www.Hominides.com
Contacts
Accueil - Hominidés - Hominidae - Actualités - News - Documentaire
Le dernier paysan préhistorien - Projection au Pôle International de la Préhistoire le 03/04/11 - Communiqué

Le dernier paysan préhistorien
Un film de Sophie Cattoire

Le dimanche 3 avril 2011 à 14h30, le Pôle International de la Préhistoire projettera en avant-première dans l'auditorium de son Centre d'Accueil des Eyzies-de-Tayac LE DERNIER PAYSAN PRÉHISTORIEN, un film documentaire de Sophie Cattoire produit par FERRASSIE TV. Cette projection aura lieu en présence des deux « héros » du film : Gilbert Pémendrant, propriétaire de la grotte ornée de Bernifal à Meyrals et Norbert Aujoulat, directeur du département d'Art Pariétal du Centre National de Préhistoire à Périgueux.

Gilbert Pémendrant, propriétaire de la grotte de bernifalSynopsis du film
C'est un film tourné dessus et dessous, dans une ferme et une grotte du Périgord. Un film sur le plaisir que nous procure la Préhistoire, physiquement, lorsqu'il nous est donné de pénétrer dans le monde souterrain et d'y découvrir des peintures et des dessins, captures de l'imaginaire de ces humains que nous étions au temps des mammouths. Ca nous fascine et ça nous fait du bien. Surtout quand le guide est amoureux fou de sa grotte, à tout jamais. C'est le portrait de Gilbert Pémendrant, droit dans ses bottes, droit dans sa grotte, propriétaire de la septième grotte ornée découverte au monde, la grotte de Bernifal à Meyrals en Dordogne. Ci-dessus Gilbert Pémendrant, propriétaire de la grotte de Bernifal.
Photo : Vincent Lesbros / FERRASSIE TV

L'auteur réalisateur : Sophie Cattoire
Rédactrice en chef du magazine d'information consacré au Périgord : www.albuga.info, Sophie Cattoire poursuit dans le même esprit la réalisation de films documentaires au sein de FERRASSIE TV, entreprise d'édition de presse en ligne et de production audiovisuelle basée au dessus de l'abri préhistorique de La Ferrassie, en Dordogne. Formée à l'école de la télévision - elle a travaillé vingt ans à France 3 - elle a acquis le statut de journaliste grand reporter. Auteur réalisateur et camérawoman, elle consacre sa vie à écrire et filmer pour partager ce qui compte pour elle sur Terre, avec exigence et liberté.

La société de production
FERRASSIE TV est une société production audiovisuelle implantée à Savignac-de-Miremont, en Dordogne. FERRASSIE TV produit l'ensemble des reportages diffusés la web TV consacrée au Périgord : www.albuga.info. Un énorme travail journalistique en version française, anglaise et occitane pour préserver la culture d'ici tout en la partageant avec le reste du monde. À ce jour www.albuga.info propose sur les ordinateurs du monde entier 125 articles de fond, 15000 photos et 350 reportages vidéo.
Dans le même temps et le même esprit FERRASSIE TV développe une collection de films documentaires destinés à percer les grands secrets de la préhistoire. À la clef, des portraits intimes de ceux qui la vivent au quotidien et des enquêtes sur les avancées de cette toute jeune science, territoire du savoir mais aussi de l'imaginaire.

Le dernier paysan préhistorien
Genèse d'un film documentaire
L'âge du renne sous le plancher des vaches, le choc !
par Sophie Cattoire

L'équipe du tournage du documentaire "Le dernier paysan préhistorien"La Préhistoire, les peaux de bêtes, la chasse aux mammouths, l'Art des cavernes, ça nous paraît loin.
Peut-être juste parce qu'on a tout oublié. Une longue amnésie, faute d'écrits pour tout fixer.
On avait certes trouvé, en labourant les champs, des éclats de silex étrangement façonnés. On les nomma « pierres de foudre » et on continua à labourer. Jusqu'à ce que de drôles de boîtes crâniennes n'éclatent sous nos coups de pioche. Pas des singes, des hommes, mais pas vraiment à l'image de Dieu, c'est-à-dire à la nôtre. Voilà, le grand voyage vers la Préhistoire venait de commencer. C'était il y a cent cinquante ans, à peu près.
Les fouilles aux squelettes et aux silex taillés firent au début l'objet d'un commerce juteux. Une vraie chasse aux trésors qui attira beaucoup d'antiquaires et de chercheurs en Périgord. Les paysans constituaient la main d'oeuvre de cette plongée vertigineuse vers nos origines.
On comprit assez vite que les abris sous roche avaient servi de refuges. Or, qui dit vie, dit mort, et foison de vestiges lithiques et osseux. Mais ce n'était rien à côté des grottes qui allaient, parfois, nous apporter bien plus que des squelettes. Sur leurs parois, des dessins, des peintures, comme des captures d'écran de l'imaginaire de ces fameux ancêtres, si différents, et d'un coup, si familiers.

Ces grottes, très rares en réalité, on se mit à en trouver en Périgord, dans la terre des paysans. L'âge du renne sous le plancher des vaches, le choc ! Propulsés propriétaires de sites préhistoriques majeurs, ils devinrent les gardiens de ces précieux sanctuaires. Au cours du XXe siècle, les paysans, de toute façon en voie d'extinction, cédèrent la place aux autorités compétentes, plus à même d'assurer la charge et la protection de ce qu'on appelle dorénavant « Le Patrimoine de l'Humanité ».

