www.Hominides.com
Contacts
Accueil - Hominidés - Hominidae - Actualités - News - Néandertal ingérait de l'aspirine et de la pénicilline !
Néandertal, des régimes alimentaires diiférenciés et de l'automédication (11/03/17)

Néandertal pratiquait déjà l'automédication...
Selon une étude des restes d'ADN retrouvé sur la plaque dentaire de Néandertaliens, il apparaît que ces derniers avaient des régimes alimentaires différents et ingéraient de l'aspirine et de la pénicilline...

Tartre dentaire contenant des traces d'ADN de penicilline et d'aspirine chez Néandertal


Une équipe internationale dirigée par le Centre Australien d'étude de l'ADN ancien (ACAD), l'École dentaire de l'Université d'Adelaide, et l'Université de Liverpool au Royaume-Uni, a étudié des restes d'ADN prélevés dans le tartre dentaire de plusieurs Néandertaliens. Les résultats publiés dans la revue Nature montrent la complexité du comportement de cet hominidé, dont les différences de régimes alimentaires entre groupes de Néandertaliens, et l'utilisation de substances à usage manifestement thérapeutique.
Une sorte d'exercice illégal de la médecine avant l'heure !

Ci-contre la mâchoire d'un Néandertalien du site d'El Sidron.
Crédit : Paleoanthropology Group MNCN-CSIC






La plaque dentaire… une mine d'informations
Les équipes ont analysé et comparé des échantillons de plaques dentaires de quatre fossiles néandertaliens trouvés dans les grottes de Spy, en Belgique, et d'El Sidrón, en Espagne. Ces quatre extractions d'ADN proviennent d'individus datés entre - 42 000 à - 50 000 ans. Ce sont donc les plus anciennes plaques dentaires jamais analysées génétiquement.
L'auteur principal de l'étude, le Docteur Laura Weyrich (ACAD) explique :
« La plaque dentaire piège les micro-organismes qui vivent dans la cavité buccale ainsi que les éléments pathogènes que l'on trouve dans les voies respiratoires et gastro-intestinales, mais également des morceaux de nourriture glissés entre les dents .Ce piège naturel permet la préservation de l'ADN pendant des milliers d'années».

Un régime alimentaire différent suivant la région
«Nous avons constaté que les Néandertaliens de la grotte de Spy consommaient du rhinocéros laineux et des moutons sauvages européens, enrichis de quelques champignons sauvages», explique le professeur Alan Cooper, directeur de l'ACAD.
«Ceux de la grotte d'El Sidrón, à l'inverse, n'ont montré aucune preuve de consommation de viande, mais avaient apparemment adopté une alimentation principalement (ou uniquement ?) végétarienne, comprenant des pignons, des mousses, des champignons et des écorces d'arbres..."
L'équipe a également noté avec quelle rapidité la flore microbienne a évolué dans l'évolution de l'humanité depuis 50 000 ans. La composition de la flore bactérienne buccale chez les Néandertaliens et chez les hommes modernes est en étroite corrélation avec le pourcentage de viande dans le régime alimentaire. Ainsi, les Néandertaliens espagnols peuvent être regroupés avec les chimpanzés et les premiers fermiers africains.
En revanche, d'après l'étude de leur tartre dentaire, les Néandertaliens belges sont très proches des premiers chasseurs-cueilleurs, et tout à fait proches des hommes modernes et des premiers fermiers.

Machoire néandertal El Sidron

Une utilisation de « médicaments » ?
C'est l'étude de l'un des Néandertaliens d'El Sidron qui a été la plus surprenante et la moins prévisible. Le fossile souffrait d'un abcès dentaire qui est toujours visible sur la mâchoire. La plaque dentaire avait également piégé un parasite intestinal qui devait être à l'origine d'une diarrhée aiguë. Il était donc doublement malade et les scientifiques ont eu la surprise de découvrir qu'il devait se soigner en ingérant une moisissure (antibiotique naturelle, le penicillium) ainsi que du peuplier qui contient de l'acide salicylique (l'ingrédient actif de l'aspirine) pour calmer ses douleurs. En pratiquant cette automédication naturelle, l'un des Néandertaliens d'El Sidron tentait visiblement de se soigner aux antibiotiques d'une part, et de soulager ses douleurs d'autre part !

Pour Alan Cooper,"il apparaît que les Néandertaliens possédaient une bonne connaissance des plantes médicinales et de leurs diverses propriétés antibiotiques ou analgésiques. L'utilisation d'antibiotiques est très surprenante, car cela repousse l'utilisation de ce médicament de 40 000 ans en arrière, avant que les premiers antibiotiques ne soient identifiés"…

"Non seulement nous pouvons maintenant connaître précisément le menu des hommes préhistoriques, mais nous pouvons également déterminer les différents régimes alimentaires et leurs modes de vie qui se reflètent en partie dans les bactéries hébergées dans la bouche des Néandertaliens et des hommes modernes", explique le professeur Keith Dobney, L'Université de Liverpool.


Sources :
NewScientist,
ScienceDaily

Image : Dentition de Neandertal retrouvée dans la grotte d'El Sidrón (CSIC Comunicación)

A lire également

Relation entre les hommes et les plantes médicinales
2009 Homo sapiens consommait du poisson il y a 40 000 ans.
2010 Néandertal consomait des végétaux cuits
2012 Néandertal se soignait par les plantes

Néandertal sur Amazon

 

Sur Hominides

Paléopathologie


Maladie dans la préhistoire
Les maladies
à la Préhistoire



- Néandertal
A lire
Les dents de l'homme
De la préhistoire à l'ère moderne
Florie Duranteau
A travers un glossaire illustré extrêmement précis et développé, de Toumaï à l'homo sapiens, en passant par les australopithèques, cet ouvrage détaille et explique les diverses mutations de la dent, de la mandibule et de la face, en s'attardant sur les conséquences générées par ces transformations sur la posture et le régime alimentaire de chacun.
Les dents de l'Homme de la préhistoire à l'ère moderne
livre

Néandertal mon frère
Sylvana Condemi François Savatier
Mais alors qui est Néandertal ? Moins un singe repoussant qu’un roux à la peau diaphane ? Moins un charognard qu’un chasseur génial qui maîtrisait le langage et vénérait déjà ses morts ? Se pourrait-il qu’il soit encore parmi nous ? Bouleversée par l’irruption de méthodes inédites, notre histoire ancienne se récrit très vite, avec des surprises de taille. Dans cette passionnante enquête, les auteurs dressent le portrait le plus actuel de notre étrange ancêtre et passent en revue les multiples hypothèses sur sa disparition présumée.
Néandertal mon frère
Néandertal, mon frère - Condemi


 
Comparatif de credits, prets personnels, rachats de credits