www.Hominides.com
Contacts
Références > Livre > L'homme et le renne
Livre - L'homme et le renne - Laure Fontana - CNRS Editions - Collection Biblis

L'homme et le renne
La gestion des ressources animales durant la préhistoire
Laure Fontana
CNRS Editions


Cette étude porte sur la place du renne dans les sociétés préhistoriques, menée au terme de nombreuses fouilles archéologiques, dans les sociétés de l'Ouest européen, qui font du renne l'élément central de leur système économique.


L'homme et le renne

Aamazon







Présentation de l'éditeur

Gibier de prédilection prisé pour ses os, ses bois, sa viande et sa fourrure, animal sauvage et bientôt domestiqué, le renne organise largement la vie de l’homme préhistorique. Dans cette étude menée au terme de nombreuses analyses archéozoologiques, Laure Fontana fait revivre les sociétés de l’Ouest européen qui ont fait du renne l’élément central de leur système économique. Nomadisme, chasse, habitudes alimentaires, artisanat et habitat : la place occupée par le grand cervidé dans la vie de nos ancêtres éclaire leurs choix et leurs modes de vie au sein des derniers environnements glaciaires.

143 pages
Format 10x17 cm
Collection Biblis
ISBN 2271073049 

Sommaire de L'homme et le renne

Le renne, un cervidé pas comme les autres
 
Systématique, origine et répartition
Habitats, migrations et alimentation
Particularités anatomiques
 
Le renne un gibier préféré des chasseurs du Paléolithique supérieur ?
 
Méthodes et problèmes
La part du Renne au Paléolithique
Du renne dans les sites au renne dans l'économie
Faon de renne
Faon de renne gravé - Grotte de la Vache

Chasser les rennes et s'approvisionner en bois
 
La chasse au renne : le choix de ne pas choisir
Chasser le renne en toutes saisons?
Les bois disponibles
 
Système économique et mobilité des chasseurs de rennes
 
Le renne en saisons et en régions : les questions communes
L'approvisionnement en silex : une information fondamentale
Exploitation des ressources et mobilité des groupes humains : des scénarios régionaux


Un extrait de L'homme et renne

La part du Renne au Paléolithique
Comment la part du Renne dans l'économie des sociétés a-t-elle évolué dans le temps?
L'importance des populations de rennes, comme celles des autres herbivores et des carnivores, a varié en fonction du climat. C'est durant les périodes les plus froides que le Renne était le plus abondant, comme en témoignent ses restes découverts dans les sites naturels ou anthropiques (voir fig. 1). Ils étaient présents, parfois abondants, dès l'avant-dernière glaciation du Riss, comme en témoignent certains sites du Sud-Ouest de la France (Cornbe-Grenal, Dordogne)", mais globalement les rennes du Riss restent très mal documentés en France. Le climat qui s'est dégradé à partir de 120000 ans, lors de la dernière glaciation du Würm, a ensuite favorisé le développement de certains herbivores et en particulier du Renne, ainsi que l'atteste l'augmentation de ses restes - plus nombreux dans davantage de sites - à partir de la fin du Würm ancien, vers 75000 ans.
Jusque vers 35000 BP, plusieurs stades plus ou moins froids et humides se sont succédés et le Renne est resté l'un des gibiers importants, comme le Cerf élaphe, le Bison, l'Aurochs ou encore le Cheval. Il est ainsi très bien représenté dans certaines occupations moustériennes (Homme de Néandertal) de la dernière partie du Paléolithique moyen, comme à La Quina, à Combe Grenal ou à Artenac (Charente)", Sous les conditions climatiques très froides du Pléniglaciaire du Würm récent, entre 40000 BP et 12500 BP (fig. 9), les populations de rennes connaissent alors probablement leur développement maximal, la proportion de leurs restes dans les sites étant toujours plus importante. C'est du reste la raison pour laquelle, en 1861, le préhistorien français Édouard Lartet baptisa cette période 1'« Âge du Renne »', Dès le début du Paléolithique supérieur, dans plusieurs sites occupés par des groupes châtelperroniens et aurignaciens, les déchets alimentaires et les restes d'objets en os et bois de cervidé témoignent de l'importance de sa chasse, notamment dans le SudOuest, au Plageolet", à l'abri Pataud (Dordogne)", au Roc de Combe et au Piage (Lot)", mais aussi dans le Languedoc occidental à Canecaude 1 (Aude) 11. Les autres gibiers majoritaires étaient adaptés aux conditions froides et sèches, comme le Cheval et le Bison, alors que le Cerf fut bien moins chassé et que l'Aurochs, le Chevreuil et le Sanglier, encore plus inféodés aux climats moins froids et plus humides, étaient encore plus rares".
L'importance du Renne a encore augmenté à partir de 24000 BP dans la plupart des régions d'Europe occidentale et il est resté le gibier le mieux représenté durant 10000 ans. Ceci traduit l'existence d'un environnement particulier, celui du Pléniglaciaire supérieur qui est caractérisé par le développement général des calottes glaciaires continentales de l'hémisphère Nord, le niveau marin étant à son minimum (moins 120 mètres par rapport à l'actuel"). Durant cette période très froide qui comprend le maximum glaciaire (21000 à 18000 BP), particulièrement froid et sec, les hommes et les animaux ont vécu dans un environnement ouvert de type steppique, assimilable à une steppe-toundra froide", Le faible taux d'insolation au printemps et en été, couplé à la faiblesse des précipitations, allait de pair avec l'existence d'un pergélisol plus ou moins continu, qui couvrait l'ensemble de la France à l'exception des zones côtières méditerranéenne et atlantique qui ne connaissaient qu'un gel saisonnier profond. L'existence du pergélisol continu, dont l'extension a commencé vers 28000 BP, a trois conséquences importantes pour notre p.ropos : une chute brutale des températures en deçà de -15 oC, l'absence d'un manteau neigeux important en automne et au début de l'hiver, et des températures moyennes annuelles de l'air inférieures à - 8 oc. On n'hésite d'ailleurs pas, pour ne prendre qu'un exemple, à qualifier le climat du Bassin Parisien de périglaciaire, le gel étant le processus dominant. Les micromammifères, et dans une moindre mesure, les oiseaux identifiés dans les remplissages d'abris et de grottes sont des espèces caractéristiques de milieux froids et confirment l'existence de conditions environnementales très froides et sèches entre 24000 et 15000 BP15...

