www.Hominides.com
Contacts

Lieux > Exposition > Mille et une femmes de la fin des temps glaciaires > Musée de préhistoire > Eyzies-de-Tayac > Périgord

Exposition - Mille et une femmes de la fin des temps glaciaires - Musée Eyzie-de-Tayac - Communiqué

Mille et une femmes de la fin des temps glaciaires
18 juin - 19 septembre 2011
Musée national de Préhistoire
Les Eyzies-de-Tayac

 

Exposition Mille et une femmes au Musée de Préhistoire des Eyzies de Tayac
La femme de la préhistoire en Europe

Il y a plus de douze millénaires, l'amélioration du climat permet à l'Europe d'être largement occupée par des populations de chasseurs/cueilleurs d'obédience magdalénienne. Sur des milliers de kilomètres, du Sud-Ouest de la France à la Pologne, les modes de vie, les outillages très semblables, et l'expression symbolique, à travers des figurations féminines schématiques, traduisent une réelle homogénéité culturelle. L'exposition rassemble des outils, des armes et une soixantaine d'oeuvres d'art préhistorique majeures en ivoire, bois de renne, silex, etc... provenant des sites les plus importants entre autres Wylcyze en Pologne, Gönnersdorf et Andernach en Allemagne, différents gisements préhistoriques de Dordogne et de nombreux exemples pariétaux des grottes du Sud-Ouest de la France.




Statuette feminine Nebra en Allemagne

Le Magdalénien : une vaste culture ?
Dernière grande culture du Paléolithique Supérieur, le Magdalénien s'étend sur l'Europe entre 17 000 et 10 000 ans avant J.-C environ. Industries lithique et osseuse ne constituent qu'un des pans de cette culture qui fait entrer l'homme dans les prémices de la modernité. Le nom de « Magdalénien » fait référence à l'outillage présent dans l'abri sous roche de la Madeleine à Tursac, en Dordogne, découvert en 1863 et aujourd'hui inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco. La culture magdalénienne se retrouve dans une grande partie de l'Europe : sud de l'Angleterre, France, Espagne, Portugal, Suisse, Allemagne et Pologne. Ce que l'archéologie parvient aujourd'hui à identifier, ce sont des ensembles de pratiques concernant les techniques, les habitats, les modes de chasse et les symboles. Mais il reste difficile d'appréhender les règles sociales, les langues et le contenu exact des mythologies qui cimenteraient chacun de ces ensembles. Il est donc impossible d'affirmer qu'il n'y eut qu'une seule culture pendant les sept millénaires de l'ère magdalénienne, du Portugal jusqu'à la Pologne.

Unité et diversité des techniques et des supports
Le Magdalénien impressionne beaucoup par l'abondance et la diversité inégalées de ses outils lithiques qui témoignent d'une culture matérielle très riche. Bois de cervidés, os et ivoire sont également omniprésents et se déclinent en différents instruments : sagaies, harpons, bâtons propulseurs, bâtons percés... Mais c'est surtout la grande maîtrise des productions artistiques – dont certaines sont des chefs-d'oeuvre – qui illustre l'habileté des Magdaléniens : restitution des détails, des proportions, de l'impression de mouvement... Toutes les techniques sont utilisées: gravure, sculpture, dessin, peinture et même modelage sur argile. A cette période également, l'art pariétal gagne les grands sanctuaires (Font-de-Gaume, Les Combarelles, Rouffignac…) comme les cavités plus modestes.

L'image de la femme dans l'art magdalénien
La période des figurations féminines schématiques correspondrait à l'extension maximale des populations du Magdalénien supérieur à la faveur de la libération définitive des terres par les glaciers. Mais, dans le même temps, le couvert forestier prend de l'ampleur et complique les axes d'approvisionnement en cours au Magdalénien. Les changements s'opèrent aussi dans les traditions graphiques. À l'hyperréalisme du rendu des animaux de certains sites répond le schématisme ou la déformation du corps dans d'autres. L'animal se décline au Magdalénien supérieur jusqu'à devenir un symbole, un signe (les vues de face), tout comme le corps féminin.

Femme-symbole
Les figurations féminines sont représentées sur tout type de support. De fortes affinités thématiques et stylistiques sont reconnues, parfois à l'échelle d'une vallée, parfois d'un ensemble plus vaste. Il en existe également de très grandes concentrations avec des gisements clés et des zones au contraire beaucoup plus clairsemées. Mais les parentés s'expriment bien au-delà : les figurines féminines le montrent de façon spectaculaire, elles qui ne sauraient être tenues pour de simples colifichets puisque des profils analogues ont été gravés en grotte.

