www.Hominides.com
Contacts

Lieux > Bretagne Préhistoire > Visitez la région > Menez-Dregan

Menez-Dregan - Plouhinec - Finistère - Bretagne

Menez-Dregan, grotte
Ancienne grotte marine

Plouhinec (Finistère)

Fouilles à Menez DreganSituation
Le gisement de Menez-Dregan est situé dans l'extrême ouest de la France, sur la commune de Plouhinec (Finistère). Le site se trouve actuellement sur la côte et la marée haute arrive à quelques mètres de la "grotte abri". Le site est donc menacé lors des fortes tempêtes.
A droite, les fouilles en 2001 à Mene-Dregan.

L'histoire du site de Menez-Dregan
La grotte marine a été creusée par la mer il y a plus d’un million d’années (1 Ma) à la faveur de failles approximativement perpendiculaires à la côte. Depuis lors elle a vu le niveau de la mer varier considérablement en fonction du climat. Durant les périodes glaciaires, l’eau des océans étant retenue sur les calottes polaires, le rivage devait être à plusieurs dizaines de kilomètres de la grotte. Pendant les périodes interglaciaires le niveau marin était suffisamment élevé pour déposer des plages de galet dans la grotte (couches 10 à la base, 8 et 6) et pour éroder une bonne partie de ce qui avait été déposé précédemment. Une grande partie des dépôts qui se sont formés dans la grotte ont dû être évacués par la mer ; c’est l’effondrement progressif de la voute et les énormes blocs reposant sur les sédiments qui ont préservé ce que l’on connaît maintenant. Les hommes (a priori des Homo heidelbergensis) ont occupé le site lors des phases climatiques intermédiaires, ni très froides ni très chaudes, alors que le rivage était à une dizaine de kilomètres. Dans la plaine côtière qui s’offrait à eux ils pouvaient chasser des éléphants, des équidés et des bovidés. Aujourd'hui la grotte ressemble plus à un abri sous roche qu'à une grotte !

Couches stratigraphiques grotte Menez-Dregan
Les fouilles de Menez-Dregan

C'est le géologue et géographe Bernard Hallégouët qui découvre le site en 1985, alors qu'il cartographie les plages fossiles. Avec son collègue Jean-Laurent Monnier (CNRS, Université Rennes-1) il y réalise des sondages (1988 et 1989) qui confirment l'existence d'un riche site préhistorique à Plouhinec. A partir de 1991 des fouilles archéologiques programmées sont conduites par Jean-Laurent Monnier, qui, en 2012, passe le relai à Claire Gaillard (CNRS, Muséum national d'Histoire naturelle). Les découvertes vont s'enchaîner : outillage lithique, foyers...


A gauche, Stéphane Hingant, préhistorien à l'INRAP, montre la couche numéro 7 où se trouve une bande de sable calciné, trace d'un ancien foyer...



Les découvertes à Menez-Dregan
Des campagnes de fouilles étant toujours organisées tous les étés, le site de Menez-Dregan, qui s’étend sur une cinquantaine de mètres carrés, a peut-être encore des secrets à livrer. Quoi qu'il en soit, en 2012, ce sont déjà plus de 100 000 pièces qui ont été mises à jour, essentiellement des outils lithiques et des charbons de bois, ainsi que les restes de foyers entretenus. Les ossements d’animaux sont extrêmement rares et très mal conservés en raison de l’acidité du sol.

Les outils
L'outillage lithique de Menez-Dregan comprend d’une part de gros outils (surtout des choppers) fabriqués à partir des galets de plage, et d’autre part de très nombreux éclats et des nucléus généralement taillés dans le silex ; ce silex provient également de la plage mais il est plus rare que les gros galets de roches cristallines. Les éclats sont parfois retouchés en « encoches », « racloirs » ou « denticulés ». C'est la couche 5 qui a livré la plus grande densité d'outils, preuve d’une occupation importante (récurrente à chaque saison ou de longue durée).

Les ossements

Du fait de l'acidité du sol et de l'humidité du site, la conservation des matières d'origine organique est rarissime. Une dent d'éléphant a été découverte dans la couche 5 ; la couche 9 (la plus ancienne) a livré des ossements de grands mammifères très mal conservés (peut-être du rhinocéros laineux). Aucun ossement humain n'a pour l'instant été retrouvé.
Les outils retrouvés à Menez Dregan
Foyer reconstitué de Menez Dregan Les vestiges de foyers
Dans le monde scientifique, le site de Menez-Dregan est surtout connu pour les traces de feux. Menez-Dregan est le plus ancien site européen présentant des restes de foyers entretenus. Ce sont 6 anciens foyers qui ont été découverts dans la stratigraphie de Menez-Dregan (couches 9, 7 et 5). Ces "feux de camps" étaient généralement allumés directement sur le sol, légèrement creusé en cuvette. Seul celui de la couche 5 était encerclé de pierres pour les protéger du vent ; il peut être comparé au foyer de Terra Amata à Nice, lui aussi structuré (muret de pierre le protégeant du vent) et à peu près du même âge (380 000 ans).
En savoir plus sur le feu à la préhistoire.

