www.Hominides.com
Contacts

  Lieux > Ile de France > Essonne > Etiolles site magdalénien

Etiolles - Site de fouilles - Essonne

Etiolles - site préhistorique magdalénien
Un site préhistorique exceptionnel en Essonne !
Fouilles sur le site préhistorique d'EtiollesIl y a 13 000 ans les magdaléniens

En Juin 2011 visitez le chantier de fouilles d'Etiolles pendant le Week-end en Préhistoire


La découverte du site d'Etiolles

En 1971, un site exceptionnel pour la connaissance de la préhistoire était découvert à Étiolles. Des archéologues amateurs (Club de la Snecma) mettent à jour un amas de silex taillés. Des équipes de l'Université de Paris 1 et du CNRS vont fouiller le reste du site et découvrent une douzaine de campements magdaléniens. Depuis cette date, des archéologues du CNRS et de la Sorbonne fouillent le site, financés par le Conseil général de l’Essonne et soutenus par le ministère de la Culture.
Étiolles est devenu un site célèbre de la Préhistoire occidentale grâce à la richesse des vestiges paléolithiques et à la qualité de conservation des habitats mis au jour.

Les magdaléniens
Il y a 13 000 ans, des chasseurs-cueilleurs s’installent à Étiolles. Nous sommes à la fin de la dernièreglaciation, le climat est froid, le paysage, très ouvert, ressemble à une steppe...
Des hommes d’une société déjà très évoluée, les Magdaléniens, choisissent régulièrement Étiolles pour établir leur campement saisonnier. Un gisement de silex de très grande qualité et probablement l’abondance du gibier les y attirent.

Repartitions des sites magdaléniens il y a 4 000 ans : Verberie, Etiolles, Pincevent, Neuchâtel, Gönnersdorf, Andernach
Legende répartition des sites magdaléniens il y a 4 000 ans
Carte de l’Europe en -4 000 avant J.-C. Etiolles fait partie des principaux sites magdaléniens d’habitat de plein air en Europe. Le niveau de la mer était alors environ 50 m au dessous du niveau actuel
Crédit : Copyright Jordi serangeli, 2004, Universität Tübingen
 

Il y a 13 000 ans, des campements magdaléniens
Les Magdaléniens sont des chasseurs cueilleurs, ayant un mode de vie nomade qui ont vécu à la fin de la dernière glaciation, à la fin du paléolithique (vers 18 000 à 12 000 avant J.-C.) Étiolles est devenu un site célèbre de la Préhistoire occidentale grâce à la richesse des vestiges paléolithiques et à la qualité de conservation des habitats mis au jour.
En Europe occidentale, la période magdalénienne est marquée par un équipement technique très élaboré et diversifié et par l’expansion d’une culture prestigieuse, notamment par ses oeuvres d’art. On connaît des grottes ornées, comme celles de Lascaux en Dordogne, et de nombreux objets mobiliers.
Le site d’Étiolles, très bien conservé dans les limons d’inondation de la Seine, a permis de mieux cerner le mode de vie de ces chasseurs cueilleurs magdaléniens. Les fouilles ont en effet révélé plusieurs campements saisonniers : des vestiges d’habitations, de nombreux foyers, des silex taillés en abondance, quelques ossements d’animaux (rennes, chevaux, mammouths) constituent les traces de leurs passages répétés.
Campement magdalenien Etiolles : les traces qu'il laisseEntre l’occupation du site par les magdaléniens, et l’arrivée des archéologues, il ne subsiste que quelques témoins des activités : ceux qui ont été abandonnés sur place et qui ensuite, ont pu résister à l’usure du temps

Des nomades adaptés à leur environnement
Leur subsistance, dans un climat froid, est fondée sur la chasse aux rennes et aux chevaux parmi une végétation steppique d’arbustes (bouleaux, genévriers) et quelques saules en bord de Seine.
Les animaux étaient chassés pour la viande, mais également pour leur graisse, très utile dans la lutte contre froid ; pour leurs fourrures et leurs peaux qui servaient à la confection de vêtements et des tentes, pour leurs os utilisés pour la fabrication d’outils, pour leurs tendons qui devenaient des liens... À Étiolles, des bois de renne travaillés ont été retrouvés en fouille.
Les archéologues décapent plusieurs niveaux d’occupation superposés

Ci contre : Le renne est une ressource essentielle pour les magdaléniens : os, bois, peau, viande... tout son corps est exploité. Crédit image Gilles Tosello
Le renne à la préhistoire une ressource naturelle complete

Reconstitution habitat magdalénienUn habitat de plein air
L’habitat des Magdaléniens est adapté à leur mode de vie nomade : des tentes sans doute composées d’une ossature en bois et recouvertes de peaux. Il ne subsiste rien des superstructures, en revanche, des pierres destinées au calage des perches en bois sont parfois conservées et révèlent ainsi le contour de la tente sur le sol.
A noter, dans le sud de la France les magdaléniens utilisaient plutôt des abris sous roche comme lieu d'habitat. Ce type de structure naturelle n'est pas fréquent en Ile-de-France, les magdaléniens ont du s'adapter ! La répartition des vestiges autour des foyers permet de comprendre l’organisation spatiale du campement, et de déterminer ainsi des aires d’activité (zones de taille du silex, zone de vidange des foyers, zone d’habitat...).
Ci-contre : Reconstitution d’une hutte et de son organisation intérieure
Crédit : Gilles Tosello



Reconstitution de la plus grande lame retrouvée à EtiollesDes tailleurs très habiles
Le silex, matière première indispensable pour fabriquer les armes et les outils est très important dans la vie quotidienne des Magdaléniens.
Les Magdaléniens d’Étiolles ont taillé des blocs de silex de dimensions et de qualités exceptionnelles pour obtenir en série de très longues lames (jusqu’à 40 cm de long).
À partir d’un bloc (le nucléus), les tailleurs peuvent débiter jusqu’à plusieurs dizaines de lames. Dans leur manière de débiter les nucléus, les tailleurs d’Etiolles ont fait preuve d’un très grand savoir-faire, acquis au cours d’un long apprentissage.
La longueur et la qualité technique du débitage font d’Etiolles un site unique dans le monde magdalénien.