Bloc fravé de Lalinde Venus Courbet
Bloc gravé de Lalinde Vénus Courbet

Visite de l'exposition

- Entre 20 000 et 13 500 avant Jésus-Christ, la grande plaine européenne, du sud-ouest de la France à la Pologne, connaît une période de forte instabilité climatique. Ces différentes pulsations, notamment le dernier épisode glaciaire du Dryas récent (14 500 - 13 500 avant JC) contribuent à modeler une mosaïque de paysages selon les latitudes. L'image schématique de la femme est présente dans tout cet espace, à partir du quinzième millénaire environ. Elle se répartit en différents foyers, principalement le sud-ouest de la France, la moyenne vallée du Rhin en Allemagne, jusqu'à la Pologne.
- Les preuves de mouvements à longue distance entre les groupes humains sont bien attestées par des déplacements sur plusieurs centaines de kilomètres d'objets divers, notamment le silex, les coquillages marins, les dents de requins fossiles, etc.
Vénus impudique de Laugerie-Basse- Malgré d'importantes différences environnementales, les cultures matérielles sont très semblables au quinzième millénaire d'un bout à l'autre de la grande plaine européenne. L'industrie lithique, très laminaire, comporte de nombreux outils et armatures à dos courbe ; le mobilier osseux est dominé par les aiguilles, les baguettes, les bâtons perforés, les armatures de sagaies et par endroits les harpons. La parure associe des coquillages à des dents de petits carnivores.
L'art mobilier animalier est en revanche confiné à la partie occidentale de l'espace européen.
- A côté des figurations féminines, les thèmes animaliers sont très présents dans l'expression symbolique du Magdalénien ; le bestiaire se décline sous différentes formes, depuis un naturalisme "photographique" jusqu'à une hyper schématisation des formes en passant par de nombreux stades intermédiaires.
- Ils présentent par ailleurs, dans le domaine mobilier et pariétal, des caractéristiques très spécifiques :
- Représentations de frises d'animaux souvent très stylisées.
- Présence d'une ligne de sol bien marquée.
- Déformation des corps (hypertrophie de la tête et allongement des membres).
- Suggestion du mouvement.
- Représentation de face.
- Dans le domaine pariétal, les figurations féminines occupent une place à part, généralement à l'écart des autres décors. Toutefois, dans certains cas elles sont quelquefois clairement associées à un animal, généralement un aurochs.
- Beaucoup considèrent le sud-ouest de la France comme le foyer probable du symbolisme des figurations féminines schématiques, où ce thème envahit tous les supports, y compris le domaine pariétal où il acquiert une dimension particulière.
- Avec les sites de Petersfels, Andernach et surtout Gönnersdorf, le sud de l'Allemagne constitue le foyer le plus important par leur nombre, dans le domaine mobilier, des figurations féminines schématiques (statuettes et plaquettes gravées).
Souvent associées en scènes élaborées (danses, etc.), elles illustrent une symbolique où des connotations sexuelles sont perceptibles. D'autres figurines ont été découvertes en Europe (Suisse, Tchéquie, etc.) toutes globalement datées d'il y a 15 000 ans ± 500.
- Les statuettes féminines de Wilczyce, réalisées pour la plupart en silex avec la technique du contour découpé, sont très exceptionnelles. Celle en ivoire pourrait être associée à une sépulture d'enfant. Comme sur d'autres sites, la présence des figurations féminines semble indiquer un campement de longue durée.

Cette exposition est organisée par la Rmn-Grand Palais et le Musée national
de Préhistoire des Eyzies-de-Tayac, avec la collaboration scientifique du Musée
national d'archéologie de Varsovie et du Landesmuseum de Mayence.


