www.Hominides.com
Contacts
  Références > Livre > Darwin c'est tout bête > Marc Giraud
Livre - Darwin une scandaleuse vérité - Joanny Moulin - Editions autrement

Darwin
Une scandaleuse vérité

Joanny Moulin


Nouvelle biographie de Charles Darwin


Darwin - Une scandaleuse vérité



Le mot de l'éditeur :
Cette biographie s’attache en premier lieu à raconter la personnalité humaine et intellectuelle de Charles Darwin. C’est, dans une première partie, sa curiosité, son milieu familial progressiste, ses études à Cambridge, son initiation à la recherche scientifique et son entrée non sans frictions dans le monde académique. Une place importante est faite aux détails personnels, aux sentiments du jeune Darwin, d’après les textes autobiographiques. On plonge avec lui dans les tâtonnements de la théorie de l’évolution des espèces, mais sans sombrer dans un discours abscons.
Le long voyage d’étude à bord du Beagle qu’effectue Darwin entre 1831 et 1836 en Amérique du Sud et dans le Pacifique, si important, constitue le deuxième acte du livre, comme un roman d’aventures et de découvertes. La troisième partie, la plus développée, raconte l’aventure intellectuelle qui s’ensuit, la formulation des principales idées de Darwin – non pas solitaire mais qui passe par la mise en correspondance des découvertes antérieures, ainsi que par la communication entre
différentes disciplines du savoir, l’échange stimulant entre savants.
L’une des qualités de ce livre est de ne jamais cependant s’écarter du récit biographique, rendant la révolution à l’oeuvre, le progressif changement d’optique scientifique, concret, vivant, « incarné ».

Ce livre fait partie de la sélection de livres pour l'anniversaire de Charles Darwin en 2009.



Notre avis :
Pas encoe lu

Sortie Août 2009

L'auteur, Joanny Moulin
Né en 1960, Joanny Moulin est Professeur de Littérature anglaise à l’Université de Provence, directeur de recherches en Littérature comparée à Paris III-Sorbonne Nouvelle. On lui doit de multiples ouvrages sur Ted Hughes, Seamus Heaney, Derek Walcott, Robert Burns, ou encore W. B. Yeats. Il a récemment publié une biographie de Ted Hughes (2007).

Sommaire de Darwin, une scandaleuse vérité

Prologue

Première partie. Jeunesse d’un naturaliste
1. « Ne suis-je pas un homme et un frère ? »
2. « Tu seras la honte de la famille »
3. « Les vérités ne peuvent jamais se faire la guerre »

Deuxième partie. Voyage autour du monde
4. « Je déteste la mer et tous les bateaux qui vont sur l’eau »
5. « L’homme sauvage et l’homme civilisé »
6. « La terre, emblème de la solidité, a bougé sous nos pieds »

Troisième partie. Gentleman amateur
7. « J’espère extraire un bon tas d’heures de chaque jour »
8. « Hourra pour ma théorie des espèces ! »
9. « C’est l’acharnement qui le fait »
10. « Dieu merci, j’aimerais mieux mourir que de perdre l’esprit »

Bibliographie
Sources primaires
OEuvres de Charles Darwin traduites en français
Sources secondaires

Un extrait de "Darwin une scandaleuse vérité "


« Tu seras la honte de la famille »

Charles est décidément trop mauvais élève. Il n’est pas assez fort en latin et en grec pour faire son droit, trop médiocre en mathématiques pour être admis à étudier les sciences naturelles à Oxford ou Cambridge.
Il a 16 ans. Il ira faire sa médecine avec son frère Eras à Édimbourg, comme son père, son grand-père et ses oncles avant eux.
Il frappe, ouvre la lourde porte, entre dans le bureau. Il vient faireson rapport quotidien sur la dizaine de patients à qui le Docteur l’envoie rendre visite régulièrement pour commencer à lui apprendre le métier. Il lit les remarques qu’il a consignées dans un cahier, propose timidement diagnostics et traitements.
– Cela pourrait bien être un cas de dyspepsie. Quelques pilules de calomel me semblent tout indiquées.
– Tu n’as pas tort, répond le père, mais ce gentleman doit avant tout réduire sa consommation de boissons alcoolisées.
– Il m’a demandé une saignée, que je ne pouvais pratiquer, et m’a fait promettre de vous le dire.
– Je te le répète, c’est là une pratique dont on a que trop abusé, et dont il faut attendre plus de mal que de bien. Cela n’a pour effet que d’affaiblir le malade. Si un jour tu devais te trouver mal, ce qu’à Dieu ne plaise, surtout ne permets à personne de te prélever plus qu’une infime quantité de sang.
– J’y veillerai.
– Il conviendra toutefois de surveiller ce patient, n’est-ce pas, pour nous assurer qu’il n’est atteint ni de fièvre typhoïde ni de typhus, deux maladies très différentes, comme tu le sais,mais trop souvent confondues.