Il y en a un qui a résisté pourtant, au temps et aux pouvoirs publics. Le dernier, en fait, à posséder et à faire visiter luimême sa grotte paléolithique ornée.
Il s'appelle Gilbert Pémendrant, il est né le 12 juin 1935 à La Fuste, la ferme de ses parents à Meyrals, en Périgord Noir. Une belle ferme, en bonne partie troglodytique, implantée à l'endroit même où les hommes préhistoriques avaient vécu, sous le rocher.
Gilbert, qui depuis toujours soigne ses vaches aussi belles que des aurochs, n'eut aucun mal à renouer avec ses ancêtres d'il y a 20 000 années lorsqu'il commença à scruter sa grotte et tous les « tableaux » inamovibles qu'ils lui avaient légués : portraits de famille, scènes de chasse et, déjà, chefs-d'oeuvre abstraits.

Au contact des meilleurs préhistoriens qui se sont succédés pour venir dénombrer les merveilles de Bernifal - l'inventaire est passé de 26 à 130 figures en un siècle - Gilbert a tout appris des termes qu'il convient d'employer pour décrire ces figures qui remontent à l'époque « magdalénienne ». Puis il s'est mis à les raconter lui-même par le menu au petit nombre de visiteurs qui firent la démarche d'aller voir Bernifal, la grotte sans aucune publicité.
Ses visites sont menées dans le noir et dans la confidence de son bel accent occitan, la langue de son enfance, avec cette lueur dans ses yeux étonnés, comme si c'était à chaque fois la première fois.

Gilbert aime sa grotte. Il est capable d'en faire le tour les yeux fermés, sans rien abîmer. D'ailleurs sa famille et lui n'ont strictement rien endommagé depuis la découverte du site par l'abbé Breuil en 1898. Le clan Pémendrant a toujours refusé les fouilles, les éclairages et les aménagements, quels qu'ils soient. Leur protocole de conservation ce fut leur instinct de paysans : protéger la nature, au dehors comme au dedans. Bernifal était tombée entre de bonnes mains.
Droit dans ses bottes, droit dans sa grotte, Gilbert est un grand monsieur.
Il incarne tout ce que le Périgord a de meilleur et le suivre dans ses journées, à la fois calmes et très remplies, donne du sens à cette vie sur Terre, au dessus, au dessous et surtout, à l'intérieur de soi-même.

Cette intelligence de la vie, cette douceur, j'ai tenu à en témoigner dans un film documentaire.
Le portrait du dernier paysan préhistorien du Périgord, j'ai nommé Gilbert Pémendrant.
Un film tourné pour partie dans le noir mais inondé de soleil, passant du plancher des vaches au sanctuaire des bisons, et des bauges d'ours des cavernes à la tanière de Gilbert où, à l'abri du monde, il lit « L'Art des Cavernes », le grand Atlas des grottes ornées paléolithiques françaises où figure en bonne place la grotte de Bernifal :

Art des cavernes - Paul Bahn
• La grotte où l'abbé Breuil, le futur « Pape de la Préhistoire », réalisa ses premiers relevés d'art pariétal
• La moins connue tout en étant l'une des plus complètes du genre : peinture, gravures et aménagements de reliefs s'observent d'un bout à l'autre de la cavité
• L'une des seules à être restée telle qu'elle fut découverte et jouissant d'un parfait état de conservation
• L'une des dernières où la visite, sur rendez-vous, est conduite par le propriétaire : un paysan, âgé à ce jour de 75 ans.

Ce film d'une durée de 52 minutes est porté par une bande musicale interprétée en acoustique par le groupe folk du Périgord LÉZAMIDAL qui amène cette joie et cette touche de nostalgie qui émanent de la rencontre avec ce personnage.

Sophie Cattoire
auteur réalisateur

Photo de l'équipe : Sophie Cattoire, Gilbert Pémendrant et Vincent Lesbros lors du tournage du film : LE DERNIER PAYSAN PRÉHISTORIEN. Photo : Vincent Lesbros / FERRASSIE TV

Voir la bande annnonce du film sur Albuga

 




Sur Hominides

Grotte de Bernifal
Grotte de Bernifal


Pôle international de préhistoire
Pôle International de Préhistoire

A lire
L'art des cavernes
Paul G. Bahn

Le guide des grottes ornées de la période glaciaire en Europe.
Paul G. Bahn répertorie les grottes et abris que vous pouvez visiter en France, en Espagne, en Italie, au Portugal mais aussi en Angletterre.
Une à deux pages par site permettent de se faire une idée rapide. Pour tous.
En savoir plus sur L'art des cavernes de Paul Bahn
Art des cavernes - Paul Bahn
Amazon

Dictionnaire de Lascaux
Gilles Delluc
Un nouvel ouvrage de référence sur Lascaux. Ce dictionnaire répond à toutes les questions que vous pouvez vous poser sur la grotte : découverte, étude, conservation...
Si vous ne voulez qu'un livre sur Lascaux c'est celui-là !
En savoir plus sur le Dictionnaire de Lascaux
Pour tous publics.
Dictionnaire de Lascaux
Aamazon
 
AbeBooks.fr - 110 millions de livres neufs, d'occasion, anciens et rares.