www.Hominides.com
Contacts
Accueil - Hominidés - Hominidae - Actualités - News
L'homme de Flores, une espèce à la force du poignet...(21/09/07)

Le "hobbit" n'est pas un Homo sapiens malade !
La forme des os de son poignet démontre qu'il n'est pas de la même lignée qu'Homo sapiens.

Les os du poignetLes bases de l'étude
Une équipe internationale du Smithsonnian's Human Origines Program vient de publier dans la revue Science une nouvelle étude des restes fossiles d'Homo floresiensis découverts sur l'ile de Flores (Indonésie).
Les scientifiques se sont interessés au squelette le plus complet des douze individus retrouvés. C'est plus particulièrement trois petits os du poignet qui ont été étudié : le trapézoîde, le scaphoïde et le grand-os (capitatum).

L'étude
Les chercheurs sont partis du constat que l'homme moderne (Homo sapiens) et son proche cousin néandertal avaient en commun des os du poignet semblables. Et que cette même partie du corps était très différente de ceux des grands singes actuels ou d'ancêtres tel que les Austalopitheques ou Homo habilis.

L'analyse en 3 dimensions (voir schéma en bas de page) montre que les os du poignet ne ressemblent en rien à ceux d'Homo sapiens alors qu'ils sont presque indistingables de ceux des grands singes actuels ou d'autres membres du genre Homo !

L'auteur principale de l'étude, Matt Tocheri, déclare qu'avant de d'étudier les fossiles "il n'avait pas de véritable opinion sur le débat qui concerne l'appartenance du hobbit à l'espèce Homo sapiens"... "Mais les os de son poignet sont tellement peu semblables à ceux des homme modernes qu'Homo floresiensis ne peut pas être un Homo sapiens"

Jean-Luc Voisin ( Institut de Paléontologie Humaine - Paris) fait remarquer " La morphologie de ces trois os se met en place très tôt, dés la 11e semaine du développement de l'embryon. Ainsi, la morphologie observée ne peut résulter d'une pathologie telle que la microcéphalie*, car les caractères se mettent en place plus tard lors du développement. Par ailleurs, même si des caractères liés à ces maladies se mettaient en place aussi tôt il y aurait peu de chance qu'ils reproduisent un aspect aussi proche de ceux d'autres primates."

Les implications de cette étude
Cette étude est importante car elle invalide totalement la controverse qui affirmait qu'Homo floresiensis n'était qu'un simple Homo sapiens atteint de microcéphalie* ou d'une autre pathologie.
Les chercheurs ont également déclaré que si Sapiens et Néandertal avait bien un ancêtre commun, celui-çi n'avait rien à voir avec l'homme de Flores.

Pour le Professeur Tocheri : "Basiquement, ce poignet nous montre que les hommes modernes et les neandertaliens avaient un grand-père qui n'est pas celui du hobbit, mais qu'ils devaient avoir en commun un arrière grand-père...!"

La reconstitution 3D
Reconstitution 3D des os du poignet
chez le chimpanzé, Homo floresiensis et Homo sapiens
Comparaison des os du poignet de Flores, Sapiens et du chimpanzé

* Microcéphalie : Pathologie qui entraîne un faible développement du crâne et du cerveau. L'individu garde un cerveau qui à la taille de celui d'un chimpanzé ; il peut vivre, mais reste toujours dépendant des autres car il a des capacités intellectuelles limitées.

News 21/09/07

Sources :
- BBC News
- ScienceDaily
- Sciences et avenir

Site de Jean-Luc Voisin


Sur Hominides
- Homo floresiensis : études et polémiques
- Homo sapiens

- Homo erectus

 
Origine et évolution des populations humaines
Textes édités par O. Dutour, JJ. Hublin et B. Vandermeersch
Scientifique et complet, un tour d'horizon de nos connaissances sur l'évolution humaine.
Cliquez ici pour en savoir plus sur le contenu du livre Origine et évolution des populations humaines.