www.Hominides.com
Contacts

  Lieux > Périgord > Visitez la région > La Micoque > Gisement

Gisement de la Micoque - Eyzies-de-Tayac

La Micoque
Gisement préhistorique
Les Eyzies-de-Tayac


La plus ancienne trace du passage de l’homme préhistorique en Périgord il y a -450 000 -350 000 ans : Homo erectus.



Situation

Le gisement  de la Micoque est situé sur la commune des Eyzies-de-Tayac-Sireuil, en Dordogne. Il se trouve dans une vallée où coule la Manaurie. Il est localisé sur le flanc gauche de la vallée, à 450 m de l’endroit où la Manaurie et la Vézère de rejoignent. Il n’est pas accessible directement en voiture mais en empruntant un chemin sans difficulté. Contrairement à de nombreux sites préhistoriques en Périgord, le gisement de la Micoque n’est ni une grotte, ni un abri sous roche. Le gisement, un site de plein air, se trouve au pied d’une paroi rocheuse en calcaire.
Vue Générale du Gisement de La Micoque (Kroko pour Hominides.com) 2017.


Fouilles d'Otto Hauser en 1908 La stratigraphie en 2005 (Kroko pour Hominides.com)


Découverte et fouilles du gisement de la Micoque
Le site de la Micoque tire son nom de l’ancienne ferme qui était déjà en ruine au moment de sa découverte. C’est l’arrachage d’une vigne par son propriétaire qui a permis la mise au jour, en 1895, du gisement préhistorique. Appelé pour identifier des pierres ramenées à la surface, le préhistorien Emile Rivière voit immédiatement l’intérêt du gisement et lance des fouilles.  
C’est à partir de cette découverte qu’une suite de préhistoriens de premier plan va enchaîner des fouilles sur le site jusqu’en 1932, presque sans interruption. Cette profusion de chercheurs ne va pas aider à la compréhension de la stratigraphie :

1895 Premières fouilles Emile Rivière avec G. Chauvet,
1896 à 1906  Fouilles Louis  Capitan,
1897 Edouard  Harlé,
1898 Denis Peyrony,
1903 et 1905 Léon Coutil,
1905 Emile Cartailhac,
1906 Denis Peyrony,
1906 Louis Capitan,
1906 et 1907 Oto Hauser loue le gisement pour y effectuer des fouilles sans concurrence,
1929 Denis Peyrony,
1956 François Bordes,
Entre 1983 et 1996, dernières campagnes de fouilles par A. Dbénath et Jean-Philippe Rigaud.

La stratigraphie
Les plus anciennes couches archéologiques remontent à presque 400 000 ans, alors que les dépôts les plus récents sont, eux, datés de 130 000 ans. C’est une belle « tranche de préhistoire » qui a été mise au jour sur un seul gisement. C’est également le plus ancien site préhistorique du Périgord.
Si la stratigraphie est d’une hauteur impressionnante, elle n’est pas facile à analyser du fait des coulées de débris, des ruissellements et des épisodes de dépôts fluviaux.
La première stratigraphie a été proposée par Denys Peyrony mais c’est celle de l’abbé Breuil qui sert souvent de base au travail des scientifiques.
Selon les dernières études, la stratigraphie de La Micoque se décompose en trois ensembles sédimentaires imbriqués (inférieur, moyen, supérieur).
L’ensemble inférieur, de 2,5 mètre d’épaisseur, est situé sur de la roche et est formé de graviers, de galets et de gros blocs. Il ne contient pas de restes archéologiques spécifiques.
L’ensemble moyen, de 8 mètres d’épaisseur, est la partie qui contient les différents niveaux archéologiques et les principales découvertes de l’époque, comme le Tayacien 440 -350 000 ans  (Henri Breuil), le pré-moustérien (Bordes). Les récentes études n’ont pas permis d’identifier la couche de Micoquien 125 000 ans dans la stratigraphie. Il apparaît que ce niveau a dû être complétement vidé et qu’on ne puisse plus le localiser.
L’ensemble supérieur de 2 mètres d’épaisseur a été intégralement nettoyé et ne contenait que des dépôts sablo-argileux avec des blocs calcaires. Il était stérile de restes anthropiques. 
"La ligne de gros blocs qui sépare l’ensemble inférieur de l’ensemble moyen fossilise manifestement une paléotopographie en terrasse. Elle résulte sans doute d’un
effondrement de l’abrupt rocheux voisin"
Jean-Pierre Texier.
A droite : stratigraphie de la Micoque présentée au Musée de Préhistoire des Eyzies (Kroko pour Hominides.com)

La stratigraphie actuelle de La Micoque

Les couches supérieures, micoquiennes, ont été entièrement fouillées avant la première guerre mondiale.

