www.Hominides.com
Contacts
Accueil - Hominidés - Hominidae - Actualités - News - Si Homo sapiens était déjà en europe il y a 44 000 ans, c'est peut-être lui l'auteur de l'Uluzzien...
L'Uluzzien, attribué à tort à Néandertal, est en fait une production Homo sapiens, il y a 45 000 ans (05/11/11)

Mais qui sont les responsables des industries de transition, Néandertaliens ou Hommes modernes ?
Jean-Luc Voisin

La revue Nature vient de mettre en ligne un article révolutionnant beaucoup de concepts concernant les derniers Néandertaliens et l'arrivée des premiers hommes modernes en Europe occidentale.

Dent Grotta del cavalloL'étude
En 1964 ont été découvertes, par Palma de Cesnola, deux dents déciduales dans la grotta del Cavallo (baie d'Uluzzo, Pouilles, Italie), associées à une industrie particulière : l'industrie uluzzienne. Cette industrie, localisée uniquement en Italie, fait partie des techno-complexes dits de transition à l'image du châtelperronien, ou castelperronien (France) et du széletien (Europe centrale) (1). Ces industries de transition sont toutes attribuées aux Néandertaliens bien qu'aucun reste humain n'y soit associé, sauf pour le châtelperronien (avec le site de Saint-Cézaire) et l'uluzzien (avec la grotta del Cavallo). Cette dernière est associée à deux dents déciduales attribuées, jusqu'à aujourd'hui, aux Néandertaliens. La nouvelle étude publiée dans Nature par une équipe internationale, avec la participation de deux laboratoires français, montre que ces deux dents sont modernes et non néandertaliennes.

Reconstitution de la dent de la grotta del cavalloLa méthodologie
Le travail a consisté à réétudier ces restes dentaires grâce aux méthodes de morphométrie géométrique et des techniques de l'imagerie 3D. Cette dernière technique, issue des scanners médicaux, permet la reconstitution en 3D des différentes parties de la dent, même les plus internes. Par ailleurs, des datations au carbone 14 des niveaux uluzziens de la grotta del Cavallo ont été entreprises afin de préciser l'âge de ces restes.

Les résultats
Lors de la première étude publiée en 1967, la dent référencée Cavallo-C a montré des dimensions compatibles aussi bien avec les hommes modernes que les Néandertaliens. La seconde dent, référencée Cavallo-B, présentait des dimensions compatibles uniquement avec l'homme moderne. Une étude plus récente avait conclu que les deux dents étaient bien néandertaliennes, en particulier Cavallo-B (2). Cependant, beaucoup d'autres caractères dentaires, comme la disposition et le nombre de cuspides, n'étaient pas cohérents avec l'attribution néandertalienne. L'étude publiée dans Nature a donc pour but de définir précisément l'attribution néandertalienne ou moderne de ces deux dents en utilisant des techniques inaccessibles jusqu'à présent. Ce travail montre que la morphologie générale de ces deux dents est plus proche de celle des premiers hommes modernes que de celle des néandertaliens. En outre, l'épaisseur relative de l'émail dentaire par rapport à l'épaisseur de la dentine correspond à la variabilité moderne et non à celle des Néandertaliens.
L'absence de collagène dans ces restes ainsi que l'absence de charbon collectés lors des fouilles rendent difficiles les datations radiométriques. Ainsi, des coquilles marines perforées ayant servi d'ornement personnel, situées dans la même couche que les dents, ont été utilisées pour les datations au carbone 14. Ces datations donnent un âge compris entre 47 530 et 43 000 ans BP, soit un vieillissement de ces restes, et donc de l'industrie associée, de près de 10 000 ans.

Conséquences anthropologiques
Outils et artefacts uluzziens de la Grotta del CavalloCes résultats entraînent de nombreux bouleversements dans la perception que nous avons des derniers Néandertaliens et des premiers hommes modernes en Europe. En premier lieu, les industries dites de transition ou d'acculturation qui avaient été toutes attribuées aux Néandertaliens doivent être reconsidérées. En second lieu, la datation réalisée montre que les Homo sapiens de la grotta del Cavallo, associés à l'industrie uluzzienne, sont les plus anciens Homo sapiens connus en Europe. Elle montre que la dispersion en Europe de ces derniers précéderait celle des Homo sapiens associés à l'industrie aurignacienne. En outre, cette étude montre aussi que la cohabitation en Europe des deux groupes humains a eu lieu sur une période de temps plus importante que ce qui était communément admis.

Jean-Luc Voisin
Docteur en Paléontologie Humaine du Muséum National d'Histoire Naturelle
Site de Jean-Luc Voisin

1 - Parmi les autres industries de transition il y a le strélétien (Crimée), le jermanowicien (Pologne), etc. Ces industries sont caractérisées par un mélange de techniques caractéristiques du Paléolithique moyen et du Paléolithique supérieur.

2 - Dans cette étude, les valeurs métriques de Cavallo-B avaient été interverties.

Sources :
Nature
CNRS

Photo des dents : © Dr. Stefano Benazzi.
Photo des artefacts : © Annamaria Ronchitelli et Dr. Katerina Douka


A lire également
- En 2011, la mâchoire humaine de la grotte de Kent a été soumise à une nouvelle datation : Homo sapiens est présent en Europe depuis 44 000 ans.
- Néandertal, une spéciation par distance de Jean-Luc Voisin



Sur Hominides
- Homo neanderthalensis
- Homo sapiens

Cultures et industries lithiques
Les cultures lithiques

- Les dents de Néandertal peuvent montrer la mobilité de l'espèce.

A lire
Anthropobiologie : évolution humaine
Eric Crubézy, José Braga, Georges Larrouy
Cet ouvrage présente l'histoire naturelle de l'homme en insistant sur la spécificité et la diversité humaines des origines de la lignée à nos jours. Après une introduction situant la place de l'anthropobiologie dans les sciences actuelles, l'ouvrage présente les différentes théories et modèles de l'évolution humaine, l'originalité biologique de l'homme, les origines et le développement de la culture, les démarches et les méthodes de l'anthropobiologie, la démographie et l'écologie humaines, et enfin l'origine du peuplement des continents.
Pour passionnés et étudiants
Anthropobiologie : évolution humaine


Comparatif de credits, prets personnels, rachats de credits