www.Hominides.com
Contacts
Références > Livre > La grotte Cosquer révélée > Editions Synops
Livre - La grotte Cosquer révélée - Pedro Lima

La grotte Cosquer révélée
Pedro Lima
Editions Synops
Les secrets du sanctuaire préhistorique englouti

Cosquer, une pré-histoire hors du commun : ornée depuis 33 000 ans, partiellement engloutie il y a 9 000 ans et redécouverte en 1985 !





A paraître



Présentation de l'éditeur

Cet ouvrage richement illustré retrace l'histoire de la grotte Cosquer, site préhistorique orné unique au monde immergé au large des Calanques de Marseille.
 La cavité a été fréquentée durant des millénaires par des chasseurs-cueilleurs de la période paléolithique, entre -33 000 et -19 000 ans. Ils y ont peint et gravé des centaines de signes et de figures animales (chevaux, bisons, bouquetins...) dont des animaux marins uniques dans tout l’art pariétal (phoques et pingouins). 
Partiellement engloutie il y a 9 000 ans après la dernière glaciation, la grotte a été redécouverte à la fin du siècle dernier et déclarée officiellement en 1991, avant d’être étudiée par les scientifiques. 
Ce livre partage toute la beauté, l’émotion et les connaissances acquises sur ce site extraordinaire, aujourd’hui menacé par la montée du niveau des mers liée au réchauffement climatique. Il révèle aussi les secrets de sa réplique, ouverte au public en 2022 à Marseille. 
L'ouvrage contient des témoignages de plongeurs et scientifiques qui ont visité le site, et se prolonge avec une visite virtuelle de la grotte sur smartphone et tablette. 




Format 22 x 27 cm
240 pages
Ouvrage enrichi de compléments multimédia accessibles via un QR code.




Hominides.com

Découverte en 1985, la grotte Cosquer est une des dernières grandes grottes ornées recensée sur le territoire français. Totalement inattendue dans la région c'est également la première fois qu'une grotte préhistorique a été inventée par des plongeurs ! Son accès par un conduit situé sous le niveau de la mer est à la fois son ultime protection mais également la raison de son futur ennoiement.

L'ouvrage "La grotte Cosquer révélée" resitue la cavité dans son environnement et sa temporalité. La parole est donnée au passé et aux chasseurs-cueilleurs du paléolithique qui ont parcouru la région, chassé les chevaux, les bisons, les aurochs...
La grotte Cosquer est tout d'abord topographiée et replacée dans son contexte au moment ou les préhistoriques ont découvert, à pied sec, au bas des falaises, une cavité... Ils s’y sont engouffrés il y a 33 000 ans !
La découverte de la cavité en 1985 et des représentations en 1991 font l'objet du chapitre suivant. C'est une aventure humaine ou la curiosité et le courage sont les ingrédients indispensables de cette exploration sous-marine...
Pendant 30 ans les plongées et les découvertes vont se multiplier dans la cavité sous-marine, a la fois les peintures pariétales, les mains négatives mais également des traces de foyer, des coquillages et même des empreintes de matériaux tissés... Les études vont également mettre en avant les fluctuations du niveau de l'eau, les traces de pollutions...
Les passionnés vont ensuite redécouvrir Cosquer et ses représentations pariétales positionnées sur le plan de la grotte pour tenter de comprendre la volonté des Homo sapiens du passé pour réaliser les œuvres. La majorité des animaux figurés sont identiques à celles des autres grottes ornées (chevaux, bouquetins, bisons...) mais certaines comme le pingouin, le phoque ou les poissons sont typiques d'une région de bord de mer il y a 33 000 ans... C'est dans cette partie du livre que les photographies sont les plus nombreuses et extraordinaires.
Pour préserver ces représentations et sachant qu'il est impossible de "détacher" la paroi les scientifiques ont décidé de faire un relevé 3D de l'ensemble de la grotte. Indestructible, cette représentation en 3D sera toujours consultable par les générations futures.
L'ouvrage se tourne ensuite vers le futur avec l'ouverture prévue en 2022 de la réplique de la grotte Cosquer. C'est à partir du double numérique de la cavité que les panneaux les plus emblématiques seront présentés.

