www.Hominides.com
Contacts

Lieux > Exposition > Je mange donc je suis > Musée de l’Homme

Exposition - Je mange donc je suis - Musée de l'Homme - Paris

Je mange donc je suis
16 octobre 2019 au 1er juin 2020
Musée de l’Homme
Paris


Le rapport à l'alimentation devient crucial dans notre société... avant on mangeait pour se nourrir... maintenant on veut savoir pourquoi et comment !


Exposition «fait maison », Je mange donc je suis restitue au plus grand nombre les recherches menées par les scientifiques du Muséum national d’Histoire naturelle dans des domaines aussi variés que la formation du goût, les manières de table, la gastrodiplomatie, les modèles agricoles, les patrimoines culinaires, la consommation de viande, les OGM, l’alimentation de nos ancêtres... La visite alterne thèmes de fonds, débats de société et sujets « surprises » à travers la présentation foisonnante d’objets prestigieux, de collectes de terrain et d’œuvres d’artistes modernes et contemporains comme Pablo Picasso, Gilles Barbier, Pilar Albarracin ou Liu Bolin.
Au fil des trois salles, sur 650m, le visiteur découvrira les enjeux contemporains de l’alimentation dans une mise en scène parfois décalée : il pourra s'assoir à la table de l'Élysée, dialoguer avec une vache fictive sur les différents régimes alimentaires, regarder un extrait de L'aile ou la cuisse ou admirer un crâne de pâtissier !



Visite guidée de l'expsoition Je mange donc je suis

Corps et nourritures
Le premier acte plonge le visiteur dans une atmosphère théâtrale.
L’alimentation y est abordée du point de vue du corps humain, en croisant les approches historiques, biologiques et culturelles. Au centre de l’espace, une œuvre d’art contemporain accueille le visiteur.
Ce « totem » constitue la porte d’entrée vers quatre modules thématiques qui abordent différentes facettes du rapport entre corps et nourritures à travers des dispositifs singuliers: présentation de pièces originales de préhistoire pour aborder l’alimentation dans l’évolution, narration audiovisuelle pour la formation du goût, diorama interactif pour les interdits alimentaires, cabinet de curiosité revisité pour les rapports entre genre et alimentation.

Viande ou pas viande ? 
Incontournable dans l’alimentation de nombreuses sociétés, presque inexistante pour d’autres, la consommation de viande fait aujourd’hui l’objet de débats de plus en plus passionnés qui en questionnent les conséquences éthiques, écologiques et sanitaires.

Parure de l'abri Cro-magnon
Littorines donc l'animal a probablement été consommé avant de servir de collier...
- 28 000 ans Paléolithique supérieur

Photo Kroko pour Hominides.com

Manger préhistorique !
Le Paléolithique représente 99,5% de l’aventure de notre espèce. Je mange donc je suis revient sur cette longue « histoire alimentaire ».
Pour savoir ce que mangeaient les hommes préhistoriques il faut étudier les outils qu’ils utilisaient, les stries sur l’émail dentaire, les restes de tartre incrustés et la composition chimique des os humains.

Détail de la mandibule de l'Homo sapiens de Taforalt (Maroc)
Le tartre est visible à l'oeil nu sur les dents. - 14 000 ans

Photo Kroko pour Hominides.com

Sole de Lespugue
Os découpé et gravé
Grotte des Boeufs - Lespugue
- 14 000 ans
Paléolithique supérieur

Photo Kroko pour Hominides.com

 

Cultures comestibles
Passant du corps individuel au corps social, le second acte traite de l’alimentation du point de vue des sociétés humaines. Le visiteur est convié à découvrir les dimensions politiques, religieuses, artistiques et identitaires de l’alimentation en participant à un grand « banquet ethno-culinaire » matérialisé par la succession de « dispositifs-tables » qui rythment l’espace central.
De part et d’autre de la salle, des vitrines périphériques à l’allure de hublots de cuisine présentent des objets fragiles ou de grande valeur offrant des contrepoints historiques. Des arts de la table aux beaux-arts, cette partie centrale se conclut par la présentation d’œuvres rappelant combien l’alimentation nourrit également les imaginaires.

La cuisine, le 10e art ?
Développant une esthétique visuelle des saveurs, la cuisine peut-elle se revendiquer comme un art esthétique à part entière ? Le succès des émissions culinaires comme les images de foodporn qui envahissent les réseaux sociaux depuis le début du 21e siècle témoignent de l’engouement de notre époque pour la mise en scène de nos assiettes, dans lesquelles la « vu

Grande fontaine au chocolat - Patissier Gilles Barbier 2014
Photo Kroko pour Hominides.com

On passe à table ?
À table, nos postures, couverts, horaires et lieux de repas changent d’un pays à l’autre. On trouve à travers le monde une multitude de façons d’appréhender les repas et de façons de les préparer. Les visiteurs sont invités à découvrir quatre « manières de passer à table » en prenant part au dispositif muséographique au sein duquel mobilier, objets et petits films contextualisent chaque repas présenté.

