www.Hominides.com
Contacts
Références > Les premiers français préhistoriques
Les premiers français au Paléolithique - Article en partenariat avec Historia

Les premiers français
Frédéric Belnet

Outils, restes de gibier, feux, parfois fossiles humains… : les traces du passage et du séjour en France, il y a des centaines de milliers d’années, d’humains archaïques, sont bien plus rares que celles laissées par des populations plus ‘récentes’ comme les Hommes de Néandertal ou de Cro-Magnon. Ces premiers vestiges sont d’autant plus précieux…  

Homo ergasterLes premiers humains à visiter notre pays ne sont ni nos ancêtres, ni ceux d’aucun peuple actuel, ni même des gens de notre espèce, Homo sapiens. Ce sont pourtant bien des hommes, biologiquement parlant, puisqu’ils appartiennent au genre Homo. Si aujourd’hui la plupart des préhistoriens ne parlent plus guère, pour l’Europe, d’Homo erectus (un nom plutôt réservé aux formes asiatiques), ils ne peuvent, souvent, préciser avec certitude l’espèce à laquelle appartiennent ces premiers résidents. Sont-ils, pour les plus anciens, des Homo ergaster (1,8 à 1 Ma) venus de leur Afrique originelle ? Ou leurs descendants les Homo antecessor, comme ceux d’Atapuerca, en Espagne (1,2 à 0,7 Ma) ? Puis des Homo Heidelbergensis, (600 à 200 000 ans), eux-mêmes issus des précédents et ancêtres des Néandertaliens ? Les traces laissées par ces hominidés sur le sol français, en tout cas, si ténues qu’elles puissent être parfois, existent, généralement bien datées et admises par la communauté scientifique. La chronologie de ce peuplement ancien est jalonnée par quelques découvertes importantes.
Homo ergaster - Reconstitution Elisabeth Daynes - (Musée de Préhistoire des Eyzies de Tayac) Photo Kroko pour Hominides.com

Les tout premiers
Outils - Pebble Culture de Lézignan-la-CèbeC’est récemment (2008 - 2009) que les chercheurs du CNRS et du Muséum national d’histoire naturelle, alertés par les premières trouvailles d’un amateur, fouillent un nouveau site à Lezignan-la-Cébe (Hérault), et y découvrent, outre des restes d’animaux très variés, des outils ressemblant à ceux produits par les hominidés africains dès 2,5 Ma : des choppers (tranchoirs rudimentaires) et chopping-tools (à deux faces tranchantes) caractéristiques de la pebble culture (culture lithique du galet), des artéfacts très rares en Europe. Et pour cause : « la datation de la coulée de basalte qui coiffe (…) ces précieux objets avoisine les 1,57 million d'années, et permet donc d'estimer à ce même âge le site et son contenu », dit le communiqué du CNRS. Des hominidés – les premiers connus pour l’Europe occidentale ! – vivent donc dans le sud de la France dès -1,57 Ma.
A droite les outils retrouvés à Lézigna-la-Cébe  

Chopping-tool - VallonnetDécouverte en 1958 et régulièrement fouillée depuis, la grotte du Vallonet (Roquebrune-Cap-Martin, Alpes Maritimes) possède une stratigraphie (couches de sol) bien documentée, dont le niveau III, daté de 1 Ma, a livré le même type d’outils, eux aussi de culture pré-Oldowayenne, selon le préhistorien Henry de Lumley, qui a travaillé dans la grotte. Des éclats de silex témoignent d’une fabrication sur place, et les os de nombreux herbivores (chevaux, bisons, cervidés…) portent des traces de brisure dues à l’Homme. Tout comme le précédent, ce site ne recèle aucun fossile humain.

Chopping-tool grotte du Lazaret (Musée de Préhistoire de Menton), Kroko pour Hominides.com

Les premiers utilisateurs du feu
Stratigraphie du site de Menez-DreganSi, sur les bords de la Durance, les traces de feux dans la grotte de l'Escale (800 000 ans, Saint-Estève-Janson, Bouches-du-Rhône) ne sont pas unanimement reconnues comme des foyers aménagés par l’Homme, celles de Menez-Gregan (Plouhinec, Finistère), en revanche, sont incontestablement d’origine humaine. Datée à 465 000 ans par Résonance paramagnétique électronique, la couche correspondant à la première occupation humaine du site recèle, outre plusieurs foyers, de l’outillage lithique, dont les archaïques choppers. La domestication du feu permet désormais à ces hominidés de subsister plus aisément sous nos cieux. Photo stratigraphie sur le site de Menez-Dregan

Homme de TautavelToujours à l’ouest du pays, mais bien plus au sud, la Caune (grotte, en Catalan) de l'Arago, à Tautavel (Pyrénées-Orientales), est un haut lieu de la Préhistoire. Si un biface (pierre taillée en forme d’amande) vieux de 600 000 ans y atteste de la présence humaine dès cette époque, c’est surtout une découverte de l’équipe d’Henry de Lumley qui, en 1971, rend le site célèbre : celle du fameux crâne de l’Homme de Tautavel, vieux de 450 000 ans. Depuis, de nombreux autres restes humains – tous attribués à l’espèce Homo heidelbergensis – enrichissent les collections, comme cette mandibule trouvée en juillet 2012.
Homme de Tautavel - Musée de Tautavel- Photo kroko pour Hominides.com

