www.Hominides.com
Contacts
Accueil - Hominidés - Hominidae - Actualités - News - Le néandertalien LF1 de La Ferrasie livre encore des secrets
Un néandertalien parle encore, 100 ans après sa découverte ! Communiqué Musée de l’Homme (26/02/18)

La Ferrassie 1, le néandertalien parle encore…
LF1, le célèbre squelette fossile découvert en 1909 a été complété et réétudié par une équipe dirigée par Antoine Balzeau (Musée de l’homme, CNRS) et Asier Gómez-Olivencia chercheur Ikerbasque de l’université du pays basque.
Communiqué de presse Musée d el'Homme


La Ferrassie
L’abri sous roche de La Ferrassie se situe près d’une colline calcaire sur la commune de Savignac de Miremont en Dordogne. Le 17 septembre 1909, un squelette néandertalien, probablement d’un individu mâle et adulte, désigné La Ferrassie 1 (LF1), a été retrouvé au sein de ce que Denis Peyrony, alors responsable des fouilles, considérait comme une fosse funéraire dans un niveau daté d’il y a environ 42 000 ans. Ce squelette est l'un des individus néandertaliens les plus importants en raison de son très bon état de conservation et parce qu’il a joué un rôle majeur dans l'interprétation de l'anatomie néandertalienne et de leurs modes de vie. Néanmoins, après plus de 100 ans d'études, ce spécimen continue d'offrir de nouvelles perspectives sur notre compréhension des Néandertaliens. Une équipe internationale composée de chercheurs du MNHN et du CNRS (basés au Musée de l'Homme), de l’Université du Pays Basque (UPV / EHU), du Centro Mixto UCM-ISCIII de evolución y comportamiento humanos, de l'Université d'Alcalá de Henares (Madrid), de l'Université John Moores de Liverpool (Royaume-Uni) et de l'Université de Binghamton (États-Unis) a trouvé des informations inédites sur ce spécimen. Les résultats de cette étude sont publiés dans la revue Journal of Human Evolution en février 2018.

Des enseignements sur le néandertalien LF1
La Ferrassie 1 était un vieil homme qui a souffert de diverses lésions cicatrisées au cours de sa vie, probablement liées à son style de vie de chasseur-cueilleur. Il souffrait aussi de problèmes respiratoires à sa mort, alors qu'il était âgé de plus de 50 ans. Suite à son décès, il a été enterré par d'autres membres de son groupe dans l’abri de La Ferrassie, qui a été utilisé de manière répétée par les Néandertaliens pendant des millénaires.

De nouvelles approches scientifiques et des outils analytiques de pointe ont permis :
- D’identifier de nouveaux restes fossiles appartenant à ce squelette, comprenant les trois osselets de l'oreille de l'os temporal droit, trois restes vertébraux et deux fragments de côtes. Les données d’imagerie obtenues sur AST-RX ont permis d’identifier et d’extraire virtuellement les osselets à une résolution qui constitue une prouesse technologique. Ces osselets sont complets et il est exceptionnel d’identifier les trois pour un même individu, c’est même un cas unique chez les Néandertaliens, les modèles 3D de ces nouveaux fossiles sont mis en accès libre

Les 3 osselets de l'oreille de LF1

- D’identifier de nouvelles anomalies pathologiques qui rendent le dossier pathologique de cet individu plus complet mais aussi compliqué. Ces nouvelles lésions comprennent une éventuelle fracture de la clavicule gauche sans déplacement de l'os, un plus grand degré d'arthrose dégénérative de la colonne vertébrale et des signes bénins de scoliose, et un variant congénital dans la première vertèbre cervicale sans conséquence clinique. Ceci s'ajoute aux pathologies précédemment décrites, comme une fracture avulsion possible du grand trochanter du fémur droit, et la preuve d'une infection systémique chronique liée à une infection pulmonaire ou un carcinome, qui aurait pu être la cause de la mort de cet individu.

- De confirmer qu'aucune altération de surface n'est présente sur les os du squelette de La Ferrassie 1 et que les fractures visibles sur le fossile ont eu lieu sur os sec, en raison de la pression exercée par les sédiments déposés au-dessus du squelette. L'analyse taphonomique de l'individu La Ferrassie 1 est cohérente avec un enfouissement du corps peu après le décès, sans modification liée à des carnivores ou d’altération dues à des processus climatiques. Ces nouvelles données sont cohérentes avec l'inhumation intentionnelle de cet individu.

Communiqué Musée de l'Homme

Sources :
Référence : Gomez-Olivencia, A., et al., La Ferrassie 1: New perspectives on a “classic”Neandertal, Journal of Human Evolution (2018)
Communiqué de presse Musée de l’Homme

Retrouvez l’homme de la Ferrassie 1 dans « Néandertal, l’Expo » au Musée de l’Homme à partir du 28 mars 2018.

Voir aussi

2016 Grace à Néandertal, l'Homme moderne est plus résistant mais aussi plus allergique ! 
2014
Néandertal et Denisova très proches
2013
Tumeur cancereuse de l'os chez néandertal
2010 ADN Néandertalien dans sapiens
2006
Le premier dentiste de la Préhistoire
2007 La tuberculose sur un fossile d'Homo erectus
La paléopathologie : étude des maladies de la Préhistoire


News 26/02/18

Sur Hominides


La Ferrassie


Maladie dans la préhistoire
Les maladies
à la Préhistoire


A lire
Néanderthal de A à Z
Marylène Patou-Mathis
L’Homme de Neandertal n’a pas totalement disparu ! Il est toujours présent dans notre ADN…Mais qui était-il vraiment ? Quelle était sa vie quotidienne ? Comment se soignait-il ? À quoi ressemblait son habitat ? Pratiquait-il le cannibalisme ? Comment enterrait-il ses morts ? Était-il un artiste ? Pourquoi a-t-il disparu ? Toutes les réponses par ordre aphabétique !
Lire la critique de
Neandertal de A à Z




Néandertal mon frère
S. Condemi F. Savatier
Mais alors qui est Néandertal ? Moins un singe repoussant qu’un roux à la peau diaphane ? Moins un charognard qu’un chasseur génial qui maîtrisait le langage et vénérait déjà ses morts ? Se pourrait-il qu’il soit encore parmi nous ? Bouleversée par l’irruption de méthodes inédites, notre histoire ancienne se récrit très vite, avec des surprises de taille. Dans cette passionnante enquête, les auteurs dressent le portrait le plus actuel de notre étrange ancêtre et passent en revue les multiples hypothèses sur sa disparition présumée.
Néandertal mon frère
Néandertal, mon frère - Condemi


L'invention de la paléopathologie
Pierre Charon
Rétablir une certaine vérité historique et, plus encore, faire oeuvre didactique en proposant in extenso aux paléopathologistes les textes princeps qui marquèrent la Préhistoire de cette discipline...
En savoir plus sur l'Invention de la paléopathologie
L'invention de la palépathologie