www.Hominides.com
Contacts
  Références > Communication > Les néandertaliens des grottes de Grimaldi (Vintimille, Ligurie, Italie)

Les néandertaliens des grottes de Grimaldi (Vintimille, Ligurie, Italie)


Les néandertaliens des grottes de Grimaldi (Vintimille, Ligurie, Italie)
Contribution au panorama Moustérien, les collections du Prince Albert 1er de Monaco
E. et O. Notter
Les grottes du Balzi Rossi

les néandertaliens des grottes de GrimaldiÀ la frontière de Menton (Alpes-Maritimes, France) et de Vintimille (Ligurie, Italie) se trouve un gisement préhistorique de renommée internationale. Appelé tour à tour « Baousse Rousse », « grottes de Menton », « grottes de Grimaldi », « Rochers Rouges », « Balzi Rossi », ce complexe de sites s’ancre dans une superbe falaise en calcaire du Jurassique supérieur - rougie par l’oxydation et dont les diaclases, gorgées de vestiges archéologiques, intéressent bien tôt les amoureux du « bel objet » (1846, Prince Florestan 1er de Monaco).
Par la quantité et la variété de ses sites (grottes, abris et de plein air), la richesse des objets découverts (vénus, sépultures, parures, outils lithiques et osseux, faune), la succession des occupations mis au jour et des recherches menées depuis le XIXème siècle, les Balzi Rossi s’inscrivent comme un haut-lieu de la Préhistoire et de l’Histoire des sciences.
A droite Les Balzi Rossi (Vintimille, Ligurie, Italie) © Notter


Grottes des Balzi Rossi, à droite la grotte du Cavillon © Notter

Oui, Néandertal appréciait aussi les Balzi Rossi…
Cités le plus souvent pour leurs vestiges du Paléolithique supérieur, les sites des Balzi Rossi ont aussi livré des dépôts attribués au Paléolithique moyen. En effet, et bien qu’aucun reste de néandertalien n’ait à ce jour été retrouvé/identifié, la grotte de Costantini, la grotte des Enfants, l’abri Lorenzi, la grotte Florestan, l’abri Mochi, la grotte du Cavillon, l’abri Bombrini, la Barma Grande, l’ex-Casino, l’ex-Birreria, la Baousse da Torre et la grotte du Prince ont contenu - et pour certains de ces sites contiennent encore – des restes fauniques et des artefacts abandonnés par des groupes moustériens. Ces assemblages ont fait - et continuent de faire - l’objet de nombreux travaux (bibliographie et synthèse dans Rossoni-Notter, 2011).
Tous les sites des Balzi Rossi ont ainsi fourni d'importants dépôts moustériens qui attestent d’une multiplicité et d’une récurrence des occupations. Ces lieux n’ont donc pas seulement et exclusivement intéressé les Homo sapiens…Les assemblages moustériens, éclairés par les données biochronostratigraphiques, démontrent en effet que les groupes néandertaliens sont présents aux Balzi Rossi depuis le stade isotopique 5 jusqu’au stade isotopique 3.

Localisation des sites des Balzi Rossi
Localisation des sites des Balzi Rossi - abris, grottes et sites de plein air (d’après Lumley et Barral, 1976) © Notter