Le majordome entre et s’approche en silence, portant des boissons sur un plateau. Avec des gestes polis par l’usage, il sert au Dr Darwin de l’eau bien chaude, après avoir versé un peu d’eau froide dans le verre pour éviter qu’il n’éclate.
– Je te l’ai déjà raconté cent fois, je crois, mais cela m’amuse toujours de penser que cette habitude de boire de l’eau chaude a failli me valoir une réputation d’alcoolique. Une servante ignorante a pris l’eau froide pour du gin et fait courir le bruit que je ne cessais de boire des grogs.
Il narre encore une fois comment cette tradition antialcoolique fut instaurée dans la famille par son propre père. Erasmus Darwin était convaincu que c’était l’accoutumance à l’alcool qui avait emporté sa jeune femme, Mary Howard, à l’âge de 31 ans, tout autant que l’opium du laudanum qu’il lui administrait lui-même. Jamais plus un Darwin n’avait occasionnellement bu un verre sans éprouver un lancinant sentiment de culpabilité.
La pratique du Docteur s’adosse fortement à l’observation empirique. Ainsi, explique-t-il, il est de première importance de prêter l’oreille à ce que les patients nous disent et de leur conserver l’espoir.
– Tu ne saurais croire, poursuit-il, combien j’ai rencontré dans mon métier de personnes malheureuses, surtout parmi les dames. Souvent, après les avoir écoutées me conter leurs malheurs, je ne les ai plus entendues me parler des souffrances de leur corps.
Il raconte aussi comment, au temps de ses débuts, il a ausculté un patient fort mal en point avec son médecin de famille. Le vieux docteur annonçait à la femme que son mari allait bientôt mourir, mais Robert Darwin soutenait que le malade guérirait. Lorsque le pauvre homme était décédé quelques jours plus tard, quelle ne fut pas sa surprise d’apprendre que la veuve ne jurait désormais que par lui, au mépris de son erreur, et ne voulait plus jamais avoir affaire au vieux médecin pessimiste.
– J’ai remarqué encore qu’il est absolument inutile de prétendre consoler les gens : cela les fait pleurer de plus belle. Mieux vaut au contraire les encourager à s’épancher, en leur assurant que cela les soulagera.
Il ne faut alors pas longtemps pour qu’ils sèchent leurs larmes et écoutent enfin ce qu’on leur prescrit. De même, quand un patient te déclare qu’il a une envie irrésistible d’un certain aliment, demande-lui pourquoi. S’il répond que c’est le conseil de quelqu’un d’autre, il est préférable de le lui interdire. Mais s’il ne sait pas pourquoi, il peut s’avérer bénéfique de l’inciter à en prendre, car il arrive parfois qu’on ait un désir instinctif de ce qui nous fera du bien.

Charles se souvient des paroles de son père dans la diligence qui l’emporte vers le nord. Erasmus somnole ; il relit distraitement les ballades de Walter Scott. C’est le deuxième jour de voyage, le deuxième jour de cette pluie que le vent jette contre la vitre de la voiture cahotant sur la route boueuse. Il pense à la prochaine lettre qu’il veut écrire à
Caroline. Les paysages, pour ce qu’il peut en voir, ressemblent beaucoup à ceux du Pays de Galles. Dans les auberges, on parle avec un accent de plus en plus prononcé. Ils sont souvent surpris de constater que les carreaux de verre imparfait sont gravés de dessins et de poèmes, tracés sans doute par les voyageurs avec le diamant de leurs bagues.
...


D'autres ouvrages sur Charles Darwin



Sur Hominides
- 2009 Anniversaire Charles Darwin, manifestations, expositions, livres, conférences...

- Les théories de l'évolution

- L'évolutionnisme

- Stephen Jay Gould, grand spécialiste de l'évolution qui sut également présenter ces théories de manière simple et accessible à tous.

 
A lire aussi...
Darwin et l'évolution expliquée à nos petits-enfants
Pascal Picq
Pascal Picq s'est donné comme objectif de d'expliquer très simplement l'évolution des espèces de Charles Darwin. Questions réponses, langage accessible et humour permettent d'appréhender en douceur des notions assez complexes... en reprenant du début !
En savoir plus sur Darwin et l'évolution expliqués à nos petits-enfants
Darwin et l'évolution expliqués à nos petits-enfants - Pascal Picq
 
Sur les traces de Charles Darwin
Jean-Baptiste de Panafieu
Partager l'enthousiasme du jeune naturaliste Charles Darwin embarqué sur le Beagle. Découvrir le travail acharné du savant qui impose sa théorie de l'évolution. Apprendre les mécanismes de la sélection naturelle...
Sur les traces de Charles Darwin
Amazon
La Boutique
En partenariat avec Amazon, retrouvez la sélection des meilleurs livres ou documentaires sur la préhistoire, les évolutions de l'homme, les découvertes de fossiles...
Livres, documentaires sur la préhistoire
 




 
Mise en ligne le 14 septembre 2009