www.Hominides.com
Contacts
  Références > Livre > Emmanuel Ghesquière >Les derniers chasseurs-cueilleurs en Norrmandie
Livre - Les derniers chasseurs-cueilleurs en Normandie - Emmanuel Ghesquière - Orep Editions

Les derniers chasseurs-cueilleurs en Normandie 
Emmanuel Ghesquière


Les derniers chasseurs-cueilleurs en Normandie




Présentation de l'éditeur

Le Mésolithique est la période des derniers grands chasseurs de la préhistoire, située entre -9 500 et
-5 000 ans avant notre ère. Le réchauffement climatique d'alors provoque des changements importants dans le domaine de la faune et de la flore offrant à l'homme une alimentation plus abondante en fruits et en gibiers. Les populations connaissent un véritable essor démographique, accompagné de remarquables évolutions techniques. L'habitat également se transforme et les huttes en plein air permettent de réunir des populations de plus en plus nombreuses. Le Mésolithique marque aussi l'apparition des premières nécropoles. Vers -5200 ans, nous perdons la trace des derniers chasseurs-cueilleurs avec l'arrivée des premiers Néolithiques.

Orep Editions
Collection : Archéologies normandes
Format : 170 x 240 mm
48 pages

Prix : 8 euros

L'auteur, Emmanuel Ghesquière

Emmanuel Ghesquière est responsable de fouilles archéologiques à l'Inrap (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives) concernant les périodes mésolithique et néolithique. Membre de l'UMR 6566 du CNRS et auteur d'une thèse sur le Mésolithique normand, il est spécialiste de la production et de l'outillage en silex pour la fin de la préhistoire. Il a publié de nombreux articles et participé à plusieurs ouvrages de référence pour la région..


Sommaire Les derniers chasseurs-cueilleurs en Normandie

SOMMAIRE
AVANT-PROPOS
LE MÉSOLITHIQUE: UN PARADIS PERDU ?
L'ÉTAT DE LA RECHERCHE DEPUIS 1980

LE MÉSOLITHIQUE .
CONTEXTE CLIMATIQUE ET GÉOGRAPHIE
FAUNE ET FLORE AU MÉSOLITHIQUE .

L'HABITAT DES DERNIERS CHASSEURS-CUEILLEURS
FORME DE L'HABITAT ET DENSITË DE POPULATION
LA CONSTITUTION DE RESERVES ALIMENTAIRES
UN EXEMPLE D'HABITAT À OCCUPATION LONGUE
LE SITE D'AUDERVILLE « Roc DE GîTE »

L'INDUSTRIE: UNE IDENTITÉ CULTURELLE ?
RÉPARTITION DES GROUPES HUMAINS DU
MESOLITHIQUE ANCIEN AU MESOLITHIQUE FINAL
LE SITE DE FLAMANVILLE « CENTRALE EDF »
LE SITE DE BIÉVILLE-BEUVILLE « LE VIVIER »
COULMER. UNE OCCUPATION DES TERRASSES DE
LA TOUQUES AU MÉSOLITHIQUE FINAL

ART ET SÉPULTURES
L'ART
SEPULTURES MESOLITHIQUES

LA NEOLITHISATION

REPÈRES BIBLIOGRAPHIQUES

Un extrait Les derniers chasseurs-cueilleurs en Normandie
SÉPULTURES MESOLITHIQUES

Sépulture Alizay-Igoville "Le Postel"Trois sépultures mésolithiques ont été découvertes en Normandie. La première à Valde-Reuil (Eure) est l'une des plus complexes de cette période. Elle consiste en une fosse allongée au fond de laquelle un premier individu a été inhumé. Plus tard, la fosse a été rouverte pour enterrer un second individu. Un rituel tout à fait spécial a alors été observé. Il a consisté à incinérer au-dessus de la sépulture les crânes de plusieurs animaux (cerfs, chevreuils, sangliers et castors), dont les restes se sont retrouvés intégrés au remplissage de la fosse. Cette association de l'animal à l'humain dans les sépultures se retrouve dans toute l'Europe mésolithique. L'association importante du cerf et le caractère successif des inhumations dans les mêmes fosses est commun plus particulièrement aux littoraux Atlantique, Manche et mer du Nord.
Les autres sépultures sont plus simples et caractéristiques des inhumations du Bassin parisien. Elles ont été mises en évidence sur le site d'Alizay (Eure). Les pratiques funéraires consistent à inhumer un individu en position plus ou moins assise ou accroupie dans une fosse circulaire ou ovale. Aucun mobilier n'accompagne ces sépultures retrouvées généralement isolées sur les sites comme à Rueil-Malmaison (Yvelines). Leur attribution au Mésolithique est donc souvent due à la datation par la méthode du carbone 14 contenu dans les os. La stratification du site d'Alizay et la fossilisation des niveaux d'occupation par des limons de débordements de la Seine ont permis ici de reconnaître très tôt le caractère mésolithique de ces sépultures, confirmé entre autres par la position contractée des sujets. L'usage du colorant rouge, tiré de blocs d'hématite, est fréquent dans les tombes mésolithiques. La symbolique du sang est évidente, comme il est également certain que cette couleur devait être utilisée dans le cadre de peintures corporelles et / ou de teintures de vêtements.


Image tirée du livre : Sépultute d'Alizay-Igoville "Le Postel" (Eure) Cliché B. Aubry et D. Honoré, Inrap


Recherche Mésolithique sur Amazon



Sur Hominides
Visage d'Otzi
Ötzi
 
A lire également...
Dans les pas de Néandertal
Catalogue de l'exposition
Collectif

Cet ouvrage met à la disposition du grand public le bilan de nos connaissances sur la préhistoire ancienne de la Normandie. Plus de 250 images, reconstitutions, cartes ou schémas guident le lecteur dans des articles de synthèse ou des « gros plans » sur des sites emblématiques. Sa publication s’inscrit dans un projet honoré par le label d’Exposition d’intérêt national du ministère de la Culture.
Dans les pas de néandertal - Livre
Dans les pas de Néandertal
Achetez Le singe en nous - Frans de Wall

Les premiers hommes en Normandie
Dominique Cliquet
Dans l'état actuel de la recherche, les premiers peuplements de la Normandie remontent à environ -550 000 ans et participent largement à la connaissance des modes de vie des Homo erectus, des Néandertaliens et des Hommes modernes d'Europe occidentale.
En savoir plus sur
Les premiers hommes en Normandie
Les premiers hommes en Normandie - Dminique Cliquet


La Boutique
En partenariat avec Amazon, retrouvez la sélection des meilleurs livres ou documentaires sur la Préhistoire, les évolutions de l'homme, les découvertes de fossiles...
Livres, documentaires sur la préhistoire
 




 
Mise en ligne le 07/09/11