Des modes de vie reconstitués
Là, des outils acheuléens (caractéristiques du Paléolithique inférieur), dont l’analyse révèle qu’ils sont taillés (pour 80 % d’entre eux) dans des matériaux provenant de la rivière toute proche, et les stries de découpe laissées sur d’innombrables ossements de chevaux, bisons, rhinocéros et rennes, permettent de reconstituer la vie de ces gens : remontant des pierres du cours d’eau passant au pied de la falaise, ils taillent armes et outils bien à l’abri dans leur grotte, d’où ils peuvent aussi observer le gibier sillonnant la plaine avant de le chasser pour le cuire ensuite sur leurs foyers…

Enfin, les fouilles menées à Terra Amata (Nice, Alpes Maritimes) – notamment par Henry de Lumley, toujours lui ! – ont permis de Hutte de Terra Amatacaractériser pas moins de 29 périodes différentes d’occupation humaine remontant à environ 400 000 ans, sous forme de campements probablement provisoires : des pierres en ligne, des traces de piquets et de poteaux suggèrent les emplacements de huttes ovales de 7 à 15 m de long sur 4 à 6 m de large. Au centre de ces huttes, des vestiges de foyers aménagés – fosses peu profondes ou pavements de galets – tous protégés des vents de nord-ouest par de petits murets de pierres. Là, des hommes taillent les galets ramassés sur la plage en choppers, hachereaux, racloirs…, chassent et mangent des cerfs et de jeunes éléphants, dont on retrouve les os.
Reconstitution de la hutte - Musée de Terra Amata - Photo Kroko pour Hominides.com  

Tels sont les indices que possèdent les préhistoriens pour retracer le passage de ces tout premier visiteurs de notre pays, lequel, 350 000 ans plus tard, accueillera un nouveau venu : Homo sapiens.

Frédéric Belnet
Journaliste scientifique

A lire également
2007 La Grande histoire des premiers hommes européens
2009 Des outils retrouvés sur le site de Lézignan-la-Cébe
2010 Les premiers habitants de l'Europe
2013 Les premiers parisiens

 

 


 



Sur Hominides
En partenariat avec
Historia
Article Les premiers français, paru dans la revue Historia numéro 793

Evolution Homo sapiens

Les évolution d'Homo sapiens


A voir
Les premiers habitants de l'Europe
Exposition Tautavel
Les premiers habitants de l'Europe - Exposition Tautavel
Tout au long des nombreuses salles de l'exposition vous découvrirez de manière chronologique l'histoire des premiers humains qui ont colonisé l'Europe, de la Géorgie à l'Espagne et passant bien sur par Tautavel ! Restes fossiles, reconstitutions d'habitats de la préhistoire ou des premières traces de foyers, vous pourrez découvrir plus de 300 pièces archéologiques peu ou jamais présentées dans un musée.Exposition les premiers habitants de l'Europe

Les premiers européens
Axel Clévenot
Les premiers européens
Achetez Le singe en nous - Frans de Wall
Une Odyssée humaine qu’Axel Clévenot retrace dans une série de deux films : partant des plus lointains ancêtres de l’humanité en Europe, le réalisateur déroule le récit des origines qui, à travers une multitude de migrations et d’implantations successives, conduit jusqu’à l’émergence des sociétés modernes. S’appuyant sur les travaux scientifiques les plus récents, son enquête dresse un état des lieux complet des connaissances sur la question. En savoir plus sur le documentaire Les premiers Européens


A lire...
Préhistoires de France
Jacques Jaubert
Préhistoires de France

Il y a quelque chose de paradoxal à raconter la préhistoire de France, c'est-à-dire celle d'un territoire alors indéfini. C'est pourtant le pari de ce beau livre de restituer, à partir des éléments connus, le progressif peuplement de ce qui deviendra la France. En savoir plus sur le livre Préhistoires de France

La France préhistorique
Collectif - Jean Clottes
La France Préhistorique - Jean Clottes

Cet ouvrage, auquel ont contribué les meilleurs spécialistes, est le bilan aussi complet que possible des connaissances actuelles.
Conçu comme une histoire de France, cet ouvrage raconte le peuplement progressif d'un territoire indéfini qui deviendra la France. Sur près d'un million d'années, des premiers Erectus au début du néolithique, cette histoire pleine d'incertitudes relate les implantations et migrations de l'homme et les grandes révolutions de l'espèce humaine : conquête du feu, maîtrise du silex, art rupestre.
Tous publics à partir de 14 ans
.
En savoir plus sur La France préhistorique.
 



 

 
Mise en ligne le 09/11/13