L'auteur, Laure Fontana
Laure Fontana est chargée de recherches au CNRS dans l’équipe «Archéologies environnementales» du laboratoire « Archéologie et Sciences de l’Antiquité ».

Bibliographie Laure Fontana

- Subsistance et territoire au Magdalénien supérieur dans les Pyrénées : l'apport des données archéozoologiques de la grotte de Belvis (Aude), 1998
- Mobilité et subsistance au Magdalénien dans le Bassin de l'Aude, 1999
- La chasse au Renne au Paléolithique supérieur dans le Sud-Ouest de la France : nouvelles hypothèses de travail, 2000
- Etude archéozoologique des collections du Fourneau du Diable (Bourdeilles, Dordogne) : un exemple du potentiel des faunes paléolithiques issues de fouilles anciennes, 2001
- Le Renne, l'Aurochs et les Volcans: Hommes, gibiers et reconquête forestière en Limagne entre 12 300 BP et 7500 BP, 2003
- Characterization and exploitation of the Arctic Hare (Lepus timidus) during the Magdalenian : surprising data from Gazel Cave (Aude, France) ? In S. Costamagno et V. Laroulandie (éd.): Mode de vie au Magdalénien : Apports de l'archéozoologie, session 6 Paléolithique supérieur. 2003
- Enregistrement des variations environnementales par les faunes chassées, dans les zones de moyenne montagne d'Europe occidentale, du tardiglaciaire au début de l'holocène. In M. Patou-Mathis et H. Bocherens (éd.) : Le rôle de l'environnement dans les comportements alimentaires des chasseurs-cueilleurs, session 3 Paléoécologie. Bridault A. et Fontana L. 2003
- Nouveau sondage sur le site paléolithique des Petits Guinards à Creuzier-le-Vieux (Allier, France): des données inattendues, Fontana L., Lang L. Chauvière F.-X., Jeannet M., Mourer-Chauviré C., Magoga Lionel 2003
- Le statut du Lièvre variable (Lepus timidus) en Europe occidentale au Magdalénien : premier bilan et perspectives. In J.-Ph. Brugal et J. Desse (dir.): Petits animaux et sociétés humaines. Du complément alimentaire aux ressources utilitaires. 2004
- Territoires, mobilité et échanges au Magdalénien dans l'Aude et le Massif Central (France) : approche comparative, modélisation et perspectives. In J. Jaubert et M. Barbaza (dir.): Territoires, déplacements, mobilité, échanges. 2005
- Une préhampe magdalénienne en bois de renne aux Petits Guinards (Allier, France), -- Chauvière F.-X., Fontana L., Lang L. avec la collaboration de G. Bonani et I. Hajdas 2006
- Exploitation du monde animal du Châtelperronien au Mésolithique dans le Massif Central : études anciennes, approches récentes. In J.-P. Raynal (Ed) : Un siècle de Préhistoire et de Protohistoire dans le Massif Central. Chauvière, F.-X. et Fontana L. 2007
- Cent ans d'étude des vestiges fauniques dans les publications de la SPF. Fontana L. et Bridault A. 2008
Les faunes chassées dans le Massif Central entre 40 000 et 7 500 BP : premier bilan et enjeux des recherches récentes. In J.-P. Raynal (éd): Un siècle de Préhistoire et de Protohistoire dans le Massif Central. 2009

 




Sur Hominides

Les hommes préhistoriques
Les hommes préhistoriques

- Représentations dans l'art préhistorique

- L'art des cavernes par Romain Pigeaud

- Vénus dans l'art préhistorique

A lire aussi...
L'art des cavernes en action
Tome 1
Les animaux modèles
Marc Azéma

Etude éthologique des animaux de la Préhistoire observés par l'homme préhistorique.
En savoir plus sur L'art des cavernes en action , les animaux modèles. Tome 1

L'art des cavernes - Tome 1 - Les animaux modéles

Aamazon

L'art des cavernes en action
Tome 2
Les animaux figurés
Marc Azéma

Les animaux représentés sur les parois des grottes sont parfois en "mouvement". Comment les hommes préhistoriques arrivaient à simuler ce mouvement ?
En savoir plus sur L'art des cavernes en actions, les animaux figurés. Tome 2

L'art des cavernes en action - Tome 2
Aamazon

 
 

 
Mise en ligne le15/02/12