Un ouvrage remarquable sur le passé, le présent et le futur de la grotte Cosquer... Un texte intelligent mais pas technique, des photographies rares mais esthétiques... c'est l'occasion de "plonger" vous aussi dans la connaissance de cette magnifique grotte.

C.R.



Sommaire La grotte Cosquer révélée

Introduction

Contribution
Marseille avant Massalia
La préhistoire du territoire marseillais
Ingrid Sénépart

Chapitre 1 : Le massif des calanques
Un monument naturel sculpté par l'eau

Chapitre 2 : De la découverte à l'autentification
Un fabuleux bestiaire

Une grotte à jamais gravée dans ma mémoire
Pascale Oriol

Une cavité hors du temps, comme figée pour l'éternité
Jean Courtin

Chapitre 3: 30 ans de découvertes
Les secrets révélés du sanctuaire englouti

L'art pariétal de la grotte Cosquer

Une bulle de mémoire emprisonnée dans le calcaire
Témoignage de Jacques Collina-Girard

Une impression de grâce et de fragilité
Témoignage de Jean Clottes

Un choc estehtique violent qui marque pour la vie
Témoignage de Luc Vanrell

Comme un message laissé par ceux qui nous ont précédés
Témoignage de Michel Olive

Le passé de l'humanité se trouve en grande partie sous la mer
Témoignage de Michel L'Hour

Chapitre 4 : Plongée dans la préhistoire
A la découverte du sanctuaire englouti

Chapitre 5 : L'aventure de la 3D
La grotte dans toutes ses dimensions

Une rencontre incroyable et un émerveillement absolu
Guillaume Thibault

Un lieu hors du temps et coupé du monde
Bertrand Chazaly

Chapitre 6 : De la grotte à la réplique
La grotte Cosquer partagée

Un talent et une énérgie perceptibles sur les parois
Témoignage Alain Dalis

Des artistes accomplis, dont les oeuvres nous émeuvent encore
Témoignage Gilles Tosello

Contribution La grotte Cosquer un passage de témoin
Geneviève Pinçon

Conclusion Un patrimoine humain en sursis

L'auteur

Pedro Lima, Journaliste scientifique (textes).


Un extrait de La grotte Cosquer révélée

Le mystère des mains incomplètes


Le mystère des mains incomplètes Durant les campagnes de 2002 et 2003, les préhistoriens reprennent l’étude des nombreuses mains, essentiellement négatives (73 d’adultes et 4 d’enfants selon le dernier recensement publié), qui tapissent les parois de la grotte Cosquer. La représentation de la main, positive ou négative, constitue l’une des figurations les plus anciennes et les plus courantes de l’art pariétal paléolithique et de l’art rupestre mondial au sens large. On en retrouve sur les sites de peintures aborigènes d’Australie, en Patagonie argentine (Cueva de las Manos) et dans la cavité ornée la plus ancienne connue à ce jour, la grotte Chauvet, en Ardèche. Des mains incomplètes similaires à celles de la grotte Cosquer se retrouvent dans la grotte ornée de Gargas, dans les Pyrénées.
Dans la grotte des Calanques, on trouve des mains rouges et noires, des droites et des gauches, certaines complètes et d’autres partielles ou « effacées » par grattage ou raclage. Les mains dites négatives sont beaucoup plus nombreuses que les positives (réalisées par empreinte directe), les noires sont plus fréquentes que les rouges et, enfin, il y a plus de mains gauches que de mains droites. Les mains positives, très minoritaires, ne semblent pas avoir été réalisées de manière intentionnelle. En outre, plusieurs de ces mains sont associées, sur la paroi, à des représentations d’animaux ou des signes. Dès l’époque de la découverte, un fait curieux intrigue les spécialistes, à savoir que certaines des mains sont en partie incomplètes et tronquées. Des portions de doigts ont été repliées lors de leur réalisation, à moins que certaines phalanges n’aient été manquantes, soit à l’issue d’amputations rituelles comme on en a observé chez certains peuples d’Amérique du Nord ou de Papouasie-Nouvelle-Guinée, ou suite à des pathologies (troubles de la circulation, engelures…). Mais l’idée de pathologies des membres a été abandonnée, et Clottes et Courtin ont plutôt avancé l’hypothèse d’un langage des signes, peutêtre lié à la chasse ou à des rites paléolithiques. Un tel code silencieux, transposé symboliquement sur les parois, devait être précieux pour s’échanger des informations entre chasseurs à l’affût du gibier. Il a été observé chez certains peuples de chasseurs-collecteurs comme les Bushmen du Kalahari central, au Botswana, ou les aborigènes d’Australie...