Vue générale du site de fouille d'Etiolles
Eclats de silex - Site Etiolles
Site de foulle d'Etiolles en 2007

Bloc de Calcaire gravé trouvé sur le site d'Etiolles

Une découverte exceptionnelle

En 2000, les archéologues d’Étiolles ont eu la surprise de découvrir la plus ancienne oeuvre d’art du département : il s’agit d’un galet, finement gravé, représentant des animaux (cheval, renne) et un personnage surprenant, mi-femme, mi-animal comme on en connaît dans certaines grottes du sud-ouest de la France.
Unique dans le bassin parisien, cette oeuvre d’art émouvante nous montre que les magdaléniens d’Étiolles savaient s’évader au-delà de leurs préoccupations matérielles, comme leurs contemporains des artistes de Lascaux, et pourrait témoigner de leurs aspirations symboliques. Le galet daté de 12 300 ans est maintenant exposé au Musée de Préhistoire de Nemours.

Ci-contre : relevé graphique du bloc de calcaire effectué par Gilles Tosello, archéologue spécialisé dans l'illustration. Le cheval étendu est sans doute mort (oeil fermé et blessures sur le flanc).




Hominides.com remercie le Service du Patrimoine Culturel, Direction de la Culture, Conseil Général de l'Essonne pour l'aide apportée à la réalisation de cette page.


Pour en savoir plus sur le site d'Etiolles et les magdaléniens
  Les derniers
magdaléniens d'Etiolles

Nicole Pigeot
Les magdaléniens
Enricco Pozzi
A noter, un moulage du site d'Etiolles est exposé au Musée de Préhistoire de Nemours.


Derniers Magdaléniens d'Etiolles
L'un des rares ouvrages sur le site d'Etiolles. Plan des sites de débitage, stratigraphie, étude des artefacts...
Un document de travail énorme (un pavé !) à reserver aux étudiants et passionnés pouvant lire une étude...
amazone
 
   
Le Magdalénien : Apogée de l'art quaternaire
Dominique Sacchi
Le Magdalénien - Diminique Sacchi
Lascaux, La Madeleine, Font-de-Gaume, Altamira... les Magdaléniens ont laissé de nombreuses traces de leur culture. Découvrez l'art des Magdaléniens à travers les objets qui sont parvenus jusqu'à nous.
amazone
 
   

les magdaléniens - Enricco Pozzi
Ce livre replace les magdaléniens dans leur contexte géographique et climatologique.
Art, mode de vie, outillage, tout es détaillé dans cet ouvrage dont les illustrations sont en noir et blanc.
Pour publics passionnés..
amazone
En savoir plus sur Les Magdaléniens : art, civilisations, modes de vie, environnements
   
La France
paléolithique

Pascal Depaepe

La France du paléolithique
Une synthèse des connaissances sur le Paléolithique en France avec les découvertes les plus récentes, les nouvelles théories sur la conquête de l'Europe, la disparition des Néandertaliens, ou encore la naissance de l'art
Pour tous publics.
 
   




Le site d'Etiolles
Type Technique Période artistique Période d'occupation Restes humains
Habitat de plein air
Taille de silex
  Magdalénien - 15 000 à - 4 000 avant JC non
         
Dimensions Nbre de représentations Art mobilier   Outils
35 m de long et 10 m de large (en moyenne)   1 bloc de calcaire gravé avec des animaux   Lames en silex
         
Localisation Accessibilité Date de la découverte Particularités  
Etiolles Pour amateurs 1971 L'un des rares sites préhistoriques en Ile-de-France  
         
Visite du site d'Etiolles - Infos pratiques
Le site d'Etiolles est un chantier de fouille en activité. Il n'est donc pas ouvert au public.

Situation
Chantier archéologique d’Etiolles
RN 448, face à l’IUFM
Pour plus d’information :
01 60 91 93 94
ou www.essonne.fr


Visite
Portes ouvertes le 3e week-end de juin
Visites en juin et juillet sur RV



D'autres sites préhistoriques
GROTTES      
Grotte Chauvet Grotte de Vilhonneur Grotte de Lascaux Grotte de Bara-Bahau
Grotte Margot Grotte Mayenne-Sciences Grotte de Font-de-Gaume Grotte du Pech Merle
Grotte de Villars Grottes de Saulges Grotte de Pair-non-Pair Grotte de Bernifal
Caune de l'Arago Grotte des Combarelles Grotte de Saint-Cirq / du Sorcier Grotte du Mas d'Azil
Grotte de Niaux Grotte de Gargas Grotte de la Vache Site de Regourdou
Grotte des Fadets Grotte de la Marche Arcy-sur-Cure Grotte de Bédeilhac
Menez-Dregan Grotte de Cougnac Grotte de l'Observatoire  
       
ABRIS SOUS ROCHE SITES DE PLEIN AIR
Abri Pataud Laugerie Haute Roc aux sorciers Etiolles
Abri de La Ferrassie Laugerie Basse Abri du Poisson  
Abri de Cap Blanc Abri Cro-Magnon Castel Merle  
Le Moustier      

Mise en ligne le 18/04/10