www.Hominides.com
Contacts
Accueil - Hominidés - Hominidae - Actualités - News -La préhistoire de la Chine et de l'Extrème-Orient - Marcel Otte
Livre - La Préhistoire de la Chine et de l'Extrême-Orient - Marcel Otte

La Préhistoire de la Chine et de l'Extrême-Orient
Marcel Otte


La préhistoire de la Chine

Amazon

 

Depuis toujours, l'Empire du Milieu a concentré une population humaine extrêmement abondante et diversifiée.
Cette masse démographique a tenté des expériences symboliques dans tous les domaines de la spiritualité et de la technicité. Les découvertes classiques rapportées par Marco Polo et les voyageurs médiévaux (boussole, poudre à canon, papier, soie, gouvernail) furent précédées d'innombrables autres qui marquèrent l'histoire des hommes : écriture, agriculture, divinités. temples, feu, arc. La Chine constitue un laboratoire gigantesque où tout fut rendu possible, depuis nos plus anciennes origines jusqu'aux coutumes actuelles.
Cette densité affecta tout autant les tendances anatomiques progressives (Homo erectus, Homo florensis, Homo sapiens) selon lesquelles s'organisait notre modernité physique, les échanges géniques internes y étant spécialement fréquents. Placée désormais dans le jeu du devenir mondial, la Chine revendique aussi légitimement son propre passé aux dimensions insondables et acquis constants. Pour le philosophe de l'Histoire, la Chine se présente comme un laboratoire, en grandeur réelle, où tous les phénomènes humains se succèdent en ordre logique, des premiers foyers aux arts pariétaux, nous livrant ainsi les clefs de la conscience humaine.

182 pages
Poids : 430 g
Dimensions : 16,1 cm x 24 cm x 1,4 cm



Sommaire La Préhistoire de la Chine et de l'Extrême-Orient

La facination de l'Orient, aux sources d'une discipline entière
Le cadre concerné
Les plus anciens primates de Chine
Les plus anciennes traces humaines
L'humanité ancienne de Chine
Encart : Virtualité et réalité des premiers hommes de Chine
Les traditions techniques sur éclats
Les outillages sur galets
Affinement technique
Anatomie : fin de la modernisation
Gracialisation anatomique chinoise
Le Paléolithique supérieur
Portfolio : Aïnous
Le mésolithique
Portfolio : Art rupestre en Chine
Le Néolithique
Conclusion
Bibliographie


L'auteur, Marcel Otte
Marcel Otte, professeur de Préhistoire de Liège, s'est spécialisé dans les élude des civilisations paléolithiques l'Asie.
II est l'auteur de nombreux articles et de nombreux livres. Il a publié des manuels pour étudiants comme "La protohistoire" (de Boeck 2008) et des synthèses à destination du grand public, comme "Cro-Magnon" (Perrin, 2008). Son dernier ouvrage, "Les Hommes de Lascaux" (Armand Colin, 2009), retrace l'évolution des cultures humaines dans la Préhistoire de l'Europe.


Un extrait de La préhistoire de la Chine et de l'Extrême-Orient

3. Le cadre concerné
Cet essai se trouve centrée sur l'actuel territoire, gigantesque et varié, de la Chine actuelle dont les composantes ethniques semblent infinies. Cependant, pour d'évidentes raisons imposées par un regard rétrospectif vers le plus lointain passé, nous inclurons aussi la Sibérie orientale, la Mongolie, la Corée et l'archipel nippon. Non seulement ces régions septentrionales furent en contact étroit avec la Chine préhistorique (les îles et la presqu'île coréennes étaient réunies à la plateforme continentale durant les ères glaciaires) mais aussi, elles eurent aussi un rôle déterminant dans le peuplement des Amériques, dont l'histoire prolonge en quelque sorte celle évoquée ici (Ossenberg, 1992). vers le Sud et symétriquement, cet ouvrage concernera les pays de l'ancienne Insulinde . Indonésie actuelle dont l'archipel était également en contact territorial avec le continent durant les périodes d'abaissement du niveau marin au cours des temps glaciaires.De ce côté-là aussi, la préhistoire chinoise fut en étroite connexion avec les premiers peuplements d'un nouveau monde: l'Australie et la Nouvelle-Guinée, alors réunies sur une même platetorme continentale. Des deux côtés cependant (Amérique et Australie), l'homme dut savoir naviguer fût-ce d'îles en îles pour réaliser de telles colonisations, sans retour, sans entrave et dans un flot continu. Ces données sont de la nature des faits, elles sont incontournables, incontestables et requièrent, chez nous et en retour, les explications appropriées que seules les aires centrales peuvent fournir en étudiant leurs propres aptitudes aux développements techniques, démographiques et spirituels.
La Chine elle-même possède une grande diversité géographique où s'opposent par exemple l'aire méridionale, forestière et traversée par un dense réseau de rivières, à l'aire septentrionale plus sèche aux vastes dépôts limoneux, et à l'aire orientale quasi désertique, traversée par les seules caravanes. Ces immenses régions se poursuivent en Sibérie, par la taïga faite de forêts claires, puis les steppes froides de la toundra dans l'extrême nord par lequel le contact avec les Amériques fut rendu possible. Toutes ces régions furent en étroite interaction culturelle durant toute l'immense période préhistorique avec des phases de densité diverses. Les études linguistiques et génétiques, fondées sur les populations actuelles, découpent cette immensité en deux groupes essentiels selon une delimitation oblique aux latitudes. Le Sud-Est asiatique et la Chine occidentale appartiennent au même groupe ethnique, qui se répandra plus tard aux archipels polynésiens (Allene, et al., 1977). L'est de la Chine, la Mongolie, la Corée et le Japon appartiennent au groupe ethnique turco-mongol, comme les peuples sibériens avant qu'ils n'en soient séparés par les colons russes sous Pierre le Grand au XVIIIe siècle. Là aussi, la préhistoire se trouve devant un défi: il s'agit d'expliquer la situation actuelle à partir de ses plus anciennes origines et d'établir le pont significatif entre une "histoire" sans texte et des vécus quotidiens connus dès la première littérature. Or, la diversité c'est la richesse pour toutes les espèces animales, humanités incluses: les plus raffinées des civilisations s'y sont développées sur la base de ces contacts et de cette variation. Si des régimes politiques récents n'en avaient isolé le destin, en le diabolisanr, il ne ferait aucun doute que c'est là et pas ailleurs que la préhistoire lointaine eût été fondée, puisque tout en provient...



Mise en ligne le 27/11/10

Sur Hominides
- Homme de Pékin

- Préhistoire
- Des premiers hommes en Chine il y a 100 000 ans

- L'homme de Pékin plus âgé qu'on ne le pensait ?

A lire
Le site de l'homme de Yunxian
Henry de Lumley
Le site de l'homme de Yunxian
Quyuanhekou, Qingqu, Yunxian, Province du Hubei
H. de Lumley et Li Tianyuan (Dir.)
CNRS éditions et éditions recherche sur les civilisations (Eds
)
En savoir plus sur Le site de Yunxian
Site de l'Homme de Yunxian
Amazon


La France préhistorienne
de 1789 à 1941
Arnaud Hurel

De 1789 à 1941, comment la préhistoire est devenue une science ? L'auteur nous raconte l'histoire de la préhistoire, les premiers préhistoriens amateurs, la prise de conscience de l'Etat pour sauvegarder notre patrimoine...
En savoir plus sur
La France Préhistorienne

France Préhistorienne
Amazon
 
Comparatif de credits, prets personnels, rachats de credits