Photos :
Les statuettes du site de Nebra, Allemagne - Magdalénien supérieur - Ivoire et bois fossile © State Office for Heritage Management and Archaeology
Saxony-Anhalt / Photo Juraj Liptak


Bloc gravé de Lalinde : figurations féminines (détail) - Abri de la Roche de Birol, Dordogne, France - Magdalénien supérieur - Calcaire, gravé, sculpté, 5 x 6,3 x 1,3 cm - Les Eyzies de Tayac, Musée national de Préhistoire © service presse Rmn-Grand Palais / Franck Raux

Grotte du Courbet - Penne, Tarn, France - Magdalénien supérieur - Grès - Albi, Musée d'Albi © Musée Toulouse-Lautrec, Albi, Tarn

Vénus impudique - Laugerie-Basse, Les Eyzies-de-Tayac, Dordogne - Magdalénien moyen - Ivoire, 7,7 x 8,2 cm - Paris, Musée de l'Homme, département de préhistoire, - Museum national d'histoire naturelle © Agence Photographique du MNHN / Photo Daniel Ponsard

Voir également :

Réalisme de l'image de la femme dans l'art Paléolithique de Jean-Pierre Duhard
Vénus de Hôhle Fels
La sexualité des Paléolithiques d'Henri Zaffreya
Découvertes en Russie de Vénus du Paléolithique supérieur

Sur Hominides

Préhistoire dans le Périgord

Préhistoire
dans le Périgord



La femme de Cro-Magnon
Et la femme de Cro-Magnon ?
Pascal Semonsut



Vénus de la Préhistoire
Représentations féminines
dans la Préhistoire : les Vénus

A lire
Langage sans parole
La parure aux temps préhistoriques
Yvette Taborin
La parure aux temps paléolithique. Un ouvrage rare et tout a fait remarquable sur les différentes parures créées et portées par les hommes et les femmes de la Préhistoire.
Langage sans parole - Yvette Taborin
Achetez ce livre

La femme
des origines

Claudine Cohen
Images de la femme dans la préhistoire occidentale.
Un ouvrage de référence.
Femmes des orgines
Amazon

Le sexe au temps des Cro-Magnons
Gilles et Brigitte Delluc
Les hommes, les femmes, au temps préhistoriques. Modes de vie, relations...
En savoir plus sur le livre Le sexe au temps des Cro-Magnons
Sexe au temps des Cro-Magnons
amazon
 
 
En pratique
L'exposition "Mille et une femmes "

Horaires :
Tous les jours sauf le mardi,
Octobre à mai : de 9h30 à 12h30 et de 14h00 à 17h30.
Juin et septembre : 9h30 à 18h (fermé le mardi).
Juillet et août : tous les jours, de 9h30 à 18h30.

Tarifs :
7 €,
tarif réduit: 5,50 €,
groupes: 6 €,
gratuit pour les moins de 26 ans

Lieu de l'exposition :
Musée de préhistoire des Eyzies
1, rue du musée
24620 Les Eyzies-de-Tayac
Tél : 05 53 06 45 45

Accès
Par la D47 Périgueux-Sarlat.
Par l'autoroute A20, sortie Souillac, direction Sarlat.
Par l'autoroute A89 sortie Saint-
Laurent-sur-Manoire.
SNCF : Ligne Paris- Limoges-Périgueux-Agen.


D'autres musées à visiter
Paris et région parisienne Province
Grande Galerie de l'évolution Musée de Préhistoire des Eyzies Musée de Préhistoire Tautavel
Galerie d'Anatomie et Paléontologie Musée de Préhistoire de Solutré Exposition Grotte Chauvet
Cabinet d'histoire - Jardin des Plantes Musée de la Préhistoire du Vercors Préhistorama
Galerie des enfants Musée d'Aquitaine Bordeaux Samara
Jardin des Plantes Musée de préhistoire - Grand-pressigny Le Paléosite
Musées du Jardin des Plantes Musée de l'homme La Chapelle-aux-saints Musée Art et Archéologie de Périgueux
Musée de la Préhistoire Nemours Musée du Pic Saint-Loup Musée de Terra Amata
Musée d'Archéologie Nationale Musée de Préhistoire de Menton Musée de Préhistoire de Quinson
Salle Piette - MAN Musée des Merveilles de Tende Musée d'Anthropologie de Monaco
Palais de la Découverte Le Thot Musée du Pech Merle
  Musée Archéologique de Strasbourg Parc de Préhistoire de Tarascon
  Musée du Mas d'Azil Musée de Lussac-les-châteaux
  Maison de la Dame de Brassempouy Musée-forum de l'Aurignacien
  Cité de la Préhistoire - Orgnac l'Aven Centre d'interprétation du Roc-aux-sorciers
  Maison du Piage Lascaux 4
     
Etranger  
Egypte - Musée de la Nubie - Assouan Allemagne - Gondwana Das Praehistorium Belgique - Espace de l'Homme de spy
Londres - Human Evolution Gallery   Belgique - Préhistosite de Ramioul


Mise en ligne le 09/07/11