www.Hominides.com
Contacts

 Acceuil >  lieux à visiter > Musée d'Archéologie nationale > St Germain en Laye > Préhistoire

MAN - Musée d'Archéologie Nationale - Salles de Préhistoire - Domaine National de Saint Germain-en-Laye

Musée d'Archéologie NationaleMusée d'Archéologie Nationale - MAN
Ex - Musée des Antiquités Nationales

Les salles de préhistoire
Domaine Nationale de Saint-Germain-en-Laye



Visite du Musée d'Archéologie NationaleUne partie préhistoire complètement rénovée...
Le Musée des Antiquités Nationales rebaptisé Musée d'Archéologie Nationale présentait, il y a encore peu de temps, de grandes salles mal éclairées pour mettre en avant les collections de préhistoire. C'est maintenant de l'histoire ancienne (!) et toutes les salles consacrées au paléolithique et au néolithique ont été refaites...
Pas de lumière agressive mais plutôt une ambiance reposante où seuls sont éclairés les vitrines et les panneaux d'explications.
Un musée totalement repensé qui met surtout en valeur un plus grand nombre de pièces aux yeux du public.

Important, la page ci-dessous ne fait référence qu'aux salles consacrées à la Préhistoire qui, à elles seules, méritent votre visite ! Elle ne se prétend pas exhaustive sur l'ensemble des collections présentées mais souhaite vous donner envie de visiter ce musée. Cette exposition permanente est riche et permet à tous de comprendre un peu mieux la Préhistoire avec des explications nombreuses et pédagogiques.

Un peu d'histoire !
En 1862, Napoléon III créa le Musée d'Archéologie Nationale qu'il installa, dès son origine, dans le château de Saint-Germain-en-Laye, ancienne résidence royale. Restauré dans son état Renaissance par Eugène Millet de 1862 à 1867, l'actuel château de Saint-Germain-en-Laye se présente tel qu'il a été construit par François Ier. Le musée, dont le statut est une SNC conserve aujourd'hui une des collections archéologiques les plus riches au monde. Le parcours muséographique retrace la vie des hommes et leurs « inventions », des origines à l'époque mérovingienne. Quelques deux millions d'objets, dont environ 29000 exposés, témoignent ainsi de l'évolution des techniques de fabrication, de l'expression artistique et de la pensée religieuse des hommes qui se sont croisés et succédés sur le territoire français.

Vue générale du Musée d'Archéologie Nationale
L'entrée du Musée D'Archéologie Nationale
Le Musée d'Archéologie Nationale
Entrée

Librairie au Musée d'Archéologie Nationale
Le Musée d'Archéologie Nationale
La librairie très complète

La visite du Musée d'Archéologie Nationale... chronologique
L'enchaînement des salles, pour peu que l'on suive les consignes (!) , permet de voir les évolutions des hominidés. Evolution de l'art, progression des techniques de tailles de la pierre, créations de parures, évolution dans les matériaux utilisés, rites funéraires, vous avancez pas à pas dans la préhistoire.
Commençons donc la visite...


Le paléolithique
(-800 000 - 5800 ans avant notre ère).
Le Musée conserve des riches collections d'objets paléolithiques. Homo erectus est le premier représentant du genre humain à s'installer en Europe. On lui doit les premiers galets aménagés, puis les bifaces, l'invention du feu et la pratique de la chasse. Au Paléolithique moyen, l'outillage évolue pour adopter des formes de plus en plus normalisées. L'Homme de Néandertal est le premier à manifester un souci esthétique avec la fabrication de racloirs en cristal de roche ou en jaspe. Au Paléolithique supérieur, avec l'arrivée de l'homme moderne, l'outillage et l'armement se diversifient, facilitant ainsi la pratique de la chasse et de la pêche. L'apparition d'une pensée symbolique se traduit par la naissance de l'art pariétal et de l'art mobilier. La Dame de Brassempouy, un des premiers visages humains sculptés dans de l'ivoire de mammouth il y a 22 000 ans environ, en est un exemple admirable. D'autres statuettes féminines comme les Vénus de Grimaldi, ainsi que diverses représentations animales, mais aussi des éléments de parure, témoignent d'un art élaboré (voir aussi les Vénus de la Préhistoire)

La Cave Taillebourg
Dès l'entrée, une superbe reconstitution des sculptures retrouvées dans la Cave Taillebourg à Angles-sur l'Anglin. Ce site fût découvert en 1927 par L. Rousseau. Il a été daté du Magdalénien moyen (14160 Before Present). La finesse des détails impressionne les visiteurs (en particulier les yeux des animaux représentés).