Comment passer à table au Japon... un grand pays de tradition pour le dressage de la table...

Photo Kroko pour Hominides.com



Statuette singe anthropomorphe Mbonumbo
Culte rendu aux esprits de la nature

Photo Kroko pour Hominides.com


Liu Bolin, Hiding in the city, Water Crisis, 2013, 120 x 120 cm, impression jet d’encre pigmentaire © Liu Bolin, courtesy Galerie Paris-Beijing Consommer la nature
Résolument contemporain, le dernier acte interroge les enjeux, à l’échelle mondiale, des modes de consommation et de production alimentaires.
Une quarantaine de photographies et d'objets du quotidien viennent illustrer les différents usages que l'espèce humaine fait de la terre pour se nourrir, des communautés autochtones aux productions industrielles. Par la suite, le visiteur est invité à déambuler au cœur d'un espace artificiel, pensé comme une métaphore d'un supermarché mondial. Nourritures animales et végétales, eau, nourritures fermentées, nourritures du futur: ces 5 « pôles-aliments» questionnent nos pratiques alimentaires actuelles et à venir.

Pourquoi des insectes ?
Très riches en protéines, ils représentent une alternative aux élevages de bœuf, de porc et de poulet. Ils servent autant de ressource alimentaire cuisinée que de matière première (farines d’élevage, barres de protéines...). Une pesée d’insecte sera comparée à celle du bœuf, révélant l’impact écologique et énergétique de l’élevage bovin, bien supérieur à celui des insectes. Pourtant, les insectes ont toujours du mal à trouver des amateurs en Occident car ils sont associés aux nuisibles.

Salle de l'exposition consacrée au contenu de nos assiettes actuelles...

Photo Kroko pour Hominides.com



Mieux connaitre son assiette
Aujourd’hui, que ce soit pour une alimentation plus saine, un plus grand respect de la planète, une prise en compte de ressources naturelles épuisables ou pour faire face à l’augmentation de la population, un besoin de faire évoluer nos modes de production se fait sentir. Des solutions existent, mais pas de réponse simpliste. Ces questions, complexes, sont abordées de manière décalée dans la dernière partie du parcours.



Le poulet, l’une des viandes les plus consommées au monde, fait l’objet de conditions d’élevage intensives sujettes à des crises sanitaires qui inquiètent les consommateurs.
Photo Kroko pour Hominides.com


 

En pratique
Je mange donc je suis au Musée de l'Homme
Exposition du 16 octobre 2019 au 1er juin  2020


Horaires :

Le Musée de l’Homme est ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 11 h à 19 h.
Fermé le mardi, 1er janvier, 1er mai , le 14 juillet et 25 décembre.
Dernier entrée à 18h15. L’évacuation des salles débute 15 minutes avant l’heure de fermeture.

Tarifs :
Plein tarif : 12 €
Tarif réduit : 9 €
Le billet donne accès aux  collections permanentes de la Galerie de l’Homme et à l’exposition temporaire


Lieu de l'exposition :
Musée de l'Homme
17 Place du Trocadéro et du 11 Novembre
75116 Paris




Sur Hominides

Musée de l'Homme
Le Musée de l'Homme

A lire !
Histoires d'ancêtres
Collectif
La fabuleuse histoire de l'origine de l'Homme est relatée ici de façon simple et synthétique, avec les acquis de toutes dernières découvertes. Toutes les espèces qui ont participé de près ou de loin à la genèse des Hominidés sont décrites biologiquement, ainsi que leur apport culturel. Cinquante million d'années d'histoire se sont déroulées jusqu'à cette espèce Homo sapiens, la nôtre.
En savoir plus sur le livre Histoire d'ancêtres.
5e édition revue et augmentée (2015)
Histoires d'ancêtres

La nutrition préhistorique
Gilles Delluc et all
On connaît bien les ressources animales et végétales disponibles au cours des temps préhistoriques. La fouille des gisements et l'analyse des graphismes préhistoriques fournissent de nombreux indices. Les connaissances sur le métabolisme et sur la nutrition de l'Homme ont fait des progrès remarquables. Il est donc désormais possible de fournir un essai de "paléo-physiologie".Le lecteur pourra se faire une idée assez précise de la composition de la ration alimentaire à divers moments de notre préhistoire, expliciter certains choix, comprendre certaines pratiques.
La nutrition préhistorique


Mangeurs de viande
Marylène Pathou-Mathis
Marylène Patou-Mathis remonte à nos origines pour découvrir comment notre alimentation s'est modifiée depuis la Préhistoire. Nous sommes tous des carnivores... des mangeurs de viande.
En savoir plus sur Mangeurs de viande.
Mangeurs de viande - Patou-Mathis
Achetez Le singe en nous - Frans de Wall

 
  
 
 
 
 
 
 
 
 

Mise en ligne le 12/01/20