Unité 1 de -470 à -440 000 ans : phase de comblement, l'ancien Manaurie dépose des alluvions, des éboulis se détachent de la petite falaise voisine.

Entre les unités 1 et 2 de -440 à -370 : phase d'érosion, le cours d'eau creuse sa vallée de plusieurs mètres.

Unités 2 de -370 à -350 000 ans : nouvelle phase de comblement des alluvions et des coulées boueuses se déposent dans la vallée.

Document présenté à l'entrée du gisement / Pôle International de la Préhistoire


Les découvertes à la Micoque

Pas de restes humains
Le site de la Micoque présente les traces, et les preuves, de la plus ancienne occupation humaine de la région. La stratigraphie permet de remonter 450 000 ans en arrière, à un moment où ni Homo sapiens, ni Homo neanderthalensis n'avaient, à priori, encore fait d'incursion dans nos contrées... Aucun reste humain n'ayant été identifié sur le site de la Micoque, il n'est pas possible de déterminer l'espèce pré-néandertalienne qui s'est arrêtée sous cet aplomb rocheux (Homo erectus, Homo heidelbergensis ?).

A droite : les plus anciens niveaux de la startigraphie de la Micoque (-450 000 ans). (Kroko pour Hominides.com)








Une faune dominée par le cheval

Si l'on trouve des ossements de bovidés (Bos ou bison), de cerf élaphe (Cervus elaphus) et de bouquetin (Capra ibex), la majorité des restes appartiennent à des équidés comme Equus caballus et Equus mosbachenis. Le cheval est la seule espèce que l'on trouve majoritairement dans toutes les strates de la Micoque. Les os longs sont brisés, probablement pour en extraire la moelle.

Dents de chevaux : Couche I / Fouilles Peyrony.
Musée de Préhistoire des Eyzies (Kroko pour Hominides.com).






Pas de foyer
Les générations d'hominidés qui se sont suivies sur le site n'ont laissé aucune trace de foyer, charbon, ossement ou silex brûlés dans les strates. Soit le lieu n'était pas propice à la production et à l'entretien de feux, soit les traces se sont dispersées.


Un catalogue d'industries lithiques ! 

De nombreuses cultures lithiques se sont succédées et même enchaînées à la Micoque. En effet, le gisement s'est construit au fur et à mesure des éboulis ou des coulées de terre rouge en provenance du versant de la colline. A la base, "le site était une plage de galets du Manaurie qui coule maintenant un peu plus bas dans la vallée".
Dans les plus vieux niveaux on trouve de l'Acheuléen, puis ensuite du Moustérien. Les différents fouilleurs ont également trouvé des éléments différenciant, comme le Tayacien ou le Micoquien (défini par Denis Peyrony) ou le Clactonien (par Henri Breuil).
L'industrie micoquienne apparaît sur le site à la fin de l'Acheuléen. Elle se caractérise par des bifaces allongés, bombés dans la partie du talon, mais avec une pointe fine aux bords concaves...

Tracés d'outils trouvés lors des fouilles Hauser
à la Micoque
Outils lithiques / Fouilles Peryrony Couche 3
Musée de Préhistoire des Eyzies (Kroko pour Hominides.com)
Biface micoquien -
Musée d'Art et d'Archéologie de Périgueux (Kroko)
Biface micoquien -
Musée d'Art et d'Archéologie de Périgueux (Kroko)

Le gisement de la Micoque en bref...

Type : Technique Période Occupation Restes humains
Gisement de plein air Pas d'art pariétal ou mobilier
De l'Acheuléen au Micoquien

De - 350 000 ans à - 150 000 ans Non
Dimensions Représentations     Outils
 
    Oui : bifaces, racloirs, pointes de Tayac...
Localisation Accessibilité Découverte Particularités
Savignac-de-Miremont Visite sur rendez-vous avec une conférence.
Pour amateurs confirmés
1895 Le plus ancien site du Paléolithique en Périgord