Les fouilles Villeneuve et les collections moustériennes du Prince Albert 1er
À la fin du XIXème siècle, à la demande du Prince-savant, Albert 1er de Monaco, le chanoine Léonce de Villeneuve entreprend une série de fouilles. Il va être le premier à mettre au jour des séquences moustériennes importantes et en place aux Balzi Rossi.
La grotte du Prince
À l’extrême est de la falaise, la Barma del Ponte ou grotte du Pont Romain fut acquise par le Prince de Monaco en 1895 et prit le nom de « grotte du Prince » dès 1903. La plus grande cavité des Balzi Rossi comportait un remplissage de plus de 4 000 mètres cubes, subdivisé en 6 grands ensembles d’occupations moustériennes.
La grotte des Enfants
Au nord de la voie ferrée (construite en1870), accolée à la grotte Costantini, la deuxième grotte la plus à l’ouest du gisement tient son nom de la célèbre sépulture double découverte par Émile Rivière en 1874. Les membres de l’équipe du Prince Albert 1er, découragés de ne pas trouver de restes humains à la grotte du Prince, commencèrent à fouiller en parallèle la grotte des Enfants à partir du 22 avril 1900. Après 21 mois de travail, le premier dépôt moustérien fut mis au jour. Mais, Villeneuve, convaincu d’avoir atteint le substratum de la grotte, fit rapidement arrêter cette fouille. Il s’agissait en fait d’un niveau concrétionné.
La grotte du Cavillon
Entre l’abri Mochi et l’entrée occidentale du tunnel ferroviaire, la Barma dite dou Cavillou (cheville, morceau de bois ?) fit très tôt l’objet de fouilles intenses, du fait de sa puissante séquence Paléolithique supérieur. Protégée sous une dalle calcaire, prise pour le substratum, la grande partie du remplissage moustérien fut en revanche occultée. Après un sondage pratiqué le 2 janvier 1902, Villeneuve révéla la présence de trois autres ensembles moustériens (F.I, F.II et F.III). 
L’abri Lorenzi
Cette petite anfractuosité, qui mesure 10 m de large à l’entrée pour 6,10 m de profondeur, se situe entre la grotte Florestan et la grotte des Enfants. En partie fouillée, Villeneuve explore partiellement l’ensemble sous-jacent en 1914. À cette occasion, il choisit de baptiser cet abri du nom de son chef de chantier de fouilles, Federico Lorenzi.

Les fonds principaux provenant de ces fouilles sont conservés au Musée d’Anthropologie préhistorique de Monaco. Quelques lots ont aussi été inventoriés à l’Institut de Paléontologie Humaine et dans le département de Préhistoire du Muséum National d’Histoire Naturelle à Paris. Les vestiges recueillis avaient été étudiés par Léonce de Villeneuve,  Marcellin  Boule,  René  Verneau  et  Émile Cartailhac puis  publiés  dans  une  monographie consacrée aux grottes de Grimaldi (1906-1919).

Des lots moustériens de la Barma Grande à Monaco ?
Le Prince Albert 1er a personnellement fouillé la Barma Grande en 1883. Toutefois, les quelques pièces moustériennes conservées à Monaco proviennent d’une donation (Comte Costantini de Florence, Italie).

Démarches d’historien et de préhistorien
Face à un matériel découvert anciennement, la rigueur est de mise pour le préhistorien. Les biais liés à la fouille (subdivisions archéostratigraphiques, sélection du matériel, absence de répartition spatiale) et à la conservation (mélange, donations, disparition d’objets) sont nombreux. Les archives, notes, correspondances, dessins et photographies, liés à cette époque et à ces évènements, ont donc été scrupuleusement exploités en amont de l’étude des assemblages. Cette recherche historiographique a concédé une meilleure compréhension du déroulement des fouilles, des subdivisions sédimentaires et chronostratigraphiques, et facilité le récolement muséal de toutes les collections. De nombreux artefacts ont pu également être réattribués géographiquement et stratigraphiquement.

Vitrine de la grotte du Cavillon
En haut, la photographie de la vitrine "Cavillon" prise dans les années 1920 ;
en bas la photographie de ces mêmes pièces prise en 2009 © Notter

Industrie Mousterienne - grotte du CavillonLe tailleur derrière la pierre
Malgré la difficulté liée à l’ancienneté des découvertes, l’étude pétroarchéologique, technotypologique et morphofonctionnelle s’est révélée riche en informations sur le comportement des artisans moustériens des Balzi Rossi.
Panorama technique des Balzi Rossi au cours du Paléolithique moyen
L’emploi de percuteurs durs, la bonne représentation des méthodes Levallois à pointes et à lames, la présence de produits issus des méthodes laminaires unipolaires et le corpus du petit outillage retouché (racloirs, encoches, pointes) caractérisent les industries moustériennes du Cavillon et du Prince. Néanmoins, des particularités techniques et fonctionnelles ont été mises en évidence. À titre d’exemple, les assemblages les plus anciens de la grotte du Prince comportent de grands éclats calcaires, des galets aménagés, des limaces et les retouches présentes sur les outils y sont plus souvent écailleuses. D’autre part, l’assemblage moustérien le plus récent du Cavillon présente des lames singulières, très bien maîtrisées, volumineuses et très allongées. Enfin, des types morphofonctionnels distincts ont été discriminés parmi les encoches et les racloirs suivant la provenance des sites et les occupations.
A droite, Industries moustériennes de la grotte du Cavillon, Foyers I et II (Guilard) © Notter

