www.Hominides.com
Contacts
Accueil - Hominidés - Hominidae - Actualités - La sélection d'un cerveau plus grand a des conséquences sur la taille du corps
L’augmentation de la taille du cerveau et celle du corps humain sont-elles corrélées ? (19/04/16)

Un cerveau plus grand entraine un corps plus important ?
Une nouvelle étude montre l'impact de l’augmentation de la taille du cerveau sur celle du corps humain.


La taille du corps en relation avec celle du cerveau ? Une étude sur le développement du cerveau par rapport au reste du corps

Ces nouvelles recherches suggèrent que les êtres humains sont devenus les plus grands « cérébraux bodybuildés » des animaux  grâce à la sélection naturelle. Cette étude contredit en partie de précédents travaux qui traitaient le développement cérébral et la taille des individus de manière distincte. Au contraire, l'étude montre que la taille du cerveau et de la taille du corps sont génétiquement liées et que, si la sélection naturelle privilégie des cerveaux plus grands, elle peut également « étirer » le  corps. L’étude a été publiée dans la revue Current Anthropology par Mark Grabowski (American Museum of Natural History, Département d'anthropologie). 
Elle est construite sur une série de modèles informatiques qui permettent de déterminer les relations génétiques entre des caractères (liés ou pas), tout en croisant les références avec la pression sélective sur des millions d'années. En effet, il est parfois difficile de visualiser l’évolution humaine des australopithèques (ou paranthopes) vers le genre Homo avec des cerveaux et des corps augmentés et modelés de façon spectaculaire.

D’abord le cerveau… ensuite le corps
Avec les premiers résultats, le chercheur soutient que la taille du cerveau a été le principal moteur de l'évolution, et l’allongement du corps était un caractère qui ne s’est manifesté que dans un deuxième temps…  une fois qu’il était génétiquement lié.

« Bien que la sélection a, sans aucun doute, joué un rôle dans l'affinement des changements physiques (un corps plus grand), mes résultats suggèrent que cela n’a pas été la force motrice dans l'évolution de la taille dans notre lignée », a déclaré Mark Grabowski, « Par conséquent, les modèles d'évolution sur les origines du genre Homo basés sur une augmentation adaptative de la taille du corps doivent être reconsidérés."

Comparaison de la taille du corps et du cerveau de plusieurs hominidés
Human Biological Science Unit 3B


Un cerveau avec de gros besoins…
Les études montrent qu’Australopithecus afarensis avait, par rapport à ses ancêtres, une légère augmentation de la taille du cerveau, mais également une perte de la masse corporelle... Si les australopithèques ont évolué vers Homo erectus il y a dû y avoir des modifications très importantes de la masse du cerveau d’un côté, et du corps de l’autre.  
Pour tenter d’expliquer cette corrélation, l’étude suggère qu’un cerveau plus gros est un cerveau qui a encore plus de besoins en énergie. Cette demande supérieure ne peut seulement être prise en compte qu’avec  un corps plus important et plus robuste.  Pour marquer les esprits, Grabowski  évoque un cerveau « de plus en plus vorace énergiquement parlant» !
Un cerveau gourmand
Avec un poids moyen de 1400 grammes, le cerveau humain ne représente que seulement 2% du poids total d’un individu. Mais même sans activité cérébrale intense, pour garantir son bon fonctionnement, le cerveau  consomme plus de 250 calories par jour !


CR

Sources

ScienceDaily
Current Anthropology

HumanBiologicalSciences

D'autres articles en rapport


2005 - Structures crâniennes internes de l'enfant fossile de Mojokerto
2011 - Homo sapiens avait un cerveau de taille plus importante il y a 30 000 ans
2012 - Les asyméries du cerveau communes aux Hommes et aux grands singes
2014 - Aire de broca chez les hommes fossiles
2016 - L'intérieur du crâne d'Homo floresiensis





 

Sur Hominides

Evolution Homo sapiens

Les évolutions d'Homo sapiens


La taille du cerveau humain

Le cerveau des hommes préhistoriques

A lire
Histoires d'ancêtres
Collectif
La fabuleuse histoire de l'origine de l'Homme est relatée ici de façon simple et synthétique, avec les acquis de toutes dernières découvertes. Toutes les espèces qui ont participé de près ou de loin à la genèse des Hominidés sont décrites biologiquement, ainsi que leur apport culturel. Cinquante million d'années d'histoire se sont déroulées jusqu'à cette espèce Homo sapiens, la nôtre.
En savoir plus sur le livre Histoire d'ancêtres.
5e édition revue et augmentée (2015)
Histoires d'ancêtres


La Mal-Mesure
de l'homme

Stephen Jay Gould.
Un livre contre les préjugés.
Stephen Jay Gould reprend les travaux des scientifiques de l'époque et démontre qu'ils ont arrangé leurs "études" pour les faire coïncider avec leurs théories. L'ouvrage aborde également les tests de QI (Quotient Intellectuel). Sujets à caution, ils mesurent plus souvent l'aptitude d'UNE certaine population à résoudre UN type de problème que l'intelligence en elle-même.
En savoir plus sur La Mal-Mesure de l'homme
La malmesure de l'homme - Stephan Jay Gould