Cave Taillebourg, vue générale
Cheval - Cave Taillebourg
Bison de la Cave Taillebourg
Sculptures de la Cave Taillebourg
Angles-sur l'Anglin
Profil de cheval - Cave Taillebourg
Angles-sur l'Anglin
Bison - Cave Taillebourg
Angles-sur l'Anglin

Le Roc-de-Sers
L'abri du Roc-de-Sers est estimé à 19230 before Present et donc du Solutréen. Il est surtout remarquable par les figures anthropomorphes qui y sont représentées. Il est effectivement très rare de trouver des figures humaines dans l'art préhistorique. Notez que pour vous aider à découvrir ces représentations les vitrines sont munies d'autocollants montrant les contours des représentations. Bonne idée !

Cheval - Roc-de-Sers
Homme Roc-de-Sers
Homme Roc-de-Sers
Cheval - Roc-de-Sers
Figures humaines - Roc-de-Sers

Une vision globale des derniers hominidés en France
Du paléolithique au néolithique, le Musée d'Archéologie Nationale vous présente les dernières traces d'humanité en France. Homo erectus, le plus ancien, dont on retrouve le crâne de la Grotte de Tautavel, puis Homo neandertalensis dont l'espèce s'est éteinte il y a 30 000 ans mais qui a certainement rencontré les premiers Homo sapiens comme ceux de l'Abri Cro-Magnon.
Voir la chronologie des hommes préhistoriques.

Crâne Homo erectus - Tautavel
Crâne Homo neandertalensis
Crâne Homme de Cro-Magnon
Crâne Homo erectus - Tautavel
Crâne Homme de Cro-Magnon

Le Néolithique
(vers 5800 à 2100 ans av. J.C.)
Le Néolithique (Âge de la pierre nouvelle) apparaît dans l'évolution des sociétés préhistoriques comme une mutation profonde où les techniques, mais aussi les structures économiques et sociales, connaissent un véritable tournant. L'homme invente un nouveau mode de vie: devenu sédentaire et agriculteur, il exploite de nouveaux matériaux et crée des outils adaptés aux modes de production qui se mettent en place.
Les collections dressent un panorama de ces innovations (pierres polies, céramiques, tissages). L'enracinement des populations et des villages se traduit également par l'apparition des nécropoles, témoins d'une organisation complexe.
Haches, pierres polies, pics du néolithique
Vase à cuire et Vaisselle de table
Hache emmanchée (centre),
Pics en bois de cerf (à droite)
Vase à cuire (gauche)
et vaisselle de table (premier plan).

Une sépulture au Néolithique : Cys-la-commune (Aisne)
Cette sépulture a été prélevée en un seul bloc afin de la conserver en l'état. Cette jeune femme a été inhumée en position fléchie avec un grand nombre d'éléments de parure : bracelet en grès et plusieurs dizaines de petites perles qui devaient former un collier. La sépulture est daté de - 5000 ans avant J.-C.
Voir Sépultures et tombes des hommes préhistoriques.

Sépulture Cys-la-commune Aisne
Sépulture Cys-la-commune Aisne
Sépulture Cys-la-commune Aisne
Sépulture Cys-la-commune Aisne
Sépulture Cys-la-commune Aisne
- 5000 ans
Sépulture Cys-la-commune Aisne

Âge du Bronze
(vers 2100 à 750 av. J.C.)
L'Âge du bronze en Europe est caractérisé par une innovation technique : l'alliage du cuivre et de l'étain qui permet la fabrication d'objets de parure, d'armes et d'outils de plus en plus nombreux et performants. A la fin de cette période, la vaisselle et les éléments de chars en métaux apparaissent. Le musée présente une collection particulièrement riche de pièces en métal, cuivre et or. Elles traduisent l'évolution d'une société qui se hiérarchise. Les guerriers prennent en effet une place prépondérante dans un milieu rural où l'agriculture continue de se développer. Les dépôts d'objets en métal illustrent l'affirmation de personnages puissants qui amassent des trésors pour affirmer leur richesse. La ceinture en or provenant de Guines (Pas-de-Calais) est un des exemples les plus remarquables de ces dépôts.

