www.Hominides.com
Contacts
Accueil - Hominidés - Hominidae - Actualités - News - La grotte de Cussac, grvures parietales gravetiennes et sépultures datées de 25-30 000 ans
La grotte de Cussac en Dordogne ornée et sépulcrale... (24/06/20)

Cussac, une grotte ornée et sépulcrale de 30 000 ans
Fait exceptionnel, la grotte de Cussac est connue pour ses gravures pariétales mais elle a également été un lieu de multiples sépultures


Cussac l’une des dernières grottes ornées découverte en  Périgord

Longue de 1.6 kilomètre, la grotte de Cussac a été découverte il y a 20 ans le 30 septembre 2000 par le spéléologue Marc Delluc. Elle est située sur la commune du Buisson de Cadouin. En 2005 le préhistorien Norbert Aujoulat publie un inventaire des 135 représentations pariétales composées en grande majorité de gravures qui font de Cussac une sorte de "Lascaux de la gravure". L’animal le plus représenté est le bison devant le mammouth et le cheval. Ces gravures gravettiennes ont été réalisées avec un objet dur comme un outil lithique ou osseux, voir un bout de bois ou même les doigts. La paroi de calcaire est ocre et c'est la gravure qui permet de faire ressortir la couleur blanche sous-jacente.  Depuis 2009 c’est le préhistorien Jacques Jaubert qui a repris les recherches à Cussac. Au total ce sont maintenant plus de 150 EG (entités graphiques) qui ont été identifiées sur les parois. Particularité de la grotte de Cussac, la présence de sépultures humaines disposées dans les bauges d’ours* abandonnées (cavités dans le sol ou les ours se lovent pour l’hibernation). Ce sont les restes d’au moins 6 individus qui ont été déposés dans les cavités vides.
L'auteur de l'étude, Sébastien Villotte, anthropologue à l'Université de Bordeaux, a indiqué que la présence d’ours et de bauges dans la grotte de Cussac était postérieure à la présence et aux activités humaines.
Photo P. Mora - PCR Cussac - Ministère de la Culture

Des recherches moins invasives mais complexes 
Les études continuent sur le site mais sont dépendantes des afflux récurrents de gaz carbonique qui complique son accès ainsi que les recherches. De fait la grotte n’est accessible que quelques semaines dans l'année.
La fragilité de la grotte interdit aux chercheurs de déplacer les éléments des sépultures ou de toucher les parois. C’est donc grâce aux nouvelles technologies de prise de vue que les études sont réalisées : imagerie 3 D et photogrammétrie. Toutefois, afin de réaliser une étude paléo génétique et une datation précise des fossiles humains, des échantillons ont été prélevés.
Si l’on a déjà retrouvé des tombes intentionnelles du gravettien c’est la première fois que l’on exhume plusieurs sépultures dans une grotte ornée de cette période. Par ailleurs l’étude des « tombes » montre clairement qu’il existait des pratiques funéraires bien particulières. Cette étude a été publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences

Locus 1 - Restes humains
© N. Aujoulat, CNP, Ministère de la Culture, France

Des restes humains enterrés depuis 25 à 30 000 ans
Les chercheurs ont identifiés deux zones où se trouvaient ces restes humains
La première zone (loci 1 et 2, à 150 mètres de l’entrée) comprend le squelette d'un jeune adulte mâle dans une bauge d'ours, réarrangé suite à une inondation post-décomposition, et les restes fragmentaires d'au moins deux individus répartis sur deux bauges d'ours, triés anatomiquement dont la plupart des éléments ont été mis d'un côté de la bauge. Un ocre rouge a été retrouvé sur certains ossements et sur le fond de la bauge. La deuxième zone (locus 3) contient les restes de deux adultes et d'un adolescent répartis de manière variable le long de la pente, mais globalement séparés en membres inférieurs d’un coté et supérieurs de l’autre. La seule décoration associée aux restes humains est un pigment rouge sur certains os ou sédiments sous-jacents.
La position des ossements, leurs arrangements est, selon l'étude, un indice que les dépouilles des défunts ont été déplacés et transportés après s'être décomposés. Constat similaire dans la deuxième zone de la grotte : les ossements des trois individus ont étés mélangés mais il semble, dans un deuxième temps avoir été triés et assemblés en fonction de leur position anatomique - dans la partie inférieure ou supérieure du corps. Certains crânes sont manquants alors que des dents étaient toujours présentes. Pour les chercheurs il apparait que les ossement ont donc été déplacés après la décomposition des corps.
Le préhistorien Jacques Jaubert précise que « tous les fossiles ont été positionnés de manière particulière. Dans certains cas, les os de plusieurs individus étaient mêlés »
L’anthropologue Sébastien Villotte observe que la grotte de Cussac présente quelques liens entre l’art pariétal et les fossiles. Les ossements des gravettiens étaient mélangés entre eux, comme les figures des animaux qui semblent entremêlées sur les parois. Pour l’anthoipologue cela pourrait témoigner de pratiques mortuaires spécifiques et complexes chez ces groupes humains gravettiens

Cheval gravé
© N. Aujoulat, CNP, Ministère de la Culture, France
Crânes et ossements humains
© N. Aujoulat, CNP, Ministère de la Culture, France

C.R.

* On trouve des bauges d'ours dans d'autres grottes ornées comme Rouffignac et Chauvet par exemple.

Sources
Geo.fr
JournalOpenedition
FranceBleu

A lire également
2012 La naissance de l'art pariétal repoussée dans le temps par Michel Lorblanchet
2012 El Castillo, les peintures pariétales datées à - 40 800 ans

2012 Grotte de Nerja en Espagne, de l'art préhistorique daté de - 42 000 ans ?
2014
Il y a 40 000 ans, l'art pariétal en Indonésie aussi !
2015
Abri Cro-Magnon, de l'art pariétal ?
2017
Art mobilier daté de - 26000 en Indonésie sur l'ïle de Sulawesi
2019 Scène de chasse de 43 900 ans sur l'ile de Sulawesi


Sur Hominides

Sépultures de la préhistoire
Sépultures préhistoriques



Art préhistorique
L'art pariétal


A lire
Préhistoires de France
Jacques Jaubert
Ce beau livre restitue, à partir des éléments connus, le progressif peuplement de ce qui deviendra la France. Tous les sites préhistoriques sur près d'1 million d'années en comparaison de nos 2 000 ans d'Histoire. Des premiers hommes qui foulent les régions volcaniques du Massif central jusqu'à ceux de Tautavel dans les Pyrénées-Orientales il y a 450 000 ans, de l'arrivée des Néandertaliens vers 250 000 ans jusqu'à celle des Homo sapiens à partir de 40 000...
En savoir plus sur Préhistoires de France
Préhistoires de France


L'art préhistorique
Alain Roussot
Un grand livre dans un petit format de poche ! Panorama très complet de l'art dans la préhistoire : techniques utilisées, type de représentations, théories pour expliquer l'art pariétal, rupestre et mobilier...  Pas de photo, uniquement des relevés et des schémas. Pour débuter, à moindre frais, dans l'art de la préhistoire.
En savoir plus sur L'art préhistorique d'Alain Roussot.
Art préhistorique