Sur Hominides

Art préhistorique
Art parietal




Art pariétal, les techniques


A lire aussi...
Tout Lascaux
Pedro Lima, Philippe Psaïla
Cet ouvrage prestigieux, richement illustré de photographies réalisées dans la réplique intégrale du site, partage toutes les merveilles de l'art pariétal de Lascaux, les connaissances acquises par des générations de chercheurs et leurs principales hypothèses d'interprétation sur le sens des peintures. Il révèle également les secrets des répliques successives de la grotte, jusqu'au premier fac-similé intégral de la cavité, ouvert au public en 2016 à quelques centaines de mètres de la cavité originale.
Tout Lascaux
Tout Lascaux


Chauvet-Pont d'Arc : le premier chefd'oeuvre de l'humanité révélé par la 3D
Pedro Lima, Philippe Psaïla
Il y a 36 000 ans, les artistes de la période aurignacienne ont réalisé un chef-d'œuvre absolu sur les parois de la grotte Chauvet-Pont d'Arc, en Ardèche : plus de 1 000 figures magistralement peintes et dessinées, les plus anciennes connues à ce jour, dont 442 animaux saisissants de beauté. Un trésor artistique et préhistorique sans pareil, récemment inscrit sur la liste du patrimoine mondial par l'Unesco.
Cet ouvrage retrace l'histoire de Chauvet-Pont d'Arc, depuis sa découverte en 1994 jusqu'à l'ouverture en 2015 de sa restitution pour le public, la Caverne du Pont-d'Arc. Il décrit son importance fondamentale dans l'histoire de l'art et de la culture humaine.
Richement illustré par de somptueuses images issues de la technologie 3D, qui restituent à merveille les figures en volume créées par nos ancêtres, cet ouvrage propose une immersion complète dans Chauvet-Pont d'Arc, prolongée et enrichie par des contenus multimédias en ligne.
Chauvet-Pont d'Arc, le premier chef-d'oeuvre de l'humanité révélé par la 3D

Chauvet Pont d'Arc - Chef d'oeuvre de l'humanité


Le temps sacré des cavernes
Gwenn Rigal
« Le Temps Sacré des Cavernes » est une synthèse claire et accessible de toutes les hypothèses proposées au fil du temps par la communauté scientifique pour répondre à la question de la signification de l’art des cavernes. Fruit de plusieurs années de travail, « Le Temps Sacré des Cavernes » accorde à chaque théorie une attention égale, exposant au besoin les points de friction entre spécialistes.
Le temps sacré des cavernes
Le temps sacré des cavernes - Gwenn Rigal


Lascaux
Histoire et archéologie d'un joyau préhistorique
Romain Pigeaud

Dans cet ouvrage abondamment illustré, Romain Pigeaud, préhistorien, présente tout ce qu’il faut savoir sur la grotte ornée la plus célèbre du monde, les salles et les scènes figurées. Faisant le point sur les discussions parfois byzantines des spécialistes, il retrace aussi l’histoire de ce lieu unique depuis sa découverte, son sauvetage par et son étude par les préhistoriens, André Glory et Norbert Aujoulat en particulier.
Lascaux - Histoire et archéologie d'un joyau préhistorique
Lascaux histoire Archéologie d'un joyau préhistorique
Aamazon

 




 
Mise en ligne le 22/11/21