Armure et arme de l'âge du Bronze
Ceinture Äge du Bronze
Ceinture Äge du Bronze
Armure et arme de l'âge du Bronze
Ceinture Äge du Bronze
Ceinture Äge du Bronze - détail

Le premier âge du fer
(vers 750 à 450 av. J.C.)
Le premier Âge du Fer (ou période dite de Hallstatt) correspond à une période de mutations profondes des sociétés rurales traditionelles héritées de l'Âge du Bronze. Ces transformations sont marquées principalement par l'essor de sociétés de plus en plus inégalitaires, qui entrent dans la dépendance économique et bientôt culturelle des sociétés urbaines méditerranéennes, étrusques puis grecques. Les collections du Musée permettent de suivre cette évolution qui conduit des collectivités privilégiées enterrées sous les tumulus de Bourgogne, de Lorraine et de Franche-Comté, aux fastueuses tombes "princières" de la fin du VIe avant J.C., comme celle de Sainte-Colombe-sur-Seine (CÔte d'Or) ou d'Apremont (Haute-Saône).

Vue globale sur la salle consacrée à l'âge de Fer
Urne à decor de char
Epée de type Gündlingen
Vue générale Salle
du Premier Äge de fer
Urne à décor de char à quatre roues
Sublaines
Epée de type Gündlingen

Le deuxième Âge du Fer
(450 av. J.C. au début de notre ère)
Réouverture des salles en mars 2012.
Le deuxième age de pierreLe second Âge du fer (ou période dite de la Tène) coïncide avec l'existence de populations appelées gauloises par les Romains. Après l'effondremenr des centres "princiers" de la fin du Premier Âge de Fer, un nouveau cycle de développement économique et culturel se remet en mouvement dans le courant du IIIe siecle avant J.C.. Plus profond et plus rapide que le précédent, il aboutit à l'expansion des oppida, ces centres fortifiés liés à l'apparition des premières formes d'Etat. Parmi les collections du musée, les nombreux cimetières de la région Aisne-Marne ont livré de riches tombes à char, dont celle de la Gorge-Meillet à Somme-Tourbe (Marne). D'etonnants dépôts d'objets précieux en or évoquent les pratiques de sacrifices cultuels dont les fouilles récentes ont complètement renouvelé la connaissance. Mais les ensembles les plus saisissants proviennent du champs de bataille d'Alésia, où ont été découvertes des centaines d'armes et d'éléments d'armements gaulois et romain, ainsi que de l'ancienne Bibracte, la capitale des Eduens, où César s'est retiré pour écrire ses Commentaires de la Guerre des Gaules.

La rénovation continue !
Venus de Brassempouy dite Dame à la capucheParallèlement au programme de rénovation des salles d’exposition permanentes, un projet muséographique original a vu le jour en novembre 2008 avec l’ouverture au public de la
« salle Piette ». Située au deuxième étage du musée, cette pièce conserve une remarquable collection d’art préhistorique dont la célèbre « dame à la capuche » de Brassempouy (Landes). Organisée en 1904 par Edouard Piette, le donateur de cette collection au musée, cette présentation muséographique a gardé son aspect et son mobilier d’origine mais est restée depuis l’origine fermée aux visiteurs pour des raisons techniques notamment. Les travaux qui ont été engagés permettront aux visiteurs de découvrir la salle telle qu’elle était en 1904. Grâce à l’adaptation des vitrines d’origine et à un strict contrôle climatique des lieux, il sera possible d’exposer à nouveau cette exceptionnelle collection d’art du Paléolithique supérieur (notamment Magdalénien). Compte tenu des normes de sécurité en vigueur, la salle Edouard Piette sera accessible uniquement à des groupes de dix-neuf personnes dans le cadre de visites-conférences.
Voir Ouverture de la Salle Piette avec la célèbre Venus de Brassempouy.

Dernière visite janvier et février 2008


Photographies copyright Kroko pour Hominides.com

Hominides.com remercie le Musée d'Archéologie Nationale pour leur collaboration et leur documentation.


