www.Hominides.com
Contacts
Accueil - Hominidés - Hominidae - Actualités
Un Homo sapiens en Israël daté entre -175 000 et -200 000 ans (26/01/18)

Le plus ancien Homo sapiens découvert en dehors du continent africain
La première sortie d’Homo sapiens du berceau africain serait donc passée par le Moyen-Orient il y a au moins 175 000 ans



En juin 2017, une équipe de chercheurs dirigée par Jean-Jacques Hublin a découvert au Maroc des restes d’Homo sapiens datés de – 300 000 ans. Cette découverte a repoussé la date de naissance de notre espèce de 100 000 ans et par la même, renforcé les éléments attestant notre origine africaine.
Si les scientifiques s’accordent tous sur le fait qu’Homo sapiens est plusieurs fois sorti d’Afrique, la chronologie de ces mouvements de population n’est pas totalement connue. De ce fait, la découverte d’un fossile d’Homo sapiens ancien en dehors du continent africain est toujours une nouvelle enrichissante pour décrypter l'évolution de l'homme.

Photo fragment de mâchoire par Rolf Quam
.






La découverte d’un nouveau fossile
C’est dans l’une des nombreuses grottes, sur les flancs du mont Carmel, en Israël, que travaillait une équipe internationale dirigée par le professeur Israel Hershkovitz (Université de Tel Aviv).
La grotte de Misliya a déjà délivré de nombreux éléments archéologiques qui révèlent que les habitants de la grotte étaient des chasseurs capables de traquer de grandes espèces de gibier, qu’ils maîtrisaient la production du feu, et utilisaient de nombreux outils en pierre semblables à ceux retrouvés avec les premiers humains modernes en Afrique.
Avec le professeur d’Anthropologie Rolf Quam (Université de Binghamton, État de New York), ils viennent de publier dans la révue Science les résultats des fouilles, et en particulier l’étude et la datation d’un fossile humain.   
Les archéologues ont découvert un fragment de mâchoire humaine qui comportait encore 7 dents.
Voulant identifier l’espèce humaine à qui appartenait cette mâchoire, les chercheurs l’on comparée avec des mâchoires d’Homo sapiens, de Néandertaliens et d’autres hominidés. Ils se sont appuyés sur des scanners microCT et des modèles virtuels 3D pour effectuer la comparaison avec d'autres fossiles provenant d'Afrique, d'Europe et d'Asie.
"Alors que tous les détails anatomiques dans le fossile de Misliya sont totalement compatibles avec les hommes modernes, certains traits pourraient également se retrouver chez Néandertal ou d'autres groupes humains", a déclaré Rolf Qua. Il a donc fallu s’assurer que cette mâchoire était bien celle d’un Homo sapiens.
 «L'un des défis de cette étude était d'identifier les caractéristiques de Misliya que l'on trouve uniquement chez les hommes modernes, caractéristiques qui fournissent le signal le plus clair pour l’appartenance du fossile Misliya à notre espèce. Pour les chercheurs, ce travail a permis d’attribuer sans aucun doute le fossile de Misliya à l’espèce Homo sapiens.

Datation
Plusieurs techniques de datation ont été appliquées aux différents matériaux archéologiques ainsi qu’à la mâchoire en elle-même. Toutes les études montrent qu’on peut estimer le fossile entre - 175 000 et - 200 000 ans. Cette datation positionne la mâchoire de Misliya comme la plus ancienne trace d’Homo sapiens en dehors de l’Afrique. Cela repousse de 50 000 à 60 000 ans la première migration humaine vers l’Eurasie.
"Misliya est une découverte passionnante", explique Rolf Quam,"cela donne la preuve éclatante que nos ancêtres ont émigré à partir de l'Afrique beaucoup plus tôt que nous ne le pensions auparavant."
Il rajoute : « cela signifie potentiellement que les hommes modernes avaient beaucoup plus de chance de rencontrer et d’interagir avec d'autres groupes humains archaïques, offrant ainsi plus de possibilités d’échanges biologiques. "

La grotte de Misliya - Photo Rolf Quam

Alors que des fossiles plus anciens d'humains modernes ont été trouvés en Afrique (- 300 000 ans Jebel Irhoud), le calendrier et les voies de la migration humaine moderne hors d'Afrique sont des questions clés pour comprendre l'évolution de notre propre espèce, ont déclaré les chercheurs. La région du Moyen-Orient présente un important corridor pour les migrations d'hominidés durant le Pléistocène et a été occupée à différents moments par les hommes modernes et les Néandertaliens.
Cette nouvelle découverte ouvre la porte au remplacement démographique ou au mélange génétique avec les populations locales plus tôt qu'on ne le pensait, affirme Quam. En effet, la datation du fossile de Misliya est en accord avec les propositions récentes basées sur l'ADN ancien pour une migration plus ancienne des hommes  hors d'Afrique, avant - 220 000 ans. Plusieurs découvertes archéologiques et fossiles récentes en Asie repoussent également la première apparition de l'homme moderne dans la région et, implicitement, la migration hors de l'Afrique.

C.R.

Sources
SciencesDaily
U-Bordeaux


A lire
2017 Des Homo sapiens de 300 000 ans en arrière sur le site de Jebel Irhoud




26/01/18


 
Sur Hominides

Evolution Homo sapiens
Les évolutions d'Homo sapiens


Méthodes de datation
Méthodes de datations


Sortie d'Afrique à la préhistoire
Sortie d'Afrique - Out of Africa


Les hommes préhistoriques
Toutes les espèces
d'hommes de la préhistoire


A lire
Quand d'autres hommes peuplaient la terre
Jean-Jacques Hublin
Le point sur les dernières découvertes et études scientifiques sur les origines de l'homme de Lucy à Néandertal... une nouvelle évolution de l'homme.
Facile à lire et complet.
En savoir plus sur le livre
Quand d'autres hommes peuplaient la terre
Quand d'autres hommes peuplaient la Terre
Amazon

Sapiens, une brève histoire de l'humanité
Yuval Noah Harari
Sapiens, une brève histoire de l'humanité, un livre de l'historien Yuval Noah Harari qui nous raconte le succès de l'espèce Homo sapiens d'un point de vue évolutif mais pas forcément au niveau de l'individu... Pourquoi les chasseurs-cueilleurs vivaient beaucoup mieux que nous..
Sapiens une brève histoire de l'humanité
Sapiens une brève histoire de l'humanité


Histoires d'ancêtres
Collectif
La fabuleuse histoire de l'origine de l'Homme est relatée ici de façon simple et synthétique, avec les acquis de toutes dernières découvertes. Toutes les espèces qui ont participé de près ou de loin à la genèse des Hominidés sont décrites biologiquement, ainsi que leur apport culturel. Cinquante million d'années d'histoire se sont déroulées jusqu'à cette espèce Homo sapiens, la nôtre.
En savoir plus sur le livre Histoire d'ancêtres.
5e édition revue et augmentée (2015)
Histoires d'ancêtres