Les lots lithiques de l’abri Lorenzi, constitué essentiellement de nucléus (SSDA, laminaires et Levallois) et de la Barma Grande, avec des produits Levallois moins bien représentés, illustrent encore d’autres spécificités.
Considérant également les collections issues de fouilles récentes (abri Mochi, abri Bombrini, Ex-Birreria, Ex-Casino), entreprises par les instituts de recherche italiens, une vision synoptique des comportements techniques a pu par ailleurs être proposée. Malgré un lien technique fort et cohérent, les cultures moustériennes révèlent des hétérogénéités tant diachroniques que synchroniques, en lien avec la fonction, la durée des occupations et les traditions culturelles.

Des stratégies et des territoires
Les tailleurs moustériens des Balzi Rossi ont tous privilégié la récolte de galets fluvio-littoraux périphériques (silex de Ciotti, calcaires) ou semi-locaux ligures (microquartzites, silex de Perinaldo, silex et calcaires noirs, grès fins) qui, transportés, ont été débités in situ. Les grands modules de galets isotropes calcaires et quartzitiques ont intéressé les productions laminaires, tandis que les roches les plus siliceuses et homogènes ont essentiellement été réservées aux chaînes opératoires Levallois.

En comparaison, les matériaux allochtones sont extrêmement rares mais leur récurrence au sein des différents assemblages mérite d’être soulignée. De plus, l’identification des silex de l’arc de Castellane, de la région nord varoise, d’Apt-Forcalquier, de la rhyolite du massif de l’Estérel et de la radiolarite de Ligurie orientale rend compte de territoires d’approvisionnements conséquents, pouvant s’étendre de 35 km à 150 km suivant les occupations. Ces artefacts, isolés, très majoritairement issus de phases de plein débitage et retouchés, résultent d’introductions sous forme de produits finis.

Denticulé convergent Pointe mousterienne
Denticulé convergent, Foyer II de la grotte du Cavillon
© Notter
Pointe moustérienne,
Foyer D de la grotte du Prince © Notter
Déplacements des tailleusr de pierre Moustériens des Balzi Rossi
Estimation du territoire d’approvisionnement en matières lithiques des tailleurs moustériens des Balzi Rossi 
(Vintimille, Ligurie, Italie) © Notter, DAO B. Magnaldi 

Discussion
Afin de poursuivre ces travaux et réflexions, des études de terrain (prospection, chantier de fouilles, datations) et en laboratoire (matériel anciennement observé ou inédit) ont été programmés. La reconstitution des comportements et modes de vie des peuples néandertaliens qui ont occupé le territoire liguro-provençal entre -90 000 et -37 000 ans contribue, plus largement, à enrichir nos connaissances sur le Paléolithique moyen et les groupes chasseurs-cueilleurs préhistoriques.

E. et O. Notter

Pour en savoir + : quelques références bibliographiques

CREMASCHI  M.,  DEL  LUCCHESE  A.  et  NEGRINO  F.  (1997).  « La  successione stratigrafica del'Ex-Birreria (scavi 1990-1992) », In : Balzi Rossi, 1846-1996, 150 anni di preistoria  tra  collezionismo  e  indagine  scientifica,  Ventimiglia  1-2  febbraio  1997,  Istituto Internazionale  di  Studi  Liguri,  Comune  di  Ventimiglia,  Museo  archeologico  « Girolamo Rossi », Forte dell'Annunziata, via Verdi 41, pp. 35-36.

DEL  LUCCHESE  A.,  FORMICOLA  V.,  HOLT  B.,  NEGRINO  F.  Et  VICINO  G.  (2004). « Riparo Bombrini, Balzi Rossi (Ventimiglia, Imperia), Notizie preliminari degli scavi 2002-2004  »,  In  :  Ligures.  Rivista  di  Archeologia,  Storia,  Arte  e  Cultura  Ligure,  vol.2,  Istituto Internazionale di Studi Liguri, Bordighera, pp. 287-289.

