www.Hominides.com
Contacts

Théorie synthétique de l'évolution > Néo-darwinisme - La synthèse

Neodarwinisme - La synthèse évolutionniste - Théorie synthétique de l'évolution

Auteurs : Dobzhansky, Mayr, Gaylord Simpson
Age de la Terre : 4,5 milliards d’années
Premier homme : de 6 à 7 millions d’années.


Quand
Si Charles Darwin avait proposé en 1859 sa Théorie sur l'évolution des espèces, il n'avait pas pu démontrer le mécanisme de l'hérédité des variations.
Gregor Johan Mendel va, le premier, expliquer la transmission des caractères innés (Théorie mendelienne publiée en 1866), c'est le début de la génétique.
Mais c'est à partir de 1930 que la synthèse de la théorie de l'évolution va s'élaborer, grace aux apports de la biologie, de la géologie et de l'analyse mathématique (statistiques).
 
Les principes
On peut répertorier 3 principes majeurs...
- l'évolution est graduelle et se produit par variations continues...
- c'est la sélection naturelle qui est le moteur principal de l'évolution, en privilégiant les espèces les mieux adaptées à leur environnement.
- le changement évolutif par mutation peut se faire de deux façons : l'anagenèse (une lignée descendante remplace une lignée ancestrale dans la continuité) et la cladogenèse (une lignée ancestrale se scinde en deux lignées descendantes).
 
Les protagonistes
C'est Theodosius Dobzhansky (naturaliste puis généticien) qui va revisiter l'évolutionnisme. Dans son ouvrage Genetics and the Origin of Species (La génétique et l'origine des espèces), il considérait que tous les phénomènes évolutifs résultent de changements dans les fréquences de gènes au sein des lignées, sous l'action de la sélection naturelle.
En 1942, Ernst Mayr (ornithologue et systématicien) rappelle lui que la gamme des espèces dans la nature se présente sous un aspect discontinu. Son livre Systematic ans the Origin of Species (La systématique et l'origine des espèces) présente le point de vue des systématiciens sur le principe d'évolution darwinienne.
Le paléonthologue Georges Gaylord Simpson publie en 1944 Tempo and Mode in Evolution (Rythmes et modalités de l'évolution). Il reprend à son compte la conception darwinienne d'un changement continu et lent des espèces, et interprète l'absence d'intermédiaires (les lignées sont incomplètes) par le manque d'archives paléonthologiques.
C'est le cumul de ces ouvrages dans trois disciplines différentes qui va jeter les bases de la théorie de la Synthèse.
 
Actuellement
Depuis les années 70 la Synthèse a été remise en cause par la paléontologie. En effet, les découvertes récentes de fossiles ne s'accordent pas avec le principe d'évolution graduelle. Certaines espèces semblent surgir dans les couches géologiques sans que l'on puisse parvenir à les raccrocher directement à une lignée...
C'est tout d'abord Niles Eldredge puis Stephen Jay Gould, dont les idées se rejoignaient, qui ont relancé le débat.
Une nouvelle théorie était née : les équilibres ponctués.

A lire
Penser l'évolution
Hervé Le Guyader
La théorie scientifique de l'Evolution, niée aujourd'hui par le fondamentalisme religieux (Créationnisme, Intelligent Design), se soumet elle-même, comme toute théorie à valeur expérimentale, à un constant questionnement. La "Logique du vivant", chère à la triade royale Lwoff-Monod-Jacob, dévoile aujourd'hui des interactions d'une infinie complexité entre milieu extérieur, phénotype et génotype. Penser l'évolution, c'est retracer la genèse et le cheminement d'une idée combattue d'emblée par la religiosité exclusive comme par les tenants d'un rationalisme pur, héritiers de Lamarck et de Pasteur, qui, tous, nient le "hasard" de Darwin faute d'en affiner le concept. Voici le livre fondamental sur l'histoire d'une idée majeure et son contexte culturel.
En savoir plus sur Penser l'évolution

Penser l'évolution
Guide critique de l'évolution
Sous la direction de Guillaume lecointre
Ce livre ne critique pas la théorie contemporaine de l’évolution, mais la façon dont nous en parlons. Il présente le cadre scientifique, épistémologique et historique dans lequel on peut comprendre l’évolution, et donne les clés pour déjouer les pièges que notre langage et nos réflexes premiers nous tendent.
Au-delà du cadre théorique, l’évolution est documentée par d’innombrables faits, et l’ouvrage en propose les meilleurs morceaux choisis. Avec plus de deux cents reconstitutions d’animaux et de paysages, il convie son lecteur à un formidable voyage dans l’histoire de la vie et lui fournit des données récentes concernant la sélection naturelle, l’adaptation, l’apparition des espèces, etc. Là aussi, les idées reçues sont mises à mal...
En savoir plus sur le Guide critique de l'évolution


Guide Critique de l'évolution - Guillaume Lecointre