www.Hominides.com
Contacts

Actualités > La technique de chasse avec une lance serait plus ancienne que prévue : - 500 000 ans

Des pointes de lances vieilles de 500 000 ans en Afrique du Sud (16/11/12)

Des lances à pointe de pierre dès -0,5 Ma

Publiée le 16 novembre dans Science, l’étude expérimentale, faite par une équipe internationale, d’objets lithiques vieux d’un demi-million d’années provenant d’Afrique du Sud suggère que la fabrication d’armes de chasse munies de pointes en pierre remonte à cette époque. 

Pointes de
L’étude

Réalisée par des chercheurs de l’Université de Toronto, de l’Université de l’Arizona et de l’Université du Cap, une étude expérimentale portant sur des pointes en pierre vieilles d’environ 500 000 ans provenant d’Afrique du Sud a permis de déterminer avec une forte probabilité la nature exacte de ces artéfacts : il s’agirait de pointes de projectiles. Certainement fixées sur des hampes et utilisées pour chasser, ces pointes feraient reculer de 200 000 ans ces pratiques par rapport aux données connues, qui concernaient jusqu’à présent le Paléolithique supérieur et moyen (à partit de -300 000 ans), périodes pour lesquelles l’utilisation de sagaies à pointe de pierre était déjà documentée.
A gauche, l'une des pointes de lances découvertes sur le site de Kathu Pan en Afrique du Sud
Photo Jayne Wilkins



 
Reconstitution d'un lance à la préhistoirePréhistoire expérimentale
La fonction de ces pointes en pierre a été déterminée en comparant l'usure et les traces de rupture qu’elles présentent à celles infligées à des répliques expérimentales, utilisées par les préhistoriens sur des projectiles lancés sur la carcasse d’une antilope springbok grâce à une arbalète calibrée – méthode déjà utilisée avec succès sur des armes dans des contextes plus récents, au Moyen-Orient et en Afrique australe. « Les pointes archéologiques ont subi des dommages très similaires à ceux des répliques utilisées dans notre expérience de lancer. Ce type de dommages n'est pas facile à créer par d'autres processus », explique Jayne Wilkins, du Département d'anthropologie de l'Université de Toronto, auteur principal de l'étude.
A droite : Expérimentation de pointes emmanchées sur des lances ou des sagaies. La pierre est maintenue à l'aide de tendons et avec de la résine d'acacias.

Les artéfacts
Ces armes proviennent du site archéologique sud-africain appelé Kathu Pan 1, où elles ont été trouvées lors de fouilles menées entre 1979 et 1982 par Peter Beaumont, du Musée McGregor (Kimberley, Afrique du Sud). En 2010, des datations effectuées via deux méthodes (luminescence optiquement stimulée et U-séries) par des chercheurs israéliens et australiens ont donné aux dépôts sédimentaires du site un âge de 500 000 ans.

Il s’agit de pointes de 4 à 9 cm de long, aiguisées symétriquement, ce qui a d’emblée suggéré aux archéologues leur rôle de pointes d’armes, les outils de découpe manuelle n’étant affutés que du côté utile. Ces objets sont attribués, par les auteurs, à Homo heidelbergensis, qui vécut en Europe et en Afrique entre -600 et -300 000 ans : l’artisan (également) des lances en bois vieilles de 350 000 ans environ retrouvées à Schöningen, en Allemagne

Une technique… ancestrale
D’une fabrication nécessitant plus d’anticipation et d’efforts qu’une arme de pierre brute, une pointe emmanchée est plus meurtrière à cause de son pouvoir de pénétration supérieur. C’est donc un progrès technologique important.
 
« Bien que [nous sachions que] Néandertaliens et humains [modernes] ont utilisé des lances à pointes de pierre, il s'agit de la première preuve que cette technologie provient d’avant (…) la divergence entre ces deux espèces. Il semble maintenant que quelques-uns des traits que nous associons aux humains modernes et à nos plus proches parents peuvent être tracés plus loin dans notre lignée. Cela change notre façon de penser sur les adaptations et les capacités des premiers hommes avant l'origine de notre propre espèce.»,  conclut Jayne Wilkins.

F. Belnet

Sources :
ScienceDaily
DailyMail

Réaction de Jean-Jacques Hublin (institut Max Planck de Leipzig) dans Le Figaro
«C'est intéressant mais pas renversant. Il faudrait d'autres éléments pour être sûr que l'impact d'une lance de ce type contre un animal provoque des cassures comme celles qu'ils ont repérées. Rien n'indique aussi que ces objets ont été utilisés comme armes de jet. Il ne s'agit pas de toutes petites pointes, elles sont trop lourdes pour être lancées à de longues distance comme des sagaies. Elles peuvent être efficaces mais à quelques mètres seulement».
Le Figaro

 

Autres articles sur la chasse préhistorique
2012 Chasse dans l'Ohio il y a 13 000 ans
2012 Les javelots ou sagaies de Schöningen agées de 300 000 ans
2012 Des sagaies ou des flèches en Afrique du Sud preuves de chasse il y a 71 000 ans
2011 Peche à la préhistoire il y a 42 000 ans au Timor oriental
2011 Chasseurs pécheurs il y a 12 000 ans en Californie

Recherche "Chasse préhistoire" sur Amazon.fr

 



Sur Hominides
A lire
Quand d'autres hommes peuplaient la terre
Jean Jacques Hublin
L'homme est un singe parmi d'autres, très proche du chimpanzé et du gorille nous dit la génétique. Mais d'où vient-il ? Combien d'espèces se sont succédé ? Comment sommes-nous devenus humains ? En savoir plus sur le livre Quand d'autres hommes peuplaient la terre.
Quand d'autres hommes peuplaient la Terre
Amazon

Homo, histoire plurielle d'un genre très singulier
Claude-Louis Gallien
Un tour d'horizon complet de l'évolution de l'homme... Anthropologie, Histoire, ethnologie...
Un grand livre à petit prix
Homo, histoire plurielle d'un gernre très singulier
Achetez Le singe en nous - Frans de Wall

 
 
 
1.1.2 banque_120x600  

Mise en ligne le 16/11/12