HUREL A.  (2008).  « Le  Prince  Albert  1 er   et  la  Préhistoire »,  In :  1895-2005 :  Bilan  et perspectives des connaissances sur les peuplements néandertaliens et les premiers hommes modernes de l’Europe méditerranéenne, Colloque Histoire et actualité de l’œuvre scientifique de S.A.S. Le Prince Albert Ier de Monaco placé sous le Haut Patronage de S.A.S. Le Prince Rainier  III  de  Monaco,  Archives  de  l’Institut  de  Paléontologie  Humaine,  2  mars  2005, Mémoire n°39, Paris, pp. 27-35.

IAWORSKY G. (1961). « L'industrie du foyer E de la grotte du Prince, Grimaldi. Sa place dans la stratigraphie du Quaternaire. », Bulletin du Musée d'Anthropologie Préhistorique de Monaco,  n°8, pp. 177-202, 11 fig. 
 
IAWORSKY G. (1962). « L'industrie du foyer D de la grotte du Prince, Grimaldi. Sa place dans la stratigraphie du Quaternaire », Bulletin du Musée d'Anthropologie Préhistorique de Monaco, n°9, pp. 73-108, 16 fig.

LUMLEY H. de et BARRAL L. (sous la dir.) (1976). Sites paléolithiques de la  région de Nice  et  grottes  de  Grimaldi,  IXe  congrès  U.I.S.P.P,  13-18  septembre  1976,  livret-guide  de l’excursion, Nice, 157 p.

NEGRINO F. (2002). Modificazioni tecno-tipologiche ed utilizzo delle materie prime nell’Appennino Tosco-emiliano e nell’arco ligure tra Paleolitico medio recente e Paleolitico superiore antico, Thèse de doctorat, tome 2, XIII Ciclo, Università di Roma “La Sapienza”.

PORRAZ G. (2005). Dynamiques de formation des ensembles lithiques et modes d’occupation des territoires au Paléolithique moyen. Thèse de doctorat, Université de Provence, 387 p.

ROSSONI-NOTTER E. (2011). Les cultures moustériennes des Balzi Rossi, Grimaldi, Ligurie. Les collections du Prince Albert 1er de Monaco, thèse de doctorat, Université de Perpignan Via Domitia, 461 p.

TOZZI C. et NEGRINO F. (2008). « Nouvelles données sur les cultures moustériennes des grottes  de  Grimaldi»,  In :  1895-2005 :  Bilan  et  perspectives  des  connaissances  sur  les peuplements néandertaliens et les premiers hommes modernes de l’Europe méditerranéenne, Colloque  Histoire  et  actualité  de  l’œuvre  scientifique  de  S.A.S. Le Prince Albert  Ier  de Monaco placé sous le Haut Patronage de S.A.S. Le Prince Rainier III de Monaco, Archives de l’institut de Paléontologie Humaine, 2 mars 2005, Mémoire n°39, Paris, pp. 101-108.

VICINO G. (1976). « Site du Casino », IXème congrès de l'Union Internationale de Sciences Préhistoriques et Protohistoriques, Nice, Livret-guide de l'excursion B1. Sites paléolithiques de la région de Nice et grottes de Grimaldi », pp. 136-148.

VILLENEUVE L. de, BOULE M., VERNEAU R., CARTAILHAC E. (1906-1912). Les Grottes de Grimaldi. 2 vol., Imprimerie de Monaco, Monaco. 

YAMADA M. (1993). Contribution à l'étude des industries lithiques moustériennes des sites des Balzi Rossi, Grimaldi (Ligurie, Italie) : grottes du Prince, du Cavillon et site du Casino, Thèse de Doctorat du Muséum National d'Histoire Naturelle, 380 p.