Visite du Périgord
A voir Grottes Abris sous roche
Visite du Périgord Grotte de Lascaux Abri Pataud
Musée de Préhistoire des Eyzies Grotte de Font-de-Gaume Abri de La Ferrassie
Musée de Préhistoire des Eyzies 2 Grotte des Combarelles Abri du Poisson
Musée Art et Archéologie Périgueux Grotte de Villars Laugerie Haute
Musée Art et Archéologie Périgueux 2 Grotte de Saint-Cirq / Sorcier Laugerie Basse
Le Thot Grotte de Bara-Bahau Abri de Cap Blanc
Pôle International de Préhistoire Grotte du Pech Merle Abri Cro-Magnon
  Grotte de Bernifal Castel Merle
  Site de Regourdou Le Moustier
  Grotte de Rouffignac  
  La Roque St-Christophe  
  La Baume Bonne  
  Lascaux 4  

D'autres sites préhistoriques
GROTTES      
Grotte Chauvet Grotte de Vilhonneur Grotte de Lascaux Grotte de Bara-Bahau
Grotte Margot Grotte Mayenne-Sciences Grotte de Font-de-Gaume Grotte du Pech Merle
Grotte de Villars Grottes de Saulges Grotte de Pair-non-Pair Grotte de Bernifal
Caune de l'Arago Grotte des Combarelles Grotte de Saint-Cirq / du Sorcier Grotte du Mas d'Azil
Grotte de Niaux Grotte de Gargas Grotte de la Vache Site de Regourdou
Grotte des Fadets Grotte de la Marche Arcy-sur-Cure Grotte de Bédeilhac
Menez-Dregan Grotte de Cougnac Grotte de l'Observatoire La Caverne du Pont d'Arc
La Baume Bonne Lascaux 4    
ABRIS SOUS ROCHE SITES DE PLEIN AIR
Abri Pataud Laugerie Haute Centre d'interprétation du Roc-aux-sorciers Etiolles
Abri de La Ferrassie Laugerie Basse Abri du Poisson  
Abri de Cap Blanc Abri Cro-Magnon Castel Merle  
Le Moustier La Roque St-Christophe    



Pour en savoir plus le site de la Micoque


Visite de la Micoque
Le gisement de la Micoque n'est pas accessible mais il est possible de réserver une conférence qui se déroulera juste devant la stratigraphie. Les petits groupes sont d'une dizaine de personnes au maximum et la réservation se fait à la billetterie de Font-de-Gaume.
Réservations auprès du service culturel, au 06 47 56 57 01, de 9h30 à 16h30.
Retrait des billets, avant la visite, à la billetterie de la Grotte de Font-de-Gaume. Visite conférence :
Plein tarif : 7,50 € / site
Tarif réduit : 6,50 € / site (à partir de 20 personnes)
Personne handicapée : 4 € / site
Gratuité (sur présentation de justificatifs en cours de validité) : Moins de 18 ans (en famille)

Musée de préhistoire des Eyzies de Tayac
Musée de préhistoire
des Eyzies-de-Tayac
Préhistoire dans le Périgord
Les gisements et grottes préhistoriques en Périgord
Histoire géologique de sites préhistoriques classiques du Périgord
Jean-Pierre Texier
La Vézère des origines
Aujoulat, Geneste, Rigaud et Roussot
Cet ouvrage se propose de revisiter l'histoire géologique de gisements préhistoriques périgourdins emblématiques. Il fait état de recherches basées sur des concepts radicalement différents de ceux utilisés jusqu'alors et intègre les avancées récentes réalisées dans la connaissance et l'identification des processus sédimentaires continentaux. Micoque, Pech de l'Azé, Castanet, Laugerie Haute, Vaufrey... La Vézères des origines Tous les sites préhistoriques à proximité de la Vézère dans un livre au langage simple avec de grandes signatures comme Norbert Aujoulat...
Pour tous.
Acheter ce livre   Acheter ce livre  
       
Connaitre la préhistoire en Périgord
B. et G. Delluc, A. Roussot, J. Toussot-Larroque
Préhistoire en Périgord, Quercy, Charentes et Poitou
T. Félix, J.L. Aunarbier
Présentation des différents sites préhistoriques du "Pays de l'Homme", le Périgord : Laussel, La Madeleine, Teyjat, Le Cap, Blanc, Lascaux... Classés de manières chronologique, vous découvrez l'art préhistorique mais aussi le mobilier et les outils retrouvés. Si le Périgord bénéficie d'une renommée mondiale en matière de préhistoire, il paraissait utile de montrer que la préhistoire présentait une unité culturelle sur une aire plus vaste. Ouverts au public, les sites détaillés ici offrent aux visiteurs de plus en plus nombreux un voyage dans le temps qui n'a pas d'égal ailleurs dans le monde.
  Aamazon Préhistoire en Périgord, Quercy, Charentes, Poitou




Photo Kroko copyright Hominidés. com Mise en ligne le 01/07/18