A gauche: reconstitution du foyer de la couche 5 de Menez-Dregan au Centre d'interprétation « Les premiers habitants de l'Europe » à proximité du Musée de préhistoire de Tautavel.
La datation du site de Menez-Dregan
Le plus ancien foyer (couche 9) est daté de - 465 000 ans par datation R.P.E. (Résonance paramagnétique électronique). Dans la couche 7 un autre foyer est lui daté de - 400 000 ans. A la base de la couche 5 les galets chauffés et la matière charbonneuse ont permis d'estimer (toujours avec la méthode R.P.E.) que ce foyer a brûlé il y a 380 000 ans.
En savoir plus sur les méthodes de datation.
Stratigraphie du site de Menez-Dregan

Le site paléolithique de Menez-Dregan ne se visite pas au sens littéral du terme, mais pendant la période estivale l’office du Tourisme de Plouhinec organise des visites commentées de la Pointe du Souc’h. De plus, à proximité du site vous pouvez visiter le Centre d'interprétation de Menez-Dregan qui vous présente les résultats des études concernant ce site.

Hominides.com remercie Claire Gaillard qui a bien voulu revoir et corriger cette page.

Visite à Menez -Dregan
Pratique


Adresse

Centre d'interprétation du patrimoine archéologique
Rue de la corniche
29780 Plouhinec

Coordonnées GPS
Latitude : 47° 59.239
Longitude : 4° 27.916

Horaires et jours de visites
Juillet et Août :
Tous les jours sauf le mardi matin : 10h30 à 12h30 et 14h à 18h.
En dehors se renseigner à l'Office du Tourisme de Plouhinec : 02 98 70 74 55


Tarifs
Plein tarif : 3 €
7 à 12 ans : 1,5 €
- de 7 ans : gratuit
Pour une visite guidée des sites archéologiques, rajouter 1,5 € au prix de l'entrée au Centre.

Contacts
Tél : 02 98 70 74 55
Fax : contact@plouhinec-tourisme.com
Site officiel


Centre d'interprétation Menez Dregan

Menez-Dregan, salle du musée




Pour en savoir plus sur Menez-Dregan et la Bretagne préhistorique


Menez Dregan  Plouhinec

Les sites archéologiques de Menez Dregan
Plouhinec en Finistère
Claude Gaillard - Michel Le Goffic - Jean-Laurent Monnier

Gisserot-patrimoine culturel
17 x 24 cm, 16 pages

En vente au Centre d'interprétation de Menez-Dregan et à l'Office de tourisme de Plouhinec

Préhistoire de la Bretagne
Amazon
Préhistoire de la Bretagne
Pierre-Roland Giot
Cette nouvelle édition, entièrement revue, très abondamment illustrée, concerne la Bretagne armoricaine pendant les "âges de la pierre".
La première partie nous montre les conditions de vie des premiers hommes préhistoriques jusqu'à il y a environ 8 000 ans.
Les deux autres parties concernant le néolithique breton les dolmens et les menhirs...

       
La révolution néolithique en France


La révolution néolithique en France
Jean-Paul Demoule
Avec la révolution industrielle, la «révolution néolithique» est une des ruptures fondamentales de l'histoire humaine. La domestication des animaux et des plantes offre aux communautés humaines, qui vivaient jusque-là de chasse et de cueillette, les moyens d'un essor démographique sans précédent, et désormais incontrôlé.
La France, ultime péninsule de l'Eurasie, sera néolithisée par des migrants arrivant par le nord et par des marins-paysans colonisant peu à peu les rives de la Méditerranée.
En savoir plus sur
La révolution néolithique en France

Le secret des menhirs
Amazon
Le secret des menhirs de Bretagne et d'ailleurs
Jean Danzé
Voici plus de 6 000 ans, les habitants de la Bretagne et d'autres régions d'Europe érigeaient des dolmens, tumulus, cairns et allées couvertes destinés au repos de leurs morts. À la même époque, ils extrayaient d'énormes blocs de pierre, qu'ils taillaient, transportaient, puis dressaient verticalement : les menhirs.
Qui étaient les constructeurs de menhirs ? Pour quelles raisons élevèrent-ils ces majestueuses colonnes ?

       
La Préhistoire dans l'Ouest
Amazon
La préhistoire dans l'ouest
Des mammouths aux menhirs, Bretagne, Pays de la Loire
RomainPigeaud
L'Homme préhistorique est présent depuis très longtemps dans l'Ouest, depuis au moins 500 000 ans. C'est même en Bretagne que se trouve un des plus anciens foyers au monde (Menez-Dregan). Et, depuis peu, la Mayenne compte une deuxième grotte ornée : prélude à de nombreuses autres découvertes? En Bretagne il n'y a pas que des menhirs et des dolmens...
   
     


Un livre introuvable ? essayez sur PriceMinister  

Mise en ligne le 28/11/12