azil Musée de Lussac-les-châteaux
  Maison de la Dame de Brassempouy Musée-forum de l'Aurignacien
  Cité de la Préhistoire - Orgnac l'Aven Centre d'interprétation du Roc-aux-sorciers
  Maison du Piage Lascaux 4
     
Etranger  
Egypte - Musée de la Nubie - Assouan Allemagne - Gondwana Das Praehistorium Belgique - Espace de l'Homme de spy
Londres - Human Evolution Gallery   Belgique - Préhistosite de Ramioul

A lire
Ouvrages sélectionnés par Hominides.com pour aller plus loin sur la Roque Saint Christophe

   
La Roque Saint-Christophe au fil du temps
Audouin Soualle
Connaître la préhistoire en Périgord
Brigitte et Gilles Delluc
Roque st christophe au fil du temps Depuis que Néandertal et Cro-Magnon ont posé leurs pieds sur ses terrasses de pierre, la Roque Saint-Christophe n'a cessé d'accompagner l'histoire de l'humanité. Aménagée en place forte au Moyen Âge, elle va servir de refuge et de bastion pendant les époques des incursions vikings, de la guerre de Cent Ans puis des guerres de religion. Une véritable visite à travers le temps... Connaitre la préhistoire en Périgord Présentation des différents sites préhistoriques du "Pays de l'Homme", le Périgord : Laussel, La Madeleine, Teyjat, Le Cap, Blanc, Lascaux... Classés de manières chronologique, vous découvrez l'art préhistorique mais aussi le mobilier et les outils retrouvés.
Pour tous.
   
   
La France au Paléolithique
Pascal Depaepe
De Néandertal à l'homme moderne
Vincent Mistrot (Collectif)
La France du paléolithique Une synthèse des connaissances sur le Paléolithique en France avec les découvertes les plus récentes, les nouvelles théories sur la conquête de l'Europe, la disparition des Néandertaliens, ou encore la naissance de l'art.
Pour tous.
De néandertal à l'homme moderne, l'Aquitaine préhistorique Sur de nombreux sites, du sud au nord de l'Aquitaine, Neandertal et Cro-Magnon ont laissé des traces de leurs campements de chasse ou de leur atelier de taille du silex ; les premiers agriculteurs, celles de leurs maisons. Cet ouvrage, a été publié à l'occasion du Congrès de la Société préhistorique de France (à Bordeaux et aux Eyzies-de-Tayac en juin 2010) et d'une grande exposition au musée d'Aquitaine...

En savoir plus sur le livre La France au Paléolithique Achetez Le singe en nous - Frans de Wall De Néandertal à l'homme moderne
[Pour tous publics]
 
 
       

Autres ouvrages sélectionnés par Hominides.com



Mise en ligne le 01/03/14