www.Hominides.com
Contacts
Accueil - Hominidés - Hominidae - Actualités - News - L'indonésie et l'art pariétal il y a 40 000 ans
Nouvelles datations de l'art parietal préhistorique en Indonésie... (09/10/14)

Il y a 40 000 ans, l'art pariétal en Indonésie aussi !
Les peintures pariétales retrouvées sur l'île indonésienne de Sulawesi ont été scientifiquement datées de - 40 000 ans.

Naissance de l'art parietal en Indonésie il y a 40 000 ansLa découverte
En 1906, les naturalistes suisses Fritz et Paul Sarasin, de retour d'une expédition scientifique en Indonésie, avaient évoqué l'existence d'abris sous roche, de grottes, de peintures rupestres, mais sans rentrer dans les détails. En 1950, c'est l'archéologue néerlandais HR van Heereken qui décrit le premier les peintures rupestres autour de Maros. Les publications, depuis cette époque, sont peu nombreuses, même si les chercheurs indonésiens ont réalisé d'importants travaux dans les grottes. Les études, à l'époque, laissaient penser qu'elles avaient été peintes il y a 4 à 10 000 ans suivant les estimations.

Les différentes représentations des grottes de Maros-Pangkep ont été réalisées avec de l'oxyde de fer mélangé à de l'eau. En dehors des mains négatives, les artistes ont peint des animaux : des babiroussas, sortes de suidés (cochons sauvages) et des bovidés nains endémiques...

L'étude
L'étude, publiée dans la revue Nature, a été dirigée par l'archéologue Maxime Aubert (Université de Griffith en Australie). Les scientifiques ne pouvant pas dater les peintures en elles-mêmes, ce sont les coulées de calcite qui ont fait l'objet d'analyses. Aubert et ses collègues ont ainsi  recueilli 19 échantillons prélevés sur les bords de 14 œuvres d'art, à travers sept sites rupestres. Ils ont pu comparer les taux d'uranium et de thorium contenus dans les échantillons et déterminer des datations.
"Si nous ne pouvons pas dater la peinture elles-mêmes, nous pouvons dater le carbonate de calcium qui s'est formée sur le dessus de la peinture», explique l'archéologue. Et il rajoute
"Si j'ai un échantillon au-dessus de la représentation, c'est un âge minimum, et si c'est sous la peinture, alors c'est un âge maximum».

Bovin art pariétal
Peinture de bovin non identifié - Maros-Pangkep
mains négatives Babiroussa
Mains négatives - Maros-Pangkep Babiroussa, espèce endémique - Maros-Pangkep

Les résultats
Les datations obtenues s'échelonnent entre - 39 900 ans (contour d'une main négative) , -35 400 (babiroussa) et - 27 000 ans. Cela signifie que plusieurs générations d'artistes se sont succédées pendant au moins 13 000 ans... 
Cette ancienneté est également comparable à celle des peintures pariétales en Europe, comme la grotte Chauvet en France (-39 000 ans) ou à El Castillo en Espagne, dont la dernière étude fait remonter les peintures rupestres à - 41 000 ans.

Discussion et réactions

Jusqu'à ces dernières années, fautes d'autres éléments, les scientifiques ne pouvaient que constater que les plus anciennes peinture pariétales étaient toutes en Europe et majoritairement en France. Il semblait s'être passé une révolution culturelle il y a 40 000 ans chez nos ancêtres avec une « explosion » de l'art pariétal.
Avec cette nouvelle découverte l'histoire des origines de l'art n'est donc plus clairement l'apanage de l'Europe et il faut partager cette évolution de l'humanité avec des contrées lointaines ! Il faut également se souvenir qu'un dehors de l'art pariétal il existe quelques éléments dans le monde montrant des velléités artistiques des hominidés comme le bloc d'ocre strié de Blombos (Afrique du Sud) daté de - 70 000 ans !

"Cette étude offre un nouveau point de vue sur les origines de l'homme, et sur le moment où nous sommes devenus cognitivement modernes», explique Maxime Aubert,  «Cela change le « où et le quand » notre espèce est devenue consciente d'elle-même et a commencé à penser de façon abstraite, à peindre et à sculpter des figurines."

Le professeur Christ Stringer déclare : « cette découverte nous permet de sortir du point de vue eurocentrique d'une explosion créative qui aurait été spécifique à l'Europe  »

Sources
Nature

BBC
Smithsonian.com
ABC Sciences

Photos Maxime Aubert

A lire également
2012 La naissance de l'art pariétal repoussée dans le temps par Michel Lorblanchet
2012 El Castillo, les peintures pariétales datées à - 40 800 ans

2017 Art mobilier daté de - 26000 en Indonésie sur l'ïle de Sulawesi

 





Sur Hominides

Art préhistorique
L'art pariétal


A lire
La naissance de l'art
Genese de l'art préhistorique
Michel Lorblanchet

Reliant les observations réalisées et les connaissances accumulées par lui-même et par ses collègues, ce chercheur tente dans ce livre de mieux comprendre comment l'Homme est devenu artiste. Il commence par un exposé des théories successivement émises par les préhistoriens pour expliquer la naissance de l'art.
Puis il place l'origine de l'art dans le contexte général de l'origine de l'Homme...
La naissance de l'art Michel Lorblanchet
Aamazon

Rock art in the old world
Michel Lorblanchet
Rock Art in the Old world is an invaluable documentation of what is probably the first manifestation of the creative urge of man. Il consists of selected papers from the World Congress of Rock Art held in Darwin in 1988. For the first time rock art of very broad geographical regions covering the continents of Africa, Asia and Europe have been dealt with in one book. Little know traditions such as the panorama of Chinese art and that of the former Soviet Union hhave been studied. samples of rock art identified only recently have been described
.
Rock art in the old world - Michel Lorblanchet


Art Pariétal
Grottes ornées du Quercy

Michel Lorblanchet

Le Quercy compte à lui seul 28 grottes ornées (sur 150 sites d'art pariétal paléolithique connus en France) et une quarantaine de sites d'art mobilier. Etudes, photographies et relevés sont le fruit de 40 années de travail de l'auteur. Un travail et un livre énormes !
Art pariétal, Michel Lorblanchet Art pariétal, grottes ornées - Michel Lorblanchet
Aamazon