Remerciements : Musée d’Anthropologie préhistorique de Monaco, Soprintendenza per i Beni archeologici della Liguria, Museo Nazionale Preistorico dei Balzi Rossi, Palais Princier de Monaco, Institut de Paléontologie Humaine de Paris, Musée de l’Homme de Paris, Laboratoire Départemental de Préhistoire du Lazaret de Nice.


Dans la région...
Musée d'anthropologie humaine de Monaco Grotte de l'Observatoire Musée de préhistoire de Menton Musées et sites de préhistoire de la région sud - est de la France PACA - Provence - Alpes - Cote Azur
Musée d'Anthropologie préhistorique Grotte de
l'Observatoire
Musée de Préhistoire
régionale (Menton)
Visitez les sites et musées de Préhistoire dans le sud de la France


Biblio conseillée Hominides.com

Les Neandertaliens.
Biologie et cultures
.
Bernard Les néandertaliens, biologies et culturesVandermeersch et Bruno Maureille
Préfacé par Yves Coppens cet ouvrage est une véritable synthèse de nos connaissances sur Néandertal. Pour passionnés et étudiants.
Les néandertaliens, biologies et cultures
Qui a tué
néandertal ?

Eric Pincas
Qui a tué NéandertalPourquoi, après avoir vécu 300 000 ans, Néandertal finit-il par disparaître en seulement 10 000 ans, au moment même de sa cohabitation avec les Hommes modernes ? Faut-il chercher une cause unique à sa disparition ou proposer un scénario multifactoriel ? Qui a tué néandertal ?
Les premiers peuplements de la Côte d'Azur et de la Ligurie
Lumley et Coilectif
Les premiers peuplements de la Côte d'Azur et de la Ligurie
Panorama complet des sites et des hommes préhistoriques qui ont été découverts autour de la Méditerranée : Terra Amata ,le Vallonnet, la Caune de l'Arago, Grotte du Lazaret habités par Homo erectus, l'Homme de Tauravel, Néandertal et Homo sapiens…
Les premiers peuplements de la côte d'Azur et de la Ligurie
Amazon


Achetez Le singe en nous - Frans de Wall
Neanderthal,
une autre humanité

Marylène Patou-Néanderthal, une autre humanitéMathis
Tout sur Neanderthal par une spécialiste qui a consacré 20 ans de sa vie à étudier la culture, le mode de vie d'Homo neanderthalensis, c'est-à-dire Néandertal...
Néandertal une autre humanité

Néandertal
Hypothèses d'une disparition

Acheter
Le revue La Recherche édite les textes de son numéro spécial consacré à Néandertal. Avec, entre autres, des articles de B. Maureille et E. Trinkaus.

La Grande Histoire des premiers hommes européens
Henry de Lumley
La Grande Histoire des premiers hommes européensLa présence humaine est attestée en Europe depuis 1 800 000 ans. Henry de Lumley retrace le parcours, à travers les nombreux sites visités par les hominidés, de la colonisation du vieux continent.
En savoir plus : La grande histoire des premiers hommes européens
Acheter Neanderthal, une autre humanité
     
Néandertal
Le cristal de chasse

Emmanuel Roudier

Néandertal - BD Roudier
Documenté, ce premier épisode d'une trilogie sur Néandertal vous permet de vivre en plein milieu de la Préhistoire.
Pour enfants et adultes.
La BD Néandertal, la trilogie

De Néandertal à l'homme moderne
Sous la direction de Vincent Mistrot
De néandertal à l'homme moderne, l'Aquitaine préhistorique
Les dernières découvertes sur Néandertal. Des images inédites des dernières explorations. L’analyse des plus grands spécialistes. Le berceau de la Péhistoire en France
De Néandertal à l'homme moderne

Préhistoire de la violence et de la guerre
Marylène Patou-Mathis
Préhistoire de la violence et de la guerrePour en finir avec les approches caricaturales, l'auteure mène une enquête qui croise les données de l'archéologie et de l'anthropologie. Explorant les raisons qui ont transformé les chasseurs-cueilleurs en sociétés guerrières – sédentarisation et changement d'économie, avènement du patriarcat, apparition des castes... Préhistoire de la violence et de la guerre
Achetez Le singe en nous - Frans de Wall Achetez Le singe en nous - Frans de Wall



 
Mise en ligne le 01/01/15