Le Musée des Antiquités Nationales (MAN), côté pratique...
Adresse :
Château - Place Charles de Gaulle
78 105 Saint-Germain-en-Laye cedex

Horaires d'ouverture :
Le Musée est ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 10h à 17h
Fermetures annuelles : les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

Prix :
Plein tarif : 6 €
Tarif réduit : 4,5 €

Accès
RER ligne A : Station Saint-Germain-en-Laye située devant le château (20mn depuis Charles-de-Gaulle-Etoile).
Autobus 258 depuis La Défense.
Autoroute de l'Ouest A13, RN 190, RN 13, N 186.

En ce moment
Du 16/10/16 au 30/01/17
Expo L'ours dans l'art préhistorique
L'ours dans l'art préhistorique

 
 
D'autres musées à visiter
Paris et région parisienne Province
Grande Galerie de l'évolution Musée de Préhistoire des Eyzies Musée de Préhistoire Tautavel
Galerie d'Anatomie et Paléontologie Musée de Préhistoire de Solutré Exposition Grotte Chauvet
Cabinet d'histoire - Jardin des Plantes Musée de la Préhistoire du Vercors Préhistorama
Galerie des enfants Musée d'Aquitaine Bordeaux Samara
Jardin des Plantes Musée de préhistoire - Grand-pressigny Le Paléosite
Musées du Jardin des Plantes Musée de l'homme La Chapelle-aux-saints Musée Art et Archéologie de Périgueux
Musée de la Préhistoire Nemours Musée du Pic Saint-Loup Musée de Terra Amata
Musée d'Archéologie Nationale Musée de Préhistoire de Menton Musée de Préhistoire de Quinson
Salle Piette - MAN Musée des Merveilles de Tende Musée d'Anthropologie de Monaco
Palais de la Découverte Le Thot Musée du Pech Merle
  Musée Archéologique de Strasbourg Parc de Préhistoire de Tarascon
  Musée du Mas d'Azil Musée de Lussac-les-châteaux
  Maison de la Dame de Brassempouy Musée-forum de l'Aurignacien
  Cité de la Préhistoire - Orgnac l'Aven Centre d'interprétation du Roc-aux-sorciers
  Maison du Piage Lascaux 4
     
Etranger  
Egypte - Musée de la Nubie - Assouan Allemagne - Gondwana Das Praehistorium Belgique - Espace de l'Homme de spy
Londres - Human Evolution Gallery   Belgique - Préhistosite de Ramioul

A lire
Ouvrages sélectionnés par Hominides.com pour aller plus loin sur la Préhistoire et les évolutions de l'Homme.
Comment reconstituer la Préhistoire - Romian Pigeaud
Comment reconstituer la Préhistoire
Romain Pigeaud

Romain Pigeaud nous décrit toutes les techniques qui permettent de décrypter la préhistoire ou plutôt les traces de nos ancêtres.
Méthodes de datation, de fouilles, de reconstitutions... tout est expliqué simplement dans un langage accessible à tous.
Prix 2008 La Science se livre.
Atlas des origines de l'hommeAtlas des origines de l'homme
Douglas Palmer

Un ouvrage de vulgarisation, très pédagogique, présentant de très nombreux schémas et photographies. Accessible à tous, cela peut être le premier livre à s'offrir pour commencer son initiation aux origines de l'homme.
Tous publics à partir de 14 ans.
Amazon
 
 


 
La collection Piette
La Collection Piette
Catherine Schwab

La salle Piette est abritée au Musée d'Archéologie nationale. C'est l'un des plus remarquables ensembles d'industrie et d'art préhistoriques. Fruit d'une démarche scientifique, cette collection donnée à l'Etat en 1904 est due à Edouard Piette, magistrat et archéologue amateur. Cet album richement illustré révèle l'intérêt historique et l'attrait esthétique de cet ensemble qui compte de nombreux chefs-d'œuvre de l'humanité, tels que la dame de Brassempouy ou les Vénus de Grimaldi.
La Grande Histoire des premiers hommes européens
La grande Histoire des premiers hommes européens
Henry de Lumley
La présence humaine est attestée en Europe depuis 1 800 000 ans. Henry de Lumley retrace le parcours, à travers les nombreux sites visités par les hominidés, de la colonisation du vieux continent.
Henry de Lumley nous présente un ouvrage agréable à lire avec de petites incursions plus "techniques" qui permettent d'approfondir un sujet. Pour amateurs et passionnés.
Amazon  
 


Mise en ligne le 01/03/08
Modifiée le 03/04/13