www.Hominides.com
Contacts
Accueil - Hominidés - Hominidae - Actualités - Une sépulture montre un rituel funéraire complexe il y a 12 000 ans au Moyen-Orient
En Israël, une sépulture de 12 000 ans révèle un rituel funéraire complexe (06/07/16)

Un rituel funéraire du Natoufien il y a 12 000 ans
Etude des différentes étapes d’un rituel il y a 12 000 ans lors de l’inhumation d’une femme dans la grotte Hilazon Tachit, en Israël.

Tombe Rite funéraire 12 000 ans préhistoire

Depuis 2008 le site de Hilazon Tachtit a permis de découvrir plusieurs tombes datant du natoufien, entre -9 500 et – 12 500 ans.  A ce jour, ce sont les corps de 28 individus qui ont été comptabilisés. C’est une période très spécifique car elle correspond aux débuts de la sédentarisation des habitants de la région. C’est également le moment où les pratiques funéraires se développent, laissant pour les archéologues un grand nombre de sépultures archéologiquement visibles à étudier…
Parmi celles-ci, une fosse se détache des autres, à la fois par son bon état de conservation mais également par les objets et artefacts retrouvés dans la tombe avec le corps humain. Cette nouvelle étude a été publiée dans la revue Current Anthropology.
A gauche : relevé Groszman






Tombe chamaneUne tombe particulière

Les dimensions de la fosse,  0,70m x 1,00 m x 0,45 m, sont similaires aux autres cavités du site Hilazon Tachtit.
Sur la photo ci-contre la tombe est à gauche.
A l’intérieur, en position fœtale, les jambes repliées, les archéologues ont découvert le corps d’une femme âgée de 45 ans environ, mesurant 1,5 m et souffrant probablement d’une asymétrie au niveau de la colonne vertébrale. En raison de cet handicap sa démarche était affectée : elle  devait boiter ou traîner un pied. Le plus étonnant est que son corps était accompagné de 50 carapaces de tortues et de différents restes d’animaux : le bassin d'un léopard, une aile d’aigle, la queue d’un bovidé, deux crânes de martres, la patte avant d'un sanglier. Pour compléter ce tableau de chasse hétéroclite les archéologues ont également identifié un pied humain appartenant à un autre individu.
Toute cette accumulation d’éléments disparates rendent cette sépulture unique et pourrait indiquer que la femme enterrée avait un statut particulier dans le clan. Toutefois, la qualification de chamane par les archéologues ne repose sur aucun élément tangible.

USépulture Riteul funérairen rituel organisé
A partir des relevés effectués depuis la découverte de la sépulture, des notes de terrains et des cartes numérisées, les archéologues ont pu retracer les différentes étapes de ce rite funéraire.
La tombe est de forme ovoïde, elle a été creusée spécifiquement pour cette inhumation. Le sol d’origine de la grotte a donc été retiré, les parois de la fosse ont été « plâtrées » avec de l’argile, des dalles de pierres plates ont été rajoutées. On est véritablement devant une sépulture qui a nécessité un préparation importante.  
Une première couche d’artefacts a été déposée sur le sol de la cavité : coquillages, plaques de basalte, ocre rouge, craie et plusieurs carapaces de tortues. Une seconde couche formée de sédiments, de cendres, de morceaux de silex et d’ossements d’animaux est venue recouvrir la première.
C’est ensuite le corps de la défunte qui a été posé dans la fosse avec de nombreuses carapaces de tortues au-dessus et autour de lui.
Une nouvelle couche de remplissage, sédiments et calcaire, a été formée au-dessus du corps. Pour Le site Hilazon Tachtitfinir, une grande pierre assez lourde a été positionnée sur la tombe pour la rendre hermétique.

Un rituel préparé
Pour le professeur Groszman ce type de sépulture a nécessité une grande préparation, de la collecte des matériaux nécessaires (ossements d’animaux, silex) à la capture et la préparation des carapaces de tortues, mais aussi au creusement et au dallage de la fosse.  «La planification préalable importante implique qu'il fallait faire une liste et établir un plan de travail …», a déclaré le professeur Groszman

La tombe de la "Chamane" décryptée avce le rituel funéraire qui a accompagné son enterrement
Relevé Groszman


C.R.

Sources
IBTimes
Phy.org

Current Anthropology

Autre découvertes en Israël

2010 Des Homo sapiens en Israël il y a 400 000 ans ?
2011 Des outils de - 400 000 ans en Israël ?
2014 Un foyer daté de 300 000 ans en Israël
2015 Un crâne d'Homo sapiens agé de 55 000 ans en Israel
2016 Des tortues au menu il y a 400 000 ans en Israel

 






04/02/15
Sur Hominides

La mort à la préhistoire
Tombes et sépultures
de la Préhistoire



Paléopathologie
Paléopathologie


Evolution Homo sapiens

Les évolutions d'Homo sapiens

A lire
Sapiens, une brève histoire de l'humanité
Yuval Noah Harari
Sapiens, une brève histoire de l'humanité, un livre de l'historien Yuval Noah Harari qui nous raconte le succès de l'espèce Homo sapiens d'un point de vue évolutif mais pas forcément au niveau de l'individu... Pourquoi les chasseurs-cueilleurs vivaient beaucoup mieux que nous..
Sapiens une brève histoire de l'humanité
Sapiens une brève histoire de l'humanité


Ma préhistoire
Balzeau- de Beaune

L'évolution foisonnante de l'humanité et la vie quotidienne des hommes qui nous ont précédés sont retracées de façon claire et accessible à tous, et abondamment illustrées par plus de 200 photos, cartes et dessins, permettant de mieux voir et comprendre toute la richesse de notre préhistoire.
En savoir sur Notre préhistoire
Notre préhistoire


Survivants
Chris Stringer
L'hypothèse de la double sortie d'Afrique, d'abord étayée par les restes fossiles, se nourrit des données archéologiques et génétiques, y compris, depuis peu, l'ADN des fossiles néandertaliens. 
Survivants
Survivants